Sédhiou / BFEM 2013 : Le 100% du collège de Manconoba

  • Par : SenewebNews | Le 27 juillet, 2013 à 09:07:48 | Lu 12806 fois | 18 Commentaires
content_image

Sédhiou / BFEM 2013 : Le 100% du collège de Manconoba

Le centre secondaire du collège d’enseignement moyen (Cem) du village de Manconoba dans la région de Sédhiou a fait 100% au brevet de fin d’études moyennes (Bfem). Sur les trente quatre (32) candidats ayant effectivement composé, les 18 ont décroché le fameux sésame dès le premier tour. Les 14 admissibles ont pu confirmer leurs prouesses lors des épreuves du second groupe qui ont pris fin hier au centre principal de Dianah Malary. Yacine Faye, professeur de lettres espagnol au dit établissement est d’avis que cela est dû sans doute à l’engagement du corps professoral et au sérieux élèves.


SenewebNews


Commentaire (12)


Admirateur En Juillet, 2013 (10:03 AM) 0 FansN°: 1
Excellent. Élèves et enseignants à féliciter et à encourager. Je propose la mise en place d'une chaîne de solidarité pour accompagner ces élèves qui vient souvent dans des conditions difficiles.
Ex-enseignant En Juillet, 2013 (12:12 PM) 0 FansN°: 1
a l'interieur,dans les régions surtout c'est la corruption en masse qui se passe lors des examens; les villageois logent,nourrissent,blanchissent,donnent des moutons aux examinateurs,correcteurs meme aux agents de l'ia et demandent en retour: "gorgorlou lénn ci souniou dome yi déh"=laissez nos enfants passer. pourqoui les 100% ne se passent jamais à dakar,thiés?....dans les grandes villes ?
notre principal de collége nous a appelé en reuniou pour nous dire que l'ia lui a chargé de nous dire d'etre plus indulgeant en notant car il avait remarqué que les moyennes de classes etaient basses et c parceq'on noter sévèrement!j'en revenais pas !!! l'une des raisons qui ont fait que j'ai quitté l'enseignement car ne voulant pas etre corrompu
Begz En Juillet, 2013 (10:04 AM) 0 FansN°: 2
Ma fan wa South Side deh!!!!
S. Diatta En Juillet, 2013 (10:27 AM) 0 FansN°: 3
100 °/° au Befm, en 2013...; ça fait réfléchir, non?! Si l'on est pas un taré...Ne nous trompons pas ou ne trompons pas nos enfants. Donc le niveau de nos élèves est EXCELLENT?...
Principal En Juillet, 2013 (12:20 PM) 0 FansN°: 4
TOUTES MES FÉLICITATIONS AU CORPS PROFESSORAL, A L'ADMINISTRATION ET AUX PARENTS.

L'ETAT DOIT RÉCOMPENSER CET ETABLISSEMENT POUR MAGNIFIER L'EXCELLENCE, LA MOTIVATION, L'ENGAGEMENT ET LE SÉRIEUX DES UNS ET DES AUTRES.



BONNE CONTINUATION!
@ Principal En Juillet, 2013 (12:30 PM) 0 FansN°: 1
l'etat doit plutôt faire des enquetes pour voir si...............arretez vos magouilles!!!!!!
100% En Juillet, 2013 (12:59 PM) 0 FansN°: 5
les IA de Sédhiou et de Kolda sont les champions des" bons résultats au BFEM" et bizarrement cela n'arrive q'au BFEM. comment généralement des élèves qui ont des moyennes de classe inférieures à 6 parviennent ils à passer au premier tour?

des élèves qui refusent de reprendre la classe de 4e (faute de moyenne) se présentent en candidat libre et passent au BFEM.

Que dire des surveillants et correcteurs, qui font tout sauf ce qu'ils doivent faire.

Enseignants de Sédhiou et Kolda vous n'etes pas sérieux! Où est le professionnalisme dans tt ça?
Deugue Dji En Juillet, 2013 (16:38 PM) 0 FansN°: 1
l'ia de matam aussi
Hermes En Juillet, 2013 (23:07 PM) 0 FansN°: 6
34 élèves! le nombre est déjà un avantage. Maintenant s'y ajoute que si ces élèves ont eu l'encadrement necéssaire avec de bons profs qui les ont formé de la 6ème à la 3ème, je pense ke le résultat n'est point bizarre
Boy Ndiago En Juillet, 2013 (07:00 AM) 0 FansN°: 7
Dans les régions, les élèves travaillent beaucoup plus que ceux de Dakar. C'est connu. La grande majorité des élèves de Dakar sont victimes de l'effet pervers de "boy town" et ne foutent rien. lol. Alors ne vous étonnez qu'il y ait jamais 100 pour de réussite a Dakar.

Certains bénéficient des "fuites"des épreuves des examens, car ce sont leurs parents qui organisent les épreuves.

A Dianna Malary (région de Sedhiou) un enseignant, M. Coulibaly (Que la terre lui soit légère) avait déjà fait 100 pour de réussite a l’entrée en sixième et au certificat d’études primaire dans les années 80 grâce a son rigueur.

S'il t'enseigne de CI jusqu'en CM2, tu auras de fortes chances de réussir. Sa classe avait toujours le meilleur taux de réussite a l’école primaire de Dianna Malary.L’état l'avait même donné une voiture en guise de cadeau.
Vérité En Juillet, 2013 (15:50 PM) 0 FansN°: 8
Il faut se méfier des résultats du BFEM dans les deux régions de Kolda et de Sédhiou. c'est un vaste système de magouille qui a cours dans la région de Sédhiou et malheureusement dans bien des cas connu des autorités académiques. En effet comment comprendre des établissements qui régulièrement font 100% au BFEM dont les élèves s'effondrent lorsqu'ils se présentent au bac. Rien que de la mascarade car à Sédhiou on a vu des "coxeurs" décrocher le BFEM, des femmes au foyer, des tenants du petit commerce, des réparateurs de radio, des chauffeurs et malheureusement ou par "miracle" se sont retrouvés dans l'enseignement. Ne vous emerveillez jamais des 100% au BFEM dans ces deux régions. Que l'on ouvre une enquête et on sera édifié sur l'objectivité ou non de ces résultats.
Deug3 En Juillet, 2013 (16:09 PM) 0 FansN°: 9
C'est malheureusement vrai et un ami qui a assisté à une telle mascarade m'en a parlé. Un président de jury ressortissant de la localité en question convainc les membres du jury de faire 100% de taux de réussite au BFEM. Lorsque les correcteurs lui demandent s'il ne craint pas la réaction de l'IA; il leur dit tout simplement qu'il n'yaura aucune conséquence négative.

L'état doit organiser une vaste enquête pour démasquer ces correcteurs, présidents de jury, inspecteurs qui bradent le BFEM dans les localités reculées du pays. C'est probablement dans les grandes villes que les résultats du BFEM sont les plus fiables et conséquence; c'est généralement l'hécatombe.



Surveillant En Juillet, 2013 (16:45 PM) 0 FansN°: 10
Dans certaines localités les résultants du BFEM ne sont fiables. Les éleves passent tout leur temps à tricher.Ce qui est choquant c'est que les surveillants n'interviennent pas ils disent méme aux éleves vous pouvez s'entre aider.Le ministre doit prendre les prof sérieux pour les surveillances et la correction. J ai vu quelqu'un qui fait correctement son boulot et les gens disent qu'il est méchant.c'est le BFEM n'est plus fiable à cause de la corruption alimentaire dans certaines localités mais à cause de certains chefs d'établissement qui n aiment pas qu'on méne des surveillances stricts dans les salles
Vrai En Juillet, 2013 (17:00 PM) 0 FansN°: 11
je pense que le BFEM n'est plus fiable. On doit prendre des surveillants sérieux dans les salles les enseignants doivent faire correctement leur travail.L'I.A. doit convoquer les profs compétents et sérieux pour la correction et la surveillance.les gens qui font correctement leurs boulot sont généralement traiter de profs méchanst parce que tout simplement ils ont fait une surveillance stricte et rigoureuse pour empêcher la tricherie dans les salles mais malheureusement les gens le prennent négativement je me demande même où est la déontologie dans tous ça
Pyrus En Août, 2013 (10:12 AM) 0 FansN°: 1
oui
Jos En Août, 2013 (10:08 AM) 0 FansN°: 12
Dire la vérité.

Nous sommes des Enseignants du Sénégal officiant dans l'académie de Sédhiou. Nous sommes donc les premiers à exprimer notre satisfaction par rapport à des résultats positifs. Mais pourvu que cela se fasse dans la rigueur et le respect des principes.

Il est bon de faire le diagnostic de la situation scolaire dans l'académie de Sédhiou. Nous préférons occuper un rang avec toute la dignité, le sérieux la transparence, l'honorabilité l'éthique, et la déontologie qui doivent l'accompagner.

Le moment est donc venu pour faire une introspection individuelle et collective de la situation des examens scolaires à Sédhiou. C'est un appel que nous lançons depuis quelques années maintenant. Le comportement peu catholique de certains collègues (correcteurs, surveillants, et mêmes présidents de jurys n’honore pas du notre système éducatif. C'est rendre un très mauvais service aux apprenants, aux parents, aux enseignants et au système de manière générale que de se comporter de la plus basse des manières dans les jurys d'examens. Des jurys où les anonymats sont percés dès les premiers jours d'épreuves, où des collègues viennent avec des 'CAS', où des présidents de jurys demandent aux collègues s'ils ont des 'CAS', des surveillants qui 'AIDENT' les candidats, des Secrétaires qui pompent les notes, ... oubliant que tous les candidats du Sénégal sont des cas Il est donc tout à fait naturel que les résultats soient 'BONS'.

Le travail que nous faisons en classe doit servir à quelque chose. En évaluant les élèves objectivement pendant neufs mois, en organisant des examens blancs la veille des évaluations de fin d'année avec des résultats objectifs et qu'on se retrouve au BFEM avec des taux de réussite qui dépassent l'entendement, il y'a lieu de s'arrêter et de faire attention. C'est la crédibilité de l'enseignant qui est mise en jeu dans cette histoire. La légitimité du système éducatif est mise en péril au plan régional.

Non il faut arrêter, notre système ne mérite pas ce qui est en train de se passer au niveau du BFEM dans l'académie de Sédhiou. Les 'résultats' qui tombent depuis quelques années ne reflètent pas le niveau réel des apprenants, c'est un pléonasme que de le dire, et tous les acteurs sérieux le savent. Il ne faut pas qu'on se voile la face. C’est de la mal gouvernance.

Le combat pour l'atteinte de cet objectif d'une école publique de qualité et d'une université de développement, gages d'un développement socio-économique efficace et durable continue toujours.

Mais nous ne pouvons l'atteindre que quand nous accepterons de nous faire violence et d'inscrire les actes que nous posons dans l'éthique, l'équité, la justice et la transparence. Nous préférons être un digne dernier qu’un irrégulier premier. C’est ça la vérité.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]