CEDEAO : le Conseil de médiation veut une réponse à l'agression contre les Maliens

  • Par : APS | Le 19 janvier, 2013 à 13:01:57 | Lu 6202 fois | 11 Commentaires
content_image

CEDEAO : le Conseil de médiation veut une réponse à l'agression contre les Maliens

Le Conseil de médiation et de sécurité de la CEDEAO (CMS) a réaffirmé, vendredi, à Abidjan (Côte d'Ivoire), sa ferme volonté de trouver une réponse adéquate à ‘’l’agression barbare’’ dont sont victimes les citoyens du Mali ainsi que ceux de plusieurs autres pays de l’organisation sous-régionale, rapporte un communiqué reçu à l’APS. A l’ouverture d’une session extraordinaire du CMS, ''le président de la Commission de la CEDEAO [Kadré Désiré Ouédraogo] et le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères de Côte d’Ivoire ont tour à tour dépeint la situation qui prévaut au Mali à la lumière des derniers développements’’, indique la même source


Elle souligne aussi que M. Ouédraogo ‘’s’est d’abord réjoui de l’adoption de la résolution 2085 par le Conseil de sécurité des Nations unies le 12 décembre 2012’’.


‘’+Cette adoption constitue un aboutissement heureux des efforts tangibles que nous y avons tous consacrés+, a dit le président de la Commission de la CEDEAO, faisant allusion aux actions menées par les chefs d’Etat et de gouvernement de l’organisation ainsi qu’à la mobilisation de l’Union africaine et des autres partenaires stratégiques’’.


Selon lui, ‘’la résolution 2085, qui autorise l’envoi au Mali d’une force essentiellement africaine composée d’environ 3.000 membres, +sonne le temps de la reconquête des territoires occupés depuis neuf mois par des groupes armés terroristes et extrémistes+ et ouvre la voie à une réponse adéquate à cette agression’’.


Il a en outre rendu un vibrant hommage à la France qui, fidèle aux valeurs universelles de liberté, de dignité et de paix, a ouvert la voie à la mise en œuvre de la résolution 2085 conformément au souhait de toujours de la CEDEAO en apportant substantiellement son soutien à l’armée malienne pour contrecarrer l’offensive des groupes terroristes.


Le président Ouédraogo a ensuite souligné que si le déclenchement, par la France, de l’opération Serval marque la prise en compte du volet militaire dans la reconquête du Nord Mali, il ne faudra cependant pas occulter la dimension politique de la crise pour laquelle des mesures concrètes sont attendues conformément à la résolution 2085.


Abondant dans le même sens, le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères de Côte d’Ivoire, M. Charles Koffi Diby, a encouragé tous les Etats de la CEDEAO, voire toute l’Afrique, à s’engager dans cette guerre qui nécessite, a-t-il dit, ‘’une mobilisation et une implication de tout le continent’’ en termes de ressources humaines, logistiques, techniques, sanitaires et d’échange d’informations pour soutenir la Mission internationale de soutien au Mali (MISMA)''.


Pour M. Diby, l’urgence d’un déploiement des troupes africaines sur le théâtre des opérations exige que les Etats engagés dans l’action accordent leurs positions sur les dispositions pertinentes de la résolution onusienne.


Le président de la Commission de la CEDEAO et le ministre ivoirien des Affaires étrangères ont aussi abordé le second volet de leurs travaux d’une journée, qui a trait à la Guinée-Bissau. Il s’agira d’examiner la situation politique et sécuritaire dans ce pays pour mieux apprécier et articuler les efforts consistant à l’accompagner dans son processus de transition actuel.


La réunion du CMS, qui s’achève dans l’après-midi de ce vendredi, prépare la Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de la CEDEAO, prévue le samedi 19 janvier 2013, toujours dans la capitale économique ivoirienne, et qui se déroulera en présence des représentants de 18 institutions et Etats non membres de l’organisation sous-régionale.


Au cours de cette session, les leaders régionaux entendront notamment un exposé du président de la Commission de la CEDEAO sur la situation politique et sécuritaire au Mali, ainsi que des comptes rendus des présidents Blaise Compaoré du Burkina Faso et Goodluck Jonathan du Nigeria sur les efforts de médiation qu’ils ont entrepris dans la résolution des conflits.



APS

Articles similaires

Commentaire (9)


Leuz En Janvier, 2013 (13:43 PM) 0 FansN°: 1
vous la cedeao vous n ete pas honte vous ette des incompetent depuis longtemp vous ne rien faite seulement parler sans la france le probleme ne se reglera pascest une honte pour l afruque
Caporal Chef Diedhiou En Janvier, 2013 (13:51 PM) 0 FansN°: 1
le medecin après la mort.
N'importe Quoi ! En Janvier, 2013 (14:23 PM) 0 FansN°: 1
respect aux gens du burkina et de côte d'ivoire.

ceci étant dit, aussi longtemps que le dossier malien sera traité par les diplomates du burkina et de la côte d'ivoire on ne verra pas une solution africaine à notre problème.

je dirais même plus tant que les agents infiltrés seront au volant, la voiture ouest africaine n'avancera pas.
Goordjiguene En Janvier, 2013 (13:44 PM) 0 FansN°: 2
bonjour a tous ni rek l meunona demer koi voila je veux dire qu il faut appliquer le lois sur le mariage homosexuel aux senegal dafa diot waye lolou haramoul sakh deja en espagne on nas ressui a le faire appliquer bientot en france puis le sengal dafa diott diott na comme sa niou meuneu ame sounou diamme nioune pd yi yalla na niou
Conseil à La Cedeao En Janvier, 2013 (13:46 PM) 0 FansN°: 3
‘’le plus grand conquérant est celui qui sait vaincre son ennemi sans bataille’’
Retour Aux Vraies Valeurs En Janvier, 2013 (13:48 PM) 0 FansN°: 4
Proverbe de vie pour la CEDEAO:

‘’être humain c’est aimer les gens, être sage c’est les connaitre’’
Tiédo Fall En Janvier, 2013 (13:54 PM) 0 FansN°: 5
Oui! il faut une réponse adéquate à l'agression du mali.Et cette réponse, ne peut se faire que dans une GUERRE SANS MERCI contre les agresseurs arabo-berbères!Sur le plan politique, tous les états de la cedeao membre de l'oci doivent quitter cette organisation satanique, restée sourde à l'agression du mali (pourtant membre de l'oci) et qui ouvre sa gueule dès que les agresseurs sont à leur tour agressés (l'oci a dernièrement dénoncé l'intervention de la france au mali par la loie de son secrétaire général un saoudien dont j'ai oublié le nom satanique).Nous devons aussi nous méfier du qatar (j'ai entendu lors du dernier magal le porte parole du kalife remercier une délégation du qatar qui était présente.Or, cette délégation n'était composée que d'espions venus voir comment le mouridisme contrevenait à leur croyance wakhabites).Nous devons enfin lancer un véritable programme d'ARMEMENT non seulement de la cedeao mais de tous les pays composant cette organisation.Nous devons être prêts à répondre aux agressions militaires.Face à la sauvagerie, seule la guerre est possible.Seule la guerre a eu raison du nazisme.Seule la guerre aura raison de l'islamisme (aussi dangereuse que le nazisme puisque basé sur le même fanatisme et le même racisme).
Bamboula En Janvier, 2013 (14:38 PM) 0 FansN°: 6
oh les docteurs "es bamboula" se bougent ça doit leur faire tout drole !! grosse bidonnage, les voleurs se touchent le pantalon pour voir si ils en ont !! pas grave la France fait le job et le peuple va commenter la CAN : Africa, Africa continent de clowns et de parleurs.....Bon courage
Discours Et Encore ! En Janvier, 2013 (15:18 PM) 0 FansN°: 7
discours rien que des discours jusqu'a ce que les arabes vous reduisent en esclaves!
Thiama En Janvier, 2013 (15:49 PM) 0 FansN°: 8
Crise vient de faire la preuve que l'intégration africaine n'est qu'un mirage, les dirigeants de la CEDEAO en parlent juste pour amuser la galerie . Tout ce qui touche le Mali devrait toucher les états de la CEDEAO et le Senegal en premier. La gestion de la crise par nos dirigeants a été lamentable, au lieu d'un plan de sortie de crise les autorités de la CEDEAO ont préféré s’appesantir sur des négociation dont on savait l'issu et des rencontres de chef d’état stériles. Face à l'avancée des voyous enturbannés, il a fallu que la France intervienne pour stopper la conquête du Mali. Alors nos dirigeants tergiversent sur l'envoie de soldats pour soutenir nos frères maliens.

HONTE AUX PRESIDENTS DE LA CEDEAO.
Moustapha Daf En Janvier, 2013 (17:07 PM) 0 FansN°: 9
mes ami pour moi CDEAO na rien fait

c mali meme que luer paye en fue et en sang avec cet Kapitain Batarde il nes vais jamais que les Militair de CDEAO ai intrvenur au Mali soi desent que il po le regler eux Meme mai la il sav que il pourait rien a cet situaton il comence a fair apele au Monde et aussi CDEAO na pas ace de moien fiancier et logistique pour intrvenure au du Mali tres Complecce



et aussi cet meme Capitain contine a Prendr de Outage Militare Maliens soidesent les BERE ROUGE A Sont teritoi de KATI faut le probleme intrne du maili soi regle d'abord on puis rien gangne dans la divission WASALAM







les Malien sont conne je les conaise je fait mali

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Services

NECROLOGIE

Awa Diallo Mboup

30 Septembre 2006 - 30
Septembre 2012

QUE LE BON DIEU L'ACCEUILLE DANS SON PARADIS

ANNONCES AUTOMOBILES

Nissan - NS

19 000 000 FCFA

Mercedes-Benz S Class

1 500 000 FCFA

Mercedes-Benz S Class

3 000 000 FCFA