Lundi 22 Juillet, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Banner 01
Politique

Fourniture d'électricité : le président Sall dévoile des mesures

Single Post
Fourniture d'électricité : le président Sall dévoile des mesures

Le président de la République, Macky Sall, a réaffirmé jeudi sa volonté d’’’assurer une fourniture continue d’électricité’’ aux Sénégalais, objectif pour lequel il a présenté plusieurs mesures fortes dont la mise en place d’un commission ad hoc de restructuration de la Société nationale d’électricité (SENELEC).

 

‘’Le Chef de l’Etat a rappelé son souci d’assurer une fourniture continue d’électricité (…) en présentant, à cet effet, les mesures adoptées lors de la réunion extraordinaire du […] 11 février 2013, consacrée à la sécurisation du combustible de la SENELEC’’, rapporte le communiqué du Conseil des ministres, qui s’est réuni jeudi.

 

La même source précise que la première mesure adoptée lors de cette réunion extraordinaire est la mise en place d’un comité restreint de sécurisation et de mobilisation des ressources financières nécessaires au fonds de soutien à l’Energie (FSE). 

 

Il a été aussi décidé ‘’ de la mise en place d’un comité interministériel permanent pour le suivi des projets énergétiques’’, souligne le texte.

 

Au nombre de ces mesures figure aussi la création d’un cadre de réflexion sur le rôle de la Société africaine de raffinage (SAR) dans l’approvisionnement en énergie et son avenir industriel. Il y a également la création d’une Commission ad hoc de restructuration de la SENELEC.

 

Cette commission sera composée notamment des représentants du ministère de l’Economie et des Finances, du ministère de l’Energie, du Fonds de soutien à l’énergie (FSE) et des partenaires techniques et financiers, selon le communiqué.

 

Au cours de la rencontre, le président de la République a invité le ministre de l’Energie, Aly Ngouille Ndiaye, à ‘’mettre en place un comité d’évaluation du Fonds de soutien à l’énergie (FSE) et du Fonds de sécurisation des importations des produits pétroliers (FSIPP)’’.

 

‘’Cette mesure vise à proposer éventuellement les possibilités d’évolution organisationnelle en termes de fusion et de suppression et d’ouvrir dans les meilleurs délais des concertations pour la mise en place d’un organe de régulation du secteur de l’Energie, en incluant la dimension Hydrocarbures, en lieu et place de celui s’occupant uniquement de l’électricité’’, explique le texte officiel. 


Article_similaires

20 Commentaires

  1. Auteur

    Jules 24

    En Février, 2013 (02:49 AM)
    Bande d'incapable! Le courant coute cher pourtant...

    Donnez la senelec aux prive Allemands ou Americans. Plus de coupures.
    • Auteur

      Dudugj

      En Février, 2013 (04:42 AM)
      ne t'en fait pas ils sont en train de négocier avec des rapaces dont , les techniciens arrivent déjà le 4 mars. en tant que sénégalais, je suis gêné.
    • Auteur

      Dell

      En Février, 2013 (07:54 AM)
      mais macky deug ndyam regler couran bi di khouy khamathie

      c est pour cela que tu avais demande nos votes

      avec sa demarche de goor djiguene

      mane sama khol mo diekh ci macky sall

      et arrete de nommer tes parents
    • Auteur

      Buju Banton

      En Février, 2013 (11:12 AM)
      macky n'en a jamais eu rien a cirer de vos votes lol.

      macky deroule un calendrier selon les normes onusiennes, le reste il s'en fout c'est pas son probleme. il n'a pas d'autres choix car s'il ne deroule pas ce calendrier il ne restera pas au pouvoir...

      et nous le repetons encore une fois ; les prix de l'electricite ne baisseront jamais !

      a bientot
  2. Auteur

    Deugue Rek

    En Février, 2013 (02:59 AM)
    mes respet m le president



    RAPEL TOI QU'ON TA ELU PRESIDENT POUR LE BIEN SOCIAL DU PAYS,



    NOM POUR APR LES NOUVEAUX VOTOURS QUI SONTS EN RECHERCHE DU SANS .



    PEUPLE SENEGALAIS N AIENT PLUS NAIF COMME CERTEIN DES POLITICIEN LE CROIT.



    2014 EST TON TEST TU INTERET A PROUVE TES PROMES DU COURAGE
    Auteur

    Senelec Senegal

    En Février, 2013 (03:04 AM)
    LA VERITE C EST QUE LE GOUVERNEMENT N'A PAS D'ARGENT. Le problème de la SENELEC reste financier. La production d'énergie et le transport de cette production. Les stations de production sont vétustes ainsi que les câbles à haute tension servant au transport de l'électricité. De mêmes que les postes de relais. Nous parlons de milliers de milliards pour résoudre le problème de l'électricité. Et aucun bailleur n'est disposé a mettre un sou dans cette entreprise vouée à l'échec depuis bien des décennies. Les contribuables sénégalais sont en train de payer bien cher cet échec des gouvernements et ces derniers mentent bien en vous disant qu'ils ont une quelconque solution. Combien de promesses non tenues avons nous entendu des chef d'état, de gouvernement ou de ministre de tutelle? IL EST TANT QUE VOUS DISIEZ LA VERITE UNE BONNE FOIS POUR TOUTE.
    • Auteur

      Buju Banton

      En Février, 2013 (15:29 PM)
      tout simplement merci.

      c'est pour cette simple raison que je dis toujours "c'est toujours le peuple qui paie", quelque soit les erreurs commises par les pantins dirigeabes.

      a bientot
    Auteur

    Jainabarry@gmail.com

    En Février, 2013 (03:31 AM)
    Suis d'ac avec ton analyse SENELEC SENEGAL. C'est vrai, le fond du probleme, c bien l'argent qui fait defaut et beaucoup d'argent. Ayant travaille a la Senelec (Cap des biches) il ya qqs annees, une mission de techniciens Allemands etait passee a cet epoque pour des evaluations et propositions. Diagnostique: Incroyable que ces "centrales" fonctionnent toujours. Aucune restructurations ou refections des ces centrales n'est envisageables. Il fallait tout bonnement tout raser. Ils avaient meme declare que ces centrales du cap des biches etaient des bombes qui pouvaient exploser anytime.

    Tout les milliards des routes et nouvel airoport de Wade pouvaient bien aider a faire qq chose pour de nouvelles centrales. Mais le vieux a preferer des depences de prestiges.

    Macky ne faira que colmater egalement.

    Les techniciens, les ingenieurs de le senelec connaissent bien les sources des problemes et leurs solutions. Mais le senegal n'a pas l'argent.....

     :sn:  :sn:  :sn: 
    Auteur

    Elysee

    En Février, 2013 (03:33 AM)
    Tres bonnes mesures certes , si elles sont suivies , appliquees , et assidument bien supervisees !

    Voila une bonne facon de faire les choses, c'est un bon debut ! Annoncer un projet tres important , avec les mesures adequates, qui l'accompagnent , et cela au moins une fois par mois , cela donnera des resultats positifs , a la longue ! ...Bravo ...donc, Macky Sall , et si vous continuez dans cette voie , vous reussirez certainement a repondre a des attentes sociales souhaitees , et tres attendues ! Vous devriez , parallelement , entamer une campagne d'installations de panneaux solaires ; car on parle d'energie ! Les regions , et localites les plus eloignees , pourraient ainsi etre electrifiees , plus vite et a des prix tres bas et abordables .

    Une , ou plusieurs mesures prises apres etudes faites , et dument mises en oeuvre , tous les mois , peuvent

    bien stimuler l'economie , creer des emplois , resoudre les problemes latents , et satisfaire enfin , la population !

    Ce n'est pas difficile a realiser , et cela paie aussi bien poliquement , que socialement !...WASSALAM...a tous...!
    Auteur

    Niox

    En Février, 2013 (03:40 AM)
    Du mackysme pur et dur! Parmis toutes ces mesures il n y a pas une seule qui soit concrete.

    Resumons ensemble le communiqué:

    A-Mise en place d'un comité restrein...

    B-Un comité interministeriel...

    C-Un cadre de reflexion...

    D-Une commission ad hoc...

    E-Un comité d'évaluation...

    F-(un assemblage de mots vide de sens), je cite: "...mesure qui vise à proposer eventuellement les possibilités d'evollution organisationnelle..."

