Societe

PROFIL - Abdoulaye Seydi, handicapé Imc : Handi….capable ! :

  • Par : Arona BASSE | Le 27 juillet, 2013 à 15:07:56 | Lu 28398 fois | 73 Commentaires
content_image

PROFIL - Abdoulaye Seydi, handicapé Imc : Handi….capable ! :

 

 

Abdoulaye Seydi, 23 ans, handicapé par une Infirmité motrice cérébrale (Imc), épate son monde par ses prouesses qu’il réussit avec ses orteils. Né diminué par la nature, il s’est rattrapé et s’est retrouvé à son avantage avec force volonté de labeur.


Dans le destin du môme, il y a toujours cette dialectique d’une constante et d’une variable. Cette variation entre deux extrêmes qui détonent et sur lesquels il s’emploie à jongler adroitement. Chez Abdoulaye Seydi, la constante est laconique et se résume en trois lettres dramatiques : Imc (infirmité motrice cérébrale). Cette malédiction a été lâchée au soir de sa naissance. Alseyni Ndiaye, sa maman, n’avait jusque-là pas réussi à percer le mystère du jargon des médecins. L’esprit encore engourdi par le bonheur de l’enfantement, elle n’avait même pas fini de goûter aux délices de la maternité, qu’on venait, d’un implacable diagnostique clinique lui briser son rêve : son fils ne marcherait jamais. Pourtant, la Providence, soudainement poussée par une infinie bonté, tentera tant bien que mal, comme une, suprême onction divine, d’adoucir l’irréparable. Au moins, la variable de son destin édulcore la constante de son handicap.

Abdoulaye Seydi, c’est l’inénarrable douleur d’une maman de 20 ans qui accouche d’un garçon physiquement diminué. Alseyni Ndiaye la jeune mère a dû faire jouer sa maturité pour accepter sans broncher ce poupon qui sera son seul et unique enfant. Elle disait à qui voulait l’entendre : «Il est un enfant comme tous les autres, un fils comme tous les autres. Il est né avec une maladie, mais cela procède de la volonté divine. Il est né étant prématuré et en même temps, il était malade. A sa naissance, nous avons dû l’envoyer à la crèche, puis on nous a confirmé qu’il était né avec un handicap. On a tout fait pour le soigner. Nous avons tapé à toutes les portes, nous ne sommes pas restés les bras croisés. Depuis sa naissance je me suis débrouillée pour qu’il guérisse.» Quand ses camarades babillent, criaillent, font montre en grandissant, d’un caractère doux ou acariâtre, marchent à quatre pattes puis tentent de se mettre debout sur leurs jambes doucement malhabiles, Abdoulaye Seydi lui ne s’y colle pas. Il sait qu’il est exclu d’office pour ces lentes et gaies évolutions. Il contemple d’un regard inexpressif ses jambes qui refusent d’obéir et s’interroge : «Pourquoi moi ?» Comme si sa maman avait saisi le fil de ses pensées, elle s’interroge : «Pourquoi mon fils ?» Philosophe, elle s’était retroussée les manches et ceinte les reins pour s’engager résolument à ne pas laisser tomber son fils. Depuis, elle lui a saisi la main et… ne l’a plus lâchée. Après avoir su que son fils ne marcherait pas elle avoue : «Sur l’instant, cela a été un coup dur. Je suis une femme avant tout et une maman aussi. Cela n’a pas été facile pour moi d’apprendre que mon fils ne marcherait pas. Même les médecins ne fondaient pas trop d’espoirs sur sa survie, mais nous avons quand même gardé l’espoir. Depuis lors, Abdoulaye est resté avec nous et il a acquis les capacités qu’on lui connaît aujourd’hui. Mais cela a été dur. Surtout de sa naissance jusqu’à ses dix ans. Il est allé à l’école quand il avait cinq ans comme ses amis qui souffraient des mêmes maux. Aujourd’hui, puisqu’il a des aptitudes et qu’on a découvert chez lui des capacités à travailler avec ses pieds, je rends grâce à Dieu pour cela.»


Môme fragile, carapace d’adulte

A Niary Tally leur quartier, les jours se suivent et ne se ressemblent pas. Le quotidien de la petite famille épouse le niveau de vie des populations. Certaines fois, Alseyni est contrainte avec son fils par une gêne très étroite qui les oblige à faire maigre chère. Elle en convient : «C’était difficile d’être une femme, mère de famille et avoir un enfant handicapé. Déjà j’étais seule, démunie, je courais dans tous les sens pour m’en sortir. Dans le même temps, je tenais à ce qu’il ne ressente pas les contrecoups de tout cela ou qu’il se sente isolé par son handicap. Alors, je faisais la tournée des hôpitaux et travaillais pour lui assurer le minimum nécessaire. Je devais aussi penser à sa scolarité. Toutes ces charges reposaient sur mon épaule. Mais au moins je rends grâce à Dieu parce qu’il n’a pas eu besoin d’aller dans les rues pour mendier sa provende.» Sous ses dehors de môme fragile survit en filigrane une carapace d’adulte avant l’âge qui sait comprendre les sacrifices de sa maman et s’employer à ne pas en rajouter. Candidement mais résolument, il combat la faim pendant les longues heures de classe pour ne pas obliger sa maman à venir le chercher aux heures de repas. Alseyni l’avait compris et confesse : «Le matin quand il y a classe, il va à l’école et descend à cinq heures. Il peut passer la journée sans manger, cela ne le gêne pas. Il sait supporter la faim. C’est quand il en était à sa première année que j’ai eu la chance d’avoir des contacts à l’étranger qui lui ont donné l’ordinateur portable qu’il a. Dans le même temps aussi je me débrouillais parce qu’il ne fallait surtout pas rester les bras croisés. Je concentrais toutes mes énergies pour lui. Je voulais qu’il ne manque de rien. C’est là que je me suis débrouillée pour lui trouver un ordinateur fixe pour qu’il puisse faire ses exercices d’application à la maison.» Pour sa cousine Abibatou Dia, Abdoulaye Seydi est un confesseur inné : toujours à l’écoute et jamais rapporteur. Elle dit de lui : «Je le considère comme un frère et un proche compagnon. On s’entend bien parce qu’on est de la même génération. Il me taquine souvent et je le lui rends bien. Il connaît tous mes secrets. Quand il m’arrive quelque chose, il lui suffit de me regarder pour le deviner et là on se met à chuchoter nos secrets.»


Génie de Niary Tally

Abdoulaye Seydi est un éclectique comme on n’en fait pas souvent. Une tête bien faite, des orteils habiles, une volonté d’acier et une carapace en métal trempé. Son accueil est avenant : sourire banane, yeux rieurs. Très souvent, un spasme impromptu meut ses membres et l’oblige à faire un mouvement brusque. La résurgence de ces gestes disgracieux ne peut l’émouvoir. Lui s’est fait sa religion sur cela et accepte son état. Son salut volubile est une sorte de baragouinage confus pour les autres, mais toujours facilement décrypté par sa maman qui s’improvise interprète. Puis, il présente son curriculum vitae qu’il a lui-même confectionné.

 Ici transparaissent ses acquis et capacités. Le garçon qui a fait ses humanités à l’école primaire de Dieupeul, puis au centre Estel pendant trois ans, s’est imprégné de l’infographie à Taggat, une école des arts visuels. Initié aux arts plastiques (graphisme, couleur, design, modelage), il excelle avec Windows, Office, Adobe et Photoshop. Son emploi du temps est quasi immuable. Il y a toujours cette fadasse routine qu’il est obligé de meubler. Dès le saut du lit, il se marie avec sa machine et procède au rituel de la lecture de ses messages. Tout y passe : téléchargements de pages, exercices d’application, tchatche… Sa maman confie : «Il reste scotché à sa machine jusqu’à très tard dans la nuit. Je suis alors obligée de lui demander d’aller se coucher.»

Abdoulaye repousse toujours ses limites. Rien ne le rebute. Ni son siège orthopédique. Ni ses jambes flageolantes. Ses limites sont son imagination qui, chaque matin va battre campagne. Dans le monde virtuel de son ordi, il soumet le 3D, l’infographie n’a pas de secret pour lui et l’Internet lui sourit. Assis sur sa chaise roulante, il voit loin. Même si ses jambes ne lui permettent pas de franches remontées balle au pied ou des dribbles chaloupés ou de s’émouvoir du bonheur extatique après avoir poussé la balle au fond des filets après une action individuelle de haute voltige, lui s’en carre proprement. Peu importe que ses jambes ne lui permettent pas d’être un avaleur d’espace dans les aires de jeux. Son bonheur il le tâte à sa façon. Le génie de Niary Tally trouve ses dérivatifs dans les soutiens inconditionnels aux footballeurs. Sa mère raconte : «Il raffole de football. Le basket aussi comme les handicapés en font. Il ne sait pas y jouer à cause de ses mains, mais quand la saison débute, il lui arrive d’aller jusqu’à Thiès ou Rufisque pour supporter son équipe.» Cer­tains clichés de son album photos le montrent en compagnie de El Hadji Diouf, Didier Drogba. Sur d’autres, il improvise virtuellement un shoot avec une star du cinéma.

Harassée d’avoir tant lutté pour son fils, Alseyni n’abdique pas. Même au plus fort de la tourmente, elle reste campée sur ses membres engourdis pas la lutte. Et quand elle mesure le chemin, elle reste persuadée que le bout du tunnel ne saurait être loin. Son optimisme lui dicte : «Je veux qu’il réussisse à exploiter toutes les formations et tous les enseignements qu’il a reçus. C’est mon vœu aujour­d’hui. Je prie chaque jour en ce sens. Je souhaiterais qu’il soit engagé d’abord comme stagiaire pour qu’il puisse exprimer son talent. S’il y a des gens qui ont un projet pour lui, je leur prie de l’aider. Pour ceux qui liront cet article, je leur dis que ce garçon a besoin d’être aidé. Cela a été dur, mais aujourd’hui je rends grâce à Dieu.» Abdoulaye lui sait que la balle est dans son camp. Il en fera bon usage. Il est … «Handi…capable».

 Témoignage Mame Alseyni Ndiaye, maman de Abdoulaye Seydi : «Abdoulaye manipule le téléphone avec ses pieds» 


Le logis, sis au quartier populeux de Niary Tally (littéralement Les deux rues), est modeste. Les deux chambres qui le composent, malgré leur rusticité, couvent un feu humain ardent. Quand Alseyni Ndiaye pose son regard attendri sur son fils Abdoulaye Seydi, qui pianote délicatement avec ses orteils sur le clavier de sa machine, il y a les réminiscences des deux décennies qu’ils ont partagées qui peuplent l’atmosphère. Plus de 22 ans d’histoire commune, faite de joie mesurée, de chagrin contenu et de rêves entretenus de lendemains plus souriants. Et quand Alseyni Ndiaye évoque pour Le Quotidien ce passé ardent, ses larmes longtemps refoulées ponctuent un récit bouleversant.

