Mercredi 21 Août, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Societe

Inna Modja devant l'ONU: «On se dirige vers la fin de l’excision»

Single Post
Inna Modja devant l'ONU: «On se dirige vers la fin de l’excision»

A l’occasion de la journée mondiale contre l’excision, l’Unicef a publié un état des lieux de cette pratique qui touche 200 millions de femmes à travers le monde. Parmi ces femmes, la chanteuse Inna Modja. La Franco-Malienne était lundi 8 février à New York, pour raconter devant l'ONU son expérience de victime de mutilations génitales. Mais aussi sa résilience, grâce à la chanson.

Deux cents millions de femmes dans le monde sont concernées par l’excision. A l’occasion de la journée mondiale contre l’excision, l’Unicef a publié de nouveaux chiffres relatifs à cette pratique. L’ONU condamne ces mutilations génitales, qu’elle considère depuis 2012 comme une violation des droits fondamentaux des femmes et qu'elle s’engage à la faire disparaître d’ici 2030.

« La discussion, l’éducation, sont la clé du changement. Mais je pense qu’on va y arriver, petit à petit. On se dirige vers la fin de l’excision. » Cet optimisme, c’est celui d’Inna Modja. La chanteuse et mannequin franco-malienne s’est rendue lundi 8 février au siège des Nations unies à New York pour partager son expérience de victime de l’excision.

Elle avait quatre ans et demi, ses parents étaient contre. Longtemps, Inna a préféré taire ce drame intime. Puis à l’adolescence, les questions ont fini par l’assaillir. « Qu'est-ce que je fais dans cette société si je ne suis ni femme ni homme ? Qu'est-ce que je suis ? Pourquoi est-ce qu'on m'a fait ça ? »

Vient ensuite le temps de la reconstruction physique, grâce à un chirurgien, mais aussi psychologique, grâce à la chanson. « J'avais envie d'emmener un sujet dans ma musique qui est tellement difficile et tellement atroce, en utilisant des mots qui sont plus poétiques, mais n'enlèvent rien à la souffrance de toutes les femmes qui traversent ça », expose l’artiste.

« Est-ce qu’on va nous demander pardon ? »

Le morceau « Speeches », en collaboration avec le rappeur Oxmo Puccino, revient sur le sujet. « Cette chanson parle de tous les beaux discours qu'on entend, où l'on nous fait croire que les choses vont changer et évoluer, explique-t-elle. Et la question que j'avais envie de poser, c’est : est-ce qu’à un moment donné, on va enfin nous aimer, on va nous accepter pour ce qu'on est ? Et est-ce qu'on va nous demander pardon aussi, pour tout le mal qu'on a pu nous faire ? »

Faute d'avoir reçu des excuses, Inna Modja a choisi de se faire l’ambassadrice de ces femmes mutilées auprès de l'ONU. En espérant que sa voix et ses chansons portent loin, jusqu'au gouvernement malien, pour qu'il adopte enfin une loi contre l'excision.

Il y a des zones du Mali où il y a 99% de femmes qui sont excisées. (...) Il faut aller voir chaque famille, chaque communauté et leur parler, changer leurs mentalités...

Article_similaires

6 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Février, 2016 (10:42 AM)
    il y'a beaucoups plus de femmes arabes excisées que de femmes africaines.., alors pourquoi seules les femmes africaines acceptent d'etre utilisées voir manipulées au point de parler ouvertement de leurs intimité...!! pourquoi.. pourquoi l'africain est si Mor yombelè..???
  2. Auteur

    Sambajuuf

    En Février, 2016 (10:45 AM)
    Il sera plus facile d'éffacer l'extremisme religieux que de le faire pour l'excision!!!!!!
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2016 (12:06 PM)
    l'excision continue de faire des ravages sur le continent africain, y compris nord en grande partie arabe.

    L'article ne parle guère de l'excision si ce n'est par la voie et la voix de cette chanteuse. C'est aussi une façon de sortir des oubliettes musicales...

    Que d'hypocrisie à ce sujet délicat; les us et coutumes ne s'effacent pas à coup de lois; seules des sanctions sévères à l'encontre des parents et des exciseuses feront avancer la disparition de cette mutilation indigne.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2016 (12:43 PM)
    En République centrafricaine, par

    exemple, le pourcentage de filles et

    de femmes favorables à la poursuite

    des MGF/E a baissé de manière

    constante, passant de 30 % à 11 %

    en l’espace de 15 ans environ. Au

    Niger, leur proportion a chuté de

    32 % à 3 % entre 1998 et 2006.

    Il existe toutefois des exceptions :

    la proportion de filles et de femmes

    indiquant souhaiter que les MGF/E

    perdurent est restée stable en

    Guinée, en Guinée-Bissau, en

    République-Unie de Tanzanie et au

    Sénégal.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2016 (15:13 PM)
    L'excision continuera .Ce n'est pas a vous de nous dicter nos pratiques culturelles et traditionnelles.Ces memes gens qui bavardent n'osent pas aller dans les pays arabes pour les combattre pourquoi chez le noir....
    • Auteur

      @anonyme

      En Février, 2016 (18:46 PM)
      on parle de barbarie et d'atteinte au corps d'autrui là. les traditions et la culture ça évolue depuis toujours. l'esclavage des noirs en mauritanie fait aussi partie de leur culture et de leurs traditions, ce n'est pas acceptable pour autant! pareil pour les sacrifices humains de l'empire inca.
    Auteur

    Anonyme Africain

    En Février, 2016 (17:48 PM)
    Je ne comprends pas pourquoi l'africain reste toujours bête, on se sert tout le temps de nous pour satisfaire le vœux de certaines catégories de personnes.l'excision c'est une culture, une coutume pour certains peuples d’Afrique, mais laisser les le faire comme bon leur semble. Es ce qu'un dirigeant africain oserai dire aux européens d'abandonner leur cultures ou coutumes?
    • Auteur

      Rama

      En Février, 2016 (19:47 PM)
      si vous êtes un homme, je vous conseille de revoir vos propos il est question de santé et non de culture. votre épouse à t elle subit ce drame? si non discutez avec les femmes excisées et vous comprendrez.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR