Dimanche 16 Janvier, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Video

Birahime Seck : « en supprimant le poste de Premier ministre, vous n'avez plus un régime parlementaire mais présidentiel »

Single Post
Birahime Seck : « en supprimant le poste de Premier ministre, vous n'avez plus un régime parlementaire mais présidentiel »

Dans le cadre de sa tournée nationale, le patron du Forum civil était à Thiès pour rencontrer leurs différentes sections locales afin d'échanger avec elles sur les enjeux locaux. Lesquels, concernent la santé, l'éducation, le foncier et des ressources naturelles entre autres. Ces différentes initiatives devront leur permettre à terme, de décliner un plan d'action qui sera apprécié par les gouvernants.  L'occasion a aussi été saisie par le coordinateur général du Forum civil, Birahime Seck, pour se prononcer sur les nouvelles attributions de Mahammed Boun Abdallah Dionne et se poser des questions pour l’instant sans réponses. « En supprimant le poste de Premier ministre, vous n'avez plus un régime parlementaire mais un régime présidentiel. Qui va hériter de la responsabilité dont disposait le Premier ministre au sein de l'Assemblée nationale ? Les motions de censure du parlementaire qui étaient adressées au Premier ministre vont-elles être adressées directement au Président de la République? »


affaire_de_malade

18 Commentaires

  1. Auteur

    En Avril, 2019 (13:43 PM)
  2. Auteur

    En Avril, 2019 (13:44 PM)
    Un ministre de moin plus d'argent dans la caisse pour nettoye toute la ville qui es trop sale
    {comment_ads}
    Auteur

    Il Ne Peut Pas Setaire

    En Avril, 2019 (13:48 PM)
    Ce birahim SECK ne peut pas se taire un peu! Wakh matin, wakh midi, Wakh soir!
    {comment_ads}
    Auteur

    Deugue Dji

    En Avril, 2019 (13:55 PM)
    M. Seck, le Sénégal a rompu avec le régime parlementaire depuis 1963.

    Depuis 1963, le Sénégal a opté pour un régime présidentiel fort.

    Pour la question que tu poses, attends la saisine de l'Assemblée pour la suppression du poste de PM! Le projet de loi ne manquera pas de répondre à ta question. Chaque chose en son temps!
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2019 (14:04 PM)
    du n'importe quoi
    Auteur

    Bene Boy

    En Avril, 2019 (14:12 PM)
    Vraaiment cette boule nous souille la vie
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2019 (14:18 PM)
    Je le croyais plus intelligent que ça. Il prouve tous les jours sa carence. Un régime où le peuple élit le président, qui lui même nomme le premier ministre, est un régime présidentiel. Comment peut on penser une seule seconde que le Sénégal a un régime parlementaire. Le peuple a élit MACKY SALL comme Président, il nomme à tous les postes.
    {comment_ads}
    Auteur

    Payenne

    En Avril, 2019 (14:21 PM)
    Le Sénégal n’est pas un régime parlementaire !!! Ignorant
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2019 (14:24 PM)
    Depuis 1963, de par notre Constitution le régime n'a jamais été parlementaire mais présidentiel. Si Macky Sall nous charcute encore la Constitution en enlevant le PM, le caractère présidentiel sera renforcé.
    Auteur

    Ddr

    En Avril, 2019 (15:07 PM)
    Ce type est véritable ignorant ! Comment peut-il penser que le Sénégal a un régime parlementaire ? L'Angleterre, l'Allemagne, l'Italie, Israël sont par exemple des régimes parlementaires ou le pouvoir est détenu par le PM et le parlement élu. Le chef du gouvernement est toujours issu de la majorité parlementaire. Le Sénégal a adopté ce système au début des indépendances ce qui avait créé la crise de 1962 entre Dia et Senghor. C'est vraiment triste pour ce Brahim Seck d'étaler au grand jour son ignorance du système politique sénégalais en tant que un des membres de la société les plus bavards ces dernières années. Lui BS qui ne cessait de nous parler de bonne gouvernance, enfin de compte il doit aller continuer sa formation juridique et politique. Nullard wa!
    {comment_ads}
    Auteur

    Jambardawoul

    En Avril, 2019 (16:02 PM)
    Merci su commentateurs précédents d'avoir éclaici le debat. Y'a trôp de "bavardeurs - alimentaires" dans ce pays. Ce qui semble accomoder une certaine presse vide.
    {comment_ads}
    Auteur

    Babs

    En Avril, 2019 (16:27 PM)
    Sauf qu'au Sénégal, ce n'est pas un régime parlementaire qu'on a mais un régime semi-présidentiel, un régime hybride, mixte, entre le régime présidentiel et le régime parlementaire où le premier ministre et son gouvernement sont à la fois responsables devant le président de la république et devant le parlement, même si le pm est nommé par le premier, le second a également le pouvoir de le faire tomber par une motion de censure. C'est pour cette raison d'ailleurs que le président Sall est obligé de passer par le parlement pour supprimer le poste de premier ministre. Après, si le poste de pm est supprimé, là, le Sénégal passerait d'un régime semi-présidentiel à un régime présidentiel intégral, comme aux Etats-Unis.
    {comment_ads}
    Auteur

    Baye Issa

    En Avril, 2019 (16:32 PM)
    A force de bavardage inutile, il charrie des conneries ce Birahim nous casse les tympans avec ses réflexions insensées et haineuses, qui de surcroit sont fausses.
    Auteur

    En Avril, 2019 (17:48 PM)
    MACKY SALL IL EST TEMPS DE TE RÉVEILLER ET DE T'ATTAQUER A L'INDISCIPLINE DES CHAUFFEURS ET DU RACKET DES POLICIERS ET GENDARMES.







    TROP C TROP







    LES GENS SONT ENTRAIN DE MOURIR TOUS LES JOURS ET VOUS NE FAITES RIEN SINON BLA BLA REK







    METTEZ FIN A L’HÉCATOMBE.







    LA POPULATION EST ENTRAIN D’ÊTRE DÉCIMÉE.
    {comment_ads}
    Auteur

    Aramas

    En Avril, 2019 (18:29 PM)
    va plutot revoir ton corps qui grossi de jour en jour tu parles trop
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2019 (19:56 PM)
    Attention à Macky, Il cherche à présider et à gouverner seul pour concocter ses basses besognes, ses sordides velléités d'aller vers un 3e mandat mais c'est mal nous connaître, comme un seul homme nous lui fracasserons le crane puis lui arracherons la cervelle sans hésiter.
    {comment_ads}
    Auteur

    Et Si Birahim Avait Raison

    En Avril, 2019 (20:19 PM)
    Certains sénégalais sont indisciplinés. Vous avez le droit d'être colorés politiquement mais laissez les gens donner leur opinion sans les insulter.



    Birahim a raison. Si demain l'opposition gagnait les législatives, elle mènerait la politique du pays, elle nommerait un premier ministre. Même avec la suppression du poste si l'opposition les prochaines législatives elle peut ramener le poste de 1er ministre. En cas de refus du président, ceci créerait un blocage en défaveur du président....

    C'est juste vous dire que c'est parce qu'on est pas encore dans une situation où l'opposition a remporté les législatives mais le jour où ça arrivera, vous comprendrez l'analyse de Birahim.



    J'espère que c'est clair
    Auteur

    Baye Mbarrick

    En Avril, 2019 (22:03 PM)
    Vouloir faire croire que la suppression du poste de PM a été voulue par le PR c'est le rôle des communicants. Ils veulent nous le faire avaler pour cacher pire encore. Il ne faut pas se faire avoir.

    Le PR, devant les prétentions de certains de ses lieutenants ambitieux à briguer ce poste pour accéder à la station suprême dès 2024 et cela avec fracas pour ce qui concerne l'un des plus pressé, a abandonné son autorité à imposer son choix en supprimant purement et simplement ce poste. Ce qui n'est pas courageux car c'est comme la fable du singe qui ne pouvait pas accéder à la mangue et qui de guerre passé prétexta qu'elle était des plus amères.

    Le PR a commis une erreur monumentale en évoquant dans son dernier ouvrage sa supposée ou réelle défience en 2008 à l'encontre du président d'alors Wade. Or il n'est pas admis de défier le président chef de l'état et des armées. Cela est un précédent dangereux et il est périlleux pour un président en exercice à l'orée de son dernier mandat de se glorifier de l'avoir fait en son temps pour s'affirmer davantage à l'opinion.

    C'est donner de mauvaises idées aux prétendants .

    Et nous y sommes en plein dans le mille. Des lieutenants sont en début de défience claire envers le PR pour s'imposer politiquement. Et cela ira en s'empirant, ce n'est que le début.

    Comme dirait l'autre le doute c'est le début de la défaite. Sauf à être un maître d'échec en tactique sicilienne ( laisser approcher l'ennemi pour mieux le liquider), en politique il faut savoir avoir recours à la tyrannie avec parcimonie. Quand cela s'impose pour garder les rangs serrées.

    Cependant, nous avons assister à l'image du septennat précédent un manque de poigne évident du président. Et au moment de siffler la fin de la récréation dans le bon tempo dailleurs, revoilà notre malheureux en pleine séance de ponce pilatisme. Cela nempechere
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email