Education

Primes et heures sup' non payées, le Saes-Ucad va-t-en guerre

  • Par : Senqueteplus | Le 06 septembre, 2013 à 15:09:14 | Lu 5216 fois | 1 Commentaires
content_image

Primes et heures sup' non payées, le Saes-Ucad va-t-en guerre

Le répit de quelques jours n'ayant rien donné de concret, la section Ucad du Syndicat autonome des enseignants du supérieur (Saes) a décidé de passer à la vitesse supérieure dès lundi. Le syndicat exige des autorités universitaires le paiement des primes de recherche et de voyages, ainsi que des heures complémentaires.

 

En rogne contre les autorités de l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad), la section du Syndicat autonome des enseignants du Supérieur (Saes) envisage d'élever d'un ton sa lutte. Pour obtenir le paiement de leur primes de recherche et de voyages, ainsi que des heures complémentaires, il a décidé defaire face au recteur et de bloquer l’Ucad.

Le syndicat y a été poussé après constat que l'Agent comptable de l'Ucad n'a pas respecté sa promesse de payer les dus avant ce jeudi, délai de rigueur fixé par les enseignants. ‘’Le recteur nous a habitués à de telles promesses, alors qu’il ne les tient jamais. Nous croyons à la bonne foi de l’agent comptable mais il faut reconnaître qu’il a toujours été là lorsque le recteur nous faisait les mêmes promesses qu’il n’a jamais daigné tenir'', avait averti le porte-parole du Saes, Yankhoba Seydi, dans l’édition d’EnQuête de mercredi (numéro 669). La suite semble lui avoir donné raison.

‘’Puisque les promesses ne sont pas tenues, nous avons décidé, cette fois-ci, d’élargir le plan de la lutte en invitant tous les autres syndicats qui partagent avec nous l’Ucad, notamment le Syndicat des travailleurs, c'est-à-dire le personnel administratif, technique et de service (Pats). Nous sommes en train de préparer la véritable riposte. Une riposte qui sera proportionnelle aux agressions qu’on est en train de subir’’, a avisé le porte-parole du Saes. Comme première mesure, le syndicat a décidé de suspendre les enseignements et encadrements dans toutes les facultés et instituts de l’Ucad. Et lundi, le Saes convie ses membres à encore un sit-in devant le rectorat. ''En réalité, la situation n’a pas évolué, elle a empiré‘’, martèle M. Seydi.

Deux enseignants auraient été refoulés à l’aéroport

Le bras de fer entre enseignants et rectorat de l’Ucad est parti d’une décision de l’Agent comptable particulier de l’Ucad de suspendre le paiement des primes de voyage et heures supplémentaires tant que le ministère de l’Économie et des Finances n’approuvera pas le budget de l’université. Selon Yankhoba Seydi, aucune évolution n’est encore notée sur ce dossier. Car soutient-il, pour les primes de recherche, seule une partie a été payée, l’enveloppe des heures complémentaires n’est pas encore reçue. Mais ajoute-t-il, le plus important reste les primes de voyage dont les billets n'ont pas été payés. ‘’Nous avons deux collègues qui ont quitté l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, qui avaient leurs billets en main et qui, une fois dans la salle d’embarquement de l’aéroport, on leur a demandé de retourner parce que tout simplement leurs billets n’étaient pas payés. C’est humiliant pour un enseignant'', déplore M. Seydi.

Outre le Saes, le Syndicat unitaire et démocratique des enseignants du Sénégal (SUDES) se prononce, aujourd'hui, sur la situation de l’enseignement supérieur sénégalais. Les partisans de Amadou Diaouné tiennent une conférence de presse avec comme thème : ‘’Situation et perspectives de l’enseignement supérieur sénégalais’’.


senqueteplus


Commentaire (1)


Pas De Sexe Pas De En Septembre, 2013 (16:39 PM) 0 FansN°: 1
commentaires ! c'est ça le Sénégal et pourtant les professeurs ont droit à leurs salaires et au paiement des heures supplémentaires quand on sait que c'est empiété sur les vacances. C'est l'anarchie totale , beaucoup trop de soi-disant étudiants qui viennent à l'Ucad pour faire du bussiness et non des études.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]