«Cela a été très dur, mais quand on y met de la volonté tout se passe bien. J’aurais pu le laisser mendier sa provende dans les rues parce que des fois quand nous sortons tous les deux, il arrive qu’une personne lui remette une pièce de 25 francs en guise d’obole. Lui n’y goûte pas du tout et le montre souvent ouvertement. Je rends grâce à ceux entre les mains de qui il est passé. Ces gens-là avaient une association qui regroupait les enfants qui avaient un handicap. Cette association s’appelait d’abord Garance d’Afrique avant de porter le nom de Yaakaar (espoir). Et moi j’avais de l’espoir en eux et aujourd’hui je peux dire que cet espoir n’a pas été déçu. Donc, ils encadraient  ces enfants avec l’aide de gens qui sont spécialisés dans ce domaine.
Il devait avoir entre cinq et sept ans. C’est à ce moment là qu’il a intégré l’association. C’est là qu’on lui a découvert cette faculté de travailler avec ses pieds. Quand les autres utilisaient leurs mains pour écrire, lui se servait de ses pieds. Ses encadreurs se sont rendu compte que si Ab­dou­laye exploitait à fond ses aptitudes, il parviendrait à utiliser ses pieds de la même façon que ses camarades savaient le faire de leurs mains.
Au début, cela m’étonnait beaucoup parce que je n’y comprenais rien. Pourtant quand je suis chez moi, il arrivait que des gens me donnent leur numéro de portable et que Abdoulaye lui-même se charge de l’enregistrer dans le mien avec ses pieds. Je me suis dit qu’il pouvait prospérer dans cette voie si on l’y aidait un peu. Ils m’ont alors conseillé de tout faire pour qu’il progresse dans la peinture. Mais dans le même temps, il était doué en informatique et manipulait aisément les ordinateurs. Il a alors fait une formation en infographie pendant une durée de trois ans. Dès le saut du lit, il est devant sa machine. C’est quand il est devant sa machine qu’il commence à intégrer son monde à lui. Il a lié connaissance avec beaucoup de ses amis grâce à sa machine.
Il est fan des réseaux sociaux comme Facebook, Skype. Il a de grandes ambitions. J’ai des con­tacts pour lui ouvrir des opportunités.»

 

 


Arona BASSE


Commentaire (28)


Usa En Juillet, 2013 (15:48 PM) 0 FansN°: 1
Faites l venir aux USA.ici ils respectent les handicapes et leur donnent tous leur droits.au Senegal etre handicaps EST un pechei..tu es MIS au bancs des pestiferes
Ramata Lo En Juillet, 2013 (15:48 PM) 0 FansN°: 2
enlevez la photo SVP, pkoi vous nous montrez ça ? vous gatez notre week end
Fe En Juillet, 2013 (16:20 PM) 0 FansN°: 1
ya koi de mal sur cette photo mdrr waye
Ks En Juillet, 2013 (17:01 PM) 0 FansN°: 2
tu n'a meme pas honte de sortir ca de ta bouche , je suis handicapè et bien autonome , je vis bien alhamdou et c'est pas la fain du monde , pour j'ai jamais penser que je serais un jour handicapè mais c'est a l'age de 18ans que cette tragique m'a frapper, je me considere comme tout le monde car rien ne me manque malgrè mon handicape , je suis mariè avec une fille qui n'a aucun handicap et on s'aime bien , on a un enfant et on vit bien notre vie comme tout le monde . so khamoul loy wokhh dega wara noppi mo guin . tu es une fille de tres mauvais coeur si tu change pas tu souffrira trop dans ta vie . moi c'est africa kims .
Re En Juillet, 2013 (18:31 PM) 0 FansN°: 3
trop d'animaux frequentent ce site ! tu n'est pas supossee commenter sur tout ce qui est publie. si tu n'as rien de positif a apporter, you shut the f* up !
Jqasida En Juillet, 2013 (16:00 PM) 0 FansN°: 3
Bonjour à tous et à toutes !

Un nouveau didacticiel est à votre disposition totalement gratuit en ce mois béni du Ramadan pour tous ceux qui souhaitent s'initier aux khassaides de Sérigne Touba.

Un logiciel en apprentissage simple autonome et progressif.

Une belle opportunité pour passer plus facilement les longues journées de jeûne.

Que vous soyez jeunes ou plus âgés, talibés mourides ou non, envie de découvrir les oeuvres de Khadimou Rassoul,

il n'est jamais trop tard pour bien faire, et ce didacticiel peut permettre à ceux qui ne maitrisent pas l'alphabet arabe

de s'auto-former aux khassaides grâce à une transcription et une traduction intégrées avec les textes en arabe.

Allez sur google ou facebook et cherchez "JQASIDA"
Re En Juillet, 2013 (18:39 PM) 0 FansN°: 1
excellent job serigne dame !
Sindiegne En Juillet, 2013 (16:04 PM) 0 FansN°: 4
bel article, émouvant!

..... En Juillet, 2013 (16:06 PM) 0 FansN°: 5
Que Dieu les aide et les assiste: la vie est parfois difficile.
Sindiegne En Juillet, 2013 (16:17 PM) 0 FansN°: 6
@Miss ndiaye

mais yaw nitt nga khana dodjiguene, mais c'est une femme comme toi qui l'a mis au monde, qui peut t'assurer que t'aura même un enfant? parce que je présume que tu n'en a pas encore, arrête de te moquer tu pourrais avoir pire et c'est un exemple à montrer pour que tous les handicapés sachent que leur dessein ne doit pas etre de mendier

Hane En Juillet, 2013 (16:24 PM) 0 FansN°: 7
franchement ce photo est touchant moi aussi je suis handicape j ais 17 ans et je suis en Belgique

a 18 ans je vais m opérez au hanche pour pouvoir remarche Normalement après mon operation je rêve de devenir un joueurde foot si dieu me le permet Incha allah :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :up:  :up:  :up: 
Elle En Juillet, 2013 (16:55 PM) 0 FansN°: 1
en ce mois beni du ramadan je vous souhaite une bonne reussite a l'operation.
qu'allah vous assiste et vous guérisse afin que vous puissiez reprendre vos activites et realiser vos reves.

dans la vie tout est possible.

bonne chance!
Hane En Juillet, 2013 (17:25 PM) 0 FansN°: 1
merci beaucoup frere encore merci comme tu la dit dans la vie tout est possible
Amsss En Juillet, 2013 (16:39 PM) 0 FansN°: 8
C est ridicule comment cet article est redige: long, trop de gros mots qu on a pas besoin pour compatir avec l histoire. Si vous cherchiez a emouvoir les lecteurs, vous etes passés a cote, celui qui lira cet article finira par vous detester a cause de la longueur, mots ET expressions inutiles. Soyez plus efficaces en reidgeant. Get to the point we don't have time for thisss.
Lilaa En Juillet, 2013 (17:33 PM) 0 FansN°: 9
il est vraiment courageux je lui souhaite beaucoup de bonheur LUI et SA MERE ce sont des battants tous les 2

QUE le Bon DIEU CONTINUE DE LES AIDER AMINE
Famille En Juillet, 2013 (18:39 PM) 0 FansN°: 10
SPECIAL RAMADAN avec le Panier "NOGOU TERANGA" pour la famille au Sénégal, en moins de 48H sur sunudiscount.com
Sonko165 En Juillet, 2013 (18:49 PM) 0 FansN°: 11
Que le bon DIEU fasse qu'il réussisse et assiste sa maman qui a tend souffert. Maman que DIEU vous paie.
Oj En Juillet, 2013 (19:06 PM) 0 FansN°: 12
respect!!!

 :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up: 
Touré En Juillet, 2013 (20:05 PM) 0 FansN°: 13
ablaye est mon cousin yayame loumou wakh reek bayina lou bari elle à vraiment souffert mais s'est tj battu pr son fils elle aurrai pu le tu ou le jeté comme le fond certaines femme mais non dafa guem naguou
Fa En Juillet, 2013 (20:12 PM) 0 FansN°: 14
je fiére de toi si kanam je suis ton fans pour tjr .en Aellemagne   <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">  
Moleul 67 En Juillet, 2013 (20:20 PM) 0 FansN°: 15
l etat devrait aider des gens comme sa mais non les cheikh amar et autres riches faites des actions en vers cette famille on donne a wally seck des cheques des millions senegal deff gir yalla amoul gissstall rek merci cette maman tu es digne
Usa En Juillet, 2013 (20:30 PM) 0 FansN°: 16
Au jeune handicapes,trouvez des contacts aux USA Sur Facebook.ici les handicapes sont respectes ,assistes, aides et guides dans leur talents;les bus sont amenages pour le comfort des handicapes,les wc,les portes,etc..le government les prend en charge totalement..dans cette situation de mr seydi avec son talent,les organizations humaines,sociales,religieuses c,EST a dire l,eglise,les centers pour handicaps,les universities l,auraient pris en charge avec sa mere,lui auraient affectes une Maison ,une assistance financiers chaque semaine et lauraient orientes dans une university et trouves du travail apres ses etudes..ici les handicapes ne sont pas isoles,ne sont pas relegues au banc des pestiferes...au Senegal nak mome si Tu es handicaps bocatoulo.meme si simplement Tu ew borgne tui es cuit,fini..les sourds perdent leur nom et st apeles teukhbi,les muets -mouma-les defients mentaux-dofbi-et tous CES handicaps sont souvent maltraites ,oublies come 3eme category citizen.et pourtant ils sont des humains,des citoyens Senegalese..nit kou nioul mome dafaye khebatei,di soufeile.yeurmandei diekhnafa.les handicaps sont bon au Senegal k pour quemander et pourtant ils ont autant de dispositions intelects et Morales que nous qui les sous estimons et rejetons ou refusons leur droit et privileges..shame on you,shame on you!les chretiens k vous denigrez sont plus humains et plus justes k vous hypocrites de musulman
Leboom En Juillet, 2013 (20:44 PM) 0 FansN°: 17
Malgré son handicap il est tres admirable et se debrouille tres bien je ressens vraiment une admiration car il tient bon du courage vraiment c'est touchant.
@usa En Juillet, 2013 (20:45 PM) 0 FansN°: 18
ne donne pas de faux espoirs aux handicapés qui on déjà assez de mal komsa,la situation des handicapés est meilleure en occident qu en afrique certes, mais sur 1000 personnes qui vont tenter leur chance sur Facebook il y en aura peut être même zéro personne dont les démarches vont aboutir car c est très aléatoire, l exil n est pas la bonne solution car nos parents la ont plus besoin plus d affection et d amour qu autre chose , certes c est important les prothèses et autres , mais le primordial est d être bien entouré et le mieux reste la structure familiale
Usa En Juillet, 2013 (00:59 AM) 0 FansN°: 1
je ne donne pas de faux espoirs mais plutot des solutions a prendre ou a laisser..il n,y a pas k facebook pour rentrer en contact avec des ames de bonne volonte..louniou wakh reik ngueine ame lou ngueine thi wakh tei khamouleine dara thi adouna..en effet tu ignore que le monde gravite autours du networkmedia..il ya certes un danger car les pedophyles rodent sur internet mais les organizations humanitaires y existent..aux usa se trouvent des organisms sociaux,des eglises,des structures d,aide et d,assistance qui prendeaient ce jeune handicapei en charge et le sponsoraient ..aux usa il ya des gens de bon coeur..ndimal wk yeurmandei ame na fi...engagez plutot des actions de contact avec ces structures americaines car il en existent ici...ou bien encouragez ce garcons a doner ses contacts afin que nous puissons l,aider cela vaut mieux de contredire les gens alors que vous ne savez rien de la mouvance du monde..amerique leip lou bakh ame na fi.il exists des moyens illimites.yalha moleineko maye
Seydikounda En Juillet, 2013 (21:44 PM) 0 FansN°: 19
SVP je cherche a rentrer en contact avec la famille du jeune si quelqu un peut le communiquer son histoire me touche profondément. Je veux le soutenir. Merci
Girly De Paris En Juillet, 2013 (00:30 AM) 0 FansN°: 1
seydikounda si t'arrives a connaitre le contact du garçon merci de le communiquer
Ndiaye Ibrahima En Juillet, 2013 (00:31 AM) 0 FansN°: 2
ajoute le sur facebook c'est abdoulaye seydi
Ndiaye Ibrahima En Juillet, 2013 (00:31 AM) 0 FansN°: 3
ajoute le sur facebook c'est abdoulaye seydi
Ibrahima Ndiaye En Juillet, 2013 (00:32 AM) 0 FansN°: 4
ajoute le sur facebook c'est abdoulaye seydi
Ibrahima Ndiaye En Juillet, 2013 (00:32 AM) 0 FansN°: 5
ajoute le sur facebook c'est abdoulaye seydi
Ibrahima Ndiaye En Juillet, 2013 (06:20 AM) 0 FansN°: 6
si vous pouvez l'ajouter sur facebook c'est abdoulaye seydi
Ibrahima Ndiaye En Juillet, 2013 (06:20 AM) 0 FansN°: 7
si vous pouvez l'ajouter sur facebook c'est abdoulaye seydi
Ibrahima Ndiaye En Juillet, 2013 (06:24 AM) 0 FansN°: 8
si vous pouvez l'ajouter sur facebook c'est abdoulaye seydi
Diop En Juillet, 2013 (23:45 PM) 0 FansN°: 20
Dire qu ' il y a des gens valident , qui sont des bons à rien ( Des bras cassés ) ! Bravo abdoulaye Seydi .
D En Juillet, 2013 (00:37 AM) 0 FansN°: 21
Yalna le yala gue ne diapale
Yanki En Juillet, 2013 (00:58 AM) 0 FansN°: 22
nous les handicapés on doit refuser ce genre de commentaires sur notre personnes. être handicapé ne veut pas dire ne savoir rien faire. moi j'ai toujours refusé qu'on me dit "ndessane". je me suis battu seul pour arriver là où je suis aujourd'hui sens l'aide de personne. je sais que physiquement, les autres sont meilleurs que moi , mais intellectuellement non. je travaille aujourd'hui mais je contenue mes études à université. parce j'ai un projet que je veux réaliser. être handicapé en Afrique c'est très dur. il fond semblant d'avoir pitié des handicapés, or n'ont qu'une considération pour nous. pour le savoir, il faut demander leur fille en mariage.

