Lundi 03 Octobre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Blog

L’Argent et la Vertu Par A. Aziz Mbacké Majalis

Single Post
L’Argent et la Vertu Par A. Aziz Mbacké Majalis
Nous nous réjouissons de la réaction à la fois ferme et profondément digne que vient d’exprimer Serigne Moustapha Saliou, au nom de ses frères, mais également de toute la communauté mouride qui se doit, en ces moments, de leur manifester sa solidarité sans faille. A l’analyse, cette affaire dite « Dangote », qui ne cesse de révéler de jour en jour de nouvelles facettes qui dépassent le simple cadre d’un banal conflit domanial, est entrain de prendre des allures qui ne manquent point de nous interpeller. Parmi ces éléments qui nous semblent mériter une réflexion approfondie, nous pouvons en citer trois :

- Primo : cette affaire met à nu, à notre avis, la duplicité notoire (que nous avons toujours dénoncée) et la tradition de double langage de nos gouvernants envers les autorités religieuses. En effet, à l’analyse, une telle situation est le résultat du double jeu de l'ancien régime qui, tout en semblant, d'un coté, soutenir Serigne Saliou dans son œuvre (en proclamant ostensiblement sa « mouridité »), n'a pas hésité, de l'autre, à s'allier secrètement à Dangote pour des intérêts purement pécuniaires. C'est un secret de Polichinelle de dire que le milliardaire nigérian n'aurait jamais osé empiéter de manière aussi brutale sur les terres d'autrui et ignorer si impunément jusqu’ici tous les arrêts judiciaires l'ayant mis en demeure qu'avec l'assurance d'un soutien ferme et occulte en « haut lieu ». Le régime actuel, probablement pour d'autres raisons, semble malheureusement être dans les dispositions de perpétuer ce double jeu, en intervenant maladroitement dans le terrain juridico-administratif, avec force engagements démagogiques envers chacune des parties, dont le résultat est une cristallisation progressive et exacerbée de l’opinion et des différents protagonistes. Alors que les possibilités d’une solution à l’amiable à cette affaire étaient plus qu’évidentes : l’une des parties ayant reconnu son délit par écrit et ayant déjà exprimé sa volonté de dédommager la partie lésée avec qui elle avait même convenu de certaines modalités de règlement…

- Secundo : à l’analyse, ce conflit constitue un révélateur du « choc des systèmes » au Sénégal (entre le système laïque-sécularisé et le système religieux-traditionnel), symbole du « Nouvel Ordre  National » promu par la nouvelle République-NTS, que nous avons déjà théorisé. En effet, le système idéologique laïque, ayant depuis toujours plus ou moins traité les religieux sous l’angle du « mal nécessaire » auquel l’on ne fait appel qu’au moment de joutes électorales ou en temps de crises (rôle de médiateurs sociaux, relais auprès des masses etc.), appréhende in fine ces « chefferies religieuses féodales » comme d’injustes « accapareurs de terre » dont la « boulimie foncière » est sans limite etc. Ceci, tout en feignant d’ignorer le rôle notable d’éducation et d’orientation des masses d’une partie de ces mêmes « chefferies », mais aussi leur rôle d’opérateurs économiques de premier plan, à travers la mise en valeur des terres par l’agriculture, l’élevage etc. En effet, si les différents régimes qui se sont succédés à la tête de notre pays, de la colonisation à l’Etat postcolonial, ont consenti à céder des milliers d’hectares à des guides religieux, c’est en grande partie due à leur conscience que ces derniers étaient en réalité les seuls « opérateurs privés » locaux capables de mettre en valeur ces terres. Khelcom en est l’exemple le plus éclatant. Le paradoxe est que les pourfendeurs qui fustigent l'attribution de terres par l’Etat à des opérateurs religieux (pour l’éducation, l’agriculture et l’élevage) ne s’offusquent pourtant jamais, assez étrangement, que ce même Etat puisse attribuer gracieusement d’autres terres à des ASC et fédérations sportives pour y construire des stades ou des terrains de football, à des promoteurs touristiques pour y construire des hôtels ou casinos, aux amateurs de lutte pour ériger une arène nationale sur le site du Technopole appartenant pourtant au contribuable qui n’est pas forcément féru de ce sport etc.

Dieu et la République

Ainsi la persistance du cliché inique des « mare-à-boue » « accapareurs de terre » dans le schéma laïciste, fréquemment relayé par certains médias populaires, nous semble expliquer également, bien qu’en partie, la légèreté avec laquelle l’Etat a décidé de prendre partie dans le litige de Dangote et le fait que, malgré les changements de régime, les méthodes semblent y être sensiblement les mêmes. Il existe ainsi, au-delà des pratiques particulières de Wade ou de Macky, un réel problème de paradigme dont l’un des soubassements idéologiques est que notre République éprouve encore du mal à formaliser la place des instances religieuses et de leurs acteurs dans l’échiquier socio-économique (l’héritage profondément gauchiste du régime actuel et sa conviction sur l’affaiblissement de l’autorité des religieux, à travers la fin présumée du Ndigël, constituant des éléments aggravants de cette carence). Cette république n’a-t-elle pas toujours aspiré, au contraire, confiner ces religieux dans leurs mosquées et sur leurs tapis de prière, à chaque fois qu’elle estime n’avoir plus besoin de leurs plaidoyers auprès des masses, pour mieux les empêcher d’intervenir dans l’espace public utile (qui est politique par essence) ? N’est-ce pas cela le véritable sens de la « séparation de la Mosquée et de l’Etat » prôné par le schéma laïque hérité de la France ?

C’est donc dire, qu’au-delà de cette affaire Dangote, il se pose, à notre avis, le problème plus profond de la place même des instances religieuses et de leurs acteurs (ordinaires ou pas) dans l’architecture républicaine de notre pays, et celui de leurs droits à jouir officiellement des mêmes prérogatives et facilités que les autres entités dites « républicaines » (instances sportives, associatives, économiques etc.). Afin surtout que dans le futur toute contribution ou appui de l’Etat à la noble mission desdites instances religieuses ne soit