    Ah nos mackysards, ils sont encore à la reflexion. Je pensais que cela se fait avant la campagne. Decidement ils n'ont rien à nous proposer. Une année blanche pour les populations. Vraiment il fallait laisser ce qui avaient commencé à mettre leurs idées en pratique le temps de finir le boulot. Une année perdue, comme caaaa.
    • Auteur

      Niox

      En Février, 2013 (03:58 AM)
      si on inserait dans le communiqué l'achat d'un litre de fuel ou une clef à molettes, je dirait que c'est du concret. nous n'avons pas le temps d'ecouter tous ses comités, commissions ... qui passeront tout leur temps à faire des dissertations .
    • Auteur

      La Vérité

      En Février, 2013 (07:57 AM)
      vous avez raison mr niox , ce n'est pas avec des commissions que l'on produit du courant , sauf à faire pédaler les participants pour entrainer des dynamos !
    Auteur

    Observateur

    En Février, 2013 (03:53 AM)
    pas mal!courage président ensemble nous trouverons lé solution, j n suis pa d l'APR mé quand l'intérét de la nation é menacé, nous somme pré a venir en aide!
    Auteur

    Elysee Bis

    En Février, 2013 (04:08 AM)
    Si vous parlez d'argent , l'Etat senegalais pourrait bien le trouver tres certainement , en presentant

    des projets fiables , serieusement , et techniquement bien libelles !

    La Banque Mondiale , le FMI , les pays freres du Golfe , et une reduction drastique des depenses

    de l'etat , peuvent certes fournir les financement necessaires ! Il faut simplement donner a ces organismes ,

    des indications visibles, que le Senegal s'attaque a une vraie cure d' amaigrissement , dans ses depenses

    publiques !...Couper les salaires des ministres , DG , conseillers , deputes , et abandonner les gaspillages ,

    dans des gratifications , et allocations stupides , tout en assainissant les finances publiques , doivent etre

    entreprises , immediatement ! ...Des solutions existent , et les moyens d'y parvenir aussi , il suffit simplement

    de s'attaquer a certaines aberrations, et bavures politiciennes , afin de corriger certaines folies , notoires !

    WASSALAM....a ...tous...!..

    NB.. : N'oublions jamais que lorsqu 'on veut ,on peut ! Mais il faut agir promptement et serieusement ,c'est tout !
    • Auteur

      La Vérité

      En Février, 2013 (08:00 AM)
      ne faut-il pas se méfier de ces pays frères dont vous parlez ? ne sont-ils pas prêts à nous manger ?
    • Auteur

      La Vérité

      En Février, 2013 (08:01 AM)
      ne faut-il pas se méfier de ces pays frères dont vous parlez ? ne sont-ils pas prêts à nous manger ?
    • Auteur

      La Vérité

      En Février, 2013 (08:01 AM)
      ne faut-il pas se méfier de ces pays frères dont vous parlez ? ne sont-ils pas prêts à nous manger ?
    Auteur

    Deug Rek

    En Février, 2013 (04:25 AM)
    Que des cadres de reunion. Non Macky, ce que nous voulons entendre c'est achats de matériel pour renouveller progressivement le matériel vétuste. Ous avez critiqué le plan takkal tout simplement parce qu'il est de Wade. La continuité de l'état a un sens. Toutes ces réflexion que vous voulait mener l'ont déjà été par des techniciens sénégalais et étrangers sous la coordination d'n des meilleur cabinet en la matière au monde. Ce cabinet a russie ã régler le probleme énergétique dans beaucoup de pays du sud. Le plan takkal, c'est plan avec plusieurs phase: fourniture de l'électricité par la location de groupe jusqu'en decembre 2012, renouvellement des installations à partir de juin 2012 pour accompagner la libération progressive des groupes loués par la mise en marche des nouvelles installations, le renouvellement des câbles, des compteurs pour un transport et une distribution plus efficiente du courant, la distribution gratuite d'ampoule à basse consommation aux sénégalais pour baisser la consommation en électricité et baisser les facture. La question de l'approvisionnement en combustible était déjà réglée dans le document. Pourquoi vous ne lisez pas les documents en place avant de vous lancer dans de nouvelles études qui vont prendre du temps et de l'argent. Vraiment dommage.
    Auteur

    Barata

    En Février, 2013 (04:29 AM)
    C'est vrai, toute cette réflexion est déjà faite. On recommence à zéro. Il suffisait de mettre en oeuvre les nombreux plans déjà pensés depuis l'époque socialiste. On n'a pas le temps. Le bla bla doit suffir.
    Auteur

