News : le fil de l'actu

El Chapo a versé 100 millions de dollars à l'ex-président mexicain

Un témoin au procès du narcotrafiquant mexicain Joaquin Guzman, surnommé "El Chapo", a affirmé mardi que ce dernier avait versé à l'ex-président mexicain Enrique Pena Nieto des pots-de-vin ayant pu atteindre quelque 100 millions de dollars. C'est la première fois depuis le début du procès à New York en novembre qu'un témoin implique directement celui qui a cédé sa place à la tête du Mexique le 30 novembre à Andres Manuel Lopez Obrador. "M. Guzman a-t-il payé un pot-de-vin de 100 millions de dollars au président Pena...

 

Facebook renforce ses règles sur les publicités politiques avant les élections

Facebook va imposer des règles plus strictes pour les publicités politiques dans différents pays où ont lieu des élections au premier semestre 2019, d'après un article publié mardi sur le site professionnel du réseau social, secoué par des scandales, notamment liés à des scrutins. "En préparation des élections majeures dans le monde cette année, nous continuons à poursuivre nos objectifs d'empêcher les interférences étrangères et de donner aux gens plus d'informations sur les publicités qu'ils voient sur nos...

 

Papa Ogo Seck : «L’occupation de la rue, la seule alternative de l’opposition»

L’occupation de la rue reste la seule alternative de l’opposition. Une analyse de Papa Ogo Seck, Professeur en science politique, suite à l’invalidation de la candidature de certains candidats à l’élection présidentielle. «Nous avions, il y a quelques semaines de cela, annoncé l’absence de consensus au niveau du Code électoral, lors des discussions avec le ministère de l’Intérieur.

 

Affaire Ndiaga Diouf: Le procès en appel renvoyé jusqu'au 10 avril

Le procès en appel, sur l’affaire Ndiaga Diouf, a été renvoyé par le juge jusqu'au 10 avril, pour la comparution des parties civiles. En effet, la famille de Ndiaga Diouf devait être représentée au procès par le père du défunt, Aliou Diouf. Mais, ce dernier n’est pas venu au procès. Ce qui a poussé le juge à renvoyer le procès jusqu’au 10 avril prochain. Barthélémy Dias, le maire de Mermoz Sacré-Cœur, comparaîtra donc, dans cette affaire, qu’au lendemain de la prochaine présidentielle.