Mardi 09 Mars, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Afrique

Immigration clandestine : Le seul moyen de retenir les jeunes Africains…

Single Post
Immigration clandestine : Le seul moyen de retenir les jeunes Africains…

La pirogue de plus d'une centaine de migrants qui a échoué sur la plage de la Porte du Millénaire, est un mal pour un bien. C'est le point de vue de Mamadou Dia, dirigeant de l'Ong Hahatay et auteur de 3052, le livre qui retrace son parcours maritime, réalisé en 2006 à bord du même type d'embarcation, de Dakar aux Îles Canaries.

"C'est triste mais le fait que cela se passe à Dakar permettra peut-être que les autorités avancent enfin sur le sujet de l'émigration, croise-t-il les doigts dans un entretien accordé à Jeune Afrique. (…) Il y a beaucoup de manquements au Sénégal, en particulier sur la politique migratoire. (…) Si nos jeunes continuent à mourir en Libye, dans le désert ou en Méditerranée, c'est aussi parce qu'il n'y a pas de politique africaine intègre."

Envies d'ailleurs…
Le phénomène de l'immigration clandestine a de beaux jours devant lui en Afrique. Même si les vagues de départs ont baissé d'intensité. "Aujourd'hui, signale Mamadou Dia, les côtes sont très surveillées, ce qui rend le trajet beaucoup plus difficile. En 2006, il y avait chaque jour trois ou quatre pirogues qui partaient pour les Canaries. Aujourd'hui, il n'y en a même pas une par semaine, et encore. Les gardes-côtes espagnols descendent souvent vers le Sénégal. Nous avons par exemple des photos de bateaux de la Garde Civile espagnole près de l'île de Gorée, devant le port de Dakar."

Malgré tout, les envies d'ailleurs des jeunes Africains restent incompressibles. "Le désir de voyage de notre jeunesse vers l'Europe est intact, avertit le responsable de Hahatay. Ils peuvent fermer la mer et mettre tous les moyens de surveillance qu'ils veulent, nos jeunes seront toujours à la recherche de nouveaux chemins de migration. Malheureusement, ces trajets sont de plus en plus difficiles et dangereux."

Pour l'auteur de 3052, la solution, "le seul moyen de les convaincre de rester est de leur offrir une vie digne dans leurs pays. Et cela demande une politique engagée. Nos jeunes sont motivés. Ils sont actifs et veulent travailler. Il faut que nos autorités les accompagnent et les soutiennent, en leur proposant des projets concrets. Si elles ne le font pas, cette jeunesse, qui est la force de l'Afrique, continuera à la fuir pour mettre ses capacités et sa créativité au service de l'Europe".



25 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (09:21 AM)
    Personne ne peut offrir à personne une vie digne. Chacun doit s’offrir sa propre dignité dans sa vie. Une dignité puisée au plus profond de nos valeurs religieuses et socioculturelles. Cessez de dire que nos jeunes sont braves. La bravoure se mesure pas en affrontant la mer ou le désert. Elle se mesure par la capacité à résister et à faire face aux difficultés de la vie ici au pays. Cette bravoure n’est pas non plus cette fougue à remplir les terrains de lutte de footballeurs et le Grand Théâtre. Dites leur plutôt d’aller travailler la terre par exemple pour que l’Etat puisse les y accompagner..
    Top Banner
    • Auteur

      Khatior-bi

      En Août, 2018 (09:08 AM)
      rien ne peut se sans politique d'accompagnement.
      oui ils vont cultiver la terre et les recoltes vont pourrir par manque d'infrastructures, ou les intermediaires vont leurs offrir des prix derisoires.
      s'ils se mettent en cooperatives le ministre du commerce autorise l'importation de ces memes produits.
      ce qu'il faut plutot dire c'est de ne plus dependre de l'etat et la pluiviometrie travailler la terre de maniere intelligencte.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Africain Dépité

      En Août, 2018 (11:18 AM)
      vous avez raison! ces jeunes sont indignes, adeptes de l'argent facile. car il est plus facile pour eux de braver l'océan ou le désert , pour aller être manoeuvre ou cueilleur de fruit en europe, que de se creuser la tête avec 650.000 f pour monter un petit commerce ou une petite entreprise. chacun de ces jeunes a mobilisé au moins 650.000 f pour payer le passeur. j'ai vu des gens mobiliser 3.000.000 f chacun pour un visa en europe avec de fausses pièces.
      ces jeunes manquent d'esprit d'entreprise . ce sont des paresseux qui pensent que l'argent tombe du ciel en europe.
      a cela s'ajoute des dirigeants médiocres dans nos pays, incapables d'utiliser les ressources naturelles et humaines de l'afrique pour produire de la richesse ou impulser une production de richesse en afrique. l'afrique ne produit pas.
      regardez les émirats arabes-unis avant 1974! rien que du sable et des steppes,. ces gens étaient dans une ruralité extraordinaire. mais après la découverte du pétrole et du gaz, ces pays se sont construits et sont devenus des mini-puissances en moins de 50 ans!
      comparez ces pays avec ceux de l'afrique noire qui produisent du pétrole! pourquoi les émirats arabes unis qui n'étaient composés que de bédouins en 1974 sont-ils devenus des pays riches, avec des infrastructures que l'occident même les envient, transformant leurs déserts en jardin et que les pays d'afrique noires qui produisent eux-aussi du pétrole sont toujours aussi pauvres, aussi vétustes, aussi sales (nigéria, gabon, tchad, congo etc...).? existe-t-il réellement une malédiction de l'homme noir qui fait que jamais un pays composé et dirigé par des noirs ne s'émerge?jusqu'ici, nos dirigeants n'ont rien fait pour démentir cette thèse!
    {comment_ads} Top Banner
    • Auteur

      Lecommencement

      En Août, 2018 (11:58 AM)
      commencons par le commencement! tout le monde a l'ecole pour un metier ( pas un diplome)
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2018 (15:21 PM)
      les jeunes sont des deserteurs, des laches, des niak diom, qui se vendent vu le passè de leurs ancetres esclaves ils veuleni perpetuer cette etat de fait se faisant massacrer par les nars les europeens qui les traitent comme de la merde
    {comment_ads}
  2. Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (09:53 AM)
    Il y a une verité dans cet article quand l'auteur dit qu'il n'y pas de politique anti migratoire en afrique.

    Les dirigeants africains doivent comprendre que les jeunes qui quittent leur pays pour aller en europe c'est une perte enorme pour nos pays, s' il comprennent celà en ce moment là ils doivent integrer tous les plans de developpement ce sujet, c'est apres seulement qu'on arrivera à des solutions durables pour inverser la tendance.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Khatior-bi

      En Août, 2018 (10:08 AM)
      cela arrange les gouvernements africains. pas de pression de la demande sociale car tout le monde est partis. les retombees financieres sont enormes.
      au pire ces memes gouvernements encourage ce phenomene car ils n'on rien d'autre a offrir.
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (09:58 AM)
    les états de l'ouest Afr(icain n'ont aucune politique de developpement !! Aucune grosse industrie manufacturiere ne vient s'implanter dans la sous région car il n'y a aucune productivité ......seul le Maroc tire son épingle du jeu ! au Senegal on a crée les APS et puis c'est tout !
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (10:04 AM)
    Ma solution : zero tolérance dans la lutte contre la corruption dans nos pays
    {comment_ads}
    Auteur

    Pfffff

    En Août, 2018 (11:08 AM)
    Bien dit, Bravo
    Top Banner
    Auteur

    Pfffff

    En Août, 2018 (11:08 AM)
    Bien dit, Bravo
    {comment_ads}
    Auteur

    Pfffff

    En Août, 2018 (11:08 AM)
    Bien dit, Bravo
    {comment_ads}
    Auteur

    Radar 2

    En Août, 2018 (11:44 AM)
    Pour lutter contre ce fléau moderne : le phénomène des migrants; il faut offrir du travail ou des solutions à ces jeunes. Il faut leur permettre de surmonter ?a pression sociale.

    L'Etat ne peut pas créer des emplois pour eux. Il crée les conditions pour organiser le commerce, la création de petites entreprises, attirer les investisseurs et les firmes étrangères.

    La véritable cause c'est la forte natalité et le grand nombre de jeunes qui arrivent sur le marché du travail et qui ne trouve pas d'emploi.

    Dans les pays développés, on compte le nombre de chômeurs. Ici on compte le nombre de travailleurs salariés.

    Dans les pays développés les gens font 2 enfants en moyenne. Ici, la famille moyenne compte 7 enfants.

    Vous voyez bien que ça ne peut pas marcher.

    Le 1er obstacle du PSE et du développement c'est la croissance de la population.

    Si les sénégalais étaient 8 millions au lieu de 14 millions tout serait plus facile : l'éducation, la propreté des rues, l'emploi, la circulation. ... bref la qualité de vie serait meilleure. C'est pour cela qu'en Chine depuis 70 ans les couples ne sont autorisés qu'à faire 1 enfants.

    A côté au Japon, c'est aussi le travail et le développement économique avant tout : 2 enfants par couple.

    Voilà! Les Observateurs savent que les pays africains vont aggraver leur retard par rapport au reste du monde parce qu'ils continuent à augmenter le nombre de pauvres sur terre. Wa Salam.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Khatior-bi

      En Août, 2018 (12:08 PM)
      revoyez votre concept de politique de naissance car elle ne colle pas.
      la chine est entrain de l'abandonner. les pays occidentaux souffrent de manque de natalite car ils ont plus de vieillards que de jeunes. le potentiel humain a permis a la chine de depasser tout les pays developpes mis a part les usa. on peut continuer a s'autoflageller ou prendre ce fleau comme une maladie qu'il faut guerir. cette jeunesse est capable de deplacer des montagnes si on balise les pistes de l'émergence pour eux.
      le petrole va arriver et on n'a pas encore eu le temps de reflechir sur ce que l'on va faire. j'oublie meme de parler de la formation d'ouvriers qualifies.
      malheureusement ils sont tous desoeuvres et prets a toutes les folies pour avoir une place au soleil.
      l'europe ne marche que pour ceux qui sont qualifies. pour le reste seul un coup de chance les aide a joindre les deux bouts.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Africain Dépité

      En Août, 2018 (12:09 PM)
      mali : plus d'un million de mètre carrés et 14.000.000 d'habitants.
      france: 2 fois moins que la superficie du mali et 65.000.000 d'habitants.
      le japon est un pays aride , sans pratiquement de ressources naturelles, un territoire exigüe (le mali fait 4 fois le japon) et compte 120.000.000 d'habitants!
      pourtant tous ces pays, plus peuplés que la plupart des pays africains , avec moins de superficie et moins de ressources naturelles, vivent mieux que nous, dans des cadres de vie sains, propres (d'où l'impertinence de la liaison que vous faites entre démographie et propreté)/
      l'afrique n'est pas surpeuplée. elle est même sous peuplée par rapport à sa superficie et à ses ressources naturelles. sortez de dakar et vous ne traverserez que des endroits déserts sans aucune habitation, des terres à perte de vue.
      d'ailleurs, beaucoup de pays européens ou asiatiques viennent acheter nos étendues de terres pour y cultiver, faute d'espace chez eux! et on veut nous faire croire que nous sommes surpeuplé!
      le mal de l'afrique, c'est d'être mal gouvernée et de ne pas avoir une population de qualité. voilà notre mal.
    {comment_ads} Top Banner {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (11:57 AM)
    Insulter les jeunes ne règle pas le problème. Les générations d'adultes aux affaires assument-elles leurs responsabilités générationnelles? Comment voulez-vous évaluer le poisson de par ses capacités à voler de ses propres ailes en lieu et place de ses nageoires?

    Autrement dit tout passe par une éducation et une formation en adéquation à nos valeurs et aux exigences socio-économiques multiformes nationales comme internationales. Notre système d'éducation et de formation est pervertie à outrance, s'il a même existé. L'heure étant très grave, je propose que les jeunes ne soient pas retenus. L'homme est né libre et personne ne l'empêchera d'aller au gré des vents. Accompagnons les jeunes en les formant, en les coachant, en les encourageant, en leur créant l'environnement propice à leur auto-épanouissement. Tous les pays développés du monde ont créé un environnement macro propice à entrepreneuriat, à la créativité, à l'innovation, au développement.  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :taala_sylla: 
    Top Banner
    Auteur

    @africain Dépité

    En Août, 2018 (12:08 PM)
    Vous parlez de l'indignité des jeunes au début de votre commentaire, mais à le lire on se rend compte que le problème n'est pas l'indignité des jeunes mais la faiblesse du leadership politique et intellectuel dans nos pays. Tout groupe social a besoin d'un leader autrement l'anarchie et le désordre s'installent avec leur lot de pilotage à vue et des politiques réactionnaires. Nos Etats restent confrontés à cela et ne se préoccupent plus de la planification à long terme conduite par des leaders éclairés et des agents et citoyens conscients de leur rôle dans la conduite d'un plan de développement. Ajoutons-y les mécanismes coloniaux toujours en vigueur qui nous maintiennent dans des états de vie et de survie permanents qui plombent nos esprits d'entreprise et d'innovation endogènes (pour nous et par nous). Ce qu'il faut c'est une révolution de mentalité à tous les niveaux et un refus de demeurer un sous-traitant des puissances étrangères. Ces mêmes puissances ont regardé d'un très bon oeil les vagues migratoires des années 90 qui leur fournissaient une main d'oeuvre servile et malléable pour laquelle elles n'avaient même pas besoin de faire une sélection, la nature se chargeant de leur livrer sur des pirogues des organismes vivants humains qui ont démontré leur résistance par l'affrontement de la mer dans des embarcations à la sécurité douteuse. Ce que les Emirats ont pu réussir c'est d'avoir imposé aux autres puissances un partenariat gagnant-gagnant...mais il faut des couill.es pour arriver à cela. A défaut de le faire de la part de nos leaders, les jeunes le font à leur manière vu que la réalité du Sauve-qui-peut est bien là vu le temps qui passe très vite.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Africain Dépité

      En Août, 2018 (12:27 PM)
      je suis parfaitement d'accord avec vous. votre mot " changement de mentalités à tous les niveaux " résume tout. changement de mentalité au niveau de nos dirigeants, mais aussi au niveau de nos populations, particulièrement de notre jeunesse. une introspection profonde s'impose chez nos dirigeants, qui gouvernent les pays les plus riches en matière de ressources naturelles mais les plus miséreux.
      comment les bédouins des émirats arabes unis, la lybie de khadafi etc. ont -ils pu profiter de leurs revenus pétroliers et gaziers alors qu'aucun pays africain producteur des mêmes richesses n'a réussi à en profiter (excepté les dirigeants).
      un changement de mentalité s'impose au sein de l'élite citoyenne pour la naissance d'une vraie société civile éclairée et engagée. une telle société civile est capable de générer le type de dirigeant que nous voulons, soit en nous débarrassant des médiocres qui sont là, soit en leur imposant le changement de gouvernance.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (12:10 PM)
    Le jour où l'Afrique commencera a avoir foi en sa jeunesse, elle restera ici.

    Les parents ne doivent pas aussi fuir leurs responsabilités surtout quand on a plusieurs enfants (ne pas les laisser à eux mêmes).
    {comment_ads}
    Auteur

    Radar 2

    En Août, 2018 (12:11 PM)
    Complément :

    Taux de fécondité par femme :

    1. Niger : 7,68 enfants

    2.Ouganda : 6,73 enfants

    3.Mali : 6,54 enfants

    4.Somalie : 6,44 enfants

    5.Burundi : 6,25 enfants



    Sénégal : 5,03

    Gambie : 5,64

    Les pays développés :

    France : 2.0

    Japon : 1,46

    Russie : 1.75

    USA : 1.84



    Depuis 1960, la plupart des régions du monde ont vu leur taux de fécondité baisser à un niveau moyen oscillant entre 1,7 et 2,8 enfants par femme. Sauf l’Afrique subsaharienne, qui est actuellement à peine sous les 5 enfants par femme. Longtemps, la partie sud de l’Afrique a vu son taux stagner, et il a fallu attendre le début des années 1990 pour voir ce taux enfin évoluer dans le bon sens = baisser et tenter de rejoindre la moyenne mondiale. Reste qu’il est toujours deux fois plus élevé que le reste du monde, et combiné à la baisse de la mortalité des dernières années, cela se traduit par une augmentation très forte de la population du continent. L’Afrique, qui est peuplée d’un peu moins d’1,2 milliard d’habitants actuellement, doit voir sa population doubler dans les vingt prochaines années. Ce sera terrible.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Africain Dépité

      En Août, 2018 (12:35 PM)
      encore une fois, votre analyse est trop simpliste. tous les pays que vous citez sont beaucoup plus peuplés que la majorité des pays africains, malgré leur politique de natalité et malgré leur pauvreté en matière de ressources naturelles et l’exiguïté de leurs territoires.
      je vous donne l'exemple du gabon: pays extrêmement riche en ressources pétrolières, en manganèse , en bois, en or etc. , sous peuplé (moins de 2 millions d'habitants,) une superficie qui fait deux fois le sénégal.
      et pourtant, le gabon est un état en faillite et l'on pense même à diminuer les salaires. le gabon fait face à beaucoup plus de difficultés économique que le sénégal! c'est un pays pauvre, malgré la production de pétrole et d'autres richesses, malgré sa très petite population sur une étendue de territoire qui fait deux fois le sénégal...
      comment expliquez-vous cela?
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2018 (13:41 PM)
      le salut de l'afrique passera par la natalite. l'afrique est sous-peuplee et cela le confine encore dans le gouffre de l'impuissance. la demographie est signe de puissance et meme du point de vue economique il faut une clientele pour pouvoir asseoir un marche interieur dynamique. encore une fois on vous leurre avec ce pseudo surpeuplement de l'afrique qui est en fait le secret de sa puissance future en tant que continent. pour rappel la forte natalite a sauve l'afrique suite au depeuplement nes de l'exclavage (arabe et europenne) et de la colonisation. au niveau familial quoi mesure-t-on le dgere de puissance (et de crainet qui va avec) d'une famille ?? reflechissez un plus et ne vous arretez pas aux cliches vehicules par les enemis seculaires de l'afrique et qui ont eu besoin de leur baby boom apres la deuxieme guerre pour rattraper leur developpment perdu d'alors.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Congolese

      En Août, 2018 (19:56 PM)
      le salut de l'afrique passera par une natalite maitrisee et non une natalite anarchique qui va continuer de nous enfoncer dans le cercle vicieux de la pauvrete.
      en occident en moyenne un adulte prend en charge un enfant alors que en afrique un adulte prend en charge au moins deux autres adultes et 5 enfants. comment voulez vous que l'enfant africain qui recoit au moins 10 fois moins d'investissements (sur le plan de la sante, education...) puisse devenir a l'age adulte aussi compeitif que l'enfant europeen. ne revons pas, il faut accroitre la qualite des investissements sur nos enfants pour leur donner plus de chance a l'age adulte. maitrisons la natalite
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (12:14 PM)
    du travail rek...................... :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 
    Top Banner
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (12:20 PM)
    Cette situation de chomage endemique demande un travail de longue haleine,elle ne peut se reoudre dans l'immediat, elle affecte meme les pays les mieux dotés que nous il appartient donc à chaque gvt qui gere le pays d'accomplir sa part de responsabilité pour resorber ce deficit durable de gestion gouvernemental mais cela ne justifie nullement cette tendance migratoire qui n'est pas une fatalité comme semble le dire l'auteur, du reste emigrer dans ces conditions humiliantes n'est pas une solution non plus , on remarquera que l'emigration des europeens n'a rien à voir avec celle des africains .
    {comment_ads}
    Auteur

    Siley

    En Août, 2018 (12:56 PM)
    quand macron parle de la démographie c'est un scandale mais ne soyons pas comme des putes effarouchées. Il a raison. Faire des enfants comme des pondeuses pour ne pas pouvoir les nourrir? La situation actuelle arrange les politiciens qui préfère voire les jeunes aller risquer leur vie plutôt que de rester galérer.

