Vendredi 19 Juillet, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Contribution

Emprisonner Sonko serait une erreur monumentale (Par Mamadou Oumar Ndiaye)

Single Post
Emprisonner Sonko serait une erreur monumentale (Par Mamadou Oumar Ndiaye)
Rien n'est plus triste — ou ridicule, c'est selon — que de considérer tous les autres comme des idiots tout en estimant qu'on est le seul à être doté d'intelligence. C'est malheureusement la posture qu'adoptent les députés de la majorité présidentielle regroupés au sein du groupe Benno Bokk Yaakar (BBY) à l'Assemblée nationale.

Face aux accusations gravissimes de détournement de 94 milliards de nos francs portées par leur collègue Ousmane Sonko, leader du parti Pastef, contre l'alors directeur des Domaines et ses complices présumés, ils ont déclenché l'opération "il faut sauver le soldat Mamour Diallo". En quoi consistait-elle ? A prendre les devants, à court-circuiter la justice — déjà saisie de dénonciations sous forme d'alertes du même Ousmane Sonko en même temps que l'Inspection générale d'État et l'Ofnac — en mettant sur pied une commission d' "enquête parlementaire" !

Or, c'est bien connu, le Parlement ne peut enquêter sur des faits dont la justice est déjà saisie. Qu'à cela ne tienne, le pouvoir en place et son chef détenant tous les leviers, l'astuce a consisté à demander à cette même justice de faire le mort sur les saisines d'Ousmane Sonko de manière à rendre possible l'"enquête" de l'Assemblée nationale, plus précisément du groupe parlementaire BBY. Et le tour était joué.

Bien évidemment, les conclusions de cette enquête-Omo (du nom du fameux détergent) étaient connues d'avance comme je l'écrivais dans ces mêmes colonnes dès la mise sur pied de cette commission dite d'enquête. Sans surprise, ces brillants députés-enquêteurs, après avoir fait mine de faire des investigations, ont conclu à l' "innocence" de Mamour Diallo des faits de détournement dont il était accusé. Après quoi, "blanchi" des accusations de détournement par ses propres frères de l'Alliance Pour la République (APR) et leurs alliés du Parti socialiste (PS) et l'Alliance des Forces de Progrès (AFP), le supposé blanc comme neige Mamour Diallo a entrepris de saisir la justice d'une plainte pour diffamation et injures contre…

Ousmane Sonko. Mais oui ! Et déjà, les mêmes députés de BBY, qui ont fait tourner à plein régime la machine à laver pour blanchir leur camarade Mamour Diallo, piaffent d'impatience tout en se pourléchant les babines et en se frottant les mains dans l'attente de lever l'immunité parlementaire de leur collègue Ousmane Sonko ! Lequel serait coupable du crime d'avoir porté des accusations de détournement de deniers publics contre un pilier du parti présidentiel, le richissime leader du mouvement "Dolly Macky" à Louga ! En même temps, ils disent à qui veut l'entendre que le compte de l'accusateur est bon, que le leader de Pastef ne perd rien pour attendre et qu'il pourrait lui aussi se retrouver à la prison de Rebeuss. Laquelle a accueilli, avant lui, des empêcheurs de rempiler du président de la République comme Karim Wade et Khalifa Sall.

Une manœuvre grotesque et cousue de fil blanc

Le problème, c'est que la manoeuvre des députés de Benno est grotesque et cousue de fil blanc. Autrement dit, leur "enquête" à décharge pour Mamour Diallo n'a absolument aucune crédibilité ! Ne serait-ce que parce que, quand des députés de la majorité présidentielle "jugent" un membre éminent de cette même mouvance relativement à des accusations portées contre lui par un opposant virulent, il y a fort à parier que leur sentence soit la relaxe pure et simple. Il s'y ajoute que, dans cette affaire, alors qu'elle avait été saisie depuis 2018 peut-être pas d'une plainte mais d'une dénonciation de détournement présumé de deniers publics portée contre Mamour Diallo, la justice s'est abstenue d'ouvrir ne serait-ce qu'une enquête préliminaire voire une information judiciaire, le procureur de la République mettant sous le coude les faits portés à sa connaissance. Donnant ainsi la latitude aux députés de la majorité — que l'on ne connaissait pas aussi audacieux et aussi "fast track" ! — d'ouvrir une "enquête".

Laquelle, miracle ! a "blanchi" Mamour Diallo et lui permet de se présenter en position de victime pour porter plainte contre son ancien collègue à la Direction générale des Impôts et Domaines, Ousmane Sonko. Arrêtons-nous sur la hardiesse des députés du groupe Benno : rien que leur collègue Mamadou Lamine Diallo les a saisis d'au moins deux demandes d'enquêtes parlementaires sur les affaires Arcelor Mittal et Franck Timis, ils n'y ont jamais donné suite…

Pour en revenir à Mamour Diallo, si, par extraordinaire, la nouvelle plainte avec constitution de partie civile déposée par Ousmane Sonko contre lui auprès du juge d'instruction échappait à un veto du procureur de la République, peut-être aurions-nous la chance d'être édifiés sur les tenants et aboutissants de ce détournement supposé. Mais en attendant, ce qu'on peut retenir, malgré l'abondante littérature consacrée à cette affaire — mais aussi les émissions de télé et de radio —, c'est qu'il y a bel et bien eu détournement de deniers publics dans l'affaire dite du TF 1451/R. Il apparaît en effet que M. Mamour Diallo, agissant comme ordonnateur, a signé un "acquiescement" qui a permis de payer une somme de deux milliards huit cent millions et quelques à un détenteur d'une fausse créance sur l'État.

Il s'agit de Tahirou Sarr qui aurait racheté pour trois milliards de francs à la famille Ndoye une créance de 94 milliards de francs que celle-ci prétendait détenir sur l'État. Or, dans cette affaire, l'entité qui a fait l'objet d'une expropriation pour cause d'utilité publique, c'est bien la SAIM Kébé dont une partie du terrain a d'ailleurs été rétrocédée par le même État à la SN-HLM. Il s'y ajoute que, même s'il n'y avait eu que 2.800.000.000 de francs qui avaient été payés, il n'y avait pas de base légale au décaissement de cette somme puisque, aussi bien en première instance qu'en appel, la justice avait annulé l'homologation (qui est l'acte sur lequel l'État doit se fonder pour indemniser) présentée par M. Tahirou Sarr. Rien que ces deux éléments permettent raisonnablement d'installer Mamour Diallo — du moins selon notre humble compréhension — non pas dans la position d'une victime d'accusations gratuites d'Ousmane Sonko mais plutôt dans celle de coupable présumé. Car dans cette affaire, il y a eu bel et bien détournement de deniers publics.

En plus que doublant la superficie frappée d'expropriation — 256 ha au lieu de 125 ha — et en surfacturant le prix du mètre carré — 37.000 francs au lieu du barème légal de 7.000 francs pour la zone concernée —, les auteurs de l'entourloupe auraient sur indemnisé de prétendus expropriés de 85 milliards de nos francs !

Encore une fois, et selon notre humble compréhension, il y a eu détournement de deniers publics dans cette affaire. Peut-être pas de 94 milliards de francs mais bien d'au moins 2,8 milliards de francs. C'est-à-dire un milliard de francs de plus que la somme qui a valu à Khalifa Sall de passer deux ans et demi en prison en plus d'être déchu de son mandat de député et radié de ses fonctions de maire ! Dans ces conditions, évidemment, on voit mal par quelle opération du Saint-Esprit les députés de Benno Bokk Yaakar ont pu blanchir Mamour Diallo. Ils ont sans doute dû utiliser de la poudre de Perlimpinpin pour le soigner des maux qui l'accablent ! Et puis, même si le responsable politique lougatois a été "blanchi" par son camp, cela suffit-il pour délivrer une sorte d'exéquatur des députés aux magistrats ?

Lesquels seraient en quelque sorte tenus de condamner Ousmane Sonko pour diffamation dès lors qu'eux, députés du pouvoir législatif, ont décidé que leur camarade Mamour Diallo est innocent des faits dont on l'accuse. La réponse est non, évidemment. D'abord parce que la justice doit absolument enquêter sur les faits de détournement de deniers publics dont elle est saisie depuis l'année dernière par le patron de Pastef. Surtout qu'il ne cesse de supplier aussi bien la justice, donc, mais aussi l'IGE et l'OFNAC afin qu'on l'entende et qu'on le confronte avec Mamour Diallo pour qu'il livre les preuves dont il dispose. En vain jusqu'à présent. Comme si on ne voulait pas que la vérité éclate dans ce dossier et que les Sénégalais soient édifiés !

Des preuves béton qui font que, justement, Ousmane Sonko ne peut pas ne pas gagner un procès en diffamation qui lui serait intenté. Et ça, c'est un spécialiste des procès en diffamation qui vous l'assure ! Le même, en l'occurrence votre serviteur, ne voit pas comment pour une plainte en diffamation on pourrait jeter en prison le patron de Pastef. Si les juges devaient jeter au gnouf tous les prévenus de ce chef, alors c'est sûr, j'aurais passé la plus grande partie de ma vie en prison ! Je le répète : Mamour Diallo n'a aucune chance de gagner son procès en diffamation contre Ousmane Sonko relativement à cette affaire de détournement. D'ailleurs, je serais à la place du leader de Pastef, j'aurais renoncé de moi-même à mon immunité parlementaire pour aller à ce procès que je serais sûr de gagner.

Risque d'embrasement de la Casamance

Pour le reste, et si tant est que ce serait là le projet du pouvoir qui voudrait administrer la preuve par l'emprisonnement d'opposants de l'expression selon laquelle il n'y aurait jamais deux sans trois, il devrait y réfléchir à deux fois avant d'embastiller Ousmane Sonko. C'est-à-dire un leader politique classé troisième lors de l'élection présidentielle avec un score respectable de presque 16 % des suffrages exprimés. Un leader, surtout, qui porte les espoirs de toute une région ayant pris les armes contre la République depuis 1982 pour combattre la marginalisation dont elle estime être l'objet mais aussi se venger des couleuvres qu'elle avale, des frustrations qu'elle subit. Alors que le gouvernement peine à faire taire les armes en Casamance et à amener les combattants du MFDC (Mouvement des Forces démocratiques de Casamance) à la table des négociations, ce serait suicidaire — en tout cas terriblement contreproductif — d'enfermer à Rebeuss un jeune leader terriblement charismatique et dont l'aura couvre, par-delà cette région, tout le territoire national.

Un leader à travers lequel tous ces enfants perdus de la République vivant dans la forêt casamançaise se retrouvent et par le biais duquel, justement, ils reviennent progressivement dans le jeu démocratique et recommencent à croire aux institutions. Emprisonner Ousmane Sonko, quelle aubaine pour le maquis casamançais ! Ce n'est pas tant qu'il soit lié à ce dernier, mais les jeunes Casamançais, dont le rêve serait tué, pourraient se convaincre que, décidément, il n'y a rien à attendre de ce Sénégal-là qui ne voudrait aucun bien à leur région. Au moment où une colombe comme Abdou Elinkine Diatta vient d'être assassinée dans les conditions que l'on sait, ce serait la pire des conneries que de jeter Ousmane Sonko en prison. Mais nous sommes sûrs que le président de la République, qui a entrepris de pacifier le front social et de décrisper la situation politique nationale, ne va pas suivre les apprentis sorciers de son camp qui voudraient l'entraîner dans un projet aussi éruptif pour ne pas dire aussi inflammable que l'arrestation d'un homme qui a déjà payé pour avoir été radié injustement de la fonction publique. L'honneur d'un Mamour Diallo ne vaut pas un aussi gros risque pour notre pays…



43 Commentaires

  1. Auteur

    En Octobre, 2019 (21:00 PM)
    Il y’a des gens vraiment malhonnêtes dans ce bled man!!!! Sonko à accuser quelqu’un qui a porté plainte même s il arrive qu il perde le procès à part les dommages et intérêts pour diffamation je ne vois pas de prison. Le lobbyisme de Sonko est triste : la victimisation et le mensonge qu il assume et arrête les enfantillages Non-sens
    Top Banner
  2. Auteur

    En Octobre, 2019 (21:05 PM)
    Excellente analyse
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2019 (21:09 PM)
    Sonko est dessus de la loi louko nekh def kouko nekh accusé sans preuves kouko nekh saga
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2019 (21:10 PM)
    très belle contribution, analyse très profonde. on encore dans ce pays des personnes libres et censées
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2019 (21:10 PM)
    Vraiment dites nous dans quelle republique sommes-nous finalement? Quand Sonko accusait un citoyen sans la moindre preuve, aveiez-vous lever le doigt pour lui dire la verité? les demarches de lassemblee narionale et la justice ne me concernent pas, mais mon probleme est quil faut reconnaitre que sonko a tort daccuser un concitoyen sans preuves, donc ce dernier a plein à son tour a plein droit de laver son honneur pour la posterité. Arretez vous analyses superficielles et si vous navez rien à contribuer en termes de verite, svp taisez vous.
    Top Banner
    Auteur

    Le Diola

    En Octobre, 2019 (21:13 PM)
    Supputations inutiles et sans effet..Sonko est un citoyen et ne sera pas plus qu'un citoyen, il a accusé un citoyen qui ne sera pas moins qu'un citoyen.

    1-SonkO a accusé Mamour d'avoir détour,er 94 milliards

    2-Son parti a écrit trois lettres de dénonciation , Ige, Ofnac, Procureur..

    3- Il a déclaré détenir le numéro de chèque, le numéro de compte et connait la banque où 46 milliards ont été logés et endossés

    4- Il a porté plainte contre Mamour avec constitution de partie civile..

    Que voulez-vous que Mamour se laisse guillotiner pour les beaux yeux du "patriote"?

    S'il y'a dans ce dossier quelqu'un qui l'a politisé et à fond, c'est bien Sonko et Pastef (lettre de dénonciation, conférences de Diomaye, la marche à Ziguinchor etc..

    S'il n'a pas de preuves pour ses accusation..Jissoumako Mbao..mais Ndoungousine comme tous les délinquants, manipulateurs diffamateurs..et il sera le prisonnier de sa conscience d'avoir éhontément menti!)
    {comment_ads}
    Auteur

    Lai

    En Octobre, 2019 (21:14 PM)
    Nous avons une assemblée de merde depuis les indépendance jusqu'à présent nos députés on le même comportement.je pense qu'il est temps de changer le mode d'élection des députés.

    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2019 (21:25 PM)
    Il ne faut pas tromper les sénégalais avec ses analyses pseudo intellectuello-poltiques.

    Le problème est simple : si Sonko est en infraction avec la loi, il ne peut pas échapper à une condamnation.

    À moins que Sonko ne soit un citoyen extraordinaire.
    {comment_ads}
    Auteur

    Ndiathiaar

    En Octobre, 2019 (21:30 PM)
    Wakh bou beuri bi diarouko. Bientôt Sonko sera à Rebeuss ou à Sebikotane.

    Advienne que pourra !
    Top Banner
    Auteur

    Titeuff

    En Octobre, 2019 (21:31 PM)
    MON tu nous emmerdes. Tu es partisan parce que anti-Macky. Tu n'as plus que de la haine à vendre.
    {comment_ads}
    Auteur

    Le Justicier

    En Octobre, 2019 (21:33 PM)
    Ça sent comme une levée de bouclier pour sauver le bidasse Sonko. Dommage, c'est trop tard. Les carottes sont cuites.
    {comment_ads}
    Auteur

    Deug Rék

    En Octobre, 2019 (21:34 PM)
    En tout les cas ce que ce journaliste monsieur Ndiaye a analysée dans cette situation est très limpide. J'espère que cet article sera présenté a Macky Sall le plutôt possible avant que lambaye dii niaww ???????? ???? Vive Sonko,je donnerai ma vie pour vous.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2019 (21:41 PM)
    Continuez à être l'avocat du Diable ! Les sénégalais savent pertinemment que Mamour Diallo payera un jour. Ce sera dans ce régime ou dans un autre !!!
    Top Banner
    Auteur

    Kekh Kekh

    En Octobre, 2019 (22:05 PM)
    Reubeuss ou Sebikotane ? À Sonko de choisir son hôtel zéro étoile.
    {comment_ads}
    Auteur

    Souleymane

    En Octobre, 2019 (22:05 PM)


    Emprisonner sur la base de quel texte pénal? Si tenté que le délit de diffamation soit établit dans cette affaire, ce qui est improbable, je vous signale que le délit de diffamation n'est pas passible de peine d'emprisonnement. Il faut lire le code pénal avant de vous lancer dans ces hypothèses risibles. Meme reproche au journaliste-militant Yoro Dia. Le fait même d'envisager l'emprisonnement de Sonko c'est donner du courage aux partisans de l'arbitraire. Pour le cas de Yoro dia c'était justement l'effet recherché parce qu'il a, lui, blanchit Mamour comme l'a si mal fait la Commission d’enquête parlementaire.Ce qui est intriguant, c'est que Jusqu'à présent les journalistes sénégalais refusent d'aller dans le fond du dossier, pourtant tout à fait accessible. La famille Ndoye est là, les actes administratifs sont là, les décisions de justice sont là, les actes d'acquiescement sont là, tout près. Au lieu de les exploiter et de situer la vérité journalistique on cherche souvent tout au plus à opposer deux versions comme le fait senbuzz ou actubuzz. Y a moyen de se débarasser du conditionnel dans cette affaire où tout est juridiquement retracé. Bref les journalistes font semblant de travailler sur ce dossier mais refusent de le faire rigoureusement. Ont-ils des represailles? En tout cas jamais dossier n'aura été aussi fourni en documentation. On a pas besoin de sentimentalisme primaire mais de la vérité!
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2019 (22:21 PM)
    Quelle erreur de merde ?? S'il est coupable on le catapulte en prison il est qui lui?? Putain de merde quel pays de ouf des personnes qui le dépassent sur tout les plans croupissent s'il est coupable néne gnaff ndeyam ci kasso lui ou mamour on s'en fou
    {comment_ads}
    Auteur

    Souleymane

    En Octobre, 2019 (22:37 PM)


    Emprisonner sur la base de quel texte pénal? Si tenté que le délit de diffamation soit établit dans cette affaire, ce qui est improbable, je vous signale que le délit de diffamation n'est pas passible de peine d'emprisonnement. Il faut lire le code pénal avant de vous lancer dans ces hypothèses risibles. Meme reproche au journaliste-militant Yoro Dia. Le fait même d'envisager l'emprisonnement de Sonko c'est donner du courage aux partisans de l'arbitraire. Pour le cas de Yoro dia c'était justement l'effet recherché parce qu'il a, lui, blanchit Mamour comme l'a si mal fait la Commission d’enquête parlementaire.Ce qui est intriguant, c'est que Jusqu'à présent les journalistes sénégalais refusent d'aller dans le fond du dossier, pourtant tout à fait accessible. La famille Ndoye est là, les actes administratifs sont là, les décisions de justice sont là, les actes d'acquiescement sont là, tout près. Au lieu de les exploiter et de situer la vérité journalistique on cherche souvent tout au plus à opposer deux versions comme le fait senbuzz ou actubuzz. Y a moyen de se débarasser du conditionnel dans cette affaire où tout est juridiquement retracé. Bref les journalistes font semblant de travailler sur ce dossier mais refusent de le faire rigoureusement. Ont-ils des represailles? En tout cas jamais dossier n'aura été aussi fourni en documentation. On a pas besoin de sentimentalisme primaire mais de la vérité!
    Top Banner
    Auteur

    En Octobre, 2019 (22:42 PM)
    Si vous croyez impressionner les gens avec vos articles bidons vous perdez inutilement votre temps. Votre gourou mythomane et megalomane SONKO a accusé publiquement et nommément Mamour Diallo d'avoir détourné des biens publics et dit connaître la banque et le numéro de compte où des milliards ont été virés au profit de Mamour Diallo. Les enregistrements sont là et tout le Sénégal a entendu SONKO traiter mamour Diallo de voleur de deniers publics. SONKO a également essayé d'escroquer les ayant droits pour empocher près de 12 milliards à travers des sociétés écran. SONKO sachant qu'il a raté son opération d'escroquerie a échoué du fait de Mamour Diallo a voulu manipuler les honnêtes gens en dénonçant mamour Diallo. Maintenant les choses sont très simples. Mamour Diallo a porté plainte contre SONKO et c'est son plein droit .À SONKO d'apporter ses preuves au juge ou aller moisir à reubess. SONKO n'est pas un super citoyen au dessus des lois. Point barre.
    {comment_ads}
    Auteur

    Geti

    En Octobre, 2019 (23:00 PM)
    Au Sénégal il faut être politicien ou homme politique. Comme ça même si tu as tort on te défendra tjrs. Pourtant bcp de sénégalais croupissent en prison pour bcp moins que les politiciens. Ceux-ci se couvrent mutuellement car étant tous dans le même sac. Ils ont aussi le soutien des marabouts.

    La justice sénégalaise ne marche pas que quand c’est des hommes politiques qui sont concernés.



    Qui n’a pas souhaité par exemple au Sénégal l’arrestation de Karim Wade en 2012? Et voilà qu’on réclame une amnistie pour lui. D’autres ont des contentieux portant sur des centaines de billets et personne ne plaide leurs causes avec tout ce qu’ils endurent dans les geôles sénégalaises. Par contre les bandits à col blanc sont bien traités.

    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2019 (23:01 PM)
    A patir des dernieres annees de Wade jusqu'a present, l'image du Senegal ne cesse de se ternir a cause des politiciens.

    Notre pays n'est plus un modele de democratie. Il y'a trop de voleurs, de detourneurs de fonds publics.....
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2019 (23:03 PM)
    Sonko le menteur a vraiment peur. I'l a porté plainte Mamour en a fait de même.

    Laissez la justice faire son travail. I'l n'a pas besoin d'ameuter ses moutons. Il a juste besoin de soumettre les preuves et les numéros de comptes bancaire. Tout le reste c'est du bla bla bla de poltron.
    Top Banner
    Auteur

    En Octobre, 2019 (23:07 PM)
    I'l ment ce sonkolait maintenant il commence la victimisation.

    Ce gar là une fois president va continuer a mentir. Faire a tres attention
    {comment_ads}
    Auteur

    Thierno

    En Octobre, 2019 (23:16 PM)
    Merci Mamadou Oumar un bon article comme on n'en voit rarement de nos jours au Senegal... Oui monumentate erreur mais ca se fera pas l'emprisonnement de SONKO car d'abord sur aucun fondement.. ensuite Sonko auj au Senegal n'est aps n'importe qui.. Enfin, c un garcon qui n'a pas peur de Macky sall et de ses hommes voyous connus.

    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2019 (23:23 PM)
    Si Macky est vraiment garcon il n'a qu'à emprisonner Sonko
    {comment_ads}
    Auteur

    Boy Pourtou

    En Octobre, 2019 (23:27 PM)
    Juste ces quelques mots pour dire que Macky est-elle seul à sortir le pays de cet engrenage
    Top Banner
    Auteur

    Jp

    En Octobre, 2019 (23:34 PM)
    Merci grand frer de votre analyse. Tout toujours le meme
    {comment_ads}
    Auteur

    Bon Entendeur

    En Octobre, 2019 (23:35 PM)
    Tiow Li tiow Li moy Mamour DIALLO ne dort plus du sommeil des justes... Il a profité de sa position professionnelle ainsi que d’autres qu’on a pas besoin de citer pour se faire des milliards. Mais surtout il a profité de sa position affective, celle d’être très proche d’une famille maraboutique à qui le Chef de l’Etat voue un culte (pour leur redoutable prière semble t’il). Le Chef de l’Etat ne voulant pas ou n’osant pas frustré cette famille s’echine à protéger le monsieur Ndeyssane.

    Certes il protège tous les gens de son camp mais leur forfait n’est pas aussi rocambolesque que celui de Mamour qui ne date pas d’ailleurs d’aujourd’hui. Le Chef de l’Etat fut avisé dans deux rapports de l’IGE et de la Cour des comptes où Mamour était mêlé alors qu’il était le patron des domaines à Rufisque (l’affaire du titre Bertin de Bambilor).

    Mais Maky n’a jamais cru bon de réagir. Peut être avait t’il bénéficié du partage du titre Bertin du temps où il était PM. Yalla réka xam. Peut-être aussi que le procureur bénéficie de certaines largesses foncières raison pour laquelle il est comme un robot. Téléguidé. Yalla réka xam.

    Parce que nak sur des biens des choses les gens mettent le coude parce qu’ils ont une part de responsabilité...



    C’est certainement ce qui explique la posture de Sonko lorsqu’il est parti faire un tour récemment dans sa base affective. Une façon de dire Maky tu protèges ton camp et tes parents au sens large mais moi aussi j’ai des parents....

    Mais la force la plus dangereuse de Ousmane Sonko que lui même semble ignorer c’est tous ces jeunes gens qui croient en son discours et qui foutront le bordel si le pouvoir s’essaye à vouloir le condamner...

    Je crains que ça soit un raccourci pour certains pour le déloger du palais

    {comment_ads}
    Auteur

    Saga

    En Octobre, 2019 (00:36 AM)
    Mamadou Oumar N'diaye je te pose une seule question qui est Sonko ? Tu peux me dire ce qu'il a d'extraordinaire pour ne pas faire la prison ? Des gens comme vous vous êtes un danger pour le Sénégal. Vous avez fait la même chose avec Karim Wade il a fait la prison avec khalifa Sall la suite tout le monde le sait vous voulez refaire la même avec ce menteur cette affaire ne concerne pas l'État du Sénégal mais plutôt elle concerne deux citoyens l'accusateur est l'accusé en quoi cette affaire concerne le président pour lui dire qu'il ne verra pas février 2024 la DIC doit te convoquer pour t'entendre vous êtes un danger pour le pays avec vos gueules d'iblis satan Sonko n'est rien c'est un menteur
    {comment_ads}
    Auteur

    Boudiou

    En Octobre, 2019 (01:13 AM)
    Décidément tous les chômeurs ont trouvé emploi avec Sonko.Ils sont tous sur seneweb recrutés comme commentateur un métier qui paye bien on dirai,hein?







    PS:Kouma saga délonalako puisque mome rék guène meune...
    Top Banner
    Auteur

    Ridicule

    En Octobre, 2019 (02:26 AM)
    Cette affaire est purement ridicule car on sent bien qu'il s'agit de défendre les intérêts d'un simple parti politique que les intérêts nationaux. En politique aucun parti n'est immortel. Il part avec son cortège de menteurs politiciens et d endettés moraux pour enrichissement personnel et illicite avec leur société. Par ailleurs, force est de constater que les seules figures immortalisées sont nos chefs religieux mais un politicien est enterré à jamais. On en reparle plus de lui. Qui a vu des gens chanter ou faire des louanges à senghor et d'autres ? Car seuls les hommes de Dieu sont rappelès mais pas des hommes politiques. Ils sont oubliés à tord et à jamais après leur déclin.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2019 (07:24 AM)
    S'il a volé, il doit payer. Il est qui ?
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2019 (08:06 AM)
    Merci pour la qualite de l'article.

    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2019 (08:20 AM)
    c'est une anlyse signe d'un clochard comment on peut dire de telles inepties c'est le juge qui enferme ou l'executif

    en plus dire que sonko fera bouger une region c'est une insulte contre cette region

    le casamancais ne sont pas des moutons ou de brebis maleables

    sonko est un citoyen senegalais si il a un problme avec un autre citoyen s'il sera condamne par la justice personne ny pourra rien
    Top Banner
    Auteur

    En Octobre, 2019 (08:24 AM)
    a voir si l'auteur ne cherche pas a le faire enfermer
    {comment_ads}
    Auteur

    Mor

    En Octobre, 2019 (09:06 AM)
    Un patriote qui est prêt pour faire tout ce qu‘il peut pour aider son peuple, sacrifier sa vie, sa famille, pour assister son peuple, c‘est un geste noble. Sonko représente des millions de senegalais qui se sentaient très mal de la façon qu‘on nous gouverné, maintenent vous n‘avez pas à faire avec la personne de ousmane sonko, mais avec les senegalais qui croient en lui.. Qui touche à sonko enclenchera le déclic, de la révolution..?????
    {comment_ads}
    Auteur

    Ka

    En Octobre, 2019 (09:15 AM)
    C'est honteux cet article ! ça a l'air d'etre commandité nous savons qu'il y a des mercenaires de la plume. Vous faites la meme chose sinon pire ques les deputés en prenant ehontément fait et cause pour Sonko. Eux au moins ils beneficient du suffrage universel, c'est des representant du peuple. Et toi representant des interets de Sonko. C'est triste pour vs vous avez pas l'opportunité d'enfiler la robed'avocat à l'audience. Ce n'est surprenant pour qui connait de Mamadou Oumar ndiaye formé à lecole du journaliste d'opinion militantiste (wakh sa khalat). Ce que vous ne voulez pas admettre c'est la decision de justice qui remet le tire foncier entre les mains des heritiers ndoye donc l'expropriation s'est faite à leur detriment. Mamour Diallo, agissant comme ordonnateur, a signé un "acquiescement" C'est faux et archi faux ordonnateur de quoi ?. Sur qu'elle base lfixez vous le prix du metre carré à 7.000 f en lieu et des 37.000 fixés par la commission habilié à cet effet qui s'est basée sur un rapport d'experise. Le grave c'est la dimension ethno regionaliste. que vous donnez à Sonko. Vous confirmez les propos de M Cissé LO. Regissez vous vous etes dans les canniveaux nauséabondes...... Mamadou Oumar loy daw boy dano.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2019 (09:20 AM)
    MON , tu vas finir par trouver du pétrole....
    Top Banner
    Auteur

    En Octobre, 2019 (09:34 AM)
    emprisonner sonko rek vous quitterez le palais avant l 31decembre 2020 inecha alah
    {comment_ads}
    Auteur

    Paco

    En Octobre, 2019 (09:39 AM)
    sonko contre mamour diallo c est le voleur qui crie au voleur sonko s est enrichi au domaines tout comme mamour
    {comment_ads}
    Auteur

    Sonkolais

    En Octobre, 2019 (10:19 AM)
    Franchement vous nous emmerder tous avec ce petit nommé sonko ou je ne sais quoi. Vous lui donnez trop d'importance à ce broussard. TIred of your bulshitts. Il ya combien de jeunes intellectuels sénégalais plus doué que cet imbécile?(Ingénieurs ,diplomates, pilotes,medecins,chercheurs,........et j'en passe).Vous nous pompez trop l'air. Enough is enough!.Les portes de REBEUSS seront bientôt ouvertes à ce complexé. DOYNA WAY vous les journaleux en carence de sujets importants. Faites CH..R!!!.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2019 (12:41 PM)
    Un peuple qui ne veut pas prendre son destin en main, NE MERITE PAS QUE L'ON S'APITOIE SUR SON SORT. VIVE LES IMMIGRES VIVE SONKO
    Top Banner
    Auteur

    Denzel

    En Octobre, 2019 (14:26 PM)
    Soko n'a pas besoin d’être défendu par des journalistes. Faites votre travail de journaliste. Son parcours le défend bien et suffisament. 15 ans aux impôts 0 franc volé, o franc détourné 0 franc de concussion ce n'est pas donné à n'importe qui cette probité et cette intégrité. Celui qui doit avoir peur c'est bien Mamour et Macky. Faites votre travail de journaliste (investigation) ou demandez plutôt l'éclatement de la vérité parce qu'il s'agit de deniers publics. Ils n'ont aucun prétexte pour le mettre en prison sauf la votre, mettre dans la tête des gens qu'il peut aller en prison parce qu'on a porter plainte contre lui pour diffamation. Quel raisonnement bête de la part d'un journaliste. Bref, un article inutile et inapproprié.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2019 (17:09 PM)
    Tres belle analyse. Ce serait pour le bien du pays qu'on nous livrent des debats de fonds comme celui ci
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email