International

Rama Yade espionnée… et relaxée

  • Par : Mariane.fr | Le 31 mars, 2013 à 21:03:13 | Lu 14020 fois | 10 Commentaires
content_image

Rama Yade espionnée… et relaxée

 Jeudi dernier, Rama Yade a finalement été relaxée par le tribunal de Nanterre où elle était jugée pour faux, usage de faux et inscription indue sur les listes électorales de Colombes (Hauts-de-Seine). L’affaire était grave, puisque l’ancienne secrétaire d’Etat de Nicolas Sarkozy encourrait jusqu’à un an de prison pour le volet « faux », trois ans de prison, cinq ans d’inéligibilité et 45.000 euros pour l’infraction au code électoral. La justice soupçonnait en effet la vice-présidente de l’UDI, 36 ans, d’avoir triché sur sa domiciliation pour pouvoir conserver son inscription sur la liste électorale. D’abord en décembre 2009 lorsqu’elle a fourni l’adresse de sa permanence. Puis, deux ans plus tard quand, après avoir été radiée d’office de cette liste, elle a tenté de se faire réinscrire en déclarant avoir emménagé dans un appartement de la ville


Rama Yade avait alors fait l’objet d’un « signalement » au parquet de la part du maire PS de la ville, Philippe Sarre. Mais d’aucuns soupçonnaient aussi l’UMP des Hauts-de-Seine de vouloir écarter la gêneuse.


Pour démontrer coûte que coûte que Rama Yade n’habitait pas à Colombes, le parquet a littéralement passé sa vie privée au peigne fin. La procureure adjointe de Nanterre, Marie-Christine Daubigney, a demandé à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) de « borner » son téléphone portable du 1er octobre au 7 février 2012. Autrement dit, de pister toutes ses allers et venues, notamment de nuit, en utilisant son mobile Bouygues Telecom comme mouchard. Mieux, deux policiers ont été spécialement affectés à cette tâche : ils ont exploité des milliers de données, dresser un tableau de synthèse, jour par jour, minute par minute, de tous ses déplacements.

Et ce n’est pas tout : ils ont procédé à l’audition de sept témoins, pratiqué pas moins de neuf saisies de documents. Ils ont répertorié toutes les adresses de connexion à son blog, listé ses numéros de téléphone, consulté la conservation des hypothèques pour dresser un inventaire complet de son patrimoine. La police a même débarqué chez la bailleuse de son local de campagne, chez le propriétaire de son appartement et dans l’agence immobilière qui le lui a loué. D’autres auraient hurlé à « l’acharnement judiciaire » pour moins que ça !


On avait déjà connu ce genre de procédés au Parquet de Nanterre à propos de l’affaire Bettencourt dans laquelle Philippe Courroye et son adjointe, la même Marie-Christine Daubigney, avaient réclamé les « fadettes » des journalistes. Coïncidence : cette dernière avait été mise en examen, le 7 février 2012, pour "collecte illicite de données personnelles" et "complicité et recel de violation du secret des correspondances" – dont elle a fait appel auprès de la chambre de l’instruction.


Vous avez dit « affaire politique » ? Toujours est-il que, conjointement avec la seule partie civile de cette affaire – un ex-élu proche de Bruno Mégret - le parquet a demandé la condamnation de Rama Yade. En vain. Le tribunal a en effet établi que Rama Yade avait vendu son appartement à Paris pour acheter un logement à Garches, mais qu’elle a bien loué, dès décembre 2011, un appartement à Colombes. Un domicile qu’elle n’a pu occuper qu’à partir du 8 février 2012 à cause d’un dégât des eaux. Les factures des 24 colis Ikea en font foi !




Mariane.fr

Commentaire (7)


Claire En Avril, 2013 (01:02 AM) 0 FansN°: 2
Félicitations Mme Rama Yade pour votre ténacité et vos convictions.
Albadrou En Avril, 2013 (10:32 AM) 0 FansN°: 3
RAMA, vous représentez ce que la france déteste le plus: jeune noire et musulmane



Courage ma soeur....................
Aboubakrine1 En Avril, 2013 (11:35 AM) 0 FansN°: 4
Salut Albadrou , je t'informe que RAMA YADE s'est marié avec un JUIF et tu crois qu'elle est musulmane ?
Afrikan Lord En Avril, 2013 (12:31 PM) 0 FansN°: 1
pourquoi toujours blablater sur la réligion, le sexe, l'argent des autres. vous n'avez donc rien d'autre à faire que de glauser sur qui est marié avec qui ? son mari est juif et alors ? au sénégal tout le monde croit qu'il est plus muslim que quiconque, et une fois dans les chaumières, il se passe les choses les plus détestables qu'on peut imaginer. topoto lène sène belief and let people live their life ! dieu seul est juge, lui seul sait qui est bon ou ne l'est pas. c'est à lui seul qu'il appartient de dire qui est bon juif, bon musulman ou autre.

peace out !
Almamy Lam Toro En Avril, 2013 (15:11 PM) 0 FansN°: 5
Pour une sénégalaise, t'es vraiment la honte de notre cher pays le Sénégal de Senghor à Dia, en passant par tous nos grands personnages dont l'idée du diom et du kerssa a souvent valu l'admiration du grand nombre. Comment as-tu pu etre ministre , ou pardon, scrétaire d'état dans le gouvernement De Sarko, l'éternel adolescent fasciste qui a été jusqu'à insulter toute l'Afrique dans des propos irresponsables et délirants, comme l'homme africain n'est pas assez rentré dans l'histoire? Honte à toi , Rama Yade , vu que tu augures de tout ce que les gens du pays de la téranga ( le Sénégal) exècrent, autrement l'intéret, la connivence, les convenances. L'afrique te maudit pour l'éternité, sarkosiste noire
Le Diassy 06: Abéné En Avril, 2013 (08:54 AM) 0 FansN°: 6
La liberté d'expression ne vous accorde pas le droit d'ingérence dans dans le domaine privé de l'individu; Rama a fait la fierté de tout un peuple. Les morveux n'ont qu'à se moucher
Ndeye Ndiaya Ndoye En Avril, 2013 (09:12 AM) 0 FansN°: 7
félicitations Mme Rama Yade, les gens nous connaissent mal, certaines sénégalaises ne trichent pas, nous prions pour toi, on s'est vu à l'unesco à la 60èmè de la déclaration universelle des droits de l'homme, tu étais déléguée aux DH bon vent au "Bébé" courage

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]