    Il faut que les gens prennent conscience que le problème ne fait que commencer. Les jeunes vont aller en Europe et les peuls guinéens vont venir les remplacer chez nous. Guissagoulène dara. Stop les pondeuses et occupons nous de notre jeunesse
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2018 (13:09 PM)
      pourquoi ces jeunes paresseux ne peuvent pas faire comme les peuls guinéens, c'est à dire rester au sénégal et travailler pour s'en sortir? les peuls guinéens eux, savent qu'on peut s'en sortir au sénégal en travaillant et en se débrouillant . pourquoi pas nos jeunes?
    {comment_ads}
    Auteur

    Radar 2

    En Août, 2018 (13:17 PM)
    Pour celui qui parle du Gabon :

    Classement par IDH (indice de développement Humain) :

    Gabon : 113ème

    Sénégal : 162ème sur 188 pays.

    Non, le Gabon se porte mieux que le Sénégal. J'y suis allé 2 fois. Le potentiel du pays n'a pas bien été exploité. Heureusement qu'il y'a du pétrole.

    Les sénégalais émigrent au Gabon et se font même expulser. La raison : on y trouve du travail.

    Il n'y a pas de Gabonais dans les bateaux ou embarcation des migrants.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Africain Dépité

      En Août, 2018 (14:17 PM)
      l'indice de développement humain n'est pas un baromètre fiable pour dire que tel pays se porte mieux que tel autre. si vous regardez le classement, vous verrez que des pays comme la france, les usa, l'italie sont de loin derrière d'autres pays comme singapour, la corée du sud etc. vers où pourtant, les gens ne se bousculent pas.
      d'autres études font état de plus de 80% de gabonais au dessous du seuil de pauvreté alors que c'est 46% pour le sénégal.
      ensuite qu'il y'ait des sénégalais au gabon ne signifie rien car il y'a des sénégalais qui émigrent en gambie, en mauritanie, au mali, au burkina, pays pourtant plus pauvres que le sénégal.
      le sénégal est mal gouverné comme la plupart des pays africains . mon commentaire est une analyse globale de la situation de l'afrique et une réponse à ceux qui lient pauvreté et démographie. le gabon est la preuve que la pauvreté n'a rien à voir avec la démographie.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Sly

      En Août, 2018 (18:13 PM)
      je pense que que l'idh est un bon indice. ils veulent aller en occident car ceux sont ces pays qui les font rêver.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (13:49 PM)
    Tous ceux qui critiquent ces gosses sont de mauvaise foi. Dites moi une seule grande entreprise créée par un ancien politicien ou politicirn actuel employant des centaines de personnes, à moins que celui ci n ait été entrepreneur avant d entrer en politique ? Au contraire les fortunes colossales détounées sont cachées ou dilapidées. La corruption, la malgouvernance et le népotisme empêchent l investissement de capitaux étrangers comme nationaux. Au pays on m a détouné pas moins de 15 briques plus les petits cailloux. Après quoi j ai repris le chemin de l exil la mort dans l âme. Et quand on continue de lire que des gens sont devemus milliardaires après dix ans de pouvoir...., le miracle du pétrole , du gaz et de l or

    S envoler.... Les gosses ne voient pas d issues c est tout
    Top Banner
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (13:53 PM)
    {comment_ads}
    Auteur

    Radar 2

    En Août, 2018 (14:14 PM)
    En 2035, le nombre d'africains au sud du Sahara va doubler et atteindre 2,4 milliards.

    Ce sera terrible !

    Que feront tous ces jeunes et adultes désoeuvrés à qui on refuse l'émigration?

    Ils vont se débrouiller = mendier, voler et agresser.

    Ils vont se tourner vers les religieux et se faire incorporer dans les milices et groupes islamistes.

    Ils vont noyer leur mal vivre dans les drogues ou l'alcool.

    Cela n'augure rien de bon.

    Ne comptez pas sur les gouvernements africains pour créer des emplois pour tout ce monde. Ne reprochez pas cette situation aux pays développés non plus. Épargnez nous des discours sur l'esclavage, la colonisation ou le Fcfa. De grâce, ouvrez les yeux !

    Réveillez-vous !
    {comment_ads}
    • Auteur

      Siley

      En Août, 2018 (21:32 PM)
      enfin un langage de raison. le pire c'est que plus nos populations augmentent moins forts sont nos états. eux même qui doivent assurer l’éducation la santé la sécurité sont contraints pas les bailleurs de fonds comme le fmi ou la bm, de diminuer leur poids. il va y avoir une somalisation de l’afrique si cette démographie n'est pas maitrisée.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (14:44 PM)
    Seul moyen de retenir les jeunes c'est de lutter contre la corruption et d'arrêter d'investir n'importe comment surtout dans une arène de lutte une foutaise . un TER presque avec sept cent milliards ,dans un pays où l'on mendie pour se nourrir c'est incroyable.
    {comment_ads}
    Auteur

    Radar 2

    En Août, 2018 (15:28 PM)
    2 ème complément :

    Si la superficie du pays était un atout ou un critère de développement, le Niger et le Mali seraient des puissances économiques à côté des USA et de la Russie.

    Si la taille de la population était un atout ; l'Inde, l'Indonésie, la RD Congo (ex Zaïre) et le Pakistan seraient en tête des pays développés.

    Dans les pays développés, il y'a 30 élèves par classe. Le bac ou un diplôme professionnel permet de trouver du travail à 90%.

    Au Sénégal, il y'a des classes de 60 gosses. Les enseignants vacataires ont un niveau d'études inquiétant. Depuis 1984, un diplôme universitaire ne suffit plus pour trouver un emploi.

    ce sera de plus en plus dure.

    Nos enfants vont rencontrer plus de difficultés par notre faute et celle de nos dirigeants et guides religieux.

    Ils ne voient pas les enjeux et les risques. Peut être qu'ils font semblant de ne pas voir .

    Ceux qui exploitent la misère du peuple ce sont les religieux.
    Top Banner
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (20:10 PM)
    Il faut prier et se soumettre à Allah swt. Tant que nous nous éloignerons de la voie droite, les problèmes continueront. Wasalam.
    {comment_ads}
    Auteur

    Peing!

    En Août, 2018 (21:28 PM)
    Un pays ou les bacheliers sont a 60% littéraires 'est un pays foutu. 60% littéraire français  :xaxataay:  :xaxataay:  :xaxataay: 

    pays de merde
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (23:58 PM)
    Le problème est fondamentalement éducatif et culturel et par conséquent comportemental. Si tous les japonais s'installaient au Sénégal et, dans le sens inverse, tous les sénégalais se retrouvaient au japonais, il ne faudrait pas plus de 20 ans pour voir le Sénégal se développer comme jamais et, en même temps, on assisterait à la ruine du japon.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (00:32 AM)
    Au Sénégal, on vénère les chefs religieux plus que tout, car on leur a fait croire que leur salut dépendait de leurs prières. Les politiques ayant compris cette réalité, l'exploitent habilement en parfaite entente avec ces mêmes chefs religieux. Chacun y tire son compte. Dans cette relation gagnant gagnant où la logique économique cohabite avec la soumission spirituelle et religieuse, il ne reste plus assez de place pour une éducation de qualité, une politique laïque de dévéloppement où le sénégalais ordinaire est au centre des préoccupations. Pour éviter l'enfer, on se préoccupe d'abord du spirituel religieux et mystique avant de retrousser les manches et travailler.
    Top Banner

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email