Le premier pool de micro assurance santé lancé au Sénégal

  • Par : Apanews | Le 03 mai, 2013 à 16:05:53 | Lu 5886 fois | 3 Commentaires
content_image

Le premier pool de micro assurance santé lancé au Sénégal

Les activités du premier pool de micro assurance santé (PMAS), initié par six compagnies d’assurances sénégalaises, ont été officiellement lancées vendredi à Dakar, a constaté APA.
  ‘'Ce projet est une première non seulement au Sénégal mais aussi dans la sous-région ouest africaine et la zone de la Conférence interafricaine des marchés d'assurances (CIMA)'', a affirmé à cette occasion le directeur du PMAS, Abdou Aziz Fall, selon qui le pool a été crée depuis octobre 2010 et entend œuvrer aux côtés du gouvernement pour améliorer l'accès aux soins de santé des populations aux revenus modestes.   Pour sa part, M. Mor Adj le président de la fédération sénégalaise des sociétés d'assurances (FSSA) estime que le PMAS est un prolongement naturel des activités des assureurs.    ‘'D'ici 2016, nous espérons atteindre plus de 80% de taux de couverture en soin de santé'', soutient M. Adj. Son assertion est partagée par Awa Marie Coll Seck la ministre sénégalaise de la santé pour qui le PMAS est intéressant à plus d'un titre car il entre en droite ligne dans la politique de concertation nationale que son département a initié dernièrement.   Cette concertation avait, entre autres, jugé essentielle la participation de toutes les parties prenantes à l'effort de santé publique.    La ministre a d'autre part estimé que l'évolution du système de santé au Sénégal n'a pas favorisé l'équité dans l'accès au système de santé. C'est ce que tente de suppléer les initiateurs du PMAS qui ciblent en priorité les groupements organisés (artisans, commerçants détaillant du secteur informel, paysans, pêcheurs, artistes, etc.) et les élèves des banlieues et des zones rurales.   Les garanties assurées vont de la consultation aux interventions chirurgicales, en passant par les actes ambulatoires, de laboratoire, de radiologie, les maladies, accidents et médicaments en pharmacie privés.   Les tarifs sont compris entre 1290 FCFA (environ 2,58 dollars) à 30.900 FCFA (environ 61,8 dollars) par an et par personne.    Selon les responsables du PMAS, les prestations sont effectuées en tiers-payant c'est-à-dire une prise en charge directe des frais de soins. Dans leur entendement, ce système facilite l'accès et le financement des soins de santé en évitant aux clients d'avoir à exposer des dépenses pour ensuite se faire rembourser.   Le PMAS a bénéficié de l'appui financier d'un certain nombre de partenaires comme l'Agence française de développement, le CIDR et du Bureau international du travail (BIT) Innovation Grant.

Apanews


Commentaire (3)


Canadien En Mai, 2013 (17:24 PM) 0 FansN°: 1
c,est une tres bonne nouvelle.
Santé En Mai, 2013 (17:32 PM) 0 FansN°: 2
Kel est son rapport avec le renforcement public privé dans la politique de la santé au senegal
Bolière En Mai, 2013 (13:05 PM) 0 FansN°: 3
Mon problème est surtout de savoir quelles sont les stratégies de renforcement de l'offre publique de santé, la rationalisation de l'articulation des niveaux de références de la pyramide santaire, la desserte médicale en périphéries péri urbaines et frontalière s.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]