Accueil | Identifiez vous pour acceder à nos services |  Connexion | M'inscrire | Aide
actualites
Autosuffisance alimentaire en Guinée : L’agriculture, un appui au développement rural
   Par Ladepeche diplomatique | Depeche diplomatique |  Dimanche 28 juillet, 2013 19:09  | Consulté 5856  fois  | 4 commentaires   Favoris
| -Imprimer| Envoyer
Afrique | Mots Clés: Guinee, Senegal, Retour, Financement, Developpement, Rural

En République de Guinée, les résultats de la campagne agricole 2011-2012 indiquent une production de 1 793 135 tonnes de riz paddy, représentant 40% de réduction du déficit moyen des 330 000 tonnes de la période 2007-2010.


Pour la campagne 2012-2013, les prévisions de récolte de riz sont estimées à 1 918 841 tonnes de paddy. Une attention particulière est accordée à la maîtrise de l’eau dans les plaines et bas-fonds et au désenclavement des zones de production à l’effet d’assurer une double culture et favoriser l’écoulement des produits. 
  
Dans ce cadre, les contrats de réhabilitation de 7 500 ha de plaines et bas-fonds et 6 677 ha à aménager ont été signés. Les travaux de désenclavement des zones de production ont atteint un taux de réalisation moyen de 62,5%. Il s’agit de la réhabilitation/entretien de pistes rurales et de la construction ou reconstruction d’ouvrages de franchissement et d’assainissement dont trois grands ponts ruraux.
  
Les livraisons d’intrants agricoles prévus (engrais, herbicides, insecticides, kits de protection, pulvérisateurs haut débit, atomiseurs, semences améliorées, sacs d’emballage, bâches, bascules et machines pour mécanisation agricole) ont été faites conformément aux quantités fixées afin de réaliser l’objectif de production de 200.000 tonnes additionnelles de riz. 
  
Des engrais spécifiques ont été fournis dans le cadre de la diversification de la production agricole (manioc et maïs frais), y compris la production maraîchère, fruitière et cotonnière. 
La plateforme de conservation de Timbi Madina a permis de stocker 500 tonnes de pommes de terre (33% de la prévision annuelle). 
  
Le Gouvernement vise, par ailleurs, l’amélioration des capacités de production de 83 000 familles paysannes par l’encadrement et le conseil agricole. 500 tonnes de semences de riz ont été ainsi produites, les zones et aires de production identifiées. 
  
Le renforcement des capacités techniques et le redéploiement de 950 conseillers agricoles font partie de l’agenda du secteur. 
  
L’amélioration de la couverture phytosanitaire a nécessité la fourniture d’intrants. A ce titre, la capacité des auxiliaires en défense des cultures a été renforcée et l’identification des nuisibles par zone de production entamée à travers une mission de prospection. 
  
Plusieurs missions de contrôle des populations des nuisibles ont été en outre effectuées par la brigade nationale de contrôle, en appui aux brigades régionales dotées de deux véhicules de traitement phytosanitaire ont été achetés et livrés. 
  
Les textes harmonisés d’homologation des pesticides dans la zone CEDEAO ont été adoptés dans la perspective de la publication de la réglementation. Dans le cadre de l’information du public cible, 17 émissions radio télévisées ont été réalisées. Le Gouvernement œuvre également à l’amélioration de la disponibilité d’informations sur le secteur agricole sur la base d’enquêtes sur le terrain. 
  
Le renforcement de capacités a porté également sur le transfert de technologies aux niveaux des producteurs et des cadres de l’administration. 
  
Cette activité s’est matérialisée par : l’acquisition de connaissances sur les caractéristiques des différentes variétés de NERICA développées en Guinée avec l’aide de la coopération japonaise ; la capitalisation des acquis et impacts du projet NERICA ; l’échange d’expériences entre divers producteurs ; le renforcement des capacités des femmes dans la préparation des divers repas à base de riz. 
  
Sur le plan institutionnel, le Service National des Statistiques Agricoles (SNSA) a été érigé en Agence Nationale des Statistiques Agricoles et Alimentaires (ANASA) et entièrement équipé en moyens logistique (y compris des GPS et groupes électrogènes) et bureautique. Ce renforcement de capacités a permis la réalisation des opérations d’enquête agricole permanente 2012-2013 et de l’enquête pour l’analyse globale de la vulnérabilité et la sécurité alimentaire des ménages. 
  
