Mercredi 08 Avril, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33



Video

Financement de logements résidentiels au Sénégal : Le Groupe Teyliom et Shelter Afrique s’associent

Single Post
Financement de logements résidentiels au Sénégal : Le Groupe Teyliom et Shelter Afrique s’associent
Le groupe Teyliom est déterminé à poursuivre son activité immobilière au grand bénéfice des Sénégalais. Laquelle se traduit principalement par le «développement de projets immobiliers couvrant les segments de l'immobilier dont les logements résidentiels». C’est pourquoi, à travers Teyliom properties, il a noué un partenariat avec Shelter Afrique pour rendre «accessibles» les logements aux Sénégalais.

Il s'agit ici, d'un partenariat de prêt dont la cérémonie officielle de signature s'est tenue lieu en marge d'une conférence de presse tenue ce jeudi 20 février 2020, à Dakar. C’était en présence notamment, du Directeur général du groupe Teyliom, Yigo Thiam, du Directeur général de Shelter Afrique, Andrew Chimphondah, et du Secrétaire général du ministère de l'Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, El Hadj Abdoulaye Guèye, venu représenter le ministre Abdou Karim Fofana.


7 milliards pour réaliser des logements à Dakar



Cette nouvelle convention de partenariat vise à «faciliter l’accès aux logements résidentiels aux Sénégalais et accélérer la finalisation des travaux de construction des projets immobiliers de Teyliom notamment les programmes Akys à Bambilor et Kerria à Diamniadio.

Au cours de ce face-à-face avec les journalistes, le Dg du groupe Teyliom, après avoir rappelé que la collaboration entre Teyliom et Shelter Afrique date de 2018, a renseigné que ce partenariat de prêt est un financement de 11,6 millions de dollars, soit 7 milliards de francs Cfa environ. Ce, pour la réalisation de deux projets résidentiels du groupe Teyliom au Sénégal, à savoir : Akys et Kerria.

Il signale que le premier projet (cité des Akys) est assis sur une zone de 102 hectares hébergée dans la ville de Bambilor. Il concentre un plateau de 2462 villas allant du type F2 au type F5, répondant aux besoins de la classe «moyenne émergente». La construction de ces villas, selon lui, répond aux standards internationaux, tant dans la conception architecturale que dans le processus de construction. Débuté en 2013, le projet entend être clôturé en 2021. Ce, grâce notamment à l’«effet accélérateur du financement».

Pour Kerria, Yigo Thiam note que ce deuxième projet correspond à l'offre résidentielle de son groupe au sein de la nouvelle ville de Diamniadio. Il repose sur un concept mixte intégrant une première phase de 16 immeubles économiques et moins standing incluant 460 appartements et commerces et une deuxième phase de 400 villas contribuant de manière «substantielle à renforcer l'offre résidentielle» sur le pôle urbain de Diamniadio. Entamé en 2016, ce projet de construction, quant à lui, sera clôturé en 2022.


«Soutenir la dynamique de facilitation aux logements»


Au regard de cette ambition d’un immobilier résidentiel à travers ces deux projets et dans le sens d’«une contribution positive à l’offre insuffisante encore au Sénégal», le Dg du groupe Teyliom estime que ce partenariat est arrivé à son heure. Car, soutient-il, «il permettra de soutenir la dynamique de facilitation aux logements à tous les secteurs de la population active».

Mieux, Yigo Thiam ajoute que ce partenariat «contribuera à créer de la véritable valeur économique et sociale sur des nouvelles zones de vie à fort potentiel et vecteur d'une urbanisation positive pour les segments clés de la population». A ce titre, il signale qu’il devra être encouragé dans l'idée de «soutenir le secteur de l'immobilier dans sa mission contributive à l'émergence du Sénégal».

A noter que Shelter Afrique est la «seule» institution financière panafricaine qui soutient «exclusivement le développement du secteur du logement et de l'immobilier en Afrique».

Le Groupe Teyliom, quant à lui, est présent dans «différents» secteurs d'activités dans la région ouest africaine et en afrique centrale.

La rencontre a noté également la présence de l’ensemble des partenaires, à savoir : Cheikh Tidiane M’baye, administrateur du groupe Teyliom, Birane Wane, administrateur dudit groupe, Asta Diakhaté, Secrétaire général du groupe Teyliom, Jean Charles Besse, directeur financier du groupe Teyliom, Mme Dorethy Pesseu, Directrice générale de Teyliom Properties Sénégal, Mathews Daniel Nghidinua, Président du conseil d'administration (Pca) de Shelter Afrique, Dr. Theresa Tufuor, administratrice et présidente du comité d’investissement du conseil, Dr. Stève Omenge Mainda, administrateur et membre du comité d’investissement du conseil, et enfin, Edmond Adjikpe, représentant régional de Shelter Afrique pour l'Afrique de l'Ouest et Centrale.

liiiiiiiaffaire_de_malade

6 Commentaires

  1. Auteur

    Warou

    En Février, 2020 (10:49 AM)
    Quand il s'agit de projets de développement et de réussite d'un digne fils du pays, zéro comment!



    Mais quand c'est des histoires de politique politicienne , de s&x3 ou de société, tout le monde se bouscule au portillon!



    Bon vent au groupe Teyliom, et puisse l'Etat encourager et accompagner ces investisseurs privés au lieu de donner la part belle aux étrangers dans les marchés de l'Etat!!!
  2. Auteur

    Iso

    En Février, 2020 (10:54 AM)
    Tous nos encouragement. Un projet dont le pays a grand besoin
    Auteur

    Logemens Trop Chers !!!!!!

    En Février, 2020 (12:53 PM)
    Les programmes immobilier Akys à Bambilor et Kerria à Diamniadio coûtent excessivement chers et sont situés dans des zones "vierges" ou il n'y a rien du tout. Vus leurs prix exorbitants et le manque d’infrastructures (Ecoles, Hôpitaux, Marchés, Magasins etc) dans les environnants, les logements ne se vendent pas. Les prix sont trop chers pour les sénégalais et les étrangers riches ne vont jamais habités dans ces déserts qui manquent de tout.

    Aussi on nous dit "Il signale que le premier projet (cité des Akys) est assis sur une zone de 102 hectares hébergée dans la ville de Bambilor. Il concentre un plateau de 2462 villas allant du type F2 au type F5, répondant aux besoins de la classe «moyenne émergente»". On parle de quelle classe moyenne sénégalaise ? Celle qui gagne un salaire de 600 000 CFA ? Non seulement ils ne sont pas nombreux avec de tels salaires on n'a vraiment pas une grande marge de manœuvre. ET en général ceux qui ont les moyens d'acheter ces Villas et Appartements préfèrent acheter leurs terrains et se faire construire eux même leurs villas, ce qui reviendra bcp moins chers.

    Donc si nos promoteurs veulent vendre leurs maisons, Villas et Appartements, il faut qu'ils baissent leurs prix et rognent sur leurs bénéfices car les endroits (Bambilor, Diamniadio etc) ou sont construits leurs projets sont encore des zones "VIERGES", VIDES ou il n'y a rien. Il y'a certes l'autoroute à péage mais elle est tout le temps embouteillé et surtout les péages au Sénégal coûtent trop chers. On ne peut pas habiter à Bambilor ou Diamniado et aller chaque matin à Dakar pour son travail ou pour l'école des enfants et débourser au moins 10000 Cfa en Aller Retour pour les péages. Cest non seulement fatiguant mais trop chers pour les sénégalais de classe moyenne.

    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2020 (15:19 PM)
      si akys était cher et de qualité à la rigueur on aurait dit oui... mais c'est un cadre de m...rde!
      mal situé environnement de pietre attractivité
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2020 (15:23 PM)
      exactement moi c'est ce que j'ai fait j,ai acheté un terrain de 500 mètres carrés dans une zone non inondable et en faire une maison plain pied avec des matériaux de qualité et ça me revient beaucoup moins chère par rapport à l'achat d'une maison déjà construite
      les projets immobiliers au sénégal c'esty juste de l'arnaque donc construisez par vous mémes
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2020 (17:05 PM)
      vraiment.......
      ils vendent du rêve avec de jolies maquettes, de jolis plans copier/coller d'autres projets de dubaî ou abu dhabi ou ailleurs avec des promesses d'infrastructures (écoles, parcs, jardins, commerces) sur lesquelles ils n'ont aucun contrôle et avec des villas soit-disant cossus trop chères mais situées au milieu de nulle part à bambilor et diamniadio qui sont encore des villages perdus entre dakar et thiès et ou il n'y a rien.
      ceux qui voyagent et qui passent à diamniadio et à bambilor savent de quoi je parle.
      qu'on se dise la vérité, diamniadio n'est pas encore habitable et y vivre sera une galère sur le plan physique et financier. la proximité des commerces, des écoles, des centres de santé et autres infrastructures est indispensable dans la vie des citoyens.
      il n'y aucun intérêt à aller habiter dans ces endroits loin de tout qui manquent de tout. on risque d'y laisser toutes ses économies et d'y passer avec les frais de péages excessivement chers et les longues distances épuisantes à cause des embouteillages partout sur l'autoroute.
      déjà vivre à dakar et ses environnant est très fatigants alors s'exiler vers diamniadio ou bambilor et venir travailler tous les jours à dakar sera un calvaire.
      non il faut revoir vos prix et les baisser, offrir gratuitement les péages aux autoroutes à tous les futurs habitants de ces endroits, y construire d'abord des écoles sur place, des commerces et toutes les commodités avant de faire vivre les gens là bas. peut être qu'avec ces mesures , vous pouvez espérer et encourager les gens à aller s'installer là bas.
    Auteur

    En Février, 2020 (19:10 PM)
    une bande de fils à papa qui ont les portes ouvertes
    Auteur

    En Février, 2020 (20:07 PM)
    Blablablabla...toute une théorie sur le marché de l'immobilier au Sénégal. Et le gars en costard blanc la, ils se croient dans une soirée déguisée ou quoi :):):). Cheeeeuuuuu africain mo khoumba.

    Depuis qu'on nous parle de ces programmes , moi qui croyait que c'est terminé et que les gens y habitent mais apparemment non.

    Trop fort les gars, ils veulent sortir de terre du jour au lendemain une ville toute neuve de 2600 villas de luxe à Bambilor et de 6 immeubles économiques et moins standing incluant 460 appartements et commerces et une deuxième phase de 400 villas à Diamniadio.

    Wooowww et qui va acheter tout ça ? Ah oui c'est le Sénégal émergeant, le Sénégal pétrolier ou l'argent va couler à flots.

    Attention à ces projets pharaoniques dans un pays pauvre ou les populations n'ont pas de grands moyens. Vous risquez de mordre la poussière en construisant des villas et appartements sans acquéreurs.

    Bcp de pays comme l'Espagne, la Gréce, la France ont connu cette spéculation immobilière suivie d'une crevaison de la bulle immobilière avec des villes entières ayant des immeubles entiers tout neuf mais inhabités parce que construites dans des endroits trop loin des centres villes et sans infrastructures. Alors les populations ne les ont pas acheté parce que trop chers mais aussi parce qu'il n'y avait rien autour, sans transports, sans travail et loin de tout.

    On y va doucement les gars et baissez vos prix qui sont trop chers même pour le sénégalais de la classe moyenne.

    Auteur

    Alioune

    En Février, 2020 (13:04 PM)
    En tant que membre de membre du Syndic de copropriété de la cité des Akys, #SYCAB sur Twitter, je trouve déplorable les retards des travaux et des livraisons, et de ces problèmes d'inondation dans le quartier, pour des constructions dites "dans les normes internationales". Nous n'avons aucune visibilité sur la finition des travaux, aucune indemnité de retard après avoir signé un contrat avec date de livraison.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email