Dimanche 18 Août, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Ismaïla Madior Fall démonte le rapport d'Amnesty International

Single Post
Ismaïla Madior Fall démonte le rapport d'Amnesty International

Réponse du berger à la bergère. Le ministre de la Justice n'a pas perdu de temps pour contredire toutes les informations mentionnées dans le rapport d'Amnesty International relatives aux violations des droits humains au Sénégal. Dans un communiqué de presse, Ismaïla Madior Fall considère que le rapport d'Amnesty international publié, ce mercredi, comporte "des accusations graves et erronées sur la situation des droits de l'homme au Sénégal". Pour le garde des Sceaux, ledit rapport pose un problème d'objectivité et de méthodologie. D'autant que, note-t-il : "Il met l'accent plus sur des questions politiques que sur des sujets purement axés sur la situation des droits de l'homme. Pour preuve, le communiqué fait état du dossier Karim Wade qui n'est pas évoqué dans le rapport".

Apportant des éclaircissements sur le procès inéquitable dans l'affaire Khalifa Sall, Ismaïla Madior Fall évoque l'article 134 du Code de procédure pénale qui dispose que "le cautionnement doit être fourni en espèces et garantir, outre la représentation de l'inculpé, le paiement des frais de procédure avancés par la partie civile, la partie publique, les amendes, restitutions et dommages-intérêts". Selon lui, "Khalifa Ababacar Sall n'a pas offert en cautionnement l'intégralité des frais prévus par la loi et n'a pas non plus fourni des espèces comme l'exige la loi".

"Sur la détention de Khalifa Ababacar Sall, la cour de justice de la Cedeao admet bien le caractère légal de la détention depuis la levée de l'immunité parlementaire du maire de Dakar. Toutefois, elle reconnait que la période comprise entre le 14 août 2017, date de la proclamation des résultats définitifs des élections législatives, au 25 novembre 2017, date de la levée de l'immunité parlementaire, la détention n'est pas légale. A ce titre, elle a condamné l'Etat du Sénégal qui s'engage à payer le montant de la réparation allouée aux requérants", a fait remarquer le ministre de la Justice.

981 manifestations autorisées, 18 interdites
S'agissant du droit de manifester, Ismaïla Madior Fall rappelle que "les statistiques sur l'exercice des droits de réunion et de manifestation font ressortir pour l'année 2016 que sur 999 demandes de manifestation reçues, 981 ont été effectivement tenues, 18 seulement ont été interdites par arrêtés dûment motivés."

Concernant les conditions carcérales, il relève pour le contester que les  affirmations contenues dans le rapport ne correspondent pas à la réalité. Car, "le taux d'occupation des prisons a diminué. Il est passé de 244% en 2016 à 238% au 31 décembre 2017. Ce taux a encore connu une baisse en 2018 avec 232%, soit une amélioration nette de 6% entre le 31 décembre 2017 au 31 juillet 2018".

À l'en croire, cette  baisse du taux d'occupation des prisons s'explique par l'augmentation de la capacité officielle d'accueil des établissements pénitentiaires grâce à des constructions et réhabilitations, l'application des modes d'aménagement des peines comme les libérations conditionnelles avec 1274 détenus condamnés bénéficiaires entre 2013 et 2017 et les mesures de grâces collectives dont 8205 condamnés ont été éligibles entre 2013 à 2017.

L'indemnité journalière d'entretien est passée entre 2013 et 2018 de 600 à 1023 francs CFA par détenu. "En 2017, l'Administration pénitentiaire a enregistré, contrairement aux chiffres avancés un cas de décès par suicide à la Mac de Kaolack. Les autres sont des morts naturels des suites de maladies et ont été médicalement constatés", a indiqué le ministre de la Justice.

Il s'est également inscrit en faux contre les déclarations selon lesquelles Imam Alioune Ndao n'a pas bénéficié du traitement médical dont il avait besoin. Ce sont à son avis, des affirmations "sans preuve".

L'enquête sur la mort de Fallou Sène
"Il importe aussi de faire comprendre aux rédacteurs du rapport que la durée moyenne des procédures criminelles est de trois ans au moins dans tous les pays respectueux des droits de l'homme. En bouclant la procédure dans un délai de deux ans en dépit de sa complexité et de la pluralité des personnes impliquées, le Sénégal a respecté les délais impartis", a expliqué le ministre de la Justice. Qui a laissé entendre qu'il n'y a jamais eu des cas d'impunités. Car, soutient-il : "à chaque fois  que des cas de bavure ou de violence commis par les forces de l'ordre ont été signalés, des enquêtes ont été ouvertes, les responsabilités situées et les auteurs traduits devant les juridictions compétentes.

C'est d'ailleurs les cas, note-t-il, "des dossiers récents concernant le jeune Pape Sarr, décédé dans les locaux du commissariat de Thiaroye et de l'étudiant Fallou Sène, mort à la suite de manifestations à l'UGB de Saint-Louis. Des enquêtes sont été ouvertes et confiées à la police prévôtale. Celles-ci sont en cours, le parquet compétent attend les résultats pour enclencher les procédures qui s'imposent".


Article_similaires

21 Commentaires

  1. Auteur

    Khatior-bi

    En Août, 2018 (21:08 PM)
    Cela rappelle les interventions devisees du porte parole du gouvernement de la Republique democratique du Congo Lambert Mende essayant desesperement a arreter de boucher les fuites de la pirogue de l'émergence qui prend eau de toutes parts.

    J'ai pitie de cet intellectuel qui ne va jamais plus hummer l'air revigorant d'un amphitheatre.
  2. Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (21:36 PM)
     :sunugaal:   <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">  : :sunugaal:  :fbhear:  :thumbsup: 
    Auteur

    Laye

    En Août, 2018 (21:38 PM)
    Le tailleur constitutionnel. Honte à toi
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (21:48 PM)
    Toujours dans le déni ! A force, ils vont finir par croire à leurs propres mensonges.
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (21:50 PM)
    Ferme là bouffon wa!!!
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (22:04 PM)
    Il ne démonte absolument rien. Il doit être plus occupé avec les habits de la tabaski ce gugus.
    Auteur

    Sane De Paris

    En Août, 2018 (22:19 PM)
    Il n a rien demonte. Il passe son temps a defendre le diable: le regime de Macky Sall. Le probleme d ela democratie senegalaise, c est son judiciarisme politique et l instrumentalisation systematque de sa justice contre les opposants, les rebelles casamancais. Je ne crois pas en la justice en Afrique. Ell est tojours une justice du vainqueurm de cleui qui detient le pouvoir, une justice du mensinge. Au Senegal, comme aiment le dire les Senegal on ne se fait la guerre, mais au Senegal on reprime par la justice d ou le judiciarisme. ce qui revient au meme. A la difference que c est hypocrite et imposteur. Pourtant c est ainsi que la vitrine de la democratie nous leurre depuis belle lurette.

    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (22:24 PM)
    RASPOUTINE MAJOR FALL :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (22:40 PM)
    SÉNÉGALAIS PRENEZ VOTRE DESTIN EN MAIN EN ALLANT RÉCUPÈRER VOS PIÈCES D'IDENTITÉ ET CARTE D'ELECTEUR.SI CE REGIME GAGNE LES ÉLECTIONS VOUS ETES FOUTUS, ILS SONT NULS, MÉCHANTS ET PEU SOUCIEUX DE L'INTÉRÊT GENERAL, HEUREUSEMENT JE SUIS A L'ABRI NEKATOUMA SÉNÉGAL DEPUIS 2005, NULLARDS CES GENS DE L'APR
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (23:07 PM)
    Vous perdez vos temps à insulter les reveil sera brutal
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (23:22 PM)
    Il dit, je cite: " le rapport d'Amnesty met l'accent sur des questions politiques et pas sur des sujets en rapport avec les droits de l'homme".

    Vous avez constaté que dans son argumentaire, il ne réfute aucunement la nature politique des dossiers soulevés par Amnesty. Vous voyez comment ils sont nuls. Ils aurait dû au moins

    nier la nature politique des dossiers.Bien au contraire, par sa réponse il le confirme. Les dossiers Khalifa et Karim n'ont rien de judiciaire.Wassalam
    Auteur

    Anonymethiouth

    En Août, 2018 (23:26 PM)
    Quelle honte regardez moi ce type en tant que juriste pourquoi durant la période allant du 14 août au 25 novembre 2017 vous n avez pas libéré khalifa et pourtant tu as cautionné cette forfaiture il faut dire la vérité au peuple sénégalais
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (00:32 AM)
    Pourquoi le Sénégalais est incapable de contester le point de vue en lui opposant des arguments au lieu des propos orduriers. J'ai l'impression que ce pays, on déteste l'autre et non ses idées.
    • Auteur

      Djiban

      En Août, 2018 (01:24 AM)
      bravo monsieur le ministre les deux représentants d'amnesty ne maîtrisent le droit l'autre est linguiste de formation l'autre est un moins avocat ils ne peuvent pas comprendre le droit ils pensent qu'il faut dire des mensonges le monde moderne leurs a dépassé .
    • Auteur

      Djiban

      En Août, 2018 (01:24 AM)
      bravo monsieur le ministre les deux représentants d'amnesty ne maîtrisent le droit l'autre est linguiste de formation l'autre est un moins avocat ils ne peuvent pas comprendre le droit ils pensent qu'il faut dire des mensonges le monde moderne leurs a dépassé .
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (03:10 AM)
     :nohope: 
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (06:43 AM)
    Amnesty International et certaines ONG de défense des droits de l'homme n'existent que pour exacerber et alimenter les conflits et déstabiliser les régimes au pouvoir. Si non ils n'existeraient pas. Ils font tout pour justifier leur raison d'exister. :jumpy2: 
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (07:29 AM)
    KARIM COMME KHALIFA

    Réveillez-vous sénégalais !coup d’état politique, coup d’Etat électoral permanent !sabotage organisé des élections, Karim comme khalifa traqués pour des raisons politiques et ethniques, avez-vous vu maky traquer un poular ou un membre de l’Alliance des poulars de la réoublique APR? Nafi OFNAC virée pour avoir osé convoquer Aliou sall. Aliou Sall DG de la CDC, Maky arrache à l’ARMP un droit de regard sur ce que fait son frère qui gère des milliards exempts de contrôle. Pour maky, il faut éliminer avant la présidentielle les candidats wolofs sérieux en oubliant la leçon de Moïse dégageant le pharaon. Le verdict de Maky est dans la poche du juge. Tout le reste c’est théâtre et mackillage juridique de sa Mackystrature destinés à la consommation des moutons, à l’explosion de l’audimat des medias manipulés et aux frais d’honoraires des avocats. Maky délivre aux organismes de contrôle comme l’IGE, la Cour des comptes, ARMP, OFNAC des ordres de mission ciblée vers ses adversaires, reçoit les rapports, fait le tri, met le coude sur les dossiers de son clan, sélectionne et dicte la conduite à la justice qui organise un simulacre de procès.

    La mackysctrature ne rend pas la justice, elle rend service à Macky

    Hé Macky, si t’es garçon , ose affronter Karim et Khalifa !

    Karim , deuxième après les lègislatives truquées, wolof , maky l’exclut

    Khalifa, troisième après des législatives truquées , wolof maky l’exclut

    Attention danger avec l’ethnicisme émergent

    Djolof fign, alias Tuubé waalo



    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (07:30 AM)
    Prisonniers politiques du Maquis Sall et délit d’opposition







    Khalifa Sall député Maire de Dakar candidats PR

    Hissein Habré Président du Tchad

    Karim Wade Ministre d’Etat PDS candidat PR

    Cheikh Alassane Séne Chef de parti

    Imam Alioune Badara NDaw

    Le fils de cheikh omar Sy ministre PDS

    Diony Bâ PDS

    Pape Mamadou Pouye PDS

    Amadou Kane Diallo ex PDS qui a transhumé

    Ousmane Ngom ex Ministre PDS qui a transhumé

    Samuel Sarr ex Ministre PDS qui a transhumé

    Sidy Lamine Niasse PDG walf

    Mamadou Mouth Bane journaliste

    Bibo Bourgi, ami de Karim Wade

    Pape Samba Diassé PDS

    Ndéye Khady Gueye PDS,

    Tahibou Ndiaye PDS

    Aidara Sylla PDS

    Serigne Assane Mbacké PDS

    Samuel Sarr ex PDS qui a transhumé

    Bara Gaye Maire PDS

    Aida Ndiongue PDS

    Omar Sarr secrétaire général adjoint du PDS

    Toussaint Manga député, responsable jeunes PDS

    Cheikh Ahmadou Bamba Bâ PDS

    Maître Amadou Sall Ministre PDS

    Mouhamadou Lamine Massaly PDS

    Moise Rampino PDS

    Bachir Diawara Chef de cabinet karim wade PDS

    Aminata Nguirane Karimiste PDS

    Bamba Fall Maire de la Médina

    Maguette Bâ PDS

    Bassirou Samb PDS

    cheikh Dieng Maire PDS Djeddah thiaroye kow

    Abba mbaye, PS pro khalifa

    Serigne Saliou Mbacké Diop PDS

    Bira Kane Ndiaye PDS

    Abdourahmane Mbaye PDS

    Yaya bodian PDS

    Cheikh Tidiane Sall PDS

    Abdoulaye Wane PDS

    Amina Sakho PDS pro karim

    Maimouna Bossou PDS pro karim

    Demba Dan PDS

    Rilk Dacleu PDS

    Barthélémy Dias Maire Mermoz sacré Coeur

    Mbaye Touré

    Yahya Bodian

    ,Amadou Mokhtar Diop

    Ibrahima Yatma Diop

    Fatou Touré

    Ibrahima Touré

    Abdoul Aziz Diop PDS



    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (08:50 AM)
    Une honte pour le Sénégal d'avoir à la tête de sa justice un ministre aussi ignorant et de surcroît " nafekh". Voilà comment le pouvoir de l'argent avilit. Comment peut on retourner sa veste aussi délibérément en un laps de temps?

    Ce mécréant qui s'insurgea bec et ongles contres les dérives des pouvoirs précédents en matières de droits humains est devenu le porte parole sans vergogne des abus flagrants d'un régime où il est fait commandeur de la légion de la justice. Il nous pendant les cours magistraux à l'amphithéâtre de la fac de droit de l'UCAD sur les manquements du régime de Diouf, Wade, et pendant le vote sur le 3eme mandat de Wade approuvé par le Conseil constitutionnel. Ce même type fut l'instigateur sinon l'initiateur du référendum sur la durée ou la diminution du mandat de Macky SALL. Il est montré da vraie face en s'opposant au rapport d'Amnesty international accablant le Sénégal sur les dérives du procès de Khalifa Sall.il faut vraiment être débile ou faire preuvpreuve de cécité intellectuelle pour refuter le rapport des juges de la Commission de la cour de la CEDEAO.

    Il a montré ses limites. Le Sénégal mérite bien un meilleur ministre de la justice capable d'anoblir le rayonnement du droit et de la justice équitable sous toutes ses formes.
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (09:02 AM)
    Très très claire. Un specialiste qui parle. Les petits politiciens qui se cachent derrière des ONG. Faites tomber les masques et descendez dans l'arène politique
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (09:46 AM)
    le rapport d'Amnesty est faut  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  Et le rapport de taux de croissance est vrais et le peuple crève de fin  :joyy:  :joyy:  :joyy:  :joyy:  :joyy:  :joyy:  :joyy: 
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (11:17 AM)
    Je pense que vous n’êtes pas descendant de DETHIE FOUNDIOUGOU, mais descendant d'un vassal qui au fil des années a pris comme nom de famille FALL car nous les vrais descendant on ne se rabaisse pas. T'a pas honte de dire des sottises ou bien cela fait parti du contrat signé avec votre ...... Ely Manel FALL est entrain de se retourné dans sa tombe a moins que tu ne soit un khartani mais a voir ta frimousse on voit un , je ne trouve pas de qualificatif pour toi tel tu représente la plus basse classe. C'Est dommage que des moins que rien comme vous font que l'on veuille revenir au temps des LAT DIOR FAIRE REVENIR LE TIEDDOISME.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR