Samedi 27 Novembre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Restauration du civisme : Le colonel de gendarmerie à la retraite Sankoun Faty préconise…

Single Post
Restauration du civisme : Le colonel de gendarmerie à la retraite Sankoun Faty préconise…

Instauration du service militaire obligatoire. Telle est, selon le Colonel de gendarmerie à la retraite Sankoun Faty, la voie royale pour restaurer les valeurs civiques au Sénégal.

Une position qu'il a défendue, indique Sud Quotidien, lors d'une conférence publique qu'il animait, dans le cadre des festivités marquant la fête de l'indépendance, au Cdeps de Sédhiou.


affaire_de_malade

15 Commentaires

  1. Auteur

    En Avril, 2019 (09:33 AM)
    Un service milltaire ou civique pour tout le monde, cela apprendrait la discipline et le civisme pour tous les citoyens. Je vote pour cela mais il faudrait aussi parler du cout car je pense que le service militaire est deha obligatoire mais pour des problemes de budget ne peut etre mis en place.
  2. Auteur

    Mooo

    En Avril, 2019 (09:41 AM)
    Le service militaire obligatoire est impossible dans un pays pauvre comme le Sénégal où même les étudiants n'arrivent pas à encaisser leur bourse correctement.En plus vu le cons de militaires qu'on a dans l'armée,ce sera juste pour frapper des gens qui en ont pas envie.En plus le premier à manquer de civisme dans ce pays c'est le président de la république mais personne n'ose le lui dire,même les milliardaires car le Sénégal est un meurt de faim par naissance,l'esclavage et les pillages de la colonisation sont passés par là.
    {comment_ads}
    Auteur

    Good

    En Avril, 2019 (09:47 AM)
    je suis civil et j'ai toujours défendu cette idée.

    Tout jeune de 18 ans doit rejoindre les rangs.

    l'état doit mettre en place un budget important.

    les jeunes doivent se spécialiser en classe de première sur trois ou quatre matières.

    Durant ses deux ans de formation,le jeune doit poursuivre ses études.

    Après les deux ans de formation,si le jeune décide de quitter l'armée.

    L'état doit lui indemniser d'une valeur de 3 millions au minimum.

    le solda ou le soldat en réserve peut conserver ces droit d'inscription dans une université public et d'autres écoles publics....
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2019 (09:54 AM)
    Ne serait ce que pour nous sécuriser dans le contexte géopolitique actuel je pense que ce serait une excellente initiative de la part du gouvernement ! Mais ce serait un service modulable, avec un temps de service obligatoire de trois ans pour tous les jeunes de 18 ans au moins à 24 ans ! Pour les étudiants ce sera un service minimal de une année à répartir sur les trois ans (ex 4 mois par an). Mais surtout renforcer l instruction civique et le "volontariat civique" (champs communautaires en milieu rural, pavage des rues, investissement humains) pour tous les élèves de 6 à 17 ans. CES ACTIONS NOUS PERMETTRONT REELLEMENT DE MISER SUR LES GENERATIONS 7 à 17 ANS POUR CHANGER LES PARADIGMES ET RETABLIR LA DISCIPLINE SEULE GAGE DE DEVELOPPEMENT DE CE PAYS !
    {comment_ads}
    Auteur

    Dougoup

    En Avril, 2019 (10:11 AM)
    Sankoun Faty noppal niou personne te connaît tu veux juste faire ton intéressant pour rester dans le game
    Auteur

    Boy Bambara

    En Avril, 2019 (11:03 AM)
    Pendant que les jeunes courent de région à région pour suivre le contingent qui s'occupe du recrutement, qu'ils passent des nuits entières dans la rue et dans des villes qui leur sont souvent étrangères, lui il parle de service militaire obligatoire....il faut d'abord prendre en considération la réalité de ton système avant de sortir de telles propositions.
    {comment_ads}
    Auteur

    Senegalus

    En Avril, 2019 (11:25 AM)
    SERVICE MILITAIRE OBLIGATOIRE C'EST UNE BONNE IDEE

    MAIS AU SENEGAL SEUL LES INDIGENES QUE NOUS SOMMES SERONT CONCERNES PAR CONTRE LA CLASSE DIRRIGEANTE QUI NE DAIGNENT MEME PAS SOIGNER LEUR FAMILLE DANS NOS HOPITAUX ET LES ENVOIS ETUDIER A L'ETRANGER NE FERONT PAS CE SERVICE MILITAIRE

    DONC CE N'EST PAS LA PEINE DE FATIGUER DAVANTAGE LES BADOOLAS QUE NOUS SOMMES

    PAYS DE MERDE
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2019 (11:48 AM)
    PARCE QUE VOUS PENSEZ QUE DANS L'ARMEE IL N'YA QUE DES VALEURS CIVIQUES ? PRENEZ N'IMPORTE QUEL OFFICIER GENERAL, OFFICIER SUPERIEUR? OFFICIER SUBALTERNE, OU SIMPLE SOLDAT, ENLEVEZ L'UNIFORME ET FAITES LUI PORTER UN SABADOR IL REDEVIENT LE BAOL BAOL OU LE SALOUM SALOUM LAMBDA...ALLEZ VOIR ALLER CHERCHER OU INTERROGER LE NIVEAU DE PREVARICATION ET DE JE NE SAIS QUOI ENCORE...
    {comment_ads}
    Auteur

    Abukeom

    En Avril, 2019 (13:37 PM)
    Il faudrait commencer par donner un sens au mot civisme. Définir en quoi cela consiste dans le quotidien...

    Notre Président parlait d'environnement dans son discours d'intronisation... c'est sûrement par là qu il faut débuter, car comment peut-on parler de progrès et de développement lorsque ce qui reste de nos forêts disparaît, lorsque tout le monde jette ses ordures sur la voie publique, lorsque les trottoirs sont encombrés de marchands, lorsque les canaux et canalisations sont obstrués, les travaux publics mal exécutés ou inachevés.

    Aucun programme, aussi ambitieux soit-il, ne peut réussir si on ne se préoccupe pas immédiatement de nettoyer notre pays, de gérer nos déchets, d'interdire l'importation (ou de les surtaxer) des produits polluants, de vérifier la qualité de ce qui est proposé à la consommation, de replanter par centaines de milliers des essences utiles aux générations futures... qu'est devenue la "muraille verte" de Wade ?

    Une promesse électorale qui n'engage personne.
    Auteur

    En Avril, 2019 (15:38 PM)
    Le service militaire est déjà obligatoire pour tout citoyen sénégalais de 18 à 65 ans, mais le SENEGAL a pris l'option de faire appel aux volontaires, pour des raisons budgétaires.

    On pourrait réfléchir à un service civil obligatoire pour tous ceux qui n'auront pas fait leur service militaire. Il s'agira d'affecter le citoyen, à la fin de ses études, au service des populations, dans un secteur correspondant aux conptences acquis. La durée peut égale à celle du service militaire légal de 2 ans. L'attestation délivré à l'issue devrait être une pièce obligatoire du dossier de recutemt pour un emploi dans l'Administration et le privé.
    {comment_ads}
    Auteur

    Tf

    En Avril, 2019 (16:09 PM)
    Service militaire obligatoire Pour qui ? dans un pays ou on peut naître sans être déclaré ou nos enfants sont jeté dans la rue a mendier ON a ni l'intention ni la volonté du bien
    {comment_ads}
    Auteur

    Afreeka

    En Avril, 2019 (17:20 PM)
    Apres le service militaire ,la plus part deviendrait des criminels par manque d'alternatives
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2019 (17:42 PM)
    Apprenez a toute cette jeunesse a netoye les rue avec fierte serrez un bonne chose Dakar est les sous regions sont trop sale l'Etat doit investir sur des camion des contenaire a recycle est des balais a toute la populations operation Set +
    Auteur

    Alioune Seck

    En Avril, 2019 (18:19 PM)


    Le défi de la jeunesse au Sénégal

    1/Quel est l’état de la jeunesse sénégalaise ?

    L’emploi et de l'avenir de ces jeunes sont des soucis. L’existence d’une loi sur le service militaire obligatoire déjà votée, promulguée et appliquée, partiellement (faute de ressources budgétaires) en 1968, devrait être un levier puissant dans la formation, l’occupation et l’emploi des jeunes de 18 à 34 ans.



    2/L’arithmétique simple



    D'un point de vue arithmétique, la situation de la jeunesse sénégalaise est assez simple. Chaque année 189 381 jeunes sont aptes au service militaire.

    Si 500 000 emplois ont été crees entre 2012 et 2019, au terme du septennat, pour un nombre 1325667 (7X189381) de jeunes arrivant sur le marché du travail, il en résulte que 825670 sont sans emploi en 2019.



    De 2019 à 2024, 946905(5X189381) autres jeunes âgés de 18 à 34 ans arriveront encore dans le marché de l’emploi.



    Faut-il alors jouer les Cassandre ? Assurément non. Doit-on " prendre le taureau par les cornes" et affronter cette réalité. Oui, je pense. Comment ? Par un service militaire partiel, progressif et a vocation universelle sur la base de ressources budgétaires et extra budgétaires facilement identifiables et mobilisables. Tellement la cause est juste et légitime.



    3/Avec quelles ressources financières et humaines ?



    Pour une durée de 12/24 mois à raison de 2000000 par soldat, plus les frais d’approche, d’investissement et d’équipement.







    Quant aux ressources humaines, elles sont abondantes et de qualité. Quelques dizaines d’officiers généraux sont en deuxième section. Sur les 375 lieutenants colonels et colonels inscrits dans l’annuaire des officiers, 360 seront admis à faire valoir leurs droits à la retraite et seront maintenus dans la réserve jusqu’à l’âge de 65 ans. Des sous-officiers et hommes de troupe, à la retraite, âgés de 43 à 56 restent disponibles dans la réserve légale des forces armées.



    Tous ces ex-soldats détenteurs d’un capital expérience extraordinaire ont encore un potentiel extraordinaire pour valoriser efficacement le dividende démographique du Sénégal et donner un sens véritable à « l’exception » des forces armées sénégalaises tant vantée dans le monde. Ces louanges, amplement méritées le seraient davantage si le chef suprême des forces armées décidait de miser sur la jeunesse. Ce faisant il innoverait dans le concert des nations en introduisant le concept tout nouveau du « service militaire partiel, progressif et a vocation universelle » pour mieux éduquer, instruire, orienter et pour accompagner l’émergence de la jeunesse.

    Ce serait aussi un service militaire partiel, progressif, a vocation universelle pour lutter contre l’émigration clandestine. A ce titre, toutes les récriminations sur les flux migratoires unilatéraux pourraient être contenues plus dignement car les efforts réels du premier chef d’état africain seraient alors, très certainement, salues par l’ensemble de la communauté internationale.

    Un pareil projet, inédit à l’échelle mondiale se heurterait a priori aux craintes d’une militarisation en masse de la société sénégalaise. Aux personnes susceptibles d’avoir de telles craintes, il s’agira de les rassurer ; car le Sénégal d’abord, n’a aucune volonté ou ambition d’expansion ou de conquête territoriale ensuite la constitution sénégalaise reconnait l’intangibilité des frontières.

    Alors pourquoi dons instaurer un service national ou un service militaire ? Pour relever principalement le défi d’enjeux de la jeunesse qui représente 40% de la population nationale. Quel est le défi : le chômage, la drogue, le « djihadisme », l’analphabétisme. Apre 59 années d’indépendance les structures traditionnelles de l’éducation, de l’emploi et de la formation n’ont pas jugulé les lourdes tendances. Voilà pourquoi il est nécessaire de changer de paradigme. En combinant plusieurs solutions d’ailleurs non exclusives les unes, les autres.et dans cette combinaison les forces auront un rôle important de formation, d’instruction et de prise de conscience dans de la discipline.

    Mais il ne s’agira pas de plonger brusquement un peuple épris de démocratie et de liberté dans un système rigide, brutal de hiérarchies militaires dans ses formes les plus caricaturales. Il faudrait plutôt aboutir à un changement radical de comportement des sénégalais. De petits gestes auront de grands effets : « ne pas uriner sur la voie publique, observer scrupuleusement le rang devant les guichets, ne pas encombrer la voie publique etc…).

    Est-il nécessaire d’avoir un service national ou un service militaire pour accomplir des gestes de citoyenneté. Certainement non. Mais après 59 années d’indépendance les choses vont de mal en pis. Les formules employées, à l’évidence, ne sont bonnes.

    Alors, nous sommes dans la nécessite d’explorer d’autres solutions. Et les forces armées pourraient aider à trouver les bonnes articulations. Et ce service original commencerait dès le collège à 16 ans pour embrasser une étape finale entre les 18 eme et 34 eme années des candidats selon des modalités adaptées au cursus scolaire, aux études poursuivies et aux métiers.





    Au-delà de l'aspect budgétaire, les forces armées peuvent former ces jeunes recrues à des métiers qui sont en forte demande. Des métiers du numérique et des services à forte valeur ajoutée mais également du bâtiment, des secteurs techniques ou de restauration. Cela en adéquation avec les agences ARSM (agence de réinsertion des militaires), ALFA (l’agence de logement des armées) et les directions de service des forces armées ainsi que les états-majors d’armée.



    Bien évidemment, ceci entrainerait une évolution des effectifs des forces armées sans dépasser le ratio de 3% des dépenses sur le PIB. Le Bengladesh, l’Inde le Pakistan et le Ghana ont réussi, dans une remarquable coopération armées-nation, à donner de l’espoir aux jeunes de 18 ans a 34 ans.



    Bien sur la défense n’a pas de prix ; mais elle a un cout. Tous les pays qui ont expérimente le service militaire obligatoire ou le service national l’ont fait à la suite de circonstances difficiles, voire tragiques (guerre mondiale, guerre civile, guerre de libération, guerre coloniale, guerre d’indépendance, etc…).La durée de ce dernier varie selon les pays et les époques : entre six mois et 3 ans. Actuellement 40% des pays membres de l’organisation des nations unies ont un service national ou un service militaire obligatoires.

    Le royaume du Maroc vient de réinstaurer le service après l’avoir abandonne pendant 12 années.

    Alioune seck











    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2019 (18:25 PM)
    L'ARMEE DOIT PRENDRE LE POUVOIR ET INSTAURER UN ETAT DE DROIT AU SENEGAL....
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email