Societe

Entre froid, faim et mépris : Dur, dur d’être vigile à Dakar

  • Par : Diomma DRAME | Le 22 décembre, 2012 à 00:12:58 | Lu 6640 fois | 11 Commentaires
content_image

Entre froid, faim et mépris : Dur, dur d’être vigile à Dakar

Le froid est de retour. Si la nuit, des personnes s’empressent de regagner le nid douillet de leurs maisons ou appartements, les agents de sécurité ou vigiles par contre veillent toute la nuit sur d’autres personnes avec peu ou pas de moyens du tout pour se protéger du froid mordant, la faim au ventre.  

 

Si le métier d’agent de sécurité, c’est de protéger des personnes contre d’éventuels voleurs ou agresseurs dans leurs maisons, ou sur leurs lieux de travail, la plupart d’entre eux n’ont pas le matériel requis pour faire face, et surtout pour se protéger eux-mêmes contre le froid mordant qui sévit sur Dakar une fois la nuit tombée. Pour un salaire qui tourne autour de 80 et 85 mille francs Cfa par mois, ces agents de sécurité, communément appelés vigiles, bravent le froid jusqu’au petit matin, parfois la faim au ventre, et sous le mépris des gens. Fann Résidence est l’un des quartiers huppés de Dakar. L’endroit se trouve à quelques mètres de l’océan. Devant presque chaque maison, un agent veille à la sécurité des lieux. Le calme qui règne dans ce quartier semble attiser la fraîcheur du soir. Dans cette zone, presque toutes les agences de sécurité de Dakar semblent s’être donné rendez-vous.

 

Devant une maison occupée par des Occidentaux, Mamadou Salif Diallo, un employé de Phoenix sécurité veille au grain. Comme seul rempart pour se protéger de la fraîcheur, un simple blouson que son agence lui a remis. «Rien de plus», dit-il. Le sieur exerce le métier de vigile depuis 5 ans, et le froid ne semble pas être le seul calvaire qu’il endure. En dehors de la morsure du froid, il subit aussi les affres de la faim. En effet, Mamadou Salif Diallo est obligé de monter la garde toute une journée sans rien avaler. A moins qu’il ne débourse pour acheter de quoi manger à la boutique. Mais là, un autre problème se pose, il ne doit pas quitter son poste de garde, sous peine d’écoper une mise à pied. Il n’attend rien de la part des personnes sur lesquelles, il veille. «Ce n’est pas leur problème», se désole-t-il.

 

A quelques mètres de son lieu de travail, El Hadj Kane, assis sur une chaise, monte la garde devant une maison. Il est employé à Vigas assistance. Comme son confrère de Phoenix sécurité, lui aussi n’a reçu qu’un blouson de son agence. Une tenue qui le protège à peine du froid. Mais, il est obligé de faire avec, car si jamais il s’achetait un drap pour se couvrir, la sanction est sans appel. «Tu aurais de sérieux problèmes», dit ce veuf. Parce que ses employeurs croiront qu’il l’a acheté pour dormir. Si s’acheter un drap est dans le domaine de l’impossible, El Hadj Kane aurait par contre souhaité que son agence lui fournisse un bonnet et une paire de gants. Mais en attendant que cela se produise, il prend son mal en patience.

 

Autre endroit, même problème. Devant un restaurant chinois, Pape Ngor Ndiaye employé à l’agence Thiane Sécurité regarde défiler les clients de l’établissement. Même s’il sert devant un lieu qui vend de la nourriture, le Ndiaye ne déguste les plats que du nez. Y goûter ? Il n’y pense même pas. Suite à un vol commis par des Sénégalais dans les locaux, le propriétaire a décidé de ne plus lui servir à manger. Ainsi, durant cette période de froid, il fait face à deux problèmes: la faim et le froid. En effet, à l’image de ses confrères, Pape Ngor Ndiaye n’a qu’un seul blouson pour se prémunir de la baisse de la température. Lui sert devant la maison d’un colonel à la retraite, et par ailleurs propriétaire de l’agence qui l’emploie. Cet agent qui souhaite garder l’anonymat n’est pas mieux loti que ses collègues. Pire, il n’a que la tenue de l’agence qui l’emploie sur le dos. Pour l’instant, il n’a pas encore reçu de tenue adéquate pour se couvrir du froid. Par contre, le monsieur peut se targuer d’être servi aux heures de repas. Une situation qui lui permet d’économiser quelques sous sur son «salaire passable».

 

Le mépris comme récompense

 

Cela fait cinq ans qu’Aliou Mbodj travaille comme employé à Sénégal Pêche. Contrairement à ses camarades, il ne se plaint pas de son salaire «Je reçois 200 mille francs par mois», dévoile-t-il. Par contre, ce qui le chagrine, c’est «le mépris des employeurs et des travailleurs de l’usine». Parce que, «ils te dépassent sans te saluer, alors que tu veilles sur eux.» Mais ce qui enrage le plus notre interlocuteur, c’est le fait que ce sont ses compatriotes qui lui «manquent le plus de considération». Hormis le dédain de certaines personnes, Aliou Mbodj révèle que beaucoup d’agents de sécurité, à côté de leur emploi, jouent aussi le rôle de jardinier et de commis. Ce que confirme El Hadj Kane. Qui témoigne : «Il arrive que mon employeur m’envoie à la boutique.» Des sollicitations qui ne sont pas prévues dans les clauses du contrat. «Nous sommes embauchés comme vigile, et rien d’autre», martèle-t-il. Sms Sécurité est le nom de l’agence où travaille Taïbou Diallo depuis 10 ans. Comparé à ses camarades vigiles, il est de loin le moins chanceux. Son agence ne lui fournit même pas de tenue de travail. Et pour se prémunir du froid, il a été obligé d’en acheter une. Pour se défendre contre les voleurs et les agresseurs, Taïbou Diallo ne possède qu’«un simple bâton» que lui a fourni son employeur. Jugeant cette artillerie dérisoire, Taibou Diallo s’est procuré un couteau à ses frais. Il se justifie : «Avec le couteau, je pourrais me défendre.»


Diomma DRAME


Commentaire (8)


Samilo En Décembre, 2012 (00:43 AM) 0 FansN°: 1
je viens de romprer avec ma copine,, je lui ai traite de tous les noms par sms . je pensais k elle me trompait avec qqn ,g pas ses contants Durant 2 jours. j etais fache je lui ai dis des choses pas bon. j ai appris a la fin k elle ne me trompait pas. mais j l aime j ne peux pas me passer d elle. comment conquerir son Coeur encore. dois je continuer cette relation.. j ai essayer de l appeler une fois mais elle ne decroche pas .sama gayi mani wadia deh conseil!
Samila En Décembre, 2012 (01:20 AM) 0 FansN°: 1
j'aimerais bien t'aider mais je comprends pas ton charabia !!!
Constat D'un Sénégalais En Décembre, 2012 (01:28 AM) 0 FansN°: 2
Chaque métiers avec ses inconvénients il n'y a pas de sot métier mais cela le monde d'aujourd'hui ne l'a pas encore compris c'est l'oppression qui règne  :down: 
Tayaman 2001 En Décembre, 2012 (01:44 AM) 0 FansN°: 3
le salaires des agents de securité est beaucoup plus petie que ce qui écrit dans l'article ils perçoivent aux environs de 60 000 la plupart du temps,et pire encore ils sont proposés par des societes d'interim donc l'employeur qui gagne le marché ne les connait meme pas et se sucre sur leur dos aucune couverture médical,pas de retraite c 'est l'esclavage des temps modernes
Senetriomph! En Décembre, 2012 (02:21 AM) 0 FansN°: 4
JIHAD AU SENEGAL...FIN A L'IMPERIALISME EUROPEENNE ET AMERICAINE<<

FIN AUX TARIKHAS CRAPULEUX..NON AUX POLITICIENS SUCEURS DE SANG DES SENEGALAIS.

VIVE UNE REVOLUTION A LA TUNISIENNE>

 :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn: 
De Montréal En Décembre, 2012 (03:56 AM) 0 FansN°: 5
thiey nos soi-disant journalistes!!!

un article qui ressemble à une composition d'élève de primaire

Hallucinant!!!!

Doit plaindre les malheureux vigiles tout com vous aussi
Sassouma En Décembre, 2012 (14:15 PM) 0 FansN°: 1
alors là, de montréal, ces élèves du primaire doivent être trés trés en avance.
Tabrou En Décembre, 2012 (04:48 AM) 0 FansN°: 6
samilo

agenouille toi et demande lui pardon en oubliant une fois ton orgueil de male.

L'erreur est humaine mais apprend à faire confiance à ta copine ; ce qui n'empeche pas d'ouvrir les yeux aussi de temps en temps.

Bon courage et n'oublie pas le bouquet de fleurs (pas de cadeau extravagant sinon tu es mort.)
Samilo En Décembre, 2012 (05:19 AM) 0 FansN°: 1
temps yi moy chef lumu wakh ma dagg lol!! merci tabrou... sa tour bi dissna lol
Didon En Décembre, 2012 (11:14 AM) 0 FansN°: 7
il faut que les mentalités changent au sénégal ,ici en france il fait -5 degrés et tout le monde est dehors :vigile maçon ,commerçant et autres donc je pense que ca c'est un sujet vraiment nul....

nos journalistes sont vraiment nuls ...c'est dommage  :down:  :down:  :down:  :down: 
Info En Décembre, 2012 (11:35 AM) 0 FansN°: 8
Enfin un article qui tient la route.Le salaire cité est erroné DONC vrai effort comparatif mais LA SEULE information chiffrée est fausse et très loin de la réalité. Qu'en penser ? Un coréen qui ne connait rien au bled et qui lit cet article aur

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]