Mercredi 05 Mai, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Telecommunication

L'Etat sénégalais invité à racheter les 9% d'actions SONATEL cédées à France Télécom

Single Post
L'Etat sénégalais invité à racheter les 9% d'actions SONATEL cédées à France Télécom

Le Syndicat des travailleurs de la SONATEL (SYTS) a appelé, mercredi, à Dakar, l'Etat du Sénégal à racheter les 9 % d'actions de la société de téléphonie "vendus en catimini" en 1998 à France Telecom, annonce l’Agence de presse sénégalaise (APS).

 

Selon cette source, M. Babacar Sarr, secrétaire généra de ce syndicat, a, lors d'une conférence de presse, demandé à l'Etat sénégalais ‘'le rachat de 9 % d'actifs vendus en catimini en 1998 à France Telecom. Ce qui lui a permis aujourd'hui de contrôler 42,33 % des actions du groupe SONATEL''.

 

M. Sarr a affirmé, concernant le projet d'externalisation du réseau annoncés par la direction générale de la Sonatel que cette décision va consacrer ‘'la perte de souveraineté de l'Etat sur l'exploitation des réseaux de la société de téléphonie historique, en plus des risques sur la protection des données personnelles et celles très sensibles de l'Etat''.

 

Le SYTS s'est ainsi opposé à la mise en place de ce projet qui n'est justifié que par des ‘'intérêts capitalistes'', selon M. Sarr.

 

"Si on externalise, forcément, il y aura des suppressions d'emplois et des licenciements, en dépit des assurances de la direction générale'', a encore avancé Babacar Sarr.

 

Selon lui, le projet d'externalisation du réseau consiste à confier la gestion du cœur de réseau (commutateurs, base de données, serveurs, liaisons, etc.) à des équipementiers dans un premier temps pour une durée de 5 ans, puis à une filiale qui sera créée entre France Télécom-Organe, ses filiales en Côte d'Ivoire, Niger et Cameroun et celles du groupe Sonatel (Guinée Conakry, Guinée Bissau, Mali. 

 

Selon le secrétaire général du SYTS, le projet Outsourcing, qui va externaliser la gestion du réseau (antennes, liaison radio) à des équipements étrangers, va supprimer 185 postes à la SONATEL, en plus de la précarisation des emplois des salariés qui seront transférés vers ces sous-traitants.

 

Aux yeux des syndicalistes de la Sonatel, au lieu d'externaliser, il faut régulariser la situation irrégulière des 450 intérimaires qui occupent des postes permanents au niveau de la SONATEL



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email