Jeudi 18 Juillet, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Banner 01
Politique

Trois bonnes raisons d’enterrer Sénégal Air Sa

Single Post
Trois bonnes raisons d’enterrer Sénégal Air Sa

Le directeur du Contrôle interne de gestion aux Aéroports du Sénégal (Ads), Pape Diéry Sène, ne comprend que le Sénégal préfère protéger les compagnies nationales qu’il crée, et qui meurent au bout de quelques années, au lieu de profiter à fond de ses droits de trafic en ouvrant son ciel aux grosses écuries.

« On est au Sénégal dans une situation rocambolesque, dénonce-t-il. On ne peut pas depuis des années maintenant continuer à protéger une compagnie qui végète, pour utiliser un terme médical. Elle naît, on prend des mesures de protection pour lui assurer le trafic. Quelque temps après, elle meurt ; une autre va renaître, etc. Depuis 2008, le Sénégal est dans cette situation-là avec les multiples Air Sénégal qu’on crée. »

Conséquence ? « Le système aéroportuaire est dans une situation de stagnation, alors que tous nos voisins sont en train de connaître des croissances de trafic supérieures à leur taux de croissance démographique. Ce qui devrait être plus ou moins la règle. Mais ici au Sénégal, quand vous regardez l’amplitude entre le taux de croissance général et la croissance du trafic, nous sommes à des proportions anormales. Cela veut dire qu’il y a problème. »

D’Air Sénégal à Sénégal Airlines

Le gouvernement a créé au mois d’avril dernier Sénégal Air S.A. Cette nouvelle compagnie, mise sur pied sur les cendres de la défunte Sénégal Airlines, dispose d’un capital de 40 milliards de FCFA. Même s’il ne lâche pas la phrase, Pape Diéry Sène semble défendre que la priorité soit ailleurs que dans le lancement d’une nouvelle compagnie nationale. Et quatre arguments plaident en sa faveur.

Premièrement, les expériences passées se sont toutes soldées par un échec : Air Sénégal, Air Sénégal International et Sénégal Airlines. Cette spirale de ratés n’est visiblement pas près de se casser à cause des nombreuses difficultés qui plombent le transport aérien en Afrique.

Parmi celles-ci, il y a la question de la connectivité. « Si vous voulez acheter un billet pour une destination africaine, vous avez un temps de réponse qui dure. Vous perdez énormément de temps, souffle le directeur du Contrôle interne de gestion aux Ads. Un vol que vous aurez pu faire en un seul jour, vous êtes obligé de le faire en trois-quatre jours. »

À en croire Pape Diéry Sène, cette situation est le fruit de la non-application de la « Décision de Yamoussoukro », qui ouvre le ciel africain sans restrictions à toutes les compagnies du monde. « Alors ce qui se pose maintenant, c’est qu’on tergiverse, parce qu’il y a des pays qui s’évertuent à protéger leur compagnie, regrette-t-il. Et ce qui se passe finalement, c’est que ces petites compagnies-là sont dans une situation de rente. Elles n’arrivent pas à développer le trafic aérien. Du côté des aéroports, on en souffre terriblement, parce que nous sommes obligés de nous mettre aux normes internationales. »

L’aéroport d’Accra, un exemple pour Dakar

Deuxièmement, avoir une compagnie aérienne dans son pays n’est pas la condition sine qua non pour le rayonnement d’un aéroport. La preuve par l’aéroport de la capitale du Ghana. « Accra n’a pas de compagnie aérienne. Le développement du trafic est tel qu’il a dépassé Dakar parce qu’il laisse les gens venir. Nous ne pouvons pas exploiter les droits de trafic, il faut permettre aux autres de le faire. Si vous avez quelqu’un qui veut faire Dakar-Rio, pourquoi ne pas lui donner les droits de trafic ? »

Troisième raison de ne pas hâter la mise en place d’une compagnie nationale : la floraison des compagnies nationales en Afrique. Pape Diéry Sène éclaire : « On a essayé d’avoir des compagnies sous-régionales. Mais vous avez vu, des gens se sont précipités pour avoir leur compagnie nationale. Certaines ne répondent même pas aux règles minimales de l’Ohada. »

Quatrièmement, souligne le directeur du Contrôle interne de gestion aux Ads, « la vocation du Sénégal est d’être une plaque tournante. C’est ça les perspectives déclinées dans le cadre du PSE et c’est l’ensemble des perspectives d’ordre stratégique qui ont été assignées au système de transport aérien ».

Pour toutes ces raisons, il apparaît clairement que le Sénégal doit accorder la priorité plus à l’exploitation de ses droits de trafic qu’à la création d’une nouvelle compagnie aérienne nationale. Le gouvernement a pris l’option inverse, mais tarde à matérialiser son initiative. Ce qui fait que les droits de trafic restent en jachère. (Source : Enquête)


Article_similaires

22 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2016 (10:29 AM)
    c'est exactement avec les détracteurs des APE.ouvrez les frontières, abaissez les tarifs douaniers vous verrez que l'économie se portera mieux.Le protectionnisme est contre productif, seuls les derniers marxistes ne l'on pas compris
  2. Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2016 (10:37 AM)
    POLITIQUE SANS OBJECTIF NI FINALITE ABOUTIT A L ECHEC C EST EVIDENT ET SIMPLE..!!!
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2016 (10:38 AM)
    LA RÉFLEXION DE CE MONSIEUR EST JUSTE.
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2016 (13:55 PM)
      messieurs les pseudo-experts...arrêtez d'accepter que les "grandes écuries" ou grandes compagnies aériennes justement vous manipulent pour leurs intérêts occultes ! les ffom de notre pays le sénégal, ne sont pas identiques à celles du ghana.le sénégal a tout à gagner en mettant sur orbite une compagnie nationale(domestique et sous-régional d'abord) qui se déploiera à terme à travers le monde en partenariat stratégique win-win avec une "grosse écurie" du genre emirates. seulement, il faut un business plan réaliste mais ambiteux.
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2016 (10:43 AM)
    Seneweb c'est des domoram
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2016 (10:53 AM)
    Il faut revenir aux principes de l ISLAM tout simplement et ces problèmes disparaitront nturellement. La capitalisme mecreants a echoué de maniere évidente. Tant que vous comprendrez pas cela rien ne changera. Wasalam.
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2016 (11:21 AM)
      arretez de nous faire chier avec votre religion a toute les sauces , c ' est justement la religion qui ruine ce pays et l ' empêche de progresser , ton islam c ' est a la mosquée pas dans les affaires et la politique , la religion n ' a rien a voir la dedans ....
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2016 (11:10 AM)
    Senegalair s.a. Ça promet d'être la galère
    Auteur

    Senegueulard

    En Octobre, 2016 (11:17 AM)
    Au pays de la GALÈRE, avec un nom pareil (SENEGAL AIR?), cette compagnie etait tôt ou tard vouée à la faillite.
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2016 (11:30 AM)
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2016 (11:31 AM)
    installez flighradar24.com ....et vous aurez la circulation aérienne en instantané dans le monde et vous verrez le ridicule du Sénégal a coté du maroc algérie ghana nigéria afrique du sud ......je ne parle meme pas de l ' Europe ce n ' est pas comparable ....... suffit d 'etre réaliste pour voir que l ' on ne peut pas supporter une compagnie aérienne ....... :frustre:  :frustre:  :frustre:  :frustre: 
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2016 (11:48 AM)
    En tout cas j'ai été surpris par le trafic à Accra au niveau de Kotoka international airport.

    Abdoulaye Wade s'est précipité pour liquider Air Afrique que la BCEAO voulait renflouer afin de créer Air Sénégal International avec le Maroc.

    C'est vraiment dommage pour ce pays qui depuis l'année 2000 à ouvert la porte aux singes qui se pavanent avec des costumes de spécialistes en tout.  :thumbsdown:  :thumbsdown:  :thumbsdown:  :thumbsdown:  :thumbsdown:  :thumbsdown: 
    Auteur

    Radar

    En Octobre, 2016 (11:49 AM)
    Merci, c'est très intéressant.

    Je pense que le Sénégal, pays le mieux placé en Afrique de l'Ouest par son port et par son aéroport doit avoir sa compagnie aérienne même si elle n'est pas rentable.

    Il faudra la mettre sur le même pied que la SENELEC par exemple. La SENELEC a dégagé des pertes durant des décennies. A t-on pensé à fermer la SENELEC ? NON.

    Pour la Cie aérienne, ça doit être pareil.

    Air France est protégée par la France. Elle a elle aussi des problèmes de rentabilité.

    Que l'Etat s'apprête à soutenir cette compagnie et veille à ce qu'elle soit bien gérée.

    Les erreurs du passé sont connues, il ne faut pas les refaire.
    Auteur

    Anonyme Boulfalé

    En Octobre, 2016 (12:15 PM)
    Nous apprécions bien votre exposé mais il faut reconnaître qu'on peut bien mettre à disposition ses droits de trafic aux exploitants tout en mettant en place sa propre compagnie nationale. Le mal est qu'au Sénégal aucune étude rigoureuse de faisabilité n'est faite avant la mise en place de l'instrument ce qui fait aboutir à des échecs. Le Sénégal regorge de talents en matière de transport aérien des professionnels du métier mais malheureusement inexploités. Il fut un temps ou les avions pullulaient sur le tarmac de l'aéroport vers les années 90 jusqu'en 2000 donc bien avant l'alternance politique à cette époque la convention de Chicago de 1944 était bien connue par les acteurs du transport aérien mais aujourd'hui la décadence est au rendez vous et plombe toutes les actions qui jadis faisaient de notre aéroport un fleuron. Faisons savoir aux acteurs actuels ce que c'est les libertés de l'air
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2016 (12:19 PM)
    Bonjour à tous

    La nouvelle compagnie a pour nom;

    AIR SENEGAL SA :: :brawoo:  :brawoo: 



    Pour un gestionnaire d'aéroport cest le B.A.B de connaitre le no, des compagnies qui desservent ou doivent opérer dans son antre.



    Ce qui est attendu d'un gestionnaire d'aéroport à l'image de ACCRA c'est de favoriser un trafic interressant et innovant pour sa plateforme.



    L'initiative n'est jamais mise en valeur en afrique et la critique est plus directive qu'objectif parce que mue par des ideaux cripto-personnels. toujours l'EGO et à jamais l'EGO



    Ense,ble nous pouvons faire mieux, Dakar est à 09H de plusieurs continents en boucle



    Cordialement
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2016 (12:48 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2016 (14:19 PM)
    Le Senegal a des atouts et pas des moindres

    - Nous avons énormément de compétences dans le domaine aéronautique aussi bien avec l'ancienne génération qu'avec la nouvelle

    - Nous comptons au moins trois anciens Directeurs techniques d'Air Afrique,un ancien DG,des cadres commerciaux et de l'exploitation ainsi que de nombreux ingénieurs aéronautiques (toutes générations confondues) et des cabinets aéronautiques

    - Les Commandants de bord et Pilotes en activité ainsi que les PNC sont innombrables

    - Les sénégalais sont de grands voyageurs

    Comment faire pour trouver la bonne combinaison avec ce potentiel pour mettre sur pied une compagnie viable? that is the question

    Bonne journée
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2016 (14:29 PM)
    Je trouve scandaleux ce que dit ce Directeur de ADS. Le secteur de l'aviation est aussi stratégique que le transport terrestre, l'énergie, l'éducation...

    Même s'il fallait essayer 100 fois de créer des compagnies aériennes et échouer 100 fois en perdant des milliards à chaque fois, pour ne réussir que la 101ième fois, moi qui donne 1/3 de mon salaire à l'Etat sous forme d'impôt, j'accepte de financer ça.

    Mais nak je suis d'accord, il faut niou gorgorlou réussir ko cette fois ci.

    On va quand même pas laisser des compagnies étrangères gérer notre eau, nos télécommunications, notre argent (banques), nos assurances, nos transports etc..

    Autant retourner tout de suite à la colonisation!!! :frustre: 
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2016 (14:41 PM)
    Je me demande que sait faire le Senegalais à part lutter, chanter, et danser (LMD). Même gérer une petite compagnie aérienne, ils en sont incapables. Presque tout ce qui marche dans ce pays et qui n'est pas de l'amusement est géré par des étrangers.
    Auteur

    Slot

    En Octobre, 2016 (14:50 PM)
    Je suis étonne par les propos de ce Monsieur qui donne l'exemple du Ghana et de l'aéroport de Accra qui connaîtrait un trafic florissant, alors que le pays n'a pas de CIE aérienne, pour justifier son plaidoyer poussant le Sénégal a plutôt faire de même en cédant ses droits de trafic aux Cies major plutôt que de chercher a créer une autre Cie aérienne.

