Dimanche 23 Janvier, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

Pénurie de dosettes d’huile: L’Etat songe à une subvention

Single Post
Pénurie de dosettes d’huile: L’Etat songe à une subvention

Ce mardi, à Nord-foire, le jour avait fini de s’installer quand Fatima se présentait devant le boutiquier. Le  panier coincé entre la taille et le bras, elle est à la quête d’une denrée rare que même son boutiquier attitré ne parviendra pas à lui offrir. «La dosette d’huile de 350 francs Cfa, on n’en trouve plus. Nous qui avons une dépense quotidienne limitée, nous ne pouvons pas nous offrir une bouteille de 1 litre. Il ne nous resterait rien alors pour faire le reste des achats pour le repas de midi», balança la dame, peinée.

En effet, depuis quelques jours, les consommateurs font face à une absence des sachets d’huile et de la dosette vendue à 350 francs Cfa. Et Amadou le jeune boutiquier, dont l’échoppe est nichée dans les profondeurs de Sacré-Cœur 3, a pour le moment du mal à donner une explication sur l’origine d’une telle situation: «Moi je vais m’approvisionner parfois à Grand-Yoff, en ville ou à Castor. Mais, ce qui est clair, c’est qu’on n’en trouve plus. Les sachets et la dosette de 350 c’est fini, on en voit plus», regrette-t-il. Le boutiquier renseigne même, que l’huile est aujourd’hui difficile à avoir. Et les coûts ont monté d’un cran: «Globalement les prix de l’huile ont haussé. Par exemple le carton qui contient 12 bouteilles de 1 litre, qui coûtait 13 000 francs Cfa est aujourd’hui vendu entre 16000 et 17 000. Il compte 12 bouteilles. Le litre coûte 1500. Avant c’était à 1200 francs Cfa», dit-il.

L’industriel a arrêté la production

Le Directeur Du Commerce Intérieur, Ousmane Mbaye, joint par nos soins, a expliqué les raisons véritables de l’absence, sur le marché, de ces formats d’huile. «C’est vrai que ce format est aujourd’hui en manque depuis pratiquement plus d’un mois. Et c’est  parce que la production est à l’arrêt», justifie-t-il. Si l’industriel a décidé d’arrêter la production de ces formats, c’est que sur le marché mondial, les prix des intrants de l’huile ont cru, faisant hausser les prix de la denrée. Puisqu’au Sénégal, les prix de ces dosettes sont homologués, l’entreprise n’a pas la latitude d’augmenter leurs prix. Elle a décidé d’arrêter leur production : «L’industriel ne peut pas augmenter le prix comme il le souhaite, car c’est un prix qui est homologué. Donc de deux choses l’une: soit  on corrige l’arrêté d’homologation pour autoriser une augmentation des prix, ou que l’Etat lui demande de maintenir le prix et de lui payer le différentiel».

L’Etat veut subventionner le prix

Le Directeur du Commerce intérieur assure que l’Etat du Sénégal est en train de travailler avec l’industriel sur une subvention afin que ce dernier reprenne la production des dosettes sans  hausse des prix aucune: «L’Etat a opté pour cette deuxième option là. On est en train de travailler sur les modalités de prise en charge de cette subvention. Et l’entreprise attend qu’on lui notifie tout cela. Donc, ce sur quoi le gouvernement travaille, en rapport avec l’industriel concerné, c’est de maintenir les prix en l’état et de subventionner le gap. Nous avons tenu une réunion afin de déterminer la moins-value pour l’entreprise. Car le gouvernement ne voudrait pas que ce format social connaisse une augmentation du prix. L’Etat souhaite que l’industriel maintienne ses prix et qu’il le soutienne en termes de subvention. C’est sur quoi nous travaillons avec les services du ministère des Finances et nous pensons que d’ici peu, le dossier sera décanté et la production va reprendre », a indiqué M. Mbaye.

Il renseigne que pour l’huile de soja et l’huile de tournesol, les autres formats existent bien sur le marché. Mais quand même, du fait de la hausse sur le marché international, ils ont aussi vu leurs prix «varier légèrement». Les formats de 20 litres, quant à eux, sont aujourd’hui présents sur le marché. Et leur coût commence à amorcer une tendance baissière, se réjouit-il.

Youssouf SANE


affaire_de_malade

8 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (19:23 PM)
    Youssouf sane fait partie de ces doulnalistes qui veulent être invités au banquet des vautours :fbhang:  :fbhang: 
  2. Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (19:56 PM)
    LE DG DE LA SENELEC A BIEN RAISON. IL Y A DES FRAUDEURS. Il y a quelques mois la presse titrait :Vol d’électricité, le patron de la Satrec paie 300 millions de FCfa à la Senelec pour échapper à la prison

    il ne faut pas s'étonner de la réaction de Monsieur 10% NDAO

    Demandez a Momar NDAO combien lui verse Chaikou Haidouz.

    La presse lui permet d'avoir une tribune pour vendre son image.

    Après tous les efforts fournis par l'Etat et les sacrifices des Sénégalais; le Président Maky SALL ne doit pas accepter ces traitres qui veulent saboter le redressement de la SENELEC.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (21:03 PM)
    Installation et réinstallation de tous vos systèmes et logiciels sous windows. Nous sommes disponibles à tout moment pour un travail vite fait et bien fait. Ns avons à notre disposition toutes les versions de windows et plein de logiciels dont vous aurez besoin.. 7 6 2 9 4 6 3 1 3
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (07:35 AM)
    7.7.4.8.1.0.2.1.4.a ba-sse de plan-ntes con-tre l’ej-jaculation ppr-ecoce le mm-anque d’appp-etit sex-xxuel la faib-bblesse due a la moo-lllesse ou la diffic-kulte d’avo-oir une errr-ection ou de main-tttenir une errrec-tion l’aaaasper-mie l’azzzzoosper-mie l’oligooosper-mie la fai-bbbblesse sexx-xxuelle due au dia-bbbbete. aggran-dissemmment de la vver-ge au bout d’un trrrai-tement qui dure 4 semmmai-nes et vous retttrou-verez votre jjjjeu-nesse trai-ttttement hemmmmmo-rroïde inteeer-ne et ex-teeeerne par appli-cation lo-cale avec cicatri-sation apr-es 30 jou-rs.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (09:13 AM)
    Bonjour,



    il manque dans l'article plus de précision sur le nom de l'industriel. De quel société on parle ? Pourquoi il n'y a pas plusieurs industriels sur le marché de la production d'huile ? Y a t'il un monopole caché... Sur le marché internationale de prix de l'huile est à 786 francs le CFA le livre environs. Pourquoi au Sénégal le double ? Qu'est ce qui peut expliquer ce gap ?



    Si vous avez des réponses à mes questions je serais interessé de savoir.

     :interrogation: 
    Auteur

    Citoyen

    En Mars, 2017 (09:17 AM)
    Le Directeur du Commerce intérieur assure que l’Etat du Sénégal est en train de travailler avec l’industriel sur une subvention afin que ce dernier reprenne la production des dosettes sans hausse des prix aucune: «L’Etat a opté pour cette deuxième option là. On est en train de travailler sur les modalités de prise en charge de cette subvention. Et l’entreprise attend qu’on lui notifie tout cela. Donc, ce sur quoi le gouvernement travaille, en rapport avec l’industriel concerné, c’est de maintenir les prix en l’état et de subventionner le gap. Nous avons tenu une réunion afin de déterminer la moins-value pour l’entreprise. Car le gouvernement ne voudrait pas que ce format social connaisse une augmentation du prix. L’Etat souhaite que l’industriel maintienne ses prix et qu’il le soutienne en termes de subvention. C’est sur quoi nous travaillons avec les services du ministère des Finances et nous pensons que d’ici peu, le dossier sera décanté et la production va reprendre », a indiqué M. Mbaye....



    A force de répéter que l'état ne souhaite pas une augmentation du prix de la dosette d'huile, tu deviens ridicule! tout le monde sait que la protection du consommateur est le cadet de vos soucis.

    Et le comble, tu nous dits que la situation "va se décanter"; alors elle est "trouble"?, "nébuleuse"?...

    Arrêtez d'utiliser des mots à tord et à travers, allez voir le "Larousse" d'abord.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (10:11 AM)
    Bonjour,



    ce qui manque dans cette article est le nom de l'industriel. Il y a t'il un monopole sur la production d'huile ? L huile au niveau mondial est vendu en moyenne à 786 francs CFA le litre. Pourquoi au Sénégal il est vendu le double du prix au niveau mondial soit 1400 francs CFA le litre ? :interrogation:  Si vous avez un début de réponse je serais intéressé de savoir. Wassalam
    {comment_ads}
    Auteur

    Famouya

    En Mars, 2017 (11:40 AM)
    Bonjour, personnellement je vois que l'huile qu'on vent maintenant n'est pas normale, car quand je met de l'huile pour la friture ça dégage une odeur bizarre et pourtant j’utilise l'huile "jadida" et "lesieur qui est de marque sénégalaise" et ça dérange même le gout c'est pas bon.

    avant l'huile "Jadida" n’était pas comme ça.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email