Samedi 31 Octobre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

Affaire des 52 attestations du Cesti: La lettre qui démonte le Saes

Single Post
Affaire des Attestations du Cesti
L’affaire dite des 52 attestations du Cesti délivrées à des étudiants béninois est loin de connaître son épilogue. Ce, malgré la condamnation pour diffamation du secrétaire général de la section Saes, Mouminy Camara, à 6 mois assortis de sursis et d’une amende d’un million francs Cfa. En effet, alors que les syndicalistes ont décrété un débrayage de 72 heures à partir de ce lundi, Seneweb a obtenu une lettre des auditeurs de la formation Cnman/Cesti adressée au recteur de l’Ucad, le 25 novembre dernier et qui conforte la directrice, Cousson Traoré. 

Les auditeurs béninois à qui les attestations dénoncées par la section Saes du Cesti ont été remises ont démenti les allégations selon lesquelles ils n’ont pas été évalués dans les différents modules lors de leur formation. 
Dans une lettre adressée au recteur de l’Ucad, le professeur Ibrahima Thioub, au nom du Collectif des auditeurs, Henri N’dah-Sekou informe que dans les faits, ils ont «effectivement composé individuellement ou en groupe, selon les modules, dans toutes les matières et les listes de présence avaient été établies et signées au fur et à mesure du déroulement de la formation». 

Dans le document, le collectif rappelle que sur «120 auditeurs sélectionnés pour prendre part à la formation, seulement une soixantaine de professionnels ont suivi les différents modules dispensés à cet effet, à partir du 13 avril 2015 à Cotonou». 
Les auditeurs rappellent aussi qu’au bout «de huit (8) mois, le Cesti a annoncé la suspension de la formation pour des raisons d’ordre financier». Une suspension qui, précise-t-il «aura duré quatre (4) ans». Mais, informent Henri N’dah-Sekou et ses camarades, «la formation a repris le mardi 11 juin 2019 à Cotonou avec les trois modules restants dont le dernier, ‘’l’Anglais des médias’’ dispensé par la directrice Mme Cousson Traoré Sall du 17 au 22 juillet». 
Ils renseignent que «Mme Sall, arrivée plus tôt à Cotonou, a été suivie une semaine plus tard par le directeur des Etudes du Cesti, M. Mamadou Ndiaye, et le chef du projet de formation, M. Mamadou Koumé, pour la délibération et la remise des attestations». 
C’est ainsi, informe le collectif, que «sur 66 prétendants, 52 ont pu tirer leur épingle du jeu». Après avoir donné toutes ces explications, les signataires de la lettre ont regretté la tournure prise par cet évènement. Pour eux, ces allégations «n’honorent personne, en tout cas pas le Cesti dont la réputation a été solidement établie ici, au Bénin, à travers la formation de plusieurs promotions de journalistes nationaux».
Liste des Récipiendaires

1 ADADJA Arnaud Codjo
2 ADANLAO Y. O. A. Serge 
3 ADJOMASSOKOU Jean-Discipline 
4 AGBEHOUNKO Medice
5 AGOI AGOSSOU Adandé Thanguy
6 AÏHONNOU Martin 
7 AKPONNA Latowon Hermine
8 ALLABI Alain Dieudonné
9 ALLADAYE Gbénoukobo Hospice
10 ANIAMBOSSOU Cossi G. Raoul Florentin
11 ASSOGBA Koffi Ayétan Alexis
12 AVOCEVOU Gbètognon Roger
13 BANNI WALI Adamou
14 BASSAO Gomina Firmin
15 BIO SE OROU SE Adam
16 BOHOUN Adonis-Morel 
17 DASSI Minasou Fifawa Clarisse
18 DIOGO Maxime Corinne Josette.
19 DOSSOUMOU SALOMON Angelo
20 DOSSOU-YOVO Comlan Guy
21 ELIJAH Y. Samuel
22 FATONKPO Tolodé Hippolyte
23 GBAGUIDI Judicaël Janvier
24 GBODOU Augustin
25 HADONOU Myriam Sonia Akouavi
26 HOUANDJA Ayao
27 HOUENOUKPO Anselme
28 HOUETO Virginie 
29 HOUNDJO Codjo Albérique Martial
30 HOUNSOU Mèdessi Polycarpe 
31 KIDJASSOU Hubert
32 KOUGNANDE Fortunée Yannick
33 KPINSO Affi Estelle.
34 KPOKAME Kouadio Hermann
35 LOGBO Sèna Romuald Domar 
36 METON Mèdénoukoumin Alexis 
37 N’DAH-SEKOU Tèhifiéti Henri 
38 NASCIMENTO Mahugbé Alain Euphrem
39 SAIZONOU B.Y.G.Aurore
40 SANOUSSI Adjokè Wouliatou
41 SESSOU Urbain
42 SOSSA A. Bismarck Ferry
43 SOSSOUKPE Gervais
44 TCHIAKPE Rosemonde Raymonde
45 TCHIBOZO Edmond Brice
46 TOGBE Ayabavi Léïla
47 TOKPONOU Codjo Joël
48 VIGNON Cossi Simon 
49 YAÏ Afolabi Isac
50 YANTEKOUA Boni
51 YESSOUFOU DJIBRIL Charfiou Alladé
52 ZOHOUNGBOGBO Yélian Euloge


8 Commentaires

  1. Auteur

    Le Cestien

    En Janvier, 2020 (14:56 PM)
    Quel courage MM. Koumé et Hado ! Continuez la manipulation puisque c'est ce qui vous reste comme argument
  2. Auteur

    Khabane

    En Janvier, 2020 (14:57 PM)
    En tous cas, j'apprécie la détermination de ces syndicalistes.
    Auteur

    Le Passant

    En Janvier, 2020 (15:02 PM)
    C'est normal que ceux qui ont bénéficié de ces attestations défendent leurs parrains, au risque de ne pas les perdre pour cause d'annulation. Quel intérêt pour Seneweb de mettre en ligne une lettre déjà publiée dans la presse en décembre 2019 ? Ça pue la manipulation à mille lieux. La directrice n'a qu'à répondre aux questions posées par les syndicalistes.
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2020 (16:58 PM)
      la justice a tranché et ces syndicalistes ont été condamnés pour diffamation et injures publiques. ils devraient rentrer dans les rangs et s'épargner des condamnations plus lourdes. cette dame de fer est honnête et sait se faire respecter
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2020 (17:24 PM)
      la justice a condamné ces syndicalistes pour avoir diffamé la directrice. c'est très clair
    Auteur

    En Janvier, 2020 (15:19 PM)
    Koumé, le Djolof-Djolof, un Béninois ? Toi tu n'es pas sénégalais. Koumé est plus sénégalais que toi !
    Auteur

    Le Syndicaliste Ucadien

    En Janvier, 2020 (15:24 PM)
    Effectivement les questions sont simples : où sont les notes ? le procès-verbal de la délibération et la feuille de présence ? les notes des 52 signataires de cette lettre ? Il suffit des réponses de la Directrice du CESTI à ces questions pour régler le problème. Mais, j'ai l'impression qu'il y a quelque chose qui cloche.
    Auteur

    En Janvier, 2020 (16:11 PM)
    C'est honteux de s'acharner sur cette dame. Le saes pratique le terrorisme.
    Auteur

    En Janvier, 2020 (16:23 PM)
    Ce qui intéressé les enseignants du saes c'est moins les béninois que la directrice du CESTI qu'ils veulent déstabiliser. Dans tous les cas, ils sont complices de cette formation au rabais à la carte.
    Auteur

    Djolof-djolof

    En Janvier, 2020 (19:01 PM)
    Il faut vraiment manquer d'arguments pour diffuser cette correspondance. Triste et lamentable pour de soi-disant enseignants en communication

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email