La justice gambienne décide de frapper Yahya Jammeh au portefeuille

  • Source: : Webnews | Le 23 mai, 2017 à 21:05:57 | Lu 3977 fois | 4 Commentaires
content_image

Yaya Jammeh encadrés de sa garde rapprochée en 2016.

La justice gambienne a gelé lundi les biens de l'ex-président Yahya Jammeh, soupçonné d'avoir détourné plus de 50 millions de dollars (plus de 44 millions d'euros) avant son départ en exil, selon le ministre de la Justice.

Lors d’une conférence de presse ce lundi 22 mai, le ministre de la Justice, Abubacarr Tambadou, a déclaré que l’ex-président Yahya Jammeh avait personnellement ou indirectement procédé au retrait illégal d’au moins 50 millions de dollars de la Banque centrale de fonds appartenant à l’État. « Nous avons obtenu aujourd’hui une décision de justice gelant ou opérant une saisie sur les biens connus dans le pays du président Jammeh et les sociétés qui lui sont associées », a-t-il ajouté. Cette décision concerne 88 comptes bancaires au nom de Yahya Jammeh ou de ses associés ainsi que 14 sociétés qui lui sont liées.

C’est la première fois que le nouveau gouvernement évalue officiellement les avoirs retirés selon lui des caisses de l’État par l’ancien président gambien avant que ce dernier ne quitte le pays, en janvier, pour la Guinée équatoriale.

Juste après son départ, son successeur, Adama Barrow, l’avait accusé d’être parti en vidant les caisses du pays. « En l’espace de deux semaines, 500 millions de dalasi (environ 10,7 millions d’euros) ont été retirés par Yahya Jammeh », avait déclaré le conseiller du nouveau président, Mai Fatty, actuel ministre de l’Intérieur.

Collection de voitures de luxe

Mais ces accusations n’avaient pu être vérifiées à l’époque à Banjul. Adama Barrow avait même accepté de laisser son prédécesseur emporter tous les biens qu’il souhaitait, y compris sa collection de voitures de luxe.

La décision du 22 mai, précise le ministre de la Justice, vise à empêcher une liquidation ou une disparition des biens de l’ex-président et ne concerne que ses possessions en Gambie.

Yayha Jammeh contrôlait en Gambie des activités allant de la boulangerie aux fermes agricoles

Le président Barrow a limogé il y a une dizaine de jours le gouverneur de la Banque centrale et ses deux adjoints. Aucun motif n’a été rendu public pour ce limogeage mais cette décision serait liée à la découverte de la disparition de millions de dollars.

Yayha Jammeh contrôlait en Gambie des activités allant de la boulangerie aux fermes agricoles et était régulièrement accusé de mettre la main sur des secteurs commerciaux florissants.

Lors de l’élection présidentielle du 1er décembre 2016, Yahya Jammeh, battu par Adama Barrow, avait refusé de reconnaître sa défaite. Après 22 années passées au pouvoir, il s’est finalement résolu à quitter le pouvoir à la suite d’une intervention militaire de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et d’une ultime médiation guinéo-mauritanienne.


Auteur: Jeuneafrique - Webnews






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (4)


Anonyme En Mai, 2017 (04:40 AM) 0 FansN°: 1
il a assez d'argent pour vivre.tu nous emmerde avec cette histoire de jammeh,travaille c'est ce que l'on te demande
Anonyme En Mai, 2017 (07:28 AM) 0 FansN°: 2
la encore ils prouvent leur fourberie et de leur manque de couilles. vous le laissez emporter ses biens et apres vous dites qu'il a pris ceci et cela, une fois que vous avez demantele la structrure etatique, certes avec manquants, mais jadis solide...

eh ben vous allez pleurnichez longtemps bande de ventrus aux bedaines remplies de fondeh!
Anonyme En Mai, 2017 (08:41 AM) 0 FansN°: 3
Soyez indulgent avec la nouvelle équipe gambienne. Ils apprennent et ce n est pas facile aprés 22 années de gabégies de l ancien régime. ils ont le mérite de faire partir de ce petit pays un dictateur orgueilleux qui se disait Docteur sans étude supérieure.
Anonyme En Mai, 2017 (09:35 AM) 0 FansN°: 4
Franchement on ne comprend pas les Droits de l'Hommistes laissent cette ministre de l'Intérieur combattre les diolas du Fogny. Comment peut-on aliéner les terres d'autrui et s'accaparer des animaux d'autrui. J'invite Maï Faty à se ressaisir car elle va droit vers l'abîme de sa personne. Il y a des réalités locales que beaucoup de personnes ne maîtrisent pas. La terre et les animaux sont sacrés. Sous peu, on verra les conséquences. Pourquoi arrêter les frères de Yaya, prendre toutes les terres de ses ancêtres? Elle doit comprendre que la chose sacrée ne se négocie pas et elle va un jour quitter le pouvoir. :question: 

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]