mais il y a toujours l'exceptions. il y a des personnes de bonne fois qui respectent les handicapés. ils savent que nous tous sommes des handicapés.
Usa En Juillet, 2013 (01:16 AM) 0 FansN°: 1
@yanki,tu as parfaitement raison.mais essaie de trouber contact avec ces organizations americaines.tu poutais etre aider.ici il ya des moyens reels..si ce ablaye seydi etait ici,les gens de bonne volonye pouraient meme le sponsoriser pour une operation sururgicale pour lui monter des bras artificiels comme c,est le cas des gens qui ont perdu des jambes dans les guerres irak ou afghanistan..etats unis est la place ou les handicapes sont respected,assisted,aides,soutenus,guides et encourages et finances pour leur talents intelectuel..mais senegalais mome si il te manque une dent reik on te sous estime et tu es mis au banc des. accuses et des pestiferes..ils ne sont musulman que de nom.
@usa En Juillet, 2013 (01:54 AM) 0 FansN°: 23
tu peux donner les adresses et noms de ces associations stp?
Mon Email  En Juillet, 2013 (02:44 AM) 0 FansN°: 1
envoie tes coordones a cet email et je metrais en contact avec une organization humanitaire aux usa.mon email est [email protected]
Attention En Juillet, 2013 (02:29 AM) 0 FansN°: 24
LAFAGNE BO NIOWE USA BO MOYTOULE DI NGA DOFF FI
Usa En Juillet, 2013 (03:28 AM) 0 FansN°: 1
le mot lafagne est si brutale et en l,utulisant vous demontrez votre ignorance et votre manwue de respect hereditaire en l,endroit des handicapes et cette maladresse de la societe pour la place qu,elle devrait reserved aux handicapes..dou nguene yewou mouk thi adouna
Xyz En Juillet, 2013 (06:01 AM) 0 FansN°: 2
@attention...lafagne !!!yow nit nga?
Maman D'enfant Imc En Juillet, 2013 (12:00 PM) 0 FansN°: 25
je ne peux pas ne pas témoigner...

Alors que Abdoulaye était encore très jeune, nous nous retrouvions au CNAO de l'hôpital de Fann quasi-quotidiennement. Et j'ai été touchée par la Volonté et la dignité de cette jeune mere, son abnégation et sa pugnacité à assister son jeune enfant totalement dépendant : imaginez pour qui connait l'endroit, descendre d'un car-rapide ( oh Mon Dieu avec tous ces regards!!) au bureau de poste de fann, mettre Abdoulaye devant elle et adossé à elle pour essayer d'avancer jusqu'au CNAO quelque soit le temps, et ce pendant des années!!!

Je l"ai toujours citée en exemple autour de moi, et à son insu, comme maman courageuse, et toujours à son insu elle m' insuflait du courage , de la persévérance dans cette bataille quotidienne

A maman-Abdoulaye que Dieu t'assiste et te permette de gouter auxf ruits de tes efforts ainsi qu'à toutes les mères..Amine

A nous mamans d'enfants différents, accrochons-nous d'avantage et battons-nous pour eux car ils y ont droit et acceptons la volonté Divine car Lui Seul sait pourquoi Il les a fait comme ça et qu'Il nous en a confié la garde

Enfin à Abdoulaye, mon fils, que j'appele " Président" depuis une certaine fête à Sorano, je dis accroches-toi et que le Tout-Puissant te fasse Président un jour!!! YES WE CAN  :up: 
Usa En Juillet, 2013 (15:42 PM) 0 FansN°: 26
Gloire a dieu PS Sur Mohamed et tous les autres envoyes.j,admire les chretiens et acclame leur sens de l,humanite..ils vivvent certes le message du st esprit et non le diable no ce qu,il inspire..aux USA,get enfant allait etre pros totalement en charge par une eglise.sa chaise aurait ete built en function de ses besoins et adapter a son etat.sa maman allait etre totalement prise en charge par letat.pour satisfaire ses ambitions,des bras artificiels lui aurait ete greffes..ici aux USA ,jai temoigne chez les Americans le yeurmande mentioned dans le coran,la bible ,qu,on trouve chez les mourides et certain autres musulmans mais qui tend a disparaitre inexhorablement..en tout cas dans les pays chretiens,les Holmes vivent cette misericorde et sont loin de mechancete,individualite et mesquinerie de nos societies.ici ils respectent les malade,les assistant,respects les morts ,posent des fleurs Sur leur tombe.assiste et respect les handicap.les eglises sont des centre de consolation,assistance morale et logistique et financiers.on ne saurait enumerer les bien faits humanitaires ici

.
Felicitations En Juillet, 2013 (17:15 PM) 0 FansN°: 27
Felicitations a Abdoulaye et a sa courageuse maman.

Courage Abdoulaye! ALLAH est Misericordieux!

Cet article est formidable car Abdoulaye Seydi est un garcon formidable et sa maman est d'un courage exceptionnel.

On aimerait bien avoir des informations reguliere sur Abdoulaye Seydi.

mg
Ryfa En Décembre, 2013 (09:15 AM) 0 FansN°: 28
  <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">  

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]