Afin de s’assurer de la bonne qualité des engrais et herbicides à utiliser et mettre en confiance les paysans, des tests ont été réalisés dans la perspective de la mise en place des unités d’expérimentation paysannes dans les 304 communes rurales. 
  
Dans le secteur de l’élevage, les actions ont été essentiellement réalisées dans le cadre de la mise en oeuvre du Projet de Gestion durable du Bétail Ruminant Endémique (PROGEBE) en Afrique de l’Ouest. 
  
Ce projet comporte les composantes ci-après : 
  
i) la préservation des caractéristiques génétiques et l’amélioration de la production et la productivité du Bétail Ruminant Endémique (BRE), ii) l’amélioration de la valorisation du Bétail Ruminant Endémique et de ses produits, et ; iii) la gestion durable des écosystèmes du Bétail Ruminant Endémique. 
  
Au niveau de la composante « préservation des caractéristiques génétiques et l’amélioration de la production et la productivité du Bétail Ruminant Endémique (BRE) », les Centres d’Appui à l’Elevage (CAE) de Boké et Famoïla (Beyla) ont connu un démarrage effectif des travaux de réhabilitation et obtenu l’appui de la BAD pour la fourniture d’équipements des laboratoires. 
  
Sur le plan du renforcement de capacités, 1700 agro-éleveurs répartis en deux groupes ont été formés respectivement sur les thèmes suivants : (i) habitat-alimentation-santé ; (ii) gestion de la production et amélioration génétique. Deux cadres ont achevé leur formation de master en génétique animale. 
  
En ce qui concerne la composante « amélioration de la valorisation du Bétail Ruminant Endémique et de ses produits », les travaux de construction de nouvelles infrastructures de commercialisation du bétail et de transformation des produits animaux ont été lancés. Ces travaux concernent quatre marchés à bétail, un marché régional, quatre mini laiteries et quatre aires d’abattage. Le Gouvernement a aussi obtenu l’appui de la BAD pour la fourniture d’équipements pour les quatre mini laiteries. Il faut noter enfin, la poursuite des sessions de formation pour 25 femmes de groupements laitiers en techniques de transformation laitière. 
  
Quant à la composante « gestion durable des écosystèmes du Bétail Ruminant Endémique », un plan de suivi environnemental a été élaboré et 54 acteurs en gestion de conflits ont été formés. 
  
Dans le cadre du renforcement des capacités des acteurs en matière d’intégration agriculture-élevage, 125 agro-éleveurs ont été formés en culture attelée. Face aux feux de brousse, les communautés de la zone du projet ont été formées sur les méfaits de ce fléau. Afin de limiter la transhumance et réduire les conflits entre agriculteurs et éleveurs, le Gouvernement œuvre de façon constante à l’amélioration de pâturages naturels. 
  
C’est à ce titre que l’alimentation du Bétail Ruminant Endémique a été assurée par l’amélioration des parcours à bétail de huit hectares et l’installation de parcelles fourragères dans les sites du projet sur une superficie de seize hectares.
  
Pour assurer la production, des réseaux de producteurs ont été mis en place dans le cadre d’un système communautaire de production de semences fourragères de qualité. Le Gouvernement a procédé à la réalisation d’études relatives aux travaux d’aménagement de six points d’eau pour l’alimentation des animaux. 
  
Dans le secteur de la pêche, les 182 250 tonnes de poissons débarquées au cours de l’année se répartissent comme suit : pêche industrielle et importations, 72 000 tonnes ; pêche artisanale maritime, 65 000 tonnes ; pêche continentale, 45 000 tonnes et pisciculture, 250 tonnes. 
Le secteur a mobilisé près de 30 milliards GNF pour une prévision de 23 milliards. 1 863 nouveaux emplois ont été créés à bord des navires, dans les établissements de traitement et dans le circuit de distribution des produits. 
  
Le Gouvernement a activement participé à la mission de l’Union Européenne dans le cadre de la lutte contre la pêche illicite non déclarée et non réglementée (Règlement CE 1005/2008). 
  
