Samedi 18 Septembre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

VOULANT FAIRE VOYAGER DES GENS AVEC LES PASSEPORTS DIPLOMATIQUES DE SA FAMILLE : Le ministre Conseiller à l’ambassade du Sénégal à Washington, Pape Diop jugé avec ses complices

Single Post
VOULANT FAIRE VOYAGER DES GENS AVEC LES PASSEPORTS DIPLOMATIQUES DE SA FAMILLE : Le ministre Conseiller à l’ambassade du Sénégal à Washington, Pape Diop jugé avec ses complices

Le ministre Conseiller Pape Diop, doit certainement avoir des regrets, après son jugement à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour escroquerie, faux et usage dans un document administratif. Le ministre Conseiller à l’Ambassade du Sénégal à Washington, qui risque le sursis, avait voulu convoyer Aïda Kane et Dieynaba Diallo aux Usa, avec les passeports diplomatiques de sa fille adoptive et de son épouse. Ainsi, Aïda Kane devait voyager avec le passeport diplomatique de son épouse du nom de Fatoumata Daff Diop portant le n°PD056DG. Quant à Dieynaba Diallo, elle devait voyager sous le nom Aminata Diagne, fille adoptive du ministre Conseiller avec le document portant n°PD055DG12. Les candidats au voyage devaient embarquer dans la nuit du 21 au 22 mars, à bord du vol DL 217 en partance pour les Usa, mais leur aventure s’est arrêtée à la salle d’enregistrement. C'est lors de l'enregistrement que le plan a été fomenté. En effet, au moment de remplir les formalités d’enregistrement, Dieynaba Diallo alias Aminata Diagne a buté sur sa date de naissance qui ne correspondait pas à celle mentionnée sur «son passeport». Ce qui n'a pas échappé aux agents de la brigade spéciale de l’aéroport. Lors de leurs interrogatoires, «l’épouse», a déclaré qu’elle devait rejoindre son beau-frère. Et que celui-ci avait versé 1,5 million de franc Cfa au ministre Conseiller qui, dit-elle, lui a rassuré de la réussite de l’opération du fait qu’il avait l’habitude. Quant à la «fille», elle a précisé que sa mère qu’elle devait rejoindre, a versé 2.000 dollars, soit
un million de franc Cfa. Seulement, il faut dire que cette version des candidats aux voyages a été balayé d'un revers de main par Pape Diop, qui a soutenu que l’argent a servi à l’achat de billets d’avion aux filles. Il a également indiqué aux enquêteurs qu’il a fait passer ses co-prévenues, comme sa femme et sa fille, parce qu’il devait les employer comme domestiques et qu’il serait difficile de leur trouver des visas pour ce motif.
Jurant la main sur le coeur qu’il n’attendait rien de l’opération, Pape Diop a soutenu qu'il voulait simplement les aider et que c'était la première fois, qu'il effectuait ce genre d'opération. Un argument qui n’a pas convaincu le parquet, qui a requis à son encontre six mois avec sursis et trois mois de sursis contre les deux jeunes filles. Réfutant le délit d’escroquerie, l’avocat de Pape Diop a sollicité la bienveillance pour le délit de faux et usage de faux, avant de demander la restitution des passeports diplomatiques saisis. Pour ce qui est de ses complices, la défense a demandé une disqualification des faits en usurpation d’identité. Le trio sera fixé sur son sort, ce vendredi 6 avril.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email