Alpha Oumar Konaré, médiateur en chef de l' UA en Egypte

  • Par : Apanews | Le 08 juillet, 2013 à 17:07:45 | Lu 5800 fois | 4 Commentaires
content_image

Alpha Oumar Konaré, médiateur en chef de l' UA en Egypte

Alpha Oumar Konaré, ancien Président du Mali et de la Commission de l'Union africaine (UA) de 2003 à 2008, a été désigné président d’un Groupe de haut niveau de l'Union africaine (UA) pour l'Egypte, a appris APA lundi, auprès de l’organisation panafricaine.

L'ancien Président du Botswana, Festus Mogae Gontebanye et l'ex Premier ministre Djiboutien, Dileita Mohamed Dileita, sont les autres membres du Groupe qui sera assisté par une équipe d'experts.

 

Le Groupe aura notamment pour mandat « d'interagir avec les autorités au pouvoir et les autres parties prenantes égyptiennes, afin d'établir un dialogue politique constructif ». 

 

Il va également s'efforcer « d'appuyer les efforts déployés en vue d'une transition qui conduirait à un retour rapide à l'ordre constitutionnel, à la préservation des acquis de la Révolution de janvier-février 2011 et à la consolidation du processus démocratique en Egypte ».

 

Le Groupe envisage de se réunir à Addis Abéba (Ethiopie) dans les « prochains jours », avant de se rendre, en Egypte pour des « contacts initiaux » avec les autorités et les autres parties prenantes. 

 

Mohamed Morsi, le premier dirigeant élu démocratiquement en Egypte, a été placé en résidence surveillée suite à sa destitution accueillie par des scènes de liesse à la place Tahrir située au centre du Caire et où les manifestants se regroupaient depuis quelque temps pour demander sa démission.

 

L'armée était intervenue, après la fin de l'ultimatum qu'il avait donné mercredi dernier aux Frères musulmans, dont Morsi est membre.

 

Cette intervention est survenue après plusieurs jours de rassemblements organisés par les opposants à Morsi, soupçonné de promouvoir un régime islamiste, et de négliger les « graves » problèmes économiques auxquels le pays est confronté. 

 

Le juge Adli Mansour, président de la Cour constitutionnelle en Egypte, a prêté serment jeudi comme président de la transition en Egypte.

 

L'ancien Directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Mohamed El Baradeï, a été nommé samedi Premier ministre du gouvernement intérimaire d'Egypte, trois jours après le mouvement populaire qui a renversé le président élu Mohamed Morsi, remplacé par Adli Mansour. 

 

La confrérie des Frères musulmans à laquelle appartient Morsi, a rejeté de participer à un quelconque gouvernement de transition. 

 

Le guide suprême des Frères musulmans d'Egypte, Mohamed Badii, a appelé à la mobilisation permanente dans toutes les places du pays jusqu'au retour au pouvoir de Mohamed Morsi, destitué mercredi par l'Armée.


Apanews


Commentaire (4)


Ooooojjj En Juillet, 2013 (23:23 PM) 0 FansN°: 1
Pourkoi pas mediateur au MALI?
Xxx En Juillet, 2013 (01:20 AM) 0 FansN°: 2
Nigger please!
Sarko En Juillet, 2013 (10:13 AM) 0 FansN°: 3
il n'a qu'à régler les problèmes du mali.couillons d'africains!!
Correction En Juillet, 2013 (06:00 AM) 0 FansN°: 4
Je vous félicite de l'article et de l'effort que vous faite dans la réussite d'un service d'information de qualité. Mais permettez-moi de vous rectifier. El Baradeï n'a pas été nommé Premier Ministre. Il est le vice-president de la transition, en fait. Le premier ministre se nomme Hazem el-Beblaoui.

Comprenez mon intervention comme une participation à une oeuvre presque parfaite.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]