Afacp portée sur les fonts baptismaux : Les femmes chefs de parti incitent leurs congénères à se jeter à l’eau

  • Par : Charles Gaïky DIENE | Le 20 novembre, 2012 à 18:11:02 | Lu 9610 fois | 11 Commentaires
content_image

Afacp portée sur les fonts baptismaux : Les femmes chefs de parti incitent leurs congénères à se jeter à l’eau

Ndella Madior Diouf, Marième Wone Ly et Zahra Iyane Thiam souhaitent que le maximum de femmes créent leur parti politique. C’est le moyen le plus sûr, d’après elles, d’accéder aux postes de décision. 

 

Au moment où on pense à la réduction du nombre de partis politiques au Sénégal, des voix féminines s’élèvent pour inciter les Sénégalaises à créer leur parti. Ndella Madior Diouf, Marième Wone Ly et Zahra Iyane Thiam, toutes des leaders de parti, appellent, en effet, leurs semblables à mettre sur pied des formations politiques. C’est le seul moyen pour les Sénégalaises d’accéder au pouvoir, d’après ces leaders de parti qui s’exprimaient, hier, lors du lancement de l’Alliance des femmes africaines chefs de parti (Afacp). «Notre objectif, c’est de coacher le maximum des femmes pour qu’elles créent des partis politiques. Car, sur plus de 150 formations politiques, seules trois sont dirigées par des femmes», déclare Ndella Madior Diouf, la fondatrice de la Renaissance nationale pour l’unité africaine (Rnua). Le Mali compte 3 femmes chefs de parti sur 120, la Guinée 7 sur 165 formations politiques. «Les partis politiques sont un tremplin pour les femmes en Afrique d’accéder au pouvoir», souligne pour sa part Zahra Iyane Thiam, fondatrice de l’Uds/innovation.

 

Marième Wone Ly du Parena qui s’oppose également à la limitation du nombre de partis, suggère de laisser la liberté aux citoyens, surtout aux femmes, de créer leur propre formation politique. «Laissez mille fleurs fleurir», dit-elle. Car, pour les femmes leaders de parti politique du continent, la création de parti par leurs semblables leur permettra de participer au développement du continent africain. «Dans la phase actuelle de l’évolution du continent africain, trois enjeux nous interpellent tous: la paix, la démocratie et le développement. Ces enjeux ne peuvent être gagnés sans une participation effective des femmes qui doivent y jouer un rôle actif», déclare Yansané Bintou Touré leader du Pgpd, un parti guinéen. «Nous assistons à une émergence politique féminine sur le continent. Ce phénomène découle de la ferme volonté des femmes leaders politiques en général et chef de parti en particuliers et de leur engagement à prendre une part active au développement de leur pays», poursuit-elle. Avant de conclure en ces termes : «En créant cette alliance, nous avons été animées par le souci d’en faire une force politique au service de tous. (…) Nous voulons proposer une nouvelle manière de voir les choses». L’Afacp est parrainée par la présidente du Libéria.


Charles Gaïky DIENE


Commentaire (10)


Mort De Rire En Novembre, 2012 (19:17 PM) 0 FansN°: 1
ndella madior diouf mo dof dafa yakkar ni dafa ameu importance dogo gueumm
Niang Italie En Novembre, 2012 (19:28 PM) 0 FansN°: 2
soutenons ces femmes.si tous les pays du mondes étè dirigè par des femmes le monde serè meilleur.elles st + honnète k ns.mes encouragements chères soeurs.sa kaw sa kanam.
Mimi Seck Sall Faye  En Novembre, 2012 (19:51 PM) 0 FansN°: 3
ooohoo ndella petaaw ki moom dafma rek nekh wakh darra li nga wakh rek moy deug sa kaww sa kanam vive les femmes without AMINATA TOURE jigueene goor  <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
Ndeye Ndiaya Noye En Novembre, 2012 (21:14 PM) 0 FansN°: 4
flicitations les amies, il faudrait commencer à dire aux femmes de cesser de tendre la main car être responseble d'une structure au Sééngan demande des moyens considérables à cause de la pauvreté des femmes, souvent, elles soutiennent des groupes mais il faut les appuyer dns tout: mobilissation: soutien financier et autres besoins, je parle en connaissances de cause et mme ndella sait bien de quoi je parle, j'avais donné des cours dans son éécole à Gran Yoff

du courage mes soeurs et en avant
Titen En Novembre, 2012 (22:34 PM) 0 FansN°: 5
bonne iniziative mes soeurs !!! pourquoi etre toujour derriere et occuper des postes de second plan ?? si le monde avance s'est bien grace a vous . bonne chance pour votre lutte . mettez au tirroir le feminisme et mettez vous en jeu comme tout le monde .
Wayougayi En Novembre, 2012 (23:13 PM) 0 FansN°: 6
5 président sont échoué il temp qu on essaie les comme aissata tall salla vraiment c'est une dame de fair alors vivement aissata
Fou En Novembre, 2012 (23:27 PM) 0 FansN°: 7
ndella ne merite pas detre une femme de parti wor katt la kou weddi ladial borom petaw khalifa sall bi ko abalone recepisser si election legislative yi wessou nimou ko deff

Cire En Novembre, 2012 (02:00 AM) 0 FansN°: 8
Vive apel de Mme aminata LO toute la banlieue la supporte elle sera la première femme président e du Sénégal
Stsophie En Novembre, 2012 (09:17 AM) 0 FansN°: 9
Je suis peut etre hors sujet mais des NIOUL PETCH pareilles m 'enervent avec sa chevelure de blanches et son mari toubab
Espoir En Novembre, 2012 (09:27 AM) 0 FansN°: 10
bravo soyons positifs et ensemble oeuvrons pour notre patrie pour nos enfants pour la famille. encourageons et engageons nous avec elles.felicitations







Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]