    Modou Modou

    En Février, 2013 (05:47 AM)
    La SENELEC ne fait rien d'autre à part plumer les honnêtes citoyens de leurs maigres revenus et cela sous la protection de L'Etat qui se frotte les mains avec les recettes de la SENELEC remarque l'ETAT a refusé toute concurrence à la SENELEC ;Hydro-quebec était prêt a réglé tous nos problèmes d’énergies mais naturellement l'ETAT a refusé les autres entreprises qui voulaient venir concurrencer la SENELEC se sont vu tout bonnement imposé des Taxes astronomiques par l'Etat dans le seul but de les faire fuire. Certains Sénégalais las de payés des factures salées tout en vivant dans l'obscurité ont voulu se lancer dans les panneaux solaires mais grande fût laur surprise lorsqu'il ont appris qu'il existe une loi implanté par l'Etat qui stipule que toute personne voulant faire usage de panneau solaire devrait avoir une autorisation de la SENELEC comme si ces derniers accepterons de donner le bâton pour se faire battre :dedet:  :tala-sylla: 
    Auteur

    Peut Mieux Faire

    En Février, 2013 (07:58 AM)
    3.1.3. L’écart entre intentions et politique publique

    Le déficit énergétique au Sénégal, se pose, en particulier, en termes d’accès pour le milieu rural où le réseau est parfois inexistant, et de qualité pour le milieu urbain où, même si le taux est acceptable, la qualité des services demeure très préoccupante avec les fréquents délestages. Dans sa rationalité de la puissance publique souveraine, illimitée, instrumentale et descendante, les Etats oublient très souvent de tenir compte de l'adéquation des objectifs visés et des moyens disponibles. Il s’en suit que lorsque la rationalité des acteurs multiples dans une action publique est ignorée, le dispositif qui est mis en place n’attire pas- sauf cas exceptionnel- l’adhérence de la rationalité économique qui seule peut effectivement actionner la mise en œuvre qui doit permettre à une politique publique élaborée d’atteindre ses objectifs et induire les changements sociaux, économiques ou politiques qui y avaient été espérés. Dans ses différentes tentatives de faire face aux contraintes du sous-secteur de l’électricité, l’Etat du Sénégal a peut-être sous-estimé la rationalité des acteurs multiples dans l'action publique. Dans tous les cas, ce qui figurait implicitement sur le papier semblait ne pas se traduire dans les actions. Dès que les effets d’annonce se dissipaient, tout redevenait comme avant. Notre conviction est que, si le Sénégal veut adhérer à la dynamique universelle de « l’accès à l’énergie pour tous » comme vecteur de développement pour l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), il lui faudra d’abord abandonner l’ambivalence entre le discours et la mise en œuvre pratique des étapes. Pour cela, le pays doit créer un lien efficace avec les préoccupations mondiales du moment afin de mieux catalyser les financements climat qui l’aideront à réussir sa politique énergétique par un déploiement effectif des énergies renouvelables. Si le plan "Takkal" pouvait répondre à l'urgence née du phénomène M23, il ne faut surtout pas que l’actuel gouvernement manque de courage maintenant pour faire savoir à la population que cette solution « transitoire » ne peut plus être maintenue et que tout le monde doit accepter les sacrifices qui doivent nécessairement accompagner une « réelle transition énergétique.» C’est en disant la vérité que ce pouvoir pourra poursuivre l’élaboration d’une solution sur le long terme.

    Auteur

    Peut Mieux Faire

    En Février, 2013 (08:02 AM)
    suite..



    Notre conviction est que, si le Sénégal veut adhérer à la dynamique universelle de « l’accès à l’énergie pour tous » comme vecteur de développement pour l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), il lui faudra d’abord abandonner l’ambivalence entre le discours et la mise en œuvre pratique des étapes. Pour cela, le pays doit créer un lien efficace avec les préoccupations mondiales du moment afin de mieux catalyser les financements climat qui l’aideront à réussir sa politique énergétique par un déploiement effectif des énergies renouvelables. Si le plan "Takkal" pouvait répondre à l'urgence née du phénomène M23, il ne faut surtout pas que l’actuel gouvernement manque de courage maintenant pour faire savoir à la population que cette solution « transitoire » ne peut plus être maintenue et que tout le monde doit accepter les sacrifices qui doivent nécessairement accompagner une « réelle transition énergétique.» C’est en disant la vérité que ce pouvoir pourra poursuivre l’élaboration d’une solution sur le long terme.
    Auteur

    @sunuweb

    En Février, 2013 (08:16 AM)
    Montrez les photos des centrales du cap des biches. Ainsi on pourrait se faire une idée Si Macky êtait ingénieur en Electrotechnique, ce probléme était résolu depuis belle lurette, parce qu'il saurait aussi que pi-(phi)²= 0.53.
    Auteur

    Kilifa

    En Février, 2013 (08:18 AM)
    VIVE KARIM VIVE TAKKAL. NON AU PLAGIAT!!!
    Auteur

    Elysee

    En Février, 2013 (10:57 AM)
    Comme c'est la veille de Jummah pour moi ,et avant d'aller prier ..Tahhajud..., tres humblement ,

    je vais tres vite ajouter ceci . L' Energie , dans tous les pays developpes , est le moteur principal

    de la relance economique . Et pour toutes les populations , les besoins en energie pour leurs foyers,

    sont une necessite prioritaire, et bien fondamentale . Les US , la Chine , les pays europeens , le Japon , etc ...,

    consacrent beaucoup d'efforts constants et cela tous les jours , pour une autosuffisance en matiere energetique !

