Vendredi 06 Août, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Embouteillages à Dakar : Une concentration nuisible à la sante et à l'économie

Single Post
Embouteillages à Dakar : Une concentration nuisible à la sante et à l'économie

Les embouteillages monstres ne sont plus l’apanage de la route nationale n°1 et des autres routes et rues de Dakar et sa banlieue. Les usages de l’autoroute à péage n’échappent pas à ces bouchons qui, en plus de causer de grands retards, ne sont pas sans conséquence sur la santé des populations. 
 
En effet, la pollution émanant de la fumée des voitures, plus perceptible pendant les embouteillages notamment aux heures de pointe, est très nuisible à la santé des populations, déplore le chef de Centre de gestion de la qualité de l’air, Aminata Diokhané. Que dire du coût de ces embouteillages bouchons qui font perdre au Sénégal plusieurs milliards, chaque année ?
 
AUTOROUTE A PEAGE : Encore un avenir en… embouteillages
 

Entre tarifs exorbitants, problème d’éclairage, agressions et les nombreux cas d’accidents coutant la vie parfois à des usagers, la gestion de l’autoroute à péage est de pus en plus décriée par des populations. En dehors des nombreux cas d’accident de la circulation mortels, dont l’un des derniers en date est celui de Papis Baba Mballo du Collectif Gelongal survenu dans la nuit de vendredi à samedi dernière et suscitant une indignation générale ou presque, au point de faire sortir les autorités de leur réserve, les embouteillages monstres sont devenus monnaie courante sur l’autoroute.

Cette infrastructure conçue pour désengorger la capitale et pour la mobilité rapide est en train perdre cette vocation. En atteste, désormais, tous les jours ou presque, des usagers sont obligés de faire avec ces encombrements aux heures de pointe, en allant à Dakar, au travail, ou en sortant du centre ville et environs. Et, ce ne sont pas ceux qui ont emprunté cette autoroute de l’avenir, hier lundi matin vers 9h, dans le sens Pikine-Dakar qui diront le contraire. Il fallait s’armer d’endurance et de patience pour venir à bout du long file de voitures qui s’étendait du technopôle au pont de Malick Sy, et même au-delà. Le tout dans un cocktail de grondement de moteurs, de klaxons et fumée noire se dégageant des pots d’échappement de certains véhicules, surtout de transport en commun et gros porteurs. Quid du spectacle désolant au niveau de la station de péage de Post-Thiaroye, tous les soirs, à la descente du travail?



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email