    Et pourquoi ne nous cite t'il pas le cas de la Cote d'Ivoire, ou en moins de 4 ans, Alassane Outattara a fait bâtir la plus CIE aérienne de l'Afrique de l'Ouest et qui se déploie même en Afrique Centrale et devançant meme Asky, montée 4 ans plus tôt.

    Le problème est un problème de compétence: au Sénégal , tous les projets sont avant tout politiques : jamais les spécialistes qui pourtant sont Sénégalais, sont la, n'ont ete mis devant comme ce fut le cas pour Asky et pour créer une CIE aérienne, pour penser un vrai business plan d'ine cie viable!

    C'est la médiocratie qui règne dans ce pays avec comme résultat des faits loufoques et loufoques, on fixe un capital alors que l'on ne sait même quel sera le plan de flotte, ou qu'alors on va chercher des partenaires stratégiques alors que l'on ne sait même quelle cie on va créer.

    Le problème du Sénégal, ce sont ses politiciens: incompétents et ne savent s'effacer devant l'évidence .
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2016 (11:05 AM)
      excuse-moi monsieur, mais vous faites erreur aussi car air côte d'ivoire a des
      partenaires stratégiques comme air france.
      je pense qu'il est bon aussi pour une cie nationale n'ayant pas assez de ressources d'avoir une grande cie comme partenaire
    Auteur

    Pathangua

    En Octobre, 2016 (19:57 PM)
    Mr sene, vous gerez l'aéroport de dakar, franchement si j'etais vous je me garderai de parler car l'aeroport de dakar est horrible sale et pas digne de notre pays .

    Et quelqu'un qui renonce a l'avancement de son pays n'a pas d'ambition. Le senegal est un hub naturel .
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2016 (21:42 PM)
    youtu.be/TEdqA5F4eVI
    Auteur

    Deug

    En Octobre, 2016 (10:06 AM)
    Au Sénégal il n'y a pas de vision stratégique en matière d'aviation. C'est vrai, que la destin d'un aéroport et d'une compagnie aérienne sont différentes mais peuvent être complémentaires ; la preuve Dakar Yoff à eu plus de passagers sans l'apport d'une compagnie aérienne mais il est clair que le pays ne peut pas rester sans compagnie.

    Il faut dire que le problème c'est qu'on nomme ces gens par la politique. Les Dg de compagnie aérienne doivent faire l'objet d'un appel à candidature,ainsi que le DG de l'Aviation civile ; sur le 6,les 4 sont de l'ASECNA qui est un prestataire de service de la navigation aérienne et des informations en voiture, gestion des aéroport et des équipements d'aide à la navigation.

    Il faut trouver des gens qui maîtrisent l'exploitation aérienne pour ne pas perdre de temps .

    Tous les amis du Président en aviation dont de l'ASECNA et tous ont été ministres sans rien faire car,ils ne s'y connaissent pas.

    L'Aviation n'est pas la politique sinon, au train ou l'on va, on n'y arrivera JAMAIS.

    Même au ministère il n ya pas de vrais expert en exploitation aérienne.
    Auteur

    Patriote

    En Octobre, 2016 (17:28 PM)
    Monsieur Sene permet moi de te dire que tu racontes des bêtises. Maintenant si tu es atteint par la folie il faut avertir la hiérarchie afin qu'on nomme quelqu'un à ta place et qu'on t'envoie à l'asile . TOUT PAYS QUI VEUT AVANCER DOIT AVOIR UNE COMPAGNIE AERIENNE,UN BON RESEAU ROUTIER,UN BON CHEMIN DE FER ET SI L'OUVERTURE SUR LA MER EXISTE, CE PAYS DOIT AVOIR UNE COMPAGNIE MARITIME .MONSIEUR ALLEZ VOUS SOIGNER CAR VOUS ETES MALADE DANS LA TÊTE .IL FAUT CESSER DE RACONTER DES CONNERIES.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR