Ousmane Camara, ancien président de la Cour suprême : « J’avais refusé de présider la Crei…»

  • Par : SenewebNews | Le 06 février, 2013 à 07:02:04 | Lu 12065 fois | 24 Commentaires
content_image

Ousmane Camara, ancien président de la Cour suprême : « J’avais refusé de présider la Crei…»

Ousmane Camara, ancien président de la Cour suprême du Sénégal parle de la Cour de répression de l’enrichissement illicite et explique pourquoi il avait refusé de la diriger au temps du président Abdou Diouf. «J’étais ambassadeur à Londres, lorsque la Cour de répression de l’enrichissement illicite a été instituée. Lorsque je suis revenu en 1984, on m’a nommé président de la Cour d’appel parce que le président de la Cour d’appel était en même temps le président de la Crei. Comme le magistrat n’est pas esclave de tout, même si l’on est esclave de la loi, j’ai dit, par écrit et exposé au président de la République, Abdou Diouf, qui était en même temps président du Conseil supérieur de la magistrature, que j’acceptais la fonction de président de la Cour d’appel. Mais autant lorsqu’on me nommait magistrat et comme Procureur, j’ai dit que  je ne pouvais pas requérir la peine de mort parce que j’estime que Dieu a donné la vie, il ne m’appartient pas de la retirer. Autant j’ai estimé, président de la Cour d’appel, en même temps, président de la Crei, que je ne me voyais pas exercer cette fonction parce que je ne pouvais pas présider une institution à laquelle je ne croyais pas. En tant que juriste, j’estimais que c’est une institution contre-nature pour un magistrat. Je l’ai écrit pour qu’avant ma nomination, que l’autorité de nomination sache que dans le package que j’avais, il y a une chose que pouvais accepter et une autre que je ne pouvais accepter», raconte l’ancien magistrat dans un entretien avec l’Obs.

Selon lui,  le chef de l’Etat a été conséquent avec lui-même. «Dès ma nomination, cette Cour a été mise en veilleuse et les locaux qui étaient attribués au Procureur de la Crei ont accueilli une ancienne ministre qui était Maïmouna Kane, alors conseillère à la Cour suprême. Mais la loi étant la loi, qu’elle soit bonne ou mauvaise, c’est la loi. Mais quand on veut me faire appliquer une juridiction à laquelle je ne crois pas, je peux dire que je ne peux pas la diriger», dit-il.


SenewebNews

Commentaire (16)


Afrikan Lord En Février, 2013 (08:10 AM) 0 FansN°: 1
on est nostalgique de ce sénégal dans le quel, qoui qu'on puisse dire, il y'avait des hommes compétents avec un réel background.

j'ai bien aimé lire les mémoires de cet homme "itinéraire d'un juge africain"
Xeme En Février, 2013 (11:49 AM) 0 FansN°: 1
normal. lui, il fait partie d'une espèce de l'élite sénégalaise en voie de disparition. cette élite imbue de valeurs religieuses qui leur évitent d'être à la solde de l'occident, à la solde de la vengeance gratuite sans fondement juridique. nous sommes dirigés par une espèce qui ne croit qu'au dieu argent. c'est la génération fast-food. l'argent et la célébrité tout de suite quel qu'en soit le prix. même s'il faut pactiser avec le diable qu'à cela ne tienne. quand on a tant soit peu de morale, on accepte pas de diriger un machin basé sur le principe du " je t'accuse, tu prouves". un principe contre toutes les lois de l'espèce humaine. mais, c'est connu, nous sommes dirigés par des légionnaires. et cela veut dire ce que cela veut dire.
Leuk_ En Février, 2013 (12:14 PM) 0 FansN°: 1
cette crei-là (cour de répression de l’enrichissement illicite) est un monstre anticonstitutionnelle aux antipodes des droits de l’homme.

c’est une juridiction d’exception exceptionnelle de type rétrograde qui n’honore pas notre pays.

c’est l’instrument par lequel les nouveaux vainqueurs veulent assouvir leur désir de vengeance.

a bas la justice des vainqueurs !
a bas la répression sélective et médiatisée à travers cette crei-là !
a bas la torture sous toutes formes !

remettez ce machin, là où président diouf l’avait laissé ; mieux jeter le à la poubelle./

par principe
Gavroche En Février, 2013 (07:58 AM) 0 FansN°: 2
C'est un homme juste
Diabel En Février, 2013 (09:28 AM) 0 FansN°: 1
menteur tu ne le connais pas bien, il avait influence un jugement pour faire perdre un pere de famille sa maison qu'il avait honnement gagne.
tu ne connais pas ce monsieur il est comme la majeur partie des hommes de justice de ce pays de mer.de tous des corrompus. devant le tout puissant ils seront tous des jugès comme nous autres .
Momla En Février, 2013 (08:07 AM) 0 FansN°: 3
La,peine de mort existe dans plusieurs pays même,en Arabie saoudite berceau de l Islam.. Et pourtant elle est décriée par la morale et peut etre inacceptable pour ceux qui défendent le principe de liberté. Néanmoins l esprit de cette loi est juste et équitable. Qui tue volontairement on le tue. Alors, la çrei est légale et juste
Maïmoune En Février, 2013 (08:07 AM) 0 FansN°: 4
Cette Catégorie de Magistrat a tendance à disparaître au Sénégal, au profit de gens avides de richesses matériels et frileux devant l'autorité politique qui en fait ce qu'elle veut. Tout le monde sait que cette CREI est la risée des juristes du monde libre, mais nos Magistrat n'ose piper mot, par craite d'être freinés dans leurs avancement, leur carrière durant les deux mandats de Macky Sall!
Hhyy En Février, 2013 (13:46 PM) 0 FansN°: 1
la majeure partie des magistrats qui officient actuellement dans les prétoires sont aussi honnêtes, et intègres, sinon plus que ce veux monsieur. au sénégal on a tendance à créer des modèles de toute pièces.a l'époque des kéba mbaye, ousmane camara et autres, la presse n'était pas ce qu'elle est aujourdhui ce qui fait que beaucoup de scandale ont été inconnu du grand public!de tout temps, il ya eu dans la magistrature des gens honnêtes et intégres et d'autres qui le sont moins.moi je respecte beaucoup les isaac foster, ousmane goudiam, assane bassirou diouf, amadou makhtar samb.les anciens qui connaissent ces gens là savent qu'ils méritent plus d'être érigés en modèles pour les jeunes magistrats que ceux qu'on a l'habitude de citer.
Abou En Février, 2013 (08:10 AM) 0 FansN°: 5
Tous les grands magistrats , OUSMANE GOUNDIAM (DIEU l'accueille au Paradis ) en tête qui était en quelque sorte le père de ce texte avant qu'il ne soit dévoyé , ont été sceptique sur cette Cour qui n'était qu'un instrument aux mains des Poiliques pour régler leurs comptes à leurs détracteurs.

MACKY aurait dû recueillir l'avis des juristes indépendants avant de laisser cette folle de AMINATA TOURE enfourcher ce cheval de Troie
Banc Diakhle En Février, 2013 (08:24 AM) 0 FansN°: 6
Le sage a parle, l'homme d'expérience a parle, le précurseur a rappelé..la messe est dite. Nous, a banc diakhle, on a maintenant tout compris, il faut arrêter le train fou appelé Crei. Merci tonton Ousmane camara
La Verite En Février, 2013 (08:35 AM) 0 FansN°: 7




FOUTAISES.



En quoi une cour de répression de l'enrichissement illicite est-elle un scandale ?



La vérité, c'est que tu as refusé de présider cette cour par pure superstition.

Les magistrats précédent qui ont dirigé cette cour sont tous morts mystérieusement.

A cela s'ajoute les pressions des marabouts de l'époque.



Finalement aucun magistrat ne voulait présider cette Cour par peur.



