Mercredi 24 Juillet, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Banner 01
Technologie

L'accès au téléphone mobile devrait doubler en Afrique d'ici 2020

Single Post
L'accès au téléphone mobile devrait doubler en Afrique d'ici 2020

Près de 80% des 800 millions d'habitants de l'Afrique sub-saharienne devraient avoir accès à des téléphones portables d'ici 2020, le double du taux de pénétration actuel, estime la fédération professionnelle des télécoms GSMA.

Mais pour atteindre cet objectif, des aides publiques seront nécessaires pour que la couverture puisse atteindre les zones les plus reculées, selon cette association qui représente les principaux opérateurs de téléphonie mobile dans le monde. 

 En effet la progression des services mobiles, plus gourmands en bande passante que les simples communications vocales, dépend notamment de l'attribution par les autorités de bandes de fréquences suffisamment larges, a déclaré Mortimer Hope, directeur de GSMA pour la zone Afrique.

"Les services mobiles en sont encore à leurs balbutiements mais nous aimerions qu'ils soient accessibles partout où les communications vocales sont déjà possibles. Les infrastructures supplémentaires nécessaires ne sont pas si importantes qu'on pourrait le penser", a-t-il déclaré à Reuters en marge du Forum économique mondial sur l'Afrique qui se déroule actuellement au Cap. 

 Une diminution des taxes sur les smartphones afin de les rendre plus abordables constitue un autre élément nécessaire à un déploiement optimal de l'internet mobile, a-t-il ajouté.

A l'heure actuelle, environ 15% des Africains peuvent accéder à internet par l'intermédiaire de leur téléphone portable.

Selon lui, bien que conscients du potentiel économique que représente la téléphonie mobile, les gouvernements africains sont parfois lents à mettre en place le cadre réglementaire nécessaire à son expansion. 

 De nombreux gouvernements ont développé des programmes pour l'internet mobile mais "le problème c'est que très souvent ces plans restent dans un tiroir et ne sont pas mis en oeuvre", a relevé Mortimer Hope.

Le principal opérateur de téléphonie mobile en Afrique est le sud-africain MTN. Son compatriote Vodacom et le français Orange sont également des acteurs importants du marché.

(Ed Cropley; Myriam Rivet pour le service français, édité par Véronique Tison)

Article_similaires

2 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2015 (10:16 AM)
    800 MILLIONS de consommateurs !

    c' est une MANNE à protéger absolument pour vos usines

    tant qu'ils sont pas producteurs ça va..................................

    je vais me cacher
  2. Auteur

    Sentinelle

    En Juin, 2015 (14:14 PM)
    "Sonatéliens : où êtes-vous ? Juste un petit service rapide, spontané (en passant ou en lisant), gentil, utile, gratuit et bienfaisant. Tangkhamlou pas bon et puis la répétition est pédagogique dans un service continu. Juste se sentir concerné et aider. Il faut savoir prévenir et anticiper les besoins, critiques, demandes… Suggestions des clients à lister et à satisfaire… Beaucoup de petits soucis depuis le départ de Cheikh Tidiane Mbaye. Régression pas possible. Vives mesures perso, nouvelles, économiques, modernes, avant-gardistes et surtout adaptées au marché et à nos attentes spécifiques. Eviter assurance ex-monopole. SONATEL : fournisseur et détaillant = concurrent déloyal TIGO et EXPRESSO (bizarre, illogique et obligation douloureusement acceptable). Rendre le volet Accueil-Commercial plus pertinent, plus sincère et plus participatif pour que les clients s’y retrouvent dans la sincérité gentille mais positive et diligente. Tout est dans le ton, le regard, l’attitude… et le répondant ; mécaniquement c’est le flop comme chez les fonctionnaires blasés.

    Nouveaux Kiosques ORANGE :

    . très encombrants pour l’environnement, la circulation et l’esthétique comme le tapage post-fêtes des promotions du secteur informel). Imaginer + TIGO et EXPRESSO ;

    . décevants pour les détaillants privés déjà agréés. C’est des revenus supprimés pour d’autres emplois. C’est du pareil au même localement. Seulement, il est préférable de stabiliser ceux qui sont déjà là, qui y croyaient et avaient déjà investi. Eviter syndrome cabines téléphoniques et cyber. Changement de cap et formation possibles pour ces travailleurs à rendre plus formels… Ne pas les prendre comme des testeurs ou éclaireurs à jeter comme des chiffons sans aucune considération pour leur devenir et activité.

    Consciencieusement, sincèrement et sénégalaisement socialo-émergent (pour tous)"

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR