Dimanche 29 Janvier, 2023 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

[DOSSIER] Cherté du loyer à Dakar : Un crime CENT coupable (s)

Single Post
Cherté du Loyer au Sénégal
C’est un secret de polichinelle. A Dakar, le prix du loyer a crevé le plafond de verre depuis bien longtemps. Et ceci malgré l’entrée en vigueur de la loi 2014-03 du 22 janvier 2014 portant baisse des loyers n’ayant pas été calculée suivant la surface corrigée. Pourtant, à entendre les acteurs, on a l’impression que personne n’est coupable, alors que courtiers, bailleurs et Etat sont tous au banc des accusés.

Le constat est à la fois unanime et amer pour les ménages. Le loyer coûte cher au Sénégal, principalement à Dakar. De 2000 à 2009, une augmentation de presque 50% des loyers a été notée. En novembre 2010, des députés avaient tiré la sonnette d’alarme, en interpellant le gouvernement. Ainsi, 34 propositions avaient été émises dans le but d’endiguer cette hausse. Augmentation de la population dakaroise, l’exode, l’arrivée des étrangers, l’échec des politiques de régulation, le ralentissement de la production des logements sociaux (Sicap, Sn Hlm) entre autres… étaient pointés du doigt pour justifier cette flambée inacceptable du prix du loyer. Quant aux acteurs, agents immobiliers, bailleurs, locataires,  chacun renvoie la balle à l’autre.

Face à ce tableau très sombre du reste, Seneweb a essayé d’apporter des explications à cette problématique de la cherté des loyers tout en mettant les projecteurs sur les pistes de solutions susceptibles d’alléger la souffrance des manages durement éprouvés. Vu la complexité du problème, l’Etat du Sénégal, garant par excellence du mieux-être des populations, est interpellé au premier chef quant à l’application effective des textes législatifs et règlementaires afin de réguler le secteur immobilier devenu une vraie jungle où les plus forts (bailleurs et courtiers) écrasent sans pitié les plus faibles (locataires).

Les solutions proposées par les acteurs …

D’après les acteurs, l’anarchie a déjà planté ses solides racines dans ce secteur mais elle est loin d’être indéboulonnable. C’est d’ailleurs la conviction de Cheikh Coumba Nar Diagne, expert en immobilier contacté par Seneweb.

« Je pense que pour réduire le phénomène, il y a lieu de revoir la méthode de détermination de la valeur locative des immeubles. Fixer un montant plafond du loyer par m² par rapport à chaque zone déterminée dans toutes les communes en tenant compte de l’état de l’immeuble (ancien ou neuf). Donner aux bailleurs la latitude de fixer leurs prix et permettre aux propriétaires de réévaluer le loyer tous les trois ans sur la base d’un indice de référence qui sera publié triennalement (3 ans)  par l’ANSD », suggère-t-il.

Selon lui, si malgré la loi de 2014 le loyer ne cesse de monter en flèche, c’est parce que l’Etat pêche sur le plan du suivi et de la régulation. « Mettre en place, pour le suivi, une Agence Nationale de Régulation des Loyers, permettra à l’Etat de mieux contrôler les prix et de pouvoir faire appliquer les sanctions prévues par la loi en cas de dépassement. Revoir aussi les textes qui sont épars et inefficaces afin de les rendre opérationnels et compréhensibles par les populations. Actuellement, il y a près de 9 textes qui consacrent la surveillance de la hausse illicite des loyers et les prix continuent de flamber de plus belle », constate-t-il.

Du côté des bailleurs, le discours est tout autre. Même si certains admettent que le loyer est cher, tous estiment que c’est justifié et les arguments ne manquent pas. Enseignante à la retraite, Mme Guèye, Fatou Cissé estime que l’Etat du Sénégal « doit subventionner les locataires ». Ses loyers varient entre 20 000 F Cfa et 100 000 F Cfa. La septuagénaire qui a construit sa maison à Grand-Mbao, vit de la recette de ses locations. Mais, elle ne demande qu’une caution de deux mois à ses futurs locataires là où les courtiers en demandent quatre. 

« Comme en France, l’Etat peut par exemple subventionner les locataires. Tous les matériaux qui vont à la construction d’une maison ont connu une hausse, le ciment est passé de 55 000 à 68 000 F la tonne, le mètre cube de béton varie entre  11 000 et 22 000, les 20m2 de sable sont à 70 000f,  le fer de 100 kg à 62 000 f…, tous les prix ont augmenté et l’Etat ne veut pas que le bailleur augmente le prix de location de son bien, c’est irrationnel »,  se plaint-elle.

Si l’on en croit Mme Guèye, les propriétaires sont confrontés à d'énormes difficultés. « Je signe avec mes locataires un contrat d’un an renouvelable mais personne ne renouvelle. Ce sont les courtiers qui réclament trois voire 4 mois et qui prennent, un mois pour eux.  La caution est souvent consommée par le locataire avant sa sortie, s’il décide de déménager.  J’ai une fois eu un locataire qui a donné une caution de 2 mois et qui n’est resté qu’un mois dans ce cas-là, je lui ai remis sa caution d’un mois en espèces. Avant, il y avait la Sicap ou la Sn Hlm, qui facilitent l’acquisition de logements aux fonctionnaires. L’Etat n’a qu’à renouveler ce même modèle en allant construire dans les autres régions des habitats sociaux », propose-t-elle.

Le dépôt de garantie ne peut pas excéder 2 mois de loyer

Bien que le métier de courtage immobilier ne soit pas règlementé au Sénégal, certains demandent son assainissement. Dans les normes, le courtier en immobilier a un pourcentage ou une commission sur la location d’un bien, immeuble, à usage d’habitat ou commercial. Cependant, depuis un certain temps, ils font de la surenchère sur les prix de location, vu la forte demande du moment.

« Quand un propriétaire-bailleur demande une caution de 2 ou 3 mois, nous, en tant qu’intermédiaire entre le client-locataire et le bailleur, nous demandons des fois 3 mois, 4 mois et la caution d’un mois nous revient. C’est comme cela que nous fonctionnons. Nous aussi, nous faisons partie de la chaîne. L’Etat n’a pas le droit d’imposer un prix fixe à un propriétaire, car il n’a pas financé la construction de son bien», a fait savoir M. Diagne.   

 Revenant sur les cautions de 3 à 4 mois exigées par ses camarades, le courtier de préciser à ce propos : « les gens confondent conditions financières d’entrée et dépôt de garantie (communément appelé caution). Les bailleurs demandent en général un terme de loyer (un mois ou un trimestre), une commission d’agence équivalente à un mois de location et un dépôt de garantie d’un ou de deux mois, ce qui amène les 3 ou 4 mois demandés, si le loyer est mensuel. Rien n’empêche  à un propriétaire de le demander. Cependant, légalement, le dépôt de garantie ne peut pas excéder 2 mois de loyer ».

 Rappelant le décret 77-527 du 23 juin 1977 en son article 7 alinéa 3,  il fait savoir que « le montant du cautionnement et des loyers à verser d’avance à titre de dépôt de garantie ne peut excéder une somme correspondante à deux mois de loyer. Rappelons que le dépôt de garantie est affecté aux frais de remise en état des lieux au départ du locataire, si ce dernier ne le fait pas lui-même ».

 A la question de savoir pourquoi la location est plus chère en centre-ville qu’en banlieue, notre expert immobilier apporte des éclaircissements. «On note l’incidence de la croissance urbaine sur les valeurs foncières et la formation des prix de l’immobilier. L’occupation se fait toujours du centre vers la périphérie et des études ont pu montrer que quand la taille de l’agglomération double, le prix du sol dans le centre double également, et corrélativement le prix du m² construit suit », analyse-t-il.

Selon lui, dès que l’Etat essaye de réguler le secteur par la fixation de prix, les bailleurs utilisent des subterfuges pour contrecarrer ses mesures. Et c’est le cas avec la loi de 2014. L’avocat en immobilier constate que c’est une « mesure salutaire dans un premier temps avec une tendance baissière du fait de son effet immédiat mais a entrainé par la suite une situation inflationniste puisque la loi n’a pas été étendue aux contrats à venir. Ce qui a amené les propriétaires des logements, à l’entrée en vigueur de la loi, à utiliser de subterfuges pour casser les contrats et expulser les locataires afin d’augmenter le loyer de presque 50 à 100% dans certains cas. En plus, les propriétaires des logements neufs, pour éviter ultérieurement d’être rattrapés par une mesure législative eurent recours à l’évaluation de la valeur locative par la méthode des surfaces corrigées, ce qui a fait flamber les prix ».

L’appel au président de la République de l'Association pour la défense des locataires du Sénégal


Président de l’association pour la défense des Locataires du Sénégal (Adls), Elimane Sall regrette le manque de soutien et d’engagement des locataires pour leur propre cause. « Notre organisation a toujours dénoncé le fait que les locataires soient laissés à eux-mêmes. C’est pourquoi nous lançons un appel, au chef de l’Etat et au président de l’Assemblée nationale pour que le travail déjà effectué en commission, par les parlementaires, soit pris en compte », exige Sall.

Toutefois précise-t-il : « la loi existe et organise bien ce secteur mais, malheureusement, les gens ne le savent pas. Même les intellectuels les plus avertis ne connaissent pas leur droit en matière de location alors que le droit sénégalais protège très bien les locataires ».

Face à cette situation, l'association et son président proposent notamment « une large campagne de sensibilisation afin que les gens se rendent compte de leurs droits pour pouvoir les défendre ».


21 Commentaires

  1. Auteur

    Loyer Tampi

    En Octobre, 2021 (11:31 AM)
    Les maisons au Sénégal coûtent aussi chères qu'ici à Montréal. Y a rien qui explique ça. Le gouvernement sénégalais vous faites pas bien votre boulot
    Top Banner
    • Auteur

      Ce Qui Est Rare Est Cher.

      En Octobre, 2021 (12:38 PM)
      C'est à l'état en phase avec le privé, de construire des Sicap, Hlm, Cités R+3 sobres à loyer modéré, pour rendre banal les logements.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2021 (13:23 PM)
      Lorsque je serai President, je requisitionnerai tous les immeubles des bailleurs véreux et qui ne sont pas à jour de leurs impôts fonciers.
    {comment_ads}
  2. Auteur

    En Octobre, 2021 (12:09 PM)
    le deal est que les gens détournent largent pour construire des immeubles et remboursent avec l'argent du loyer. c'est la course aux détournement. Les gens détournent l'argent et font des placements dans l'immobilier qui est trés rentable:
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2021 (12:27 PM)
      Mais il y a aussi des fonctionnaires qui se sont endettés auprès des banques qui ont payé des traites sur 20 ans  30 ans et à la retraite vivent vivent de leurs placements. Le loyer est cher uniquement à Dakar. Dans les régions  le loyer reste très abordable. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Dakar A Un Coût.

      En Octobre, 2021 (13:00 PM)
      Le Dakarois (ancien villageois) comme le Parisien pensent que le monde civilisé s'arrête à la porte de la capitale. Haut delà, c'est la jungle le outback. Alors "qu'ils payent le prix ou qu'ils empruntent la nationale! " comme disait un surdoué.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Dk Salaire Mini 300.000f

      En Octobre, 2021 (14:01 PM)
      Dakar interdits aux salaires moins de 300mille. Loyer 200, reste 100 pour manger, transports, habiller, soigner.. 1ère et 2em Dames et enfants attendent, iphones cheveux SUV., écoles privées rentrée.. AVC  ou ARAKIRI ?  Delta c fini.
    Top Banner
    Auteur

    Dakar Ville Chère.

    En Octobre, 2021 (12:30 PM)
    Je pense que si l'Etat le voulait se serait aussi simple que faire du café au lait.

    Il s'agit de soumettre les revenus locatifs qui dépassent, un certains seuils à des taux très élevés et  Parallèlement mettre en place une plate-forme qui permettrait aux locataires de déclarer eux même les charges locatives qu'ils jugent entrer dans le périmètre des revenus assujettis. N'est-ce pas un là ce sera un moyen d'élargir son assiette fiscal.

     
    {comment_ads}
    • Auteur

      Une Solution Simple.

      En Octobre, 2021 (13:31 PM)
      Créer des multi-Dakar. Si chaque region a son Dakar où les habitants pourront s'y soigner, y travailler, disposer des documents utiles, et les services, sans la pollution et même mourir.. Les citoyens iraient volontier y vivre 19 ou 20 ans sans avoir besoin de connaitre la capitale, comme dans les pays organisés.
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Babs

    En Octobre, 2021 (12:42 PM)
    "les plus forts (bailleurs et courtiers) écrasent sans pitié les plus faibles (locataires)". Et les locataires qui refusent de payer le loyer ? Les bailleurs sont obligés de courir derrières eux pour être payés, toujours à jouer à cache-cache, da ame ay locataires you gnak djom té gnom gno beuri nak malheureusement, je parle en toute connaissance de cause. Quand le bailleur construit son immeuble, il n'est pas soutenu ou subventionné par l'Etat, le coût de construction augmente, il est donc normal que les loyers augmentent également, c'est aussi simple que ça. Pourquoi devrait-il accepter qu'on lui impose une baisse de loyer ? Il faut être juste, on ne peut pas courir derrière son locataire pour être payé et baisser le loyer. Les gens ont aussi tendance à vivre au-dessus de leurs moyens dans ce pays, on voit fréquemment quelqu'un qui gagne à peine 300.000 cfa par mois par exemple et qui prend en location un appartement de 200.000 cfa. Comment il peut s'en sortir !? C'est impossible. Il faut savoir être raisonable !
    {comment_ads} {comment_ads}
    • Auteur

      Babs

      En Octobre, 2021 (14:59 PM)
      Voilà, exactement. Ak 100.000 cfa, so démé ci ay zones you mélni khar yalla, zac mbao, etc... meun nga ame un bon appartement mais non non, da gni préférer dém ci ay zone résidentiels, dougn meun faye après gnou gnow di tankal nitt gni ak ay "loyer da cher" "loyer da cher" comme ci dagn lén ko forcer. Si on n'a pas les moyens de vivre en ville et bah il faut aller en banlieu, si on ne peut toujours pas se le permettre, on peut toujours vivre dans la  grande maison familiale.
    {comment_ads} {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2021 (08:36 AM)
      tout a fait mais il faut de bons moyens de transport pour faiciliter aux population de la banlieue de venir facilement et de rentrer facilement,moi je vis a Montreal et j'ai bossé a plus de 70 km de chez moi et cela me prenais moins de 40 min pour faire le trajet avec ma voiture,si je termine a 16h , avant 17 h je suis chez moi
    {comment_ads}
    Auteur

    Mafoba

    En Octobre, 2021 (13:38 PM)
    Aye yeureumlene niou
    Top Banner
    Auteur

    En Octobre, 2021 (13:39 PM)
    "Etat du Sénégal, garant par excellence du mieux-être des populations"

    Et le senegalais, lui il est responsible ou garant de quoi? Je comprends pourquoi nice pays est dans la me.de
    {comment_ads}
    Auteur

    Raison

    En Octobre, 2021 (13:40 PM)
    Le cout de la construction est chere klkun ki a un terrain fait un prêt bancaire et depend de ces loyer pour payer le pret comment letat ki na ni payer ton terrain ni subventionner le matériel de construction peut il forcer un bailleur a diminuer sa location?vs revez les locatire o senegal sur 100personnes seuls 10paye normalement ils sont trop proteger par l'état et ne payent pas maintenant ils veulent diminuer ok .......les bailleurs vont exiger k si tu n paye ps expulsion sous 15jr
    {comment_ads}
    Auteur

    Wwtp

    En Octobre, 2021 (13:42 PM)
    Quand on a les infrastructures autour de chez soi cela peut expliquer la chéreté des loyers mais quand tu sors de chez toi tu marche sur le sable, une pollution sononore, une pollution visuelle, une pollution de l'air, des coupures de courants, d'eau, par de jardins publics, saleté partout, mauvaise odeur, inondations, pas de bons hôpitaux et j'en passe et vous voulez avoir les mêmes loyers qu'en europe. N'importe quoi. Il faut que ce soit justifié mais un pays ou on est bien uniquement chez soi, dans sa voiture et au bureau ne vaut pas la peine de dépenser autant pour un loyer
    {comment_ads}
    Auteur

    Faut Pas Rêvez..

    En Octobre, 2021 (13:42 PM)
    La majorité des gros locataires sont des politiciens où proche d'eux. L'argent fast track se dissous à merveille dans les immeubles comme Mbourok-soow.. Pensez vous que ces rentiers vont scier les branches où ils sont tous assis? 
    Top Banner
    Auteur

    En Octobre, 2021 (13:51 PM)
    Un crima SANS coupableS. Bon sang !
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2021 (13:59 PM)
    Alerte

    les peuls fouta rachetent nos maisons 
    {comment_ads}
    Auteur

    Moussa Ndiaye

    En Octobre, 2021 (14:04 PM)
    des gens vivent en pacha ; ils flambent leurs revenus sans se soucier de l 'avenir pendant que des personnes averties serrent la ceinture et investissent aprés durs sacrifices, dans l immobilier pour pouvoir prendre en charge correctement leurs familles. pourquoi alors les acabler en les traitant de bailleurs indelicats. ne faut il pas plutot faire comme eux, donner la priorité au logement au lieu de dilapider l' argent pour ensuite s apitoyer sur l Etat et la Communauté.

    le ciment, le fer et l ensemble des intrants requis pour la construction coutent exessivement chers et l etat ne fait rien pour reguler et aider ceux qui construisent. c est apres qu on les fatiguent en cherchant à faire hold up sur leurs investissements;   c'est injuste. il faut reduire les couts des facteurs de construction pour accompgner les investisseurs et les aider a entretenir leurs batiments alors, c est seulement aprés que la puissance publique sera fondée à imposer des baremes aux bailleurs.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Elimane

      En Octobre, 2021 (14:25 PM)
      bien dit il faut pas etre injuste avec les bailleurs qui investissent sans aucune aides de personne.
      l 'Etat doit mieux travailer à  un bon amenagement du territoire national pour que Dakar ne soit plus la seule vitrine du pays qui attire et concentre le plus grand nombre d' habitants du pays.
      il faut restaurer les terres paysannes et rendre le milieu rural attractif en y faisant prosperer des activites economiques susceptibles de fixer les populations. gerer aussi le flux de migrants venant de partout sinon ca peut barder  un jour: En effet,   bon nombre d' etrangers  surtout guineeens arrivent à se faire établir frauduleusement des carte d' identité avec tout ce que cela peut engendrer comme danger demain. meme des gens venant de la sous region se permettent d acheter des terres dans les zones interieures  c est comme si on ne regule rien dans ce pays  il faut faire tres attention car les germes du conflits qui a brulé la cote d ivoire s' amoncellent insidieusement tandis qu on ne s 'occupe que de querelles de bas étage.
      il faut une reprise en main du pays avec un severe dispositif de controle et de sanction contre les maires verreux qui bradent les terres agricoles pour s' enrichir sans scrupules par le biais des lotissement sauvages et contre la mafia qui donne illicitement la nationalite senegalaise a des etrangers.
      les jeunes doivent etre formes dans les metiers de l 'agriculture puis inserés en milieu rural avec l' accompagnement idoine. detruire nos terres agricoles c est ouvrir la boite à pandore porte à toute sorte de maledictions car sans la souveraineté alimentaire on ne peut parler paix ni de salut
    {comment_ads}
    Auteur

    Citoyen

    En Octobre, 2021 (14:06 PM)
    Dans tous les pays voisins, Gambie, Mauritanie, Mali et voire d'autres de la CDEAO comme Togo et Bénin le loyer d'une maison de deux chambres, salon, cour et garage ne depasse pas 80 000 F CFA. Le litre du super et du gazoil ne dépasse pas aussi 500 ou 600 F. Le Sénégal est invivable de par le niveau élevé de la vie. Tout cela est en grande partie dû aux nombreuses taxes d'un Etat qui base son budget sur des taxes et aussi aux bailleurs qui veulent récupérer leurs investissements immobiliers à court terme (moins de 10 ans).

    C'est triste et insoutenable pour les gorgorlus sénégalais.
    Top Banner
    Auteur

    En Octobre, 2021 (14:07 PM)
    Tout est cher, terrain, ciment, fer, sable, etc, le loyer ne peut être abordable à Dakar. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Afro

    En Octobre, 2021 (14:19 PM)
    Où est le droit des locateurs? Avez vous vu le prix des terrains, les matériaux? que faites vous pour baisser cela? si le prix du terrain baisse, les matériaux baissent, la taxe du gouvernement baisse, plusieurs personnes pourrons acheter leur maison et le loyer va baisser c'est aussi simple que ca! pas de doctorat pour comprendre cela.😃
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2021 (14:44 PM)
    que faire si on a 3 femmes à loger
    {comment_ads}
    Auteur

    Gorgui

    En Octobre, 2021 (14:50 PM)
    Et c'est sans parler des bailleurs qui vous louent à un prix, et vous font une quittance à un autre beaucoup moins élevé, pour éviter de payer les taxes..
    Top Banner
    Auteur

    En Octobre, 2021 (14:57 PM)
    L etat ne peut  pas regler le problème par des lois.  Il faut réguler la loi de l'offre  et la demande . Un etait doit avoir une politique de loger ces citoyens.  Un terrain a 30 millions  la construction  n en parlons pas. Mais tt est chère pour tt le monde.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2021 (15:15 PM)
    @14:33 : Si la personne qui a dit "locateur" réside au Quebec, il n'a pas fait de faute, c'est comme ça que les gens disent pour "bailleur" ou "logeur".
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2021 (15:18 PM)
    J ai vu un locataire qui conduit un Ford edge de 7 millions  et se fait une 2 em femme tandis que son bailleur  a toujours sa vielle Mercedes 190.  Luxe a un coût  . Sou yalla bakhalé affaire yi  il faut investir sur sa future maison . Mai noce rek ba sa khalis  do kham foumoula diar .
    {comment_ads}
    Auteur

    Solution Simple Et Pratique

    En Octobre, 2021 (09:43 AM)
    Créer des multi-Dakar. Si chaque region a son Dakar où les habitants pourront s'y soigner, y travailler, étudier,...disposer des documents utiles, et les services, sans la pollution et même mourir..

    Les citoyens iraient volontier y vivre 19 ou 20 ans sans avoir besoin de connaitre la capitale, comme dans les pays organisés.

    ill faut commencer rapidement par une capitale vers louga en 2 ans ensuite tamba 3 ans
    Top Banner

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email