Dimanche 21 Avril, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Education

Concours Cames 2021 : La douche froide des universités sénégalaises

Single Post
Concours Cames 2021 : La douche froide des universités sénégalaises
Alors que des pays comme le Niger, le Burkina Faso, le Bénin sont dans une phase ascendante au concours Cames, l’élite universitaire sénégalaise, elle, est en décadence. Mais, la plus grande peur pour l’université sénégalaise, c’est dans les sciences juridiques et politiques où les résultats ont été des plus catastrophiques. Un haut ‘’ndëp’’ national s’impose, selon certains acteurs.

C’est une véritable douche froide pour la recherche et l’enseignement au Sénégal, particulièrement pour l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar et les sciences juridiques et politiques. Au concours Cames 2021, les résultats ont été tout simplement ‘’catastrophiques’’, selon nombre de chercheurs qui n’ont pas voulu commenter à haute et intelligible voix ces contre-performances. Mais, dans les couloirs et autres salles de profs des différentes facultés, les langues ne cessent de se délier. Certains allant jusqu’à préconiser un ‘’ndëp’’ pour l’université sénégalaise, en particulier l’UCAD et la FSJP.  

Au niveau des facultés des sciences juridiques et politiques, les choses sont encore plus alarmantes. Sur tous les candidats présentés, seuls deux ont été déclarés admis : 01 en Droit privé, la Rufisquoise Fatimatou Bineta Dia (UCAD) ; 01 en science politique, le professeur Maurice Soudieck Dione de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis. En droit public, c’est un gros zéro pointé pour les universités sénégalaises, loin derrière des pays comme le Cameroun, le Burkina…

Pendant ce temps, dans les facultés des sciences économiques et de gestion, les choses vont un peu mieux. Sauf à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, serait-on tenté de dire. Sur les six candidats présentés, seuls deux ont réussi l’épreuve. Un en Gestion et un en Economie. Ici, c’est l’université Alioune Diop de Bambey qui a été en quelque sorte la surprise du chef. Aussi bien en Economie qu’en Gestion, ladite université publique s’est taillée la prestigieuse place de major. Avec comme cerise sur le gâteau la major de toutes les disciplines, en l’occurrence la gestionnaire Angélique Ngaha.

Mais comment en est-on arrivé là ? Lors des précédents concours, le Sénégal et l’UCAD s’enorgueillissaient plutôt d’avoir d’excellents résultats. Selon cette source, cela était surtout dû à la présentation de candidats globalement préparés dans les universités françaises, avec un certain accompagnement des institutions. ‘’Vous savez, constate-t-il, la quête de l’argent est un peu en train de déstructurer notre université. Certains de nos enseignants ne font plus de recherches ; ils ne font plus de publications ; ils courent tout le temps derrière les universités privées pour faire leur ‘xar-matt’. Voilà ce qui est en train de nous mener vers la dérive et il urge de renverser la tendance’’. Cela dit, souligne notre interlocuteur, l’Etat n’est pas non plus exempt de reproches, car, il devrait davantage créer des conditions favorables à la recherche.

‘’Nos universitaires sont submergées par le travail, notamment la correction de copies, les étudiants à encadrer…  Ils ne peuvent même pas préparer correctement le concours. Ça aussi c’est un fait qu’on ne peut éluder, mais qui ne saurait expliquer cette décadence’’.

Interpellé, le secrétaire général du Syndicat autonome de l’enseignement supérieur, Malick Fall, relativise et donne son analyse : ‘’Cela n’enlève en rien les compétences et les potentialités des enseignants de l’université sénégalaise. De plus, si l’on prend par exemple, la session Economie, les collègues qui ont été recalés ont fait des publications dans les meilleures revues scientifiques. Et paradoxalement, ce sont sur ces travaux publiés dans les meilleures revues qu’ils ont été jugés et sanctionnés négativement par le Cames. Ça n’enlève rien en leur mérite’’.

‘’Il faut recruter plus d’enseignants’’

Cela dit, Malick Fall plaide pour une amélioration des conditions de recherches au niveau des universités sénégalaises. ‘’Il y a un vrai problème en ce qui concerne l’environnement de recherches. C’est quelque chose à améliorer, les conditions de recherches sont aussi à améliorer, il en est de même des moyens. Par exemple, pour le ratio en termes d’encadrement, c’est très élevé et cela déteint également sur la qualité. Les gens n’ont pas assez de temps pour leurs travaux. Il faut le revoir, notamment en recrutant des enseignants’’. Car, le Sénégal est assez loin du peloton de tête des meilleures universités en Afrique et peut se rapprocher avec les réformes qu’il faut : ‘’Dans le ranking 2021, nous sommes à la 37e place sur plus de 200 universités africaines ; première en Afrique subsaharienne francophone’’, dit-il.

Plus globalement, le SG du Saes en appelle à des réformes qui vont élaguer tout subjectivisme du concours Cames. Sur l’échec des candidats issus de la faculté des sciences économiques de l’UCAD, il constate : ‘’Tous les candidats qui ont été recalés sont membres du SAES et ont des difficultés connues de tous avec le recteur Aly Mbaye, qui était le président de jury. Cela crée des doutes dans la tête de certains. D’autant plus que les travaux pour lesquels ils ont été recalés, ce sont des travaux publiés dans la meilleure revue, en l’occurrence CNRS. A sa place, je n’aurais pas présidé ce jury, compte tenu de ces difficultés avec certains candidats. Je ne dis pas que c’est le cas, mais à sa place, je n’aurais pas présidé la session’’.

Dans la même veine, Monsieur Fall fait remarquer : ‘’Il faut d’abord travailler à enlever toute subjectivité dans ces concours, faire en sorte que les gens soient convaincus que seul leur travail sera évalué ; il faut ensuite améliorer l’environnement, en mettant les collègues dans des conditions de performance. Aussi, il faut recruter plus d’enseignants pour permettre aux gens de faire les enseignements correctement, mais aussi de faire leurs recherches’’. 

Le net recul de l’UCAD

Ainsi, le grand enseignement, c’est le net recul de l’UCAD titillée par les universités périphériques, qui semblent moins cotées. Globalement, en effet, l’UGB s’est assez bien comportée, de même que Ziguinchor et Bambey qui sont dans une phase ascendante, au moment où Dakar ne cesse de dégringoler. Paradoxalement, ces contre-performances surviennent à un moment où l’ancêtre des universités sénégalaises était honorée, en s’accaparant la présidence aussi bien de la session Economie que de Droit public avec les nominations de professeur Aly Mbaye (recteur) et professeur Ismaila Madior Fall. Deux professeurs titulaires qui ont contribué au rayonnement de l’Université de Dakar un peu partout en Afrique et dans le monde.

C’est dans ce contexte que Dakar est en train de connaitre ses pires résultats au sein de ce prestigieux concours. Toutefois, nos différents interlocuteurs, outre la montée en puissance des universités de Bambey, Ziguinchor…, se réjouissent de la performance des dames dont certaines ont sauvé l’honneur de Dakar et du Sénégal. Au moment où deux d’entre elles étaient les seules à réussir à la faculté des sciences juridiques et politiques : Lucienne Ndione et Fatimatou Bineta Dia, leur collègue, Mme Ba de Bambey caracolait à la tête de tout le concours. Dans le classement par pays, le Sénégal est aujourd’hui titillé par des pays comme le Bénin, le Burkina Faso et le Niger. Il est loin derrière un pays comme le Cameroun qui fait preuve d’une certaine constance.  



31 Commentaires

  1. Auteur

    Avis

    En Novembre, 2021 (09:12 AM)
    Tous les professeurs sont dans la politique maintenant 
    Top Banner
    • Auteur

      Parole D'universitaire

      En Novembre, 2021 (10:07 AM)
      Pour l'universitaire que je suis, par dela les contre performances relatives de l'UCAD, le CAMES est le conseil africain de la magouille. C'est un légue colonial du temps où l'Université de Dakar formait l'élite noire francophone. Le Maroc, la Tunisie, l'Egypte, L'Afrique du Sud, le Kenya, l'Ouganda, etc... qui ont les meilleurs université d'Afrique ont leur propre système de promotion de leurs élites.
      Mais avec ce machin de la françafrique, que voulez vous ?
      Saviez-vous que Cheikh Anta Diop et Amadou Aly Dieng pour ne citer que ces deux ont quitté l'université avec le rang de Maître assistant !!!!!!!
      Cela vous donne une petite idée du grave dysfonctionnement dont souffre le CAMES.
      Tapez magouille Cames, sur google et vous aurez une idée de ce qui s'y passe chaque année, depuis toujours.
      Pour en revenir au Sénégal, si les représentants du Sénégal au CAMES y vont pour autre chose que défendre les intérêts du pays, il y a d'autres pays africains qui ne blaguent pas avec ça, ils se battent pour la promotion de leurs enseignants.... Et ce à un niveau technique comme "politique".
      IL FAUT QUITTER LE CAMES !!!!!!!!!! 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2021 (13:09 PM)
      C'est vrai, les profs préfèrent la politique et les médias aux amphis. Dommage 
    {comment_ads}
  2. Auteur

    En Novembre, 2021 (09:29 AM)
    Les biens d'autrui pardon 
    {comment_ads}
    Auteur

    Camzo

    En Novembre, 2021 (09:35 AM)
    trop de subjectivité! Dans les universités occidentales on n’osent pas saboter le dossier de quelqu’un quelque soient vos contradictions! Deuxio, les autres pays mettent suffisamment d’argent dans la recherche et dans les chercheurs car ils savent qu’en retour, ils gagnent bcp. Au sénégal , on pense que donner de l’argent s un sénégalais pour qu’il fasse des recherches c’est lui donner de l’argent à lui! Au finish, on a de joker nulle part! Ni dans les université ni en entreprise no nulle part 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2021 (09:55 AM)
    L'année dernière les universités sénégalaises avaient été en tête sur toutes les disciplines et particulièrement en médecine et pharmacie. La presse avait passé cette prouesse sous silence. En plus le CAMES n'est pas une compétition à somme nulle entre états. Mes encouragements aux candidats recalés. Peut-être l'année pro haine sera la bonne.
    {comment_ads}
    Auteur

    Icone

    En Novembre, 2021 (10:26 AM)
    La politique est passée par là.

    En plus la faculté de droit refuse de s'ouvrir alors que la qualité n'est plus très importante du côté des professionnels.

    ils se contentent de plagier les articles proposés à la publication sans les publier.

    on verra bien. 
    Top Banner
    Auteur

    Vacataire

    En Novembre, 2021 (10:29 AM)
    Le principal problème des enseignants de l'UCAD c'est le manque de temps causé par le pletor d'étudiants,  les milliers de copies à corriger,  la préparation des cours, les délibérations multiples, la rédaction des sujets , la gestion des notes, les réclamations, les petites gueguerres en interne, l'encadrement des Master et des doctorats, les séminaires hebdomadaires, les étudiants qui interpellent souvent etc. Tout ceci est gérer par une petite poignée d'enseignants "chercheurs". Ils sont le plus souvent aidés par des enseignants vacataires qui abattent eux aussi un travail colossal mais mal rémunéré (il sont payés deux fois l'année) avec un salaire regroupant 6 mois de travail et qui varie selon le nombre d'heures de cours( généralement 4 à 6 heures par semaine) pour 5000 fr l'heure (faites vos calculs). 

    L'UCAD risque de déverser dans la médiocrité si les conditions de travail des ces deux types d'enseignants ne sont pas améliorés et c'est nos frères et sœurs étudiants qui vont beaucoup plus en pâtir car le sérieux ne sera pas au rendez-vous.

    La solution principale c'est de procéder à un recrutement massif d'enseignants,  les docteurs sans contrat ne manquent pas.

    Les solutions particulières:

    1- faire vivre les écoles doctorales en recrutant des chercheurs pour les encadrements.

    2- installé un environnement de culture de l'excellence.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Redicoryply_author

      En Novembre, 2021 (00:08 AM)
      Malgré ses imperfections, le Cames a toujours assuré, tant bien que mal, la promotion des enseignants du supérieur. Il faut rester humble et se remettre en question quand c'est nécessaire. Le Sénégal n'as pas encore une masse critique de professeurs capables de faire ce travail, à l'image du CNU en France. Le personnel enseignant est majoritairement formé d'assistants et de maitres assistants. Les rares profs de rang A sont proches de la retraite
    {comment_ads}
    • Auteur

      Dicory

      En Novembre, 2021 (00:12 AM)
      Malgré ses imperfections, le Cames a toujours assuré, tant bien que mal, la promotion des enseignants du supérieur. Il faut rester humble et se remettre en question quand c'est nécessaire. Le Sénégal n'as pas encore une masse critique de professeurs capables de faire ce travail, à l'image du CNU en France. Le personnel enseignant est majoritairement formé d'assistants et de maitres assistants. Les rares profs de rang A sont proches de la retraite
    {comment_ads}
    • Auteur

      Dicory

      En Novembre, 2021 (00:13 AM)
      Malgré ses imperfections, le Cames a toujours assuré, tant bien que mal, la promotion des enseignants du supérieur. Il faut rester humble et se remettre en question quand c'est nécessaire. Le Sénégal n'as pas encore une masse critique de professeurs capables de faire ce travail, à l'image du CNU en France. Le personnel enseignant est majoritairement formé d'assistants et de maitres assistants. Les rares profs de rang A sont proches de la retraite
    Top Banner
    Auteur

    En Novembre, 2021 (10:33 AM)
    Les chercheurs sénégalais on ne les voit pas, zéro publication. Ils aiment l’argent mais ils sont paresseux.

    Un pays où on invite rarement à la TV des chercheurs pour présenter les résultats de leurs recherches ou leurs publications. 

    On préfère inviter Dame Mbodji en heros pour attaquer le président. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2021 (10:37 AM)
    Il ya toujours un peu de subjectivité dans la promotion des enseignants par le Cames. Je connais de brillants enseignants  qui ont quitté l'ucad avec le grade de maître assistant. Certains enseignants n'ont jamais accepté la promotion en passant par le Cames
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2021 (10:38 AM)
    pour dire vrai la majeure partie des professeurs ne font que de la politique maintenant. ils ne cherchent que de  l'argent. CHERS PROFESSEURS SVP QUITTEZ LES POSTES DE DIRECTEUR AUTRES ET ALLEZ ENSEIGNER LES ÉTUDIANTS 
    Top Banner
    Auteur

    En Novembre, 2021 (10:42 AM)
    Quand on recrute des nullards à la place des vrais cracks voilà ce qui arrive.

     
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2021 (10:44 AM)
    Les jeunes les plus brillants quittent l'université à la deuxième ou troisième année pour aller dans les grandes écoles, ils ne voient pas de choses intéressantes dans nos universités, rien que des doctorants qui courent derrière les professeurs. Ça donne pas envie de faire de la recherche. Et s'ils n'encourage pas les jeunes le réveille sera brutale 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2021 (10:47 AM)
    Nous payons la médiocrité de notre gouvernement. 

    Quand on voit comment le savoir est relégué au 3ème plan et que la place est laissée aux troubadours, et autres impôsteurs qui envahissent tous les espaces, médiatiques et autres, ce n'est pas surprenant 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2021 (11:03 AM)
      Quand on voit comment les savoirs fondamentaux sont pietinés et bafoués par certains enseignants eux-mêmes une fois certaines positions atteintes, comme ismaila madior fall, les violations flagrantes des règles et principes tant par les pouvoirs publics et en dernier ressort par certains juges... 
      On en est venu à considérer que les tours de passe-passe, les jongleries et les ruses ont plus de consistance et de réalité que les enseignements théoriques prodigués 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2021 (11:02 AM)
    bien fait pour l'enseignement au Sénégal: on banalise l'éducation, l'enseignement et la formation au profit du syndicalisme alimentaire, de la politique politicienne. Les plateaux des Tv sont inondés de farfelus, d'enseignents qui n'ont rien dans leur cervelle, et comme si cette mascarade ne suffisait pas, on introduit à l'école l'enseignement des langues nationales. Plus aucune rigueur dans l'éducation. J'ai envie de vous dire: allez, foncez: vous allez doit au mur.......  
    Top Banner
    Auteur

    En Novembre, 2021 (11:04 AM)
    C'est pas étonnant pour la fsjp. Les profs qui auraient dû montré la voie à leurs cadets finissent en politique ou dans des missions à l'extérieur pour le compte d'institutions internationales. Avec le phénomène des xar matt la jalousie entre collègues les croc en jambe ça risque de ne pas s'améliorer de sitôt.
    {comment_ads}
    Auteur

    On Ne Peut Pas Gagner Tout Tem

    En Novembre, 2021 (11:15 AM)
    L'année dernière le sénégal était meilleur partout et dans toutes les disciplines, alors cette fois on a reculer, c'est l'ordre normale des choses. 

    Le sénégalais n'es pas patient, on a le même niveau de développement que ces pays, pourquoi voudrions nous les devancer partout. Quand on echoue on veut remettre en cause des institutions comme le Cames, quand on réussit, on dit oui le sénégal est un exemple en Afrique. 

    Reprenez vos recherches, et préparez vous pour la prochaine, c'est ça un vrai .
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Diop

    En Novembre, 2021 (11:18 AM)
    Pas étonnant. L'UCAD n'est plus un lieu du savoir mais des politiciens,de trafic de drogue,de fornication ,d'influence religieuse et de guerre ethniciste. Les seuls diplômes que les étudiants y obtiennent sont le lancée de pierres , d'injures et d'agresseurs. La faculté de médecine qui , avant, était de renommée mondiale est aujourd'hui d'une telle décadence que les soit disant toubibs qui en sortent sont une telle nullité qu'il tuent plus qu'ils ne soignent. Les jeunes médecins sénégalais remplissent plus les cimetières que le COVID 19

     
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Universitaire

    En Novembre, 2021 (11:30 AM)
    On devrait donner les résultats par pays, par nombre de candidats et par discipline pour nous permettre de mieux apprécier.

    Par ailleurs, le commentaire entre candidats recalés et saes, me permet très lèger pour un scientifique. 
    Top Banner
    Auteur

    En Novembre, 2021 (11:46 AM)
    Il faudrait qu'on réforme la manière dont les recrutements sont effectués au Sénégal. Comment expliquer que des étudiants très moyens deviennent des professeurs d'université ? J'en connais beaucoup. L homme qu'il faut à la place qu'il faut 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Réponse

      En Novembre, 2021 (12:25 PM)
      Comment expliques-tu le fait que les étudiants les plus brillants bénéficient  de l'aide de l'état à l'étranger se mettent à nous insulter. Quelqu'un qui est recruté à l'université a le mérite d'avoir sacrifié des années de sa vie pour arriver à ce niveau. C'est très facile de critiquer à tout bout de champ et surtout quand on a échoué. Il n'existe pas d'étudiants moyens mais plutôt des efforts moyens venant de certains étudiants, des efforts parfois désavantagés par les conditions d'études et de vie. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2021 (12:35 PM)
      Qui a échoué ?? C'est toujours pareil avec vous. A chaque fois que quelqu'un soulève un problème vous l attaquez. Je confirme ce que j'ai dit quand tu n'es pas capable de résoudre certains exercices de licence tu ne seras pas capable de publier un résultat de recherche probant. A moins que....
       
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2021 (08:23 AM)
      Malheureusement, le camarade a raison sur ce point. La plupart des profs préfèrent recruter leurs propres poulains qu'ils ont eux-mêmes formés. C'est une pratique courante en France dont les universités africaines ont recours. On appelle ça le localisme. Seulement, à force de privilégier les locaux, la qualité baisse forcément
    {comment_ads}
    Auteur

    Sourate Hijab

    En Novembre, 2021 (12:17 PM)
    Rien d'étonnant quand on entend Professeure Penda mbow alias sourate hijab dire qu'elle a étudié pendant DIX Ans  la sourate hijab, une sourate qui n'existe pas. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Moses

    En Novembre, 2021 (12:41 PM)
    cet echec en science juridique ne me surprend pas personnellement .regarder par ex  pour une question d'interpretation sur le mandat presidentiel un prof te dit  macky peut avoir un autre mandat en 2024 parce la constitution le lui permet là ou un autre te dira le contraire. ma question donc quel est le bon enseignement pour l'etudiant si par extraordinaire il arrivait au cames
    {comment_ads}
    Auteur

    Econuls

    En Novembre, 2021 (12:47 PM)
    Beaucoup de nuls dans le juridique et l'économie. Le pire c'est qu'ils sont dans la facilité en voulant sauter des étapes, ils ne sont pas meilleurs que leurs étudiants. Secteur à réguler.
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2021 (17:10 PM)
      " Nous sommes les intellectuels d'Afrique". C'est pareil pour La France...Blabla glouglou miam-miam, s'apprêter et enfumer les autres. La seule différence c'est que la France a un peu de marge et possède les richesses de Afrique. 
    {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2021 (13:03 PM)
    Les universités du pays sont à l image du président et son ministre de l enseignement supérieur. 

     
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2021 (14:04 PM)
    Pourquoi vous ne citez pas le major en sciences économie ???
    {comment_ads}
    Auteur

    Jess

    En Novembre, 2021 (14:25 PM)
    Des professeurs à l'image de mr ngouda mboup qui passent tout leurs temps à critiquer le régime pour toutes les questions juridiques sans convaincre les sénégalais échoueront toujours au Cames ils sont des politiciens.
    {comment_ads}
    Auteur

    Rama

    En Novembre, 2021 (15:07 PM)
    Un Etat folklorique ne peut pas produire des chercheurs de qualités. La recherche éffréné d'argent de la part des enseignants n'est pas compatible avec l'excellence universitaire. 
    Top Banner
    Auteur

    Samaporte Favor

    En Novembre, 2021 (15:48 PM)
    Il faut cesser le clientélisme à l'UCAD. Il faut mettre les personnes qu'il faut à la place qu'il faut. Il faut privilégier la qualité au lieu de la camaraderie

     

     

     

     

     

     

     

     
    {comment_ads}
    Auteur

    Mort Dans L'âme

    En Novembre, 2021 (18:09 PM)
    Les profs des universités sénégalaises nous fatiguent avec cette connerie de cames. Ces examens français. Pourquoi pas un cames version purement africaine.

    Pourquoi les français ne peuvent pas être testés par les africains. Toujours on se soumet comme des moutons.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2021 (18:25 PM)
    Cet article est relatif, très relatif.

    1. L'année dernière, l'UCAD avait tout raflé, personne n'en a parlé;

    2. C'est la première fois que Bambey a un agrégé, contrairement à Thies et Ziguinchor;

    Donc on ne peut pas tirer de conséquences de ce qui s'est passé.

    Par contre, il ne faut pas laisser certains candidats aller au concours. Ils n'ont pas le niveau et cela doit être décidé par les prof. Mais personne n'assume ses responsabilités.

    L'année dernière, ce sera mieux. C'est comme à la CAN, on peut être éliminé, avec une bonne équipe. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2021 (18:47 PM)
    LA BAISSE DU NIVEAU INTELLECTUEL des sénégalais est une évidence et l'université le reflète. la faute à 

    la politique qu'ils font tous

    le khar Matt 

    Le syndicalisme des assistants qui ne travaillent pas 

     
    Top Banner
    Auteur

    En Novembre, 2021 (21:51 PM)
    Faites une enquête sur le milieu universitaire au Sénégal c'est pire que le scandale miss Sénégal. Promotion canapé à gogo, des battons dans les roues des meilleurs étudiants pour pas qu'ils deviennent professeur, promotion des étudiants nuls succeurs de bottes et porteurs de valise des professeurs qui vont devenir à leur tour des assistants. Faites une enquête 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Dicory

      En Novembre, 2021 (00:10 AM)
      Malgré ses imperfections, le Cames a toujours assuré, tant bien que mal, la promotion des enseignants du supérieur. Il faut rester humble et se remettre en question quand c'est nécessaire. Le Sénégal n'as pas encore une masse critique de professeurs capables de faire ce travail, à l'image du CNU en France. Le personnel enseignant est majoritairement formé d'assistants et de maitres assistants. Les rares profs de rang A sont proches de la retraite
    {comment_ads}
    • Auteur

      Dicory

      En Novembre, 2021 (00:10 AM)
      Malgré ses imperfections, le Cames a toujours assuré, tant bien que mal, la promotion des enseignants du supérieur. Il faut rester humble et se remettre en question quand c'est nécessaire. Le Sénégal n'as pas encore une masse critique de professeurs capables de faire ce travail, à l'image du CNU en France. Le personnel enseignant est majoritairement formé d'assistants et de maitres assistants. Les rares profs de rang A sont proches de la retraite
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mars, 2023 (12:44 PM)
    B­o­­n­j­­­o­­­u­­­r, j­e m'a­p­p­e­lle Alissia, j'ai 21 a­ns) Dé­bu­­t du mo­­dè­­le S­E­­­X­E 18+) J'a­­ime êt­re pho­to­­grap­hi­­­ée n­u­e) V­e­u­­­i­l­­­lez no­ter me­­s phot­­­os à l'adr­­­esse su­i­­va­­nte ->>> W­­­W­­­W­­.­X­­­2­­1.­­F­­U­­­N id06740940
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email