    Donc , ce secteur merite une attention toute particuliere , et l'injection de moyens financiers , intellectuels et

    des recherches soutenues. Que l'etat cree un OFFICE DE L' ENERGIE qui n'aurait comme tache ,que de trouver

    des solutions definitives , aux besoins energetiques dont le Senegal a besoin pour se developper , et repondre

    aux multiples demandes . Les ingenieurs au pays , peuvent s'y atteler ! Dans l'immediat il faut aussi faire appel

    au prive , pour aider a resoudre les besoins d'urgence !...WASSALAM..a vous.., et bonne journee de JUMMAH...!

    Auteur

    Napoléon Konte

    En Février, 2013 (11:45 AM)
    Chers Compatriotes,

    Une lecture rapide de vos commentaires montrent votre préoccupation de voir le problème énergétique définitivement solutionné . Je vous félicite pour vos suggestions mais loin de moi la volonté de vouloir jouer un role de modérateur , autant certains commentaires relèvent d'une réflexion , de votre grande intelligence et formulent des suggestions, autant d'autres me scandalisent quant à leur teneur

    Je suis totalement apolitique mais quelque soit l'homme porte à la magistrature suprême je Me permets de rappeler a certains que son statut fait de lui une véritable institution à laquelle nous devons déférence et respect quelque soit notre appartenance politique. Que l'on le veuille ou non M Sall est notre Président Je répète que je n'ai aucune coloration politique mais je m'inquiète pour l'avenir de notre pays car si des difficultés existent sur les plans économique, politique et financier elles émanent pour partie de pratiques, de comportements qui n'existaient pas dans le Sénégal d'hier dont le manque de civisme, de respect les uns pour les autres.Que peut on construire sans respect, sans éducation??? Que ceux qui "vocifèrent" des insultes se rappelant qu'en parlant du Chef de l'Etat ils parlent d'abord à une institution mais aussi à un frère ou à un père. Par avance merci au modérateur du site de porter une attention plus soutenue à cela .
    Auteur

    Bouba

    En Février, 2013 (11:46 AM)
    Senégal : la production de la Senelec serait « excédentaire depuis septembre »



    Ajouter un nouveau commentaire mardi, 06 novembre 2012 03:42

    Tags: Sénégal Senelec Manantali

    (Agence Ecofin) - Selon la Senelec, la production électrique au Sénégal est « excédentaire de plus de 100 MW en moyenne par jour depuis le mois de septembre. Cette marge a atteint le niveau record de 211 MW le dimanche 4 novembre »

    Cette forte amélioration de la production serait due principalement à la remise à niveau des unités du parc de production, ce qui aurait permis l’amélioration substantielle de le qualité de service, selon l’opérateur.

    « Depuis quelques temps, la Senelec apporte régulièrement son concours aux pays voisins, dans le cadre de la coopération sous-régionale, en exportant une partie de son surplus de production via le réseau interconnecté de Manantali », précise le communiqué.
    Auteur

    Ngadam Sacc

    En Février, 2013 (13:41 PM)
    La production de l'electricité est entiérement réalisée par le petrole et son raffinement. Donc

    démanteler d'abord ce réseau ganster.
    Auteur

    Gege

    En Février, 2013 (13:54 PM)
    arrêtez de dire que l ' électricité au Sénégal est chère parce que c ' est faux , elle d un prix convenable vu le cout du baril de brut ...... et il faut bien reconnaitre que depuis 1 an la situation c ' est bien amélioré au niveau des délestages , maintenant qu ' il y eu des problèmes c ' est certains et c ' est déjà bien que le gouvernement en prenne conscience ... que l on commence déjà a faire payer l ' électricité a tout les agents de la senelec et que l ont contrôle toute les fraudes avec plus d ' efficacité car les bons payeurs payent pour les mauvais ........ ensuite il faut développer les infrastructures et ne pas rester a la seule énergie que celle du fuel ....de plus en plus couteuse .....

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR