News

Crise scolaire, PSE, arnaque sur le carburant : les cadres de libéraux défoncent le régime de Macky Sall

Le jeudi 23 Avril 2015, s’est réuni à la Permanence Omar Lamine BADJI, le bureau de la Fédération nationale des Cadres libéraux à l’effet d’examiner la situation politique nationale et la vie du parti. Appréciant la situation politique nationale, la FNCL constate "l’absence de réponses satisfaisantes et l’incurie du gouvernement face aux crises multiformes qui touchent quasiment tous les segments de la vie nationale". 

 

Meeting de l'Apr à Paris : Des sénégalais dénoncent la mise à la disposition de Me Sidiki Kaba des véhicules de l'ambassade

Le séjour à Paris du ministre de la Justice, Me Sidiki Kaba, fait grincer des dents. Plusieurs Sénégalais vivant à Paris ont été sidérés de voir que pour des activités politiques, le ministre soit doté de la logistique de l'ambassade du Sénégal en France. Ce qui, selon eux, jure d'avec la "gouvernance sobre et vertueuse" que le Président de la République, Macky Sall, prône.

 

Présidentielle : Lobbying à Paris en faveur de la candidature d’Aissata Tall Sall

La maire socialiste de Podor pourrait bien avoir ses chances à la présidentielle de 2017 ou 2019. Telle est la conviction de compatriotes établis à l’étranger, dans la capitale française. Des responsables politiques socialistes qui ont pour noms Doro Sy et Birahim Camara. En effet, lors d’une réunion tenue samedi dans le 18e arrondissement de Paris, les deux rivaux se sont donné la main en vue de soutenir la candidature de l'avocate et ex-porte-parole du Ps, Aissata Talla Sall à la présidentielle prochaine. Doro Sy et Cie...

 

Me Ousmane Sèye : “ Il y a plusieurs Sénégal, plusieurs sénégalais”

Me Ousmane Sèye, avocat à la cour et allié du Président de la République, Macky Sall, soutient qu'il y a plusieurs disparités au Sénégal. “Il y a plusieurs sénégalais, plusieurs Sénégal. Il y a le Sénégal de la richesse, les sénégalais qui sont riches. Il y a des sénégalais qui sont moyennement riches. Il y a des sénégalais qui sont très pauvres. Et c'est ça qui crée le malaise dans ce pays. Parce que ceux qui sont riches constituent la minorité. Ceux qui sont moins riches, c'est la moyenne des sénégalais...

 

Moustapha Cissé Lô : «Avec 5 ans, demain, Idrissa Seck, fort et tortueux, peut amener les mandat à 8 ans »

Le patron de Rewmi, Idrissa Seck, empêche véritablement le camp présidentiel de dormir. Sinon, comment comprendre que Moustapha Cissé Lô, vice-président de l'Assemblée nationale et un des ténors de l'Alliance pour la République (Apr), le convoque pour justifier la non-réduction du mandat du président de la République de 7 à 5 ans. “Prenez vos dispositions. Votez non au référendum. Dites que vous voulez 7 ans renouvelables une fois. Je suis contre toute forme de réduction du mandat. Je ne parlerai jamais de 2017 pour...

 

Mansour Faye : “Je n'ai pas été hué pour ma gestion”

Copieusement hué samedi lors du face-à-face du tournoi de lutte organisé par la Télévision numérique terrestre (Tnt) à Saint-Louis, le maire de la localité et ministre de l'Hydraulique, a marqué son étonnement. “Ça se passe de commentaire. Le public devait être intéressé par la lutte, parce que ce sport est très bien aimé des Saint-Louisiens. Je suis un sportif. Ce sont des jeunes qui s'expriment d'une certains manière, mais ce n'est pas par rapport à notre gestion”, dit-il. Des propos rapporté par...

 

Liquidation politique de Aïda Mbodj -Wade et Fallou Mbacké accusés

Le parti démocratique Sénégalais  dans la région de Diourbel vient d'être éclaboussé par une affaire qui risque de faire couler beaucoup d'encre. En effet, à travers un point de presse organisé , ce samedi , dans la commune de Bambey,  les proches de madame Aïda Mbodj ont accusé Serigne Fallou Mbacké d'avoir dégagé la somme de 150 000 francs pour financer un meeting de déstabilisation à l'encontre de leur leader . La somme , perçue par le biais d'un réseau de transfert d'argent par Badara Gaye, proviendrait...

 

Kerfa Sira Diallo, Président ‘’Mémoires et partage’’ : «Nous ne sommes pas encore décolonisés»

Le Président fondateur de l’association internationale «Mémoires et Partage», Kerfa Sira Diallo, a déclaré que les pays africains sont certes indépendants, mais ne sont pas encore décolonisés. «Nous avons encore énormément d’injustices dans nos pays. Cela n’est pas acceptable. C’est une faillite et l’impuissance de la politique», a-t-il ajouté. Avant de soutenir que les autorités africaines ont encore beaucoup de mal. Parce qu’il y a de jeunes africains qui meurent au fond de la Méditerranée, de l’Océan...

 

Saint- Louis : Mansour FAYE gravement hué à la signature de contrat du TNT

Le maire de Saint-Louis Mansour FAYE a été accompagné par une salve de huées émanant d’une foule qui a ainsi voulu exprimer son mécontentement à l’endroit de l’édile de la ville, lors de la 2e journée du tournoi de lutte la Télévision Numérique Terrestre (TNT) sur la place Abdoulaye WADE. Surpris par le tintamarre assourdissant, Mansour FAYE a été contraint de rejoindre son siège alors qu’il voulait se dirigeait au présidium pour prendre la parole.

 

Niagha : La Cour suprême désavoue «Benno Bokk Yaakaar» et installe le maire libéral Yoro Mballo

Après près de 9 mois de crise politique au sein du conseil municipal de Niagha dans le département de Goudomp (Région de Sédhiou), la Cour suprême vient de rétablir le maire Yoro Mballo dans ses droits. Tout est parti des élections municipales du 29 juin dernier. Sur décision du sous-préfet, les résultats de trois bureaux de vote où le Pds était victorieux, avaient été invalidés par la commission départementale de recensement des votes de Goudomp. 

 

Non respect de la parité : La Cour suprême annule le bureau municipal de Keur Massar

La commune de Keur Massar devra choisir un nouveau conseil municipal. Ainsi en a décidé la Cour suprême. La juridiction supérieure a estimé que le bureau municipal n'a pas respecté la loi sur la parité votée par l'Assemblée nationale, promulguée par le chef de l'Etat et publiée dans le journal officiel. En effet, sur les 7 adjoints du maire, il n'y a qu'un homme. Ce qui avait poussé l'ancien sénateur, Amadou Barry, à introduire un recours en annulation.

 

Augustin Tine sur le naufrage des clandestins: « On peut craindre le pire car…»

Augustin Tine, ministre de la Défense a souligné l'impossibilité de donner des informations exactes sur la situation des immigrants clandestins sénégalais qui auraient embarqué dans le chalutier qui a chaviré en méditerranée. « Le monde entier est atterré en voyant les fils de l'Afrique périr dans les eaux. Malheureusement, nous ne pouvons vous dire le nombre de sénégalais qui y auraient péri », a-t-il précisé face aux députés ce jeudi.

 

Le Premier ministre à l'Assemblée nationale : 122 minutes pour convaincre

Le Premier ministre, Mouhamad Boun Abdallah Dionne est présentement à l'Assemblée nationale pour répondre aux questions des députés. Le président de l'institution, Moustapha Niasse a déjà rappelé les règles du jeu. “Le timing et la répartition du temps de parole, ont été examinés entre les présidents des deux groupes parlementaires et le représentant des députés non-inscrits. 

 

Guédiawaye : Une plainte déposée contre Aliou Sall

Le maire de Guédiawaye et président de l'Association des maires du Sénégal (Ams), Aliou Sall, est convoqué ce jeudi devant le tribunal du travail de Dakar. Plus de quarante cinq agents de la mairie qu'il dirige ont porté plainte contre lui pour licenciement abusif. Selon “Enquête”, les plaignants se disent prêts à en découdre avec le frère du chef de l'Etat. Ils soutiennent qu'ils ne comptent pas aller au chômage par le fait d'Aliou Sall parce qu'ils ont des familles à nourrir.

 

Envoi de soldats à Yémen : Le Psdr/Jant Bi demande à Macky Sall de surseoir à la décision

25 années sont passées, mais le souvenir triste de la perte des 90 soldats sénégalais au Koweït, en 1990 reste aujourd’hui vivace dans le cœur des concitoyens. Suite à la déclaration du président Macky Sall d’envoyer une troupe de 2 000 hommes au Yémen, la direction nationale du Parti social démocrate rénovation Psdr/Jant Bi s’insurge contre une telle décision.  Dans un communiqué transmis à Seneweb, sanctionnant la réunion tenue, ce mardi 21 avril 2015 à son siège...

 

Assemblée nationale : Ce que dit la loi sur l’interdiction des sachets plastiques

L’assemblée Nationale a adopté hier à l’unanimité une loi mettant fin à l’utilisation des sachets plastiques. Celle-ci relative à l’interdiction de la production, de l’importation, de la détention, de la distribution et de l’utilisation de sachets plastiques de faible micronnage et à la gestion rationnelle des déchets plastiques va entrer en vigueur à la fin du sixième mois à compter de sa publication au Journal Officiel. Dans son libellé, la loi qui met l’accent sur «tout déchet constitué de matière...

 

Oumar Seck, ambassadeur- Directeur du Comiac : « Nous allons mettre en place une télévision de l’islam».

Le 28 avril prochain s’ouvre à Dakar les travaux de la 10e session du Comité permanent pour l’information des affaires culturelles de l’Organisation de la conférence islamique (Comiac). L\'ancien Directeur de Télévision nationale, Oumar Seck, porté à la tête de l’instance par le Président de la République, Macky Sall, en février 2014, dévoile dans cet entretien les grandes lignes de cette rencontre. Cet ancien journaliste qui a...

 

Thierno Lo réfute la transhumance: «Lorsque Macky Sall finira son mandat, je trouverais quelqu’un d’autre à accompagner…»

Il soutient n’avoir pas été membre du Pds, encore moins de l’Apr au pouvoir aujourd'hui. Thierno Lô réfute la transhumance et revendique sa liberté de militer dans le parti de son choix, d’accompagner hier Abdoulaye Wade, aujourd’hui Macky Sall, et qui sait, demain, son successeur à la tête de l’Etat.

 

Mamour Cissé, Psd/Jant bi : “Le bilan de Macky n'est pas si peu reluisant”

Mamour Cissé, le leader du Psd/Jant, dernier Directeur de cabinet de Me Wade, alors Président de la République, pense que tout n'est pas mauvais dans la gestion de Macky Sall. “En toute sincérité, je juge le bilan (de Macky Sall) mitigé. Des secteurs vitaux comme l'agriculture, l'éducation, la santé, l'emploi des jeunes, connaissent toujours d'énormes difficultés. 

 

Me Nafissatou Diop Cissé sur la transhumance : « L’Apr est le dernier parti où je milite »

Ancien membre de Rewmi, actuelle militante de l'Alliance pour la République (Apr) et présidente du Conseil de surveillance du fonds souverain d'investissements prioritaires (Fonsis), Me Nafissatou Diop Cissé ne se considère pas comme une transhumante. “Transhumer pour moi, c'est fuir le désert pour les prairies vertes”, dit-elle dans “L'Observateur”. “J'ai rejoint Rewmi dans les moments difficiles où je gérais les problèmes entre Idrissa Seck et Abdoulaye Wade. Si j'avais voulu faire dans la transhumance, je l'aurais...

 

Mandat présidentiel : Assane Dioma Ndiaye propose l’abrogation de la loi de 2008 et le rétablissement de l’article 27 issu du référendum de 2001

Abroger la loi de 2008 qui a ramené le mandat présidentiel de 5 à 7 ans, et rétablir l’article 27 pour clore définitivement le débat sur la réduction polémique du mandat du chef de l’Etat. Telles sont les propositions du président de la Ligue sénégalaise des droits humaines (Lsdh), l’avocat Assane Dioma Ndiaye.

 

Silence des chefs d'Etat sur le naufrage de plus de 700 migrants: Malick Gackou crie son indignation !

"Je marque mon indignation face à l'absence de réaction des chefs d'Etats africains devant le décès de plus de 700 jeunes migrants en Méditerranée. Au moment où les chefs Européens se réunissent jeudi 23 avril 2015, en sommet extraordinaire pour trouver des solutions, l'indifférence de nos chefs d'Etats africains me heurte au plus haut niveau", dénonce Malick Gackou. 

 

Oumar Abas Sow, Président convergence des éleveurs républicains : « Si le Président souhaite un second mandat il doit travailler »

Le mandat du  président de la  république continue toujours d’animer les débats à Linguère. Selon Oumar Abas Sow, « la convergence des éleveurs républicains est très claire, très nette et sans équivoque. Le président avait pris un engagement de diminuer son mandat qu’il a trouvé à 7 ans de le ramener à 5 ans. 

 

Propos sur la transhumance : «Macky Sall lui-même est conscient d’avoir commis une erreur» (avocat)

Les propos du président Macky Sall sur la transhumance politique continuent de faire les choux gras de la presse. Pour l’avocat Assane Dioma Ndiaye, président de la Ligue sénégalaise des droits humains (Lsdh), «C’était une erreur sa part. Je pense que lui-même est conscient d’avoir commis une erreur. Et tout le monde a constaté la volonté de rattrapage qu’il y a eu à travers la presse», constate Assane Dioma Ndiaye, dans un entretien au quotidien L’Observateur.

 

Pse : Habib Sy invite Macky a un débat télévisé 

L'ancien ministre d'Etat sous Wade n'est pas convaincu de la pertinence du Plan Sénégal émergent (Pse). “Si le Pse est vraiment solide et d'intérêt national comme le soutient Macky Sall, il doit faire face à l'opposition pour tenter de la convaincre de sa pertinence aux cours d'un débat public. Sans quoi, il faudrait le ranger dans les tiroirs et arrêter de tromper le peuple”, déclare Habib Sy, l'ancien Directeur de cabinet de Wade. Des propos rapportés par “L'As”.

 

Wade : « Macky voulait récupérer l'argent de Bibo et éliminer Karim »

L'ancien chef de l'Etat, Me Abdoulaye Wade, a rencontré, hier, des membres du Forum libéral et démocratique. Il leur a fait comprendre qu'il ne désespère pas de voir la Cour suprême casser la décision de condamnation de Karim Wade prise par la Cour de répression de l'enrichissement illicite (Crei). “Le juge Henri Grégoire Diop a bâclé le dossier. Il n'a pas fait correctement son travail. Je garde espoir que la Cour suprême dira le droit car je suis convaincu que la Crei n'a fait qu'exécuter une mission”, déclare Me...

 

Mayoro Faye, Pds : «L’Apr et BBY n'ont pas bien saisi le message de Macky sur la transhumance »

Le chargé de la communication du Parti démocratique sénégalais (Pds), Mayoro Faye, pense que le chef de l'Etat, Macky Sall, a fait un aveu d'échec en théorisant la transhumance. “Je pense que les militants de l'Alliance pour la République (Apr) et ceux de “Bennoo Bokk Yaakaar” n'ont pas compris le vrai sens du message de Macky Sall lié à la transhumance. Il leur a simplement dit qu'il sait pertinemment qu'il ne peut pas compter sur eux pour se faire réélire à la prochaine élection présidentielle. 

 

Transhumance : Le maire de Gnibi rejoint l'Apr

Alors que le débat sur le caractère « immoral » de la transhumance fait débat au Sénégal, voilà qu'un autre maire prend la tangente. Il s'agit de l'édile de Gnibi, une commune située à quelques kilomètres de la commune de Kaffrine. Mansour Ndiaye, pour ne pas le nommer, a quitté le Parti démocratique sénégalais (Pds) pour déposer ses baluchons à l'Ap. Joint au téléphone, l'intéressé a confirmé la rumeur. Et affirme avoir déjà pris langue avec le Président de la République en présence du député Abdou Lahad Seck...

 

Le mot « transhumant » à la sénégalaise figure désormais dans le petit Larousse

La cote sénégalaise ne cesse d’augmenter dans le monde. Cette fois, c’est grâce à nos hommes politiques. En effet, ces derniers se sont illustrés comme étant les meilleurs transhumants politiques au monde. C’est d’ailleurs pour cela que le dictionnaire Le Petit Larousse illustré, édition 2012 a fait du phénomène une spécificité sénégalaise. « Au point que le substantif « transhumant » à la sénégalaise figure dans Le Petit Larousse illustré, édition (2012). 

 

Démenti, après les propos de Macky Sall sur son élection par le Daaka

«Je peux affirmer que mon accession au pouvoir, je la dois au Daaka de Médina Gounass». Cette phrase, qui a fait la Une du quotidien L’Observateur de samedi dernier, a fait l’objet d’un démenti par le même journal, ce lundi. Ces propos, diversement commentés dans certains cercles et foyers religieux du pays, auraient fait l’objet d’une «mal interprétation» de la part du journal, qui impute la faute à son correspondant à Kolda.

 

Casamance/Autocensure : Seydi Gassama invite la presse à décliner l’appel de Macky Sall

C’est lors d’un atelier de formation aux droits humains et à la résolution pacifique des conflits, à Oussouye (Sud), que Seydi Gassama, le représentant d’Amnesty international Sénégal a invité la presse à refuser l’autocensure, après l’invitation faite à eux par le chef de l’Etat, Macky Sall. «Je considère cet appel comme une invitation à l’autocensure, que les journalistes ne doivent pas accepter, au risque de trahir leur métier et les attentes du peuple sénégalais, qui compte sur eux pour...

 

Abdou Mbow : «Les nouveaux venus à l’Apr ne sont pas des transhumants»

C’est lors d’un meeting organisé ce dimanche à Thiès, que le député Abdou Mbow (Apr) a tenu le propos. Selon lui, le président Macky Sall n’a jamais fait l’apologie de la transhumance, mais parle d'ouverture plutôt. «J’ai entendu des gens dire que le président de la République a fait l’apologie de la transhumance. Le chef de l’Etat a dit que si un chef de parti voit des individus qui décident de venir le soutenir, il ne peut que les accueillir. 

 

Me El Hadji Diouf : «Macky aurait pu emprisonner Wade et Sindiély »

Suspendu pour trois mois, Me El Hadji Diouf garde toujours sa verve et son indépendance d'esprit. Il dit n'avoir aucunement senti la solidarité du Barreau et que l'affaire Hissène Habré lui a valu beaucoup d'animosités, d'adversités, de coups. “On a saccagé mon bureau, on a voulu incendier ma maison, on m'a agressé au palais de justice...”, déplore-t-il dans un entretien avec “La Tribune”.

 

Réaction du Ps sur la transhumance : “Le déclaration de Macky Sall est regrettable”

Le Parti socialiste n'approuve pas la sortie du chef de l'Etat, Macky Sall, défendant la transhumance. “Je pense que c'est une déclaration regrettable, parce que nous n'avons pas du tout la même définition de la transhumance. Nous pensons, effectivement, qu'en politique, il y a un minimum d'éthique, un minimum de rigueur qu'il faut avoir. Nous ne sommes pas du tout d'accord avec cette vision du Président de la République, en estimant qu'une personne peut transhumer à tout va et sans aucune...

 

Election présidentielle de 2017 : Pape Diop en lice pour succéder à Macky Sall

Le président du parti politique Bokk guis-guis (Bgg), Pape Diop, par ailleurs, ancien président de l’Assemblée nationale du Sénégal, a annoncé sa candidature pour la prochaine élection présidentielle. «Si mon parti m’investit, je serai candidat en 2017», a-t-il déclaré. Avant de préciser qu’un parti à lui seul, ne peut pas faire gagner son candidat. «Ce sont les Sénégalais majoritaires, qui n’appartiennent à aucune formation politique et qui, sur la base de programme ou sur la base de confiance, votent pour...

 

Pape Diop, ancien maire de la Ville de Dakar : «Wade m’a dit qu’il regrette fondamentalement ce qu’il a tenu envers Macky Sall»

L’ancien président de l’Assemblée nationale du Sénégal, Pape Diop, par ailleurs, président du Parti politique Bokk guis guis (Bgg), a révélé que l’ancien Président de la République, Me Abdoulaye Wade a regretté ses propos qu’il a tenus envers son successeur, en l’accusant «d’anthropophage, d’esclavage». «Je peux faire aujourd’hui, une confidence parce que c’est Wade qui me l’a dit. 

 

Gambie - Yoro Dia critique la «réponse molle» de Macky Sall : «Jammeh est un militaire qui ne connait que le rapport de force»

La sortie du président Macky Sall en réponse aux critiques formulées par Yaya Jammeh, a rabaissé notre pays qui «se couvre de déshonneur» devant le dictateur et président gambien accusant le Sénégal d’abriter les ennemis de Banjul. Tel est l’analyse qu’inspire au politologue Yoro Dia, les relations tumultueuses entre le Sénégal et son voisin gambien. «Le fait que les présidents du Sénégal lui fassent sentir qu’il est inévitable pour trouver une solution en Casamance lui donne de la force. La première sortie du...

 

Apologie de la Transhumance : «Macky Sall peut, demain, revenir sur tous ses engagements» (Forum civil)

Le Forum civil, par la voix de Birahim Seck, a fustigé les propos tenus par le président Macky Sall qui cautionne la transhumance et en a fait l'apologie. «Ces propos du président de la République, Macky Sall, constituent un facteur prédisposant à la corruption. Ce sont des propos qui chantent l’apologie de la tortuosité politique qui promeut la paresse et la culture du raccourci. Ce sont des propos contraires à son discours sur l’appel au travail», analyse dans l’Observateur, Birahim Seck, qui pense que «seul Macky...

 

Services

NECROLOGIE

Awa Diallo Mboup

30 Septembre 2006 - 30
Septembre 2012

QUE LE BON DIEU L'ACCEUILLE DANS SON PARADIS

ANNONCES AUTOMOBILES

Nissan - NS

19 000 000 FCFA

Mercedes-Benz S Class

1 500 000 FCFA

Mercedes-Benz S Class

3 000 000 FCFA