Lundi 19 Août, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Buzz

Son enfant naît métisse, elle porte plainte contre la banque de sperme

Single Post
Son enfant naît métisse, elle porte plainte contre la banque de sperme

Pour avoir inversé le sperme d’un donneur blanc avec celui d’un donneur noir, une clinique américaine est poursuivie en justice par un couple de lesbiennes.

La mésaventure est à peine croyable. Un couple de lesbiennes intente un procès à une banque de sperme de la banlieue de Chicago au motif qu’une d’entre elles aurait été inséminée avec le mauvais sperme. La clinique aurait fourni l’échantillon d’un homme noir à la place de celui d’un homme blanc comme acté auparavant avec l'établissement, rapporte le Chicago Tribune. Selon le quotidien, l'erreur viendrait d'une mauvaise lecture du numéro du donneur. Les employés de la clinique travaillent avec des documents manuscrits plutôt qu'électroniques. 

Si la plainte vient tout juste d’être déposée, les faits, eux, remontent à 2012. Mariées depuis peu à New York, Jennifer Cramblett et Amanda Zinkon décident d’avoir chacune un enfant, en même temps. En avril, alors qu'elle est enceinte de cinq mois, Jennifer Cramblett conseille donc à sa compagne d’avoir recours au même donneur de sperme pour son projet de grossesse. C’est à ce moment-là que Jennifer apprend d'un employé de la Midwest Sperm Bank que l’enfant qu’elle porte n’est pas issu du donneur prévu. Le couple avait choisi le sperme numéro 380 car il s’agissait de celui d'un homme blanc qui leur ressemblait. Or, la clinique aurait inversé le liquide avec celui portant le numéro 330, issu d'un donneur afro-américain. Leur enfant, Payton, est une petite métisse, âgée aujourd’hui de deux ans.

Une vie difficile dans une ville "intolérante et raciste"

En tant que lesbienne, Jennifer Cramblett avoue avoir déjà été victime de discrimination. C’est pour cette raison qu’elle ne souhaite pas voir sa fille vivre la même expérience. « Élever une fille métisse a été stressant (…) et Jennifer Cramblett ne connaissait pas d’Afro-Américain jusqu’à son arrivée à l’université », détaille la plainte que s’est procuré le Chicago Tribune. « En raison de ce contexte, (…) Jennifer reconnaît ses compétences limitées en matière de culture afro-américaine. Elle fait part de l'apprentissage abrupt auquel elle doit faire face au sein d'une petite communauté comme celle de Uniontown qu'elle considère comme raciste et intolérante », poursuit le document. Craignant que cette ville, qui « n'a jamais été en mesure d'accepter pleinement l'homosexualité de Jennifer », s'avère encore plus mortifère pour l'enfant métisse, le couple a décidé, deux ans après la naissance de Payton, de se tourner vers les tribunaux. Il demande une compensation de 50.000 dollars, malgré la lettre d'excuses et le remboursement promis par la banque de sperme, rapporte Associated Press.
Article_similaires

1 Commentaires

  1. Auteur

    Titen

    En Octobre, 2014 (21:14 PM)
    je ne comprend pas cette plainte ,, si on a le courage d'affronter son omosexualitèè dans une ville omofobe pourquoi pas affronter le racisme aussi ??? cet enfsnt est une creature de Dieu il faut seulement l'elever dans l'education et le respect et tout cela avac tant d'amour et d'affection ,, elle n'a besoin de rien d'autre .

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR