NOUVELLES AUDITIONS À LA DIC LA SEMAINE PROCHAINE : Alioune Ndao piste Mme Mbaye, Lamine Faye, Aïda Ndiongue…

  • Par : Pape Ibou Faye | Le 18 janvier, 2013 à 10:01:11 | Lu 7846 fois | 12 Commentaires
content_image

NOUVELLES AUDITIONS À LA DIC LA SEMAINE PROCHAINE : Alioune Ndao piste Mme Mbaye, Lamine Faye, Aïda Ndiongue…

Le feuilleton autour de la traque des biens présumés mal acquis est loin d’être terminé. Après la Section Recherches de la gendarmerie nationale où ont défilé ces dernières semaines plusieurs pontes de l’ancien régime libéral, c’est au tour de la Division des investigations criminelles (Dic) de recevoir à partir de la semaine prochaine, d’autres proches de l’ancien Président de la République, Me Abdoulaye Wade. C’est ainsi que sont attendus dans les prochains jours à la Dic, Me Ousmane Ngom, ancien ministre de l’Intérieur, Mme Astou Mbaye, assistante de l’ancien Chef de l’Etat, Lamine Faye, le garde-du-corps et petit-fils de Me Abdoulaye Wade, l’ancien ministre de la Santé, M. Modou Diagne Fada et Mme Aïda Ndiongue, ancienne sénatrice.

La liste des personnalités visée par Alioune Ndao, le Procureur spécial près de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), s’allonge. Au groupe des sept qui avaient été nommément cités par M. Alioune Ndao, s’ajoutent désormais cinq autres personnalités sous l’ancien régime libéral. Il s’agit de Mmes Astou Mbaye, Aïda Ndiongue, Me Ousmane Ngom ainsi que les sieurs Modou Diagne Fada et Lamine Faye. D’après nos sources, la plupart d’entre ces cinq personnalités restées sur le territoire national, ont déjà reçu leurs convocations à se présenter à la Dic.

Sauf que concernant Modou Diagne Fada qui figure dans le lot, mais qui est député à l’Assemblée nationale, il faudra d’abord procéder à la levée de son immunité parlementaire, avant toute convocation à se présenter devant les enquêteurs. En tout cas, avec ces dossiers confiés par le Procureur spécial près de la Crei à la Dic, l’on note que les auditions des dignitaires de l’ancien régime se feront entre celle-ci et la Section Recherches de la gendarmerie nationale.

C’est dire que les dossiers sont dispatchés entre ces deux entités que sont la Section Recherches et la Dic. Autre fait notable, c’est que les convocations dans le cadre des enquêtes sur les biens présumés mal acquis commencent à s’étendre à d’autres personnalités qui n’ont jamais rien géré sous le régime du Président Wade. Et c’est ce que démontrent les convocations servies au petit-fils et garde-du-corps de ce dernier, Lamine Faye, son assistante, Mme Astou Mbaye et l’ancienne sénatrice, Mme Aïda Ndiongue. C’est dire que ce ne sont pas seulement ceux qui ont géré des deniers publics qui intéressent le Procureur spécial près de la Crei, M. Alioune Ndao. Une chose demeure certaine, selon nos informations, ces nouvelles auditions qui se feront à la Dic à partir de la semaine prochaine, promettent de gros déballages qui risquent de secouer toute la République.

 


Pape Ibou Faye

Articles similaires


Commentaire (10)


Degeuntaan En Janvier, 2013 (11:07 AM) 0 FansN°: 1
Fo k niou talaal seeni nounara bamou né niaay. kassara yiniou doone
Yale En Janvier, 2013 (00:36 AM) 0 FansN°: 1
pierre goudiaby t a pris nos terres aux almadies on etait 35familles et on devait se partager 45000metre carre t avais pris 3600m carre deja on etait pas d accort sur les 3600m et maintenant avec la complicite de certain cadres des impots surtout modou fall mr almadie t a pris 8790m carre et y a5 familles qui no rien meme pas un metre carre et t a depose le titre a la banque ecobanque pour un pret de 1500000000f un milliard cinq cent millions de fcfa voleur wait and see voleur du siecle
Tandekha En Janvier, 2013 (12:00 PM) 0 FansN°: 2
wakh nga degg fada mi nga khamné amoulone dara téye mou nekk milliardaire. Mais pas de demi mesure il faut auditer tout les suspects

Khady En Janvier, 2013 (12:52 PM) 0 FansN°: 3
Sonounène si audit tèye audit souba. Nous les jeunes on avait repris confiance au lendemain de cette deuxième alternance mais maintenant on commence à se décourager puisqu'on ne voit aucun signe de développement . Franchement on veut des programmes concrets, des activités qui créent de la croissance, des institutions fortes et non d'hommes forts où le pouvoir du chef de l'état est limité par un pouvoir judiciaire indépendant, une assemblée nationale représentant le peuple,une bonne politique de délocalisation afin de mieux déléguer les responsabilités. Pourquoi ne pas délocaliser la présidence de la république dans une autre région du Sénégal par exemple ziguinchor qui constitue un secteur prometteur, où le président sera mieux concentré sur l'avenir du pays, où il pourra être confronté à la réalité du terrain. Que fait un ministre de l'agriculture à Dakar, un ministre du tourisme à Dakar, un ministre de l'industrie à Dakar, un ministre du sport à Dakar..... Dakar est saturé et n'est donc pas favorable à la création de croissance. Créez des villes nouvelles dans les différentes régions facteurs de développement qui pourront absorber tous ces jeunes détenteurs de diplôme aussi bien locaux qu'internationaux, des jeunes exerçant les métiers du batiment, de la mécanique, menuiserie, coiffure....Pourquoi autant de bruits sans suite sur ces audits, alors qu'ils auraient pu se réaliser dans la discrétion, rappatrier les fonds sans tambour major sans que les autres secteurs ne soient paralysés..Tous ces ministres devaient résider dans les différentes régions du sénégal nommer de vrais technocrates à leur coté ces derniers mettront les bonnes personnes à la place qu'il faut qui vont réflèchir élaborer des programmes adéquats ainsi qu'avec le budget qui leur est alloué mener à mieux leur mission..Mais ces gens là ne font que discours discours discours et ne savent pas démmissionner s'ils ne savent incapables de gérér leurs missions, ne faisant que tatonner tatonner tatonner, mentir mentir mentir, bluffer, bluffer,fête fête fête thiahanne rek lagnou yakamti en commençant par leur président qui ne cesse de prendre du poids illustrant à bien qu'il ne travaille pas beaucoup mettant ainsi en otage l'avenir de notre cher et beau pays. C'est triste
Xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx En Janvier, 2013 (13:12 PM) 0 FansN°: 4
AMM NGUENE BLEM NAK VS AVEZ AFFAIRE AU COMMISSAIRE CISSE . IL FAUT DEMANDER A Me SALL . RAK TAK IL LUI A FOUTU AU EN TOLLLLLLLLL.

Warxa En Janvier, 2013 (13:39 PM) 0 FansN°: 5
seneweb protege les magistrats vereux en censurant mes denonciatons de ceux ci.complices de ces bandits de grands chemins
Ba2 En Janvier, 2013 (18:42 PM) 0 FansN°: 6
Ce procureur Ndao doit être tres malade.A ce rythme on risque d´exposer sur la voie publique tous les secrets d´Etat.Peut être que Bruno Diatta sera le prochain à être convoque.Les persones menacées seront obligées pour se defendre d´etaller tout ce qu´elles savent.A la guerre comme à la guerre!Ces gens n´ont jamais geré des biens publiques.Si toute personne qui recoit qqc du Pdt doit être convoquée, il faut commencer par les grands marabouts.Je suis pour un audit des procureurs!C´a ne doit pas être seulement du zele.
Xbox Emg En Janvier, 2013 (18:43 PM) 0 FansN°: 7
Mr ndao.demande a mbaye gueye emg les taxi skoda

L immeuble colle a emg au nom de pathe son comptable

Les. Impots. Il doit plus de 490 millions. Au fisc

La douane. Ces placements financiers a Dubai

Que dieu te protege. Mr. Le procureur
X En Janvier, 2013 (19:35 PM) 0 FansN°: 8
À QUAND LE VÉRITABLE AUDIT DES "AGENCES DE WADE" ?

Packou En Janvier, 2013 (22:23 PM) 0 FansN°: 9
"DEGUEUNTAAN " POSTE No 1, TU M'AS FAIS RIRE COMME PAS POSSIBLE.
Sammuel En Janvier, 2013 (10:27 AM) 0 FansN°: 10
je pensais dont mr le procureur déclarait les audits et que la société civile disait que les 400 000 milliards dans les terres arabes les paradis fiscaux en France et les titres fonciers aux états unis les milliards a guetter ....etc etc. je pensais que chaque semaine on va emprisonner quel qu un avec des preuves palpable.si le pds n avait pas montré que ces 35 /100 des élections sont la jusque à présent on aurait du les mettre en prison .

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]