Les activités réalisées dans le domaine du contrôle de la qualité sanitaire des produits de la pêche ont permis de réaliser notamment : 
• la facilitation des analyses chimiques en coopération avec le laboratoire national d’appui au développement agricole de la Côte d’Ivoire ; 
• la certification des produits de la pêche pour le marché local et pour l’exportation ; 
• la participation aux travaux d’identification des besoins pour la reprise des exportations des produits de la pêche vers le marché de l’Union européenne ; 
• la collecte et le traitement des données statistiques des structures de production, de conservation et de commercialisation. 
  
Des avances de démarrages ont été versées pour l’acquisition de 50 moteurs hors-bords, 13 fabriques de glace et 13 chambres frigorifiques. 
  
Le gouvernement a poursuivi le programme d’aménagement des villages de pêcheurs à Coyah et Boffa et achevé les travaux de génie civil à Kassa (Conakry) et Boffa. 13 étangs ont été aménagés à Boffa, Coyah et Mamou. Le gouvernement a aussi lancé le projet de développement de la riz-pisciculture en Guinée forestière. 
  
Au titre du renforcement des capacités, 81 étudiants et stagiaires des universités guinéennes ont été encadrés et 508 nouveaux fonctionnaires formés. 

Nouveau!:   Retrouvez toutes les archives concernant Guinee de 2006 à ce jour.
Commentaires:   4   Total dont   0   En attente - ( Voir les commentaires sensibles) .
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Serv du peup on July 28, 2013 (22:42 PM) 0 FansN°:1
La Guinée peut nourrir et fournir l'électricité à toute l'Afrique de l'ouest. Voila un pays béni mais que ses dirigeants ont détruit.
Réveillons-nous on July 29, 2013 (12:50 PM)0 FansN°: 2741903
Sékou Touré et tous ceux qui sont venus après lui avaient complétement asphyxié la Guinée. Cependant lors de mon dernier passage dans ce pays, j'ai pu constater qu'ils sont en train de se réveiller avec de grands chantiers d'infrastructures routières, hôtelières...Pendant ce temps, nous Sénégalais dormons sur nos lauriers en pensant que nous sommes en avance sur les autres ; que nous traitons de niak. Nos réveil sera brutal, d'autant plus que ceux qui nous gouvernent ont déjà trahi le peuple.
Kaba KANTÉ  on April 21, 2014 (23:13 PM) 0 FansN°:2
Je veux dire que la vie n'est pas une coursse de vitesse,mais une coursse du font sans fin. Comme dit Hamed Sekou Toure.les bourrique, voullaient la Guinée,la gasie ,la trahission,et touré n'a jamais accepté la pourriture,Il etait le plus sinsère pour l'égalité,la valorissation et la préservation de la dignité guièenne. :haha: 
Medzo on July 12, 2014 (18:32 PM) 0 FansN°:3
Mon pays est dans l´impasse depuis toujours. Il est temps d´arrêter d´adresser a Dieu les raisons pour lesquelles nous nous trouvons dans cette situation et commencer enfin a se sacrifier pour changer nos vies et avoir un grande influence POSITIVE sur notre futur et celui des prochaines generations. Le gouvernement importe mais encore plus la determination et l´engouement du peuple pour aller de l´avant dans un pays ou les richesses tant prisées par le monde entier ne sont qu´un simple gâchis ou une source d´enrichissement pour un groupe dans L´ombre. Convertissons enfin notre Travail-Justice-Solidarité en Realité pour ainsi transformer notre terre en un avre de paix et properité pour la sous region entière.

  Réagissez à cet article (en respectant les règles ci-dessous)

  • Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
    Ne devoilez pas
    les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
    de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
  • Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
  • Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Nom:
  
Commentaire:
:)   :-D   :cool:   :hun:   :cry:   :love:   :khelou:   :?:   :jumpy: :sad:   :bravo:    :haha:   :dedet:   :sn:   :down:    :up:  :tala-sylla:
   
Pour faire apparaitre vos commentaires immediatement, creez un compte seneweb (c'est rapide).

Nouveau!:   Retrouver toutes les archives concernant Guinee de 2006 à ce jour.

 

 


Pub


 




HitParade




HitParade