C'est comme ça que la cour est morte de sa belle mort sous Diouf.
Afrikan Lord En Février, 2013 (08:38 AM) 0 FansN°: 1
vrai de chez vrai !
Bbfgt En Février, 2013 (13:48 PM) 0 FansN°: 1
j'ai consulté beaucoup de magistrat à propos de leurs anciens collègues qu'on ne cesse de leur donner en référence.aucun n'a considéré ce monsieur camara et keba mbaye comme une vraie référence.
Shang1 En Février, 2013 (09:49 AM) 0 FansN°: 9
la crei est juste une machine pour l'opposition rien de veridique!!!
Titen En Février, 2013 (09:56 AM) 0 FansN°: 10
CREi , cour de reglement de compte , avez vous entendu autant de bruit avec maimouna kane ? avec ABdou Aziz Ba ????? Non , car il y avait encore une belle separation entre politique et magistrature. ce qui n'est plus .... et pourtants plusieurs dignitaires ont du rendre compte devant cette cour et jamais il n'y a eu de scandale et surtout jamais les journalistes etaient au courant. Ce M r Ndao ne fait qu'executer les ordres d'un certain puissant pour satisfaire sa vengence et brouiller les senegalais . Semble que le seul probleme au senegal est se nouveau fleau de crei et le NTS que je me refuse de faire partie.
Majh En Février, 2013 (10:44 AM) 0 FansN°: 11
Amnésie quand tu nous tiens!!



Ce monsieur occulte le rôle actif qui a été le sien pour permettre à Senghor de se défaire du Maodo!!!



vive le Sénégal!
Pile En Février, 2013 (12:28 PM) 0 FansN°: 13
bilahi, walahi, talahi papa ousmane camara a servi de bras armé au régime socialiste pour briser des hommes dans ce pays.il s'y adonnait à coeur joie; il est loin d'être un homme sage;

Toucouseres En Février, 2013 (12:51 PM) 0 FansN°: 14
Cet homme qui est de ma génération a été un des meilleurs magistrat du Senegal. Jamais il n'a été pris à défaut lorsqu'il faut parler droit. Sa position vient nous éclairer: la crie est un non sens. Abdou Diouf, apres avoir abandonné cette loi, a dit un jour qu'il reconnaissait le caractère scélérate de cette loi mais il en avait besoin pour faire peur un instant et consolider son pouvoir face à des anciens du PS qui étaient prêts à le déstabiliser. Oui, Macky peut avoir besoin de cet instrument pendant un temps pour faire peur à ses adversaires le temps de consolider son pouvoir. Mais, tout de même, que lui et nous qui l'avons soutenu contre Wade, acception la vérité sur cette question de la crei: elle est contre nature. D'ailleurs, il aurait été intéressant qu'un journaliste nous recueille l'avis de Abdou Diouf sur la question.
Badar En Février, 2013 (15:28 PM) 0 FansN°: 15
Il reste qu'au Senegal les detournements de deniers et la mal gouvernance sont des problemes reels qui sont a l'origine de du gachis que nous devenons. Que ce soit par la CREI ou par un autre outil juridique, les auteurs de ces crimes contre le Peuple doivent etre punis .Il faudra que ce debat d'academie cesse afin d'en finir avec l'impunite.Si l'analyse est d'abord basee sur le besoin de protection des interets du peuple victime(pauvrete et morbidite attenantes) les considerations sur la forme deviendront accessoires mais pas essentielles.La corruption, que l'enrichissement illicite engendre, tue : seulement on ne voit pas les cadavres .Les Senegalais doivent forcer le recentrage de ce debat et le retirer des tours d'ivoire juridiques en faisant bien pression sur les politiques. Les juristes peuvent aider dans la formulation des lois -pour peaufiner les champs d'application...simplement aider a instruire le Peuple a utiliser sa DEMOCRATIE si vraiment le Senegal est une Republique.
Diva  En Novembre, 2014 (17:25 PM) 0 FansN°: 16
Que Dieu me préserve de ce genre de personne le long de ma carrière.

Avant de faire la leçon à qui que ce soit commencez d'abord par vous meme!!!



Dieu est Grand . Tu paiera pour tout ce que tu as fait

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]