Mardi 23 Juillet, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Banner 01
Politique

Lenteurs dans le dépôt du rapport de la CNRI : L’UNIS accuse, Mbow dément

Single Post
Lenteurs dans le dépôt du rapport de la CNRI : L’UNIS accuse, Mbow dément

L’Union nationale des indépendants du Sénégal dénonce le «dilatoire» du Président Macky Sall qui refuse, selon elle, de recevoir les conclusions de la Commission nationale de réforme des institutions ; laquelle a fini ses travaux depuis longtemps.

La Commission nationale de réforme des institutions (Cnri) dont le rapport devait être déposé depuis plusieurs mois suscite des inquiétudes dans le cercle des organisations de la société civile. Si certaines indexent Amadou Makh­tar Mbow pour leur «lenteur», l’Union nationale des indépendants du Sénégal (Unis) fustige l’attitude du chef de l’Etat qui, «apparemment, ne veut plus de ces réformes». Face à la presse hier, Amadou Guèye et ses camarades s’en sont offusqués. «Depuis que la Cnri a fini ses travaux pour la réforme des institutions, le président de la République fait du dilatoire en refusant de recevoir ses conclusions pour se déterminer. Ce cache-cache doit être tranché puisque ces réformes institutionnelles touchent aussi les candidatures indépendantes aux élections locales, la décentralisation, les mandats électifs, le cumul, la réduction du mandat présidentiel, les rapports entre le président et le Premier ministre, etc.», déclare M. Guèye. Ce dernier d’ajouter, par conséquent : «Si le pouvoir ne veut plus de ces réformes, qu’il se détermine et nous passons à autre chose.» 

Amadou Guèye rappelle que ceux qui étaient dans l’opposition étaient «d’accord que le cumul était contre les principes de bonne gouvernance». Maintenant qu’ils sont au pouvoir, constate-t-il, «ils cherchent à préserver les intérêts partisans, oubliant les intérêts du Peuple». Pour lui, «il faut que la fonction de maire soit dévolue à quelqu’un qui a le temps d’autant plus que la décentralisation des politiques publiques est l’axe de développement du régime». Pour corriger ces erreurs qui font entorse à l’évolution démocratique du pays, l’Unis compte aller à la rencontre des acteurs politiques de tous bords pour «un réel consensus autour de l’Acte 3 de la décentralisation et de la Cnri». Il s’agit, à travers cette initiative, de mettre sur la table le «paquet» de réformes et en discuter de «manière responsable». «Il ne s’agit pas d’amener la première phase de la réforme pour qu’il y ait un semblant de consensus et, après, vouloir amener une seconde phase. Il faut mener les travaux jusqu’à leur terme et tout mettre sur la table», indique M. Guèye.


Article_similaires

6 Commentaires

  1. Auteur

    Tre

    En Février, 2014 (15:40 PM)
    Un président ne va pas dire je refuse de vous recevoir. Mais il peut consacrer ses activités à autre chose de manière à ne pas donner suite ,histoire de gagner du temps. La question est simple. si les conclusions sont prêtes pourquoi le président ne reçoit pas la commission pour adouber les réformes ? Bravo l'UNIS.
  2. Auteur

    Lebaolbaol

    En Février, 2014 (18:33 PM)
    c'est ce jeu de cache cache qu on doit arreter on ne peut pas faire endormir tout un peuple.....Ahmadou Mackatr Mbow doit s'exprimer .....Ces reformes tous les senegalais l'attendent ils ne peuvent pas faire semblant comme si de rien n etait c est pas respectueux.
    Auteur

    Kiprim

    En Février, 2014 (18:46 PM)
    Dans le texte il n'est nullement question de Amadou Makhtar Mbow. Ou bien suis-je aveugle ?

    Auteur

    Gaalgui

    En Février, 2014 (19:21 PM)
    il est important que le président retienne la leçon Wade, il n'a perdu le pouvoir tout simplement en ne voulant pas respecter la volonté du peuple donc le président Sall aussi doit savoir qu'il est tant que les résultats de la réforme des institutions soient publiés c'est pas une question de partis mais une volonté du peuple sénégalais il faut savoir que la majeure partie des électeursont un seulet unique parti :le Sénégal
    Auteur

    Diabira

    En Février, 2014 (20:20 PM)
    BRAVO l'UNIS, Je salue votre constance et votre patriotisme. Je constate que c'est un des rares partis, avec peut être le parti de Ibrahima Fall à rester fidèles aux préoccupation fondamentales des population par rapport à la démocratie et aux valeurs.

    Cela dit je ne vois pas le lien entre le contenu de l'Article et Mr MBOW.
    Auteur

    Ousécour

    En Février, 2014 (13:31 PM)
    • Darou Rahmane de Rufisque: Un signal de détresse aux autorités,







    • L’obscurité, la peur et la soif

    • Un signal de détresse aux autorités, voilà ce que lancent les habitants du quartier Darou Rahman

    • e de Rufisque, localité coincée entre Kounoune et l’autoroute à péage. Les populations de ce quartier ne savent plus à quel saint se vouer car elles vivent sous la hantise puisque leurs enfants sont obligés de traverser l’autoroute tous les jours pour aller à l’école, notamment le Cem Taco, risquant ainsi leurs vies faute de passerelles. Les deux passerelles situées dans la zone sont placées à deux 2 km de part et d’autre de leur quartier. L’autre cause de ce cri de détresse, c’est l’absence d’eau et d’électricité dans le quartier. Paradoxe : la centrale électrique de Kounoune est située à un jet de pierre du quartier. Quel gâchis !

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR