Vendredi 10 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

Recrudescence des effondrements : Il pleut des immeubles sur Dakar

Single Post
A Dakar, 168 bâtiments menacent de s effondrer selon le dernier rapport de la direction de la protection civile.

Les bâtiments s’effondrent à Dakar à un rythme effréné, causant ainsi des morts atroces. En cause : le non-respect des normes de construction comme le dosage insuffisant de ciment... et la vétusté de certaines habitations. Les derniers cas d'effondrement de bâtiments de ce mois d’avril à Ouakam et Thiaroye viennent d'allonger la longue liste macabre.

Beaucoup de bâtiments à Dakar sont vétustes. La plupart datent des premières heures de l’indépendance et subissent l'usure du temps. Plusieurs quartiers de Dakar ont connu des effondrements. A Niary Tally, une maison de deux étages s’est affaissée, ôtant la vie à deux enfants. Aux dernières nouvelles, la maison est fermée et mise sous scellé. Son propriétaire est sommé de la réfectionner ou de la démolir. La rue où se trouve cet immeuble est d'ailleurs bondée de vieux bâtiments, aux murs lézardés.

A la Médina également, c'est le même constat. Il n'est pas rare de voir un immeuble perdre son balcon, si le plafond se s'affaisse pas simplement en pleine nuit alors que ses occupants sont dans les bras de Morphée. C'est le cas durant la saison des pluies dernière durant laquelle, au moment où il pleuvait des cordes en pleine coupure d’électricité, une maison à quatre étages a perdu son balcon du troisième étage pendant que deux jeunes filles prenaient de l’air en bas.

25 bâtiments menaçant ruine recensés à Dakar


Interpellé sur la question, le Capitaine Aly Cissé de la Direction de la Protection Civile déclare que « 25 bâtiments ont été recensés par les services de sa Direction au courant de l’année 2014. Ces bâtiments, dit-il, ont fait l’objet de mesures d’évacuation en vue de leur démolition ou de leur réhabilitation». Ces écroulements entraînent des pertes en vies humaines, en plus de dégâts considérables. Des familles se sont retrouvées sans abris fautes de toits. D’autres vivent dans la crainte de voir un jour leurs maisons s’abattre sur eux.

La Direction de la Protection civile renseigne que c’est aux Parcelles Assainies que l’on trouve le plus grand nombre de bâtiments qui menacent ruine, à cause de la mer. Suivent les quartiers de Niary Tally, Grand Dakar et Thiaroye.

Au centre-ville aussi, beaucoup de bâtiments sont dans une vétusté totale. C'est le cas de l’ancienne maison de la Rts.

La cupidité des propriétaires pointée du doigt


Le fait nouveau, c'est que ce ne sont plus les bâtiments vétustes qui s'effondrent, mais aussi les immeubles en construction du fait de la cupidité de leurs propriétaires.

Samedi dernier, une mosquée en construction à Ouakam s’est affaissée faisant deux morts et un blessé grave. Il y’a deux ans, ce même quartier avait connu le même drame. Un immeuble en construction de quatre étages s’était écroulé. Deux morts et quatre blessés ont été enregistrés. Par la suite, il a été révélé que «le chef de chantier de l’immeuble, sous les ordres du propriétaire, avait construit un bâtiment de quatre étages, en lieu et place des deux qui étaient initialement prévus».

Avant Ouakam, le drame de Thiaroye a défrayé la chronique durant des jours. Un immeuble s’y est aussi effondré causant trois morts, cinq blessés et des dégâts importants. Les sapeurs-pompiers avaient mis plusieurs tours d’horloges pour sortir les victimes coincés dans les décombres.

La protection civile demande à l'Etat de sévir


L'agent de la Direction de la protection civile, M. Cissé, pense que l'Etat doit prendre des mesures «sinon le bilan pourrait s’alourdir». «Il faut sanctionner les personnes concernées. Soit le propriétaire, s’il n’a pas respecté le permis de construire qui lui a été délivré, soit l’entrepreneur s’il n’a pas respecté les normes de sécurité», préconise-t-il.

Aly Cissé appelle à évacuer les maisons menaçant ruine, pour ensuite les démolir. Mais, il insiste surtout sur «le recours à une main d’œuvre qualifiée, notamment des ingénieurs, architectes et techniciens».

En effet, il a été remarqué qu'au lieu de respecter à la lettre les dispositions du Code de l’urbanisme, beaucoup choisissent la voie de l’informel pour construire. L'on laisse les architectes et autres entrepreneurs de côté, pour casquer moins, en s'attachant les services de maçons formés sur le tas. Aussi, des édifices sont construits sans autorisation. Conséquence, les bâtiments ne tiennent pas longtemps et la plupart de ceux qui s’écroulent sont en cours de construction. La raison : le modèle de fer adéquat n'est pas acheté, les dosages en ciment et en béton ne sont pas toujours suffisants, qui plus est, plusieurs immeubles sont érigés sur des voies d'eaux ou zones inondables.


liiiiiiiaffaire_de_malade

20 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (10:49 AM)
    dakar plateau, entre le garage petersen et l'avenur lamine gueye, un véritable ghetto a restructuré et on aura même pas besoin d'ériger une nouvelle capitale. la plupart des immeubles de cette zone sont vétustes.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2015 (14:09 PM)
      dans quelques années le nombre de batiments qui vont s effondrer et les maisons qui vont prendre feux vont se multiplier.pour cela on n a pas besoin d etre divin pour le savoir.la raison: le mauvais fer chinois et la mauvaise qualité des fils électriques chinois utilisés.et personne ne dit rien.gouverner c est prévoir.
  2. Auteur

    Peine De Mort

    En Avril, 2015 (10:54 AM)
    Diouf interdisait les immeubles on respirait de l air pur et la brise venait de partout a DAKAR en ce temps ce sont seulement les batiments des colons qui etait anciens . L arrivee des voleurs au pouvoir en 2000 c est le debut de la poussee des immeubles de partout et de n importe ou et n importe comment ettoufant tout le monde , en periode de chaleur on arrive plus a respire;'

    Bandes de voleurs pilleurs de la republique vous devez tous etre executer
    • Auteur

      Non Pas Peine De Mort

      En Avril, 2015 (12:16 PM)
      mais camps de concentration ou ils travailleront gratooos pour le restant de leur vie à kédougou ! là on va voir certains,,,,,,maigrirrrrrr comme les files de fer pour faire sénasse=chainage ! à mamelle jai cru que le volcan s est réveillé,,,,,voir l éfondrement de 2 immeubles ! makhhhlaaaa il faut voir à l oeuvre ,,,,,,certains maçon,,,,,,doublééééé archithéque nééneu ,,,,,,! rééé ba daajjjji et bonjourrrrrr les dégats ! pas tous,,,,,mais à surveiller de prés 24 h_24 le gars qui fabrique les briques ,de meme le maçon cencé construire ,,,,,! à surveiller 24h sur 24 sinon future éffondrement ,,entérrement directe ,,,sur place ,pas besoin de yooffe ,,,,,garantie !! biensur y a maçon et maçon ,mais jai eu ma dose,,,,,,abracadabrante avec 1 certain,,,,,géo physicien,,,,,,,,morrt de rire ! mais bon y aura pas d éffondrement ni mort ,vu que jai surveillé du levé au couché du soleil en imposant mes normes ! aprés les avoir pris la main dans le sac,,,,,il se déchargea sur son pote,,,,avec fiiii senegal leu,,,,,donc faut t attendre à tout ,,,,,! or c été lui meme le comploteur vile à l origine de toutes les petites magouilles fausses factures que jai découvert ,tard mais tout de meme découvert que ce n été pas un pote ni homme de dieu,,,,,masque qu il porte comme une grande partie ,,,,,sous les tropics soit disant musulman
    Auteur

    Kamion

    En Avril, 2015 (11:10 AM)
    Kouniou dakh école rek nga dem doon maçon ba mécanicien. Aucune professionnalisme. Voilà les conséquences.  :fbhang: 
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (11:13 AM)
    C'est la faute des occidentaux et du franc cfa
    Auteur

    Anonyme1

    En Avril, 2015 (11:14 AM)
    FRANCHEMENT LETAT DOIT Y REMEDIER POUR UNE BONNE RESOLUTION A CE PROBLEME.ÄU PASSAGE POUR LES JOURNALISTES JE PENSE QUIL FAUT BIEN MAITRISER LA SIGNIFICATION DES TERMES AVANT DE LE METTRE EN TITRES

    IL PLEUT DES IMMEUBLES DEVRAIT IL PAS SIGNIFIER LE CONTRAIRE CEST A DIRE LES IMMEUBLES CONSTRUITS EN ABONDANCE.
    • Auteur

      Ok

      En Avril, 2015 (12:38 PM)
      bayilène corrigéwaté. il n'y a rien sur le titre. ce que le journaliste a voulu mettre en exergue c'est l'abondance des effondrements. n'a-tu pas lu "recrudescence des effondrements d'immeuble"?
      il a soulevé un débat intéressant, à mon avis, car les effondrements au sénégal sont devenus un véritable problème
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (11:19 AM)
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (11:40 AM)
    Le reel probléme se situe dans la qualité des matériaux de construction on construit avec des du ciment de bas de gamme la sococim fait dans la mauvaise qualité le fer indien est rouillé avant même le début de la construction, on ne tient pas en compte la topologie du terrain sans compter les maçons architecte et entrepreneur
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2015 (12:11 PM)
      le ciment sococim est le seul aux normes européennes en afrique de l'ouest
      le fait que les fers soient rouillés (en surface) est positif pour l'accrochage dans le liant
      le problème c'est plutôt l'ingénierie et les constructeurs incompétents et les propriétaires cherchant l'économie. (de: architecte/ingénieur diplômé)
    • Auteur

      @reply_author

      En Avril, 2015 (12:48 PM)
      au sénégal tout le monde est architecte même les maçons illettrés croyant que leur intelligence seule suffirait à bâtir tout avec leur propre norme avec des donneurs qui veulent faire des économies. on voit les résultats.
    Auteur

    Toubab Dialaw

    En Avril, 2015 (11:45 AM)
    Vous parlez de Dakar mais le pire c'est à Toubab Dialaw qui est une zone en construction où certains spéculateurs n'hésitent pas de construire sans les normes pour gagner plus d'argent et tout cela sous les yeux des autorités locales qui sont soient complices soient laxistes, beaucoup de ces vendeurs de sommeil construisent sans permis de construire. Pire il y a en même qui logent des écoles dans ces bâtiments hors normes vous imaginez le danger et quand vous les signaler aux services compétents c'est vous qui êtes considérés comme hors norme.
    Auteur

    Mounos

    En Avril, 2015 (11:50 AM)
    Dans tous les pays qui sont conscients de l'importance de leur peuple, se sont la nationaux qui détiennent au moins 80% des bâtiments, de l'industrie, en particulier celle du tourisme ! Faison en sorte que tous ces immeubles soient des proprétés de nationaux dans la plupart ! Les Libanais ont investi plus de 95% de leur secteur immoblier, il ne reste plus qu'à aller ailleurs où les peuples ne sont pas encore très éveillés dans le domaine de l'économie !
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (12:20 PM)
    Qui connaît les soit-disantes normes ici ? les DTU ? la réglementation ? environ 1 % des intervenants qui en fait ne sont que des amateurs incompétents et des propriétaires véreux cherchant "le moins cher" sans se soucier de la sécurité.

    Cotation internationale des praticiens (officiels) au Sénégal:

    Architectes : 10/20

    Ingénierie: 7,5/20

    Petite et moyennes entreprises: 6,5/20

    Grosses entreprises du BTP: 13/20

    Cotation générale du BTP SN : 6,2/20

    Risque et danger SN sur 100 = 84

    Durée de vie moyenne sécuritaire d'un bâtiment SN : 5,6 ans



    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (13:30 PM)
    Les vrais coupables sont ceux qui ne confie pas la construction de leur immeubles à de vrais spécialistes tels que les architectes ou ingénieurs civils.

    Pour faire des économies ,ils préférent les nons professionnels au péril de leur vies et celles des futures occupants!

    Un immeuble c'est pas seulement un dosage en ciment!!!!! mais de conception du systeme porteur et de son dimensionnement.
    Auteur

    Kamion

    En Avril, 2015 (14:50 PM)
    Kouniou dakh école rek nga dem doon maçon ba mécanicien. Aucune professionnalisme. Voilà les conséquences.  :fbhang: 
    Auteur

    Sos Hlm Maristes

    En Avril, 2015 (15:06 PM)
    Cela fait au moins 7 ans que les HLM Maristes ont été évacués.

    Aucune décision n'a été prise. c'est pourtant simple : Il faut démolir les immeubles et les reconstruire.

    Ce qui est sûr c'est que personne ne voudra assumer la moindre responsabilité sur ce gâchis.

    Il n'y a pas et il n'y ara pas de coupable.
    Auteur

    Tullius Detritus

    En Avril, 2015 (15:12 PM)


    Depuis quelques temps, en effet, il pleut des immeubles sur Dakar (joli titre).



    J’ai le souvenir d’une déclaration fracassante de l’Architecte — Ingénieur — Entrepreneur Pierre Goudiaby Atépa dans une interview donnée à R.F.I. puis reprise dans la presse écrite sénégalaise (ce devait être en 1994) :



    « Le problème au Sénégal, c’est que n’importe qui construit n’importe quoi, n’importe où, n’importe comment. »



    Pourtant, au Sénégal la réglementation existe. Les compétences persistent en termes d’architectes, de B.E.T., de Bureaux de contrôle et d’entreprises.



    Ne manque que la rigueur nécessaire à la bonne exécution des travaux.



    La négligence et le laisser-aller seraient-ils une fatalité ?



    1994-2015, plus de vingt ans ont passé...
    Auteur

    Anonymeclient De Sicap

    En Avril, 2015 (15:14 PM)
    DAKAR DEM DIKK METTEZ DU SERIEUX DANS VOTRE TRAVAIL. EN EFFET DEPUIS QUELQUES TEMPS LES BUS ARRIVENT SOUVENT EN RETARD LE MATIN (6HEURES). IL Y

    A TROP DE LAISSER ALLER. ET EN PLUS LES CHAISES SONT TRES SALES QUAND ILS SORTENT DU DEPOT VIA LIBERTE 5. D'AUTRES PART LES CHEFS DE GARE SONT OBLIGES DE COURIR DERRIERE LES RECEVEURS ET CHAUFFEURS. PRESERVEZ VOTRE OUTIL DE TRAVAIL MESSIEURS
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (15:25 PM)
    l'Etat a mis en place des structures telles que DESCOS, Direction de la protection civile, etc avec des budgets conséquents à la charge du pauvre contribuable que nous sommes ; qu'est-ce-qu'elles foutent ?
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (15:50 PM)
    au senegal la moitié des architextes sont des truands , comme l ' a cité quelqu un plus haut , tu leur donne ton argent et tu cours derriere eux pour recuperer les plans ,
    Auteur

    L'architecte

    En Avril, 2015 (17:43 PM)
    Si tu paies 2 francs à l'architecte au lieu de 100f, pensant faire des économies alors que les pseudo entrepreneurs et autres fournisseurs t'en bouffent 20, alors ils te font un boulot de 2frcs au lieu de bouffer des cailloux !
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (21:07 PM)
    Il y a des écoles de Formation de techniciens, d'ouvriers qualifiés, d'ingénieurs en génie civil. Beaucoup chôment. La qualité, c'est un tout. Du plan à l'exécution en passant par les calculs. Si le contrôle n'est pas effectué sérieusement sur une de ces étapes, la catastrophe est possible. Au Sénégal' il n'y a pas d'obligation de contrôle des matériaux! On importe, on vend. On fait du bénéfice. Si chaque Million de bénéfice était taxé pour le contrôle du matériau (certificat de matière), on aurait des chômeurs en moins car le bureau de contrôle devra embaucher des diplômés (malheureusement, Ça embauche le cousin ou neveu incompétent), et cela donnerait une garantie sur les matériaux. Les jeunes formés au CFBTP de Diamniadio devraient être organisés en GIE, et financés! Mais les politiques financent des jeunes filles ou garçons sans éducation, qui devraient servir, au mieux, que de tâcheront!
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (01:25 AM)
    Fer à béton de mauvaise qualité à Dakar!!!

    Attention aux industries chinoises qui cherchent qu'à s'enrichir et vendent le fer de très mauvaise qualité!

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email