Jeudi 07 Juillet, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

Inclusion financière : Une enveloppe de 200 millions dégagée pour Sédhiou

Single Post
Inclusion financière : Une enveloppe de 200 millions dégagée pour Sédhiou

Après l’étape de Kolda, Zahra Iyane Thiam, ministre de la Microfinance et de l’Économie sociale et solidaire, a fait cap sur Sédhiou, ce vendredi 26 juillet, dans l’après-midi. Ce, pour partager le dispositif d’accompagnement et d’assistance technique du programme de la Plasepri (Plateforme d’appui au secteur privé et à la valorisation de la diaspora sénégalaise en Italie), phase II. Ici également, Mme le ministre a dégagé 200 millions de francs afin de financer les projets formulés par les groupements de femmes et de jeunes de la région. Et précise que cette enveloppe est un financement indirect qui se fait en collaboration avec les institutions de microfinance de la place.

Mais, pour la région de Sédhiou, Zahra Iyane Thiam estime qu’«il faut une approche plus spécifique». Parce que, soutient-elle, «dans le cadre de l’inclusion financière, il faudra voir comment augmenter l’offre de service notamment ancrée au niveau de Sédhiou».

Selon elle, pour aller également dans «l’inclusion financière, comme elle a été indiquée» par le président de la République, Macky Sall, «il faudra, pour chaque entreprise individuelle, trouver les mécanismes adaptés à sa situation ou à ses besoins». Et pour ce faire, Mme le ministre estime que les institutions de microfiance isolées «peuvent beaucoup contribuer» à l’accès de financement de proximité.

«Tous les secteurs sont éligibles»

Face à la préoccupation de certains participants qui pensaient que la phase II de la Plasepri n’a pas pris en compte l’artisanat, Zahra Iyane Thiam signale que «tous les secteurs d’activité sont pris en compte» par le projet dont la durée d’exécution est étalée sur 5 ans. Mais, avec le mode «Fast track», la ministre de la microfinance veut raccourcir ce délai.

«Un ouf de soulagement pour les populations»

La rencontre a noté la présence du Gouverneur de la région de Sédhiou, Habib Léon Ndiaye, du maire de Sédhiou, Abdoulaye Diop, du président de la Chambre de métiers, Kadry Barro, du représentant du président du Conseil départemental de Sédhiou, entre autres. Et pour ce dernier, la Plasepri II sera «un ouf de soulagement pour les populations notamment, pour les jeunes qui sont revenus de l’émigration clandestine».

?


affaire_de_malade

5 Commentaires

  1. Auteur

    Canadaw

    En Juillet, 2019 (11:25 AM)
    Cette dame parle trop.

    Elle est vraiment bavarde

    Bla bla bla rék

    A la fin le message ne passe p’us

    Je me demande si elle ne paierait pas seneweb

    pour faire passer ses interventions



    Pas de sincérité dans son visage quand elle s’exp
    Top Banner
  2. Auteur

    Anti-cfa

    En Juillet, 2019 (13:14 PM)
    du theatre rien que du cinema. au debut c'etait ndeye saly diop dieng ministre de la femme qui se chargeait de "distribuer de l'argent" a gauche et a droite et cela en vue des elections, maintenant c'est au tour de cette vieille rombiere de zahra yane thiam de s'en charger. hier disait-elle c'etait 100 millions pour kedougou et aujourd'hui 200 autres pauvres millions a sedhiou. et a ce rythme on va se retrouver avec des mannes financieres perdues car les sommes avancees laissent grincer des dents. farfelue nous voyons cette tete vide de ministre qui tente de justifier la creation de son ministere comme une vision du bouffon macky sall qui vient a son heure. elle ne sait pas que depuis nos independances c'est cette meme politique de gaspillage de nos ressoruces qui a toujours eu droit de citer. on prend de l'argent par ci on en distribue par la sans qu'on puisse evaluer quel a ete l'impact de ces sommes souvent meme fantaisistes. je crois savoir que cette vieille rombiere ignore les gros mots utilises a l'epoque : une femme un gramme d'or, programme d'insertion des maitrisards, etc ,,,, ce ministere n'est en fait qu'un ministere des tontines et autres loteries comme celles qui avaient fait des ravages dans les temps dans ce pays. on ne developpe pas un pays de cette facon. il y a des etapes qu'il faut passer sinon demain on recommence.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2019 (14:07 PM)
    200milles euros nous sommes pauvres bilahi
    {comment_ads}
    Auteur

    Satar

    En Juillet, 2019 (14:12 PM)
    Ce n'est pa suffisant ! Il faut 5 milliards pour kedougou, 3 milliards pour Thiès, 5 milliards pour Matam, 5 milliards pour kolda, 5 milliards pour sedhiou, 5 milliards pour ziguinchor ! et 1 milliard pour chacune des autres capitales départementales !!!!! De l'argent avec zéro intérêts et un remborsement étalé sur 4 ans ! FINANCEMENT DE PROJETS CIBLES SUR LA TRANSFORMATION/CONDITIONNEMENT DES PRODUITS HALIEUTHIQUES OU FORESTIERS OU AGRICOLES !



    Ces DEPENSES AURAIENT ETE PLUS RENTABLES POUR LE DEVELOPPEMENT DE CE PAYS DANS LE MOYEN TERME, QUE LES PROJETS PHARAONIQUES ESSENTIELLEMENT FAITS POUR LE PRESTIGE: TER, ILA TOUBA, ARENA, GRAND THEATRE, AIBD etc.
    {comment_ads}
    Auteur

    Racidou Ly

    En Juillet, 2019 (21:40 PM)
    En tout cas , dama ki veux grave .

    Aka saf !

    Mbadou Boy Fatick ancien Mbidous et vrai Koromak mofaay sauce ?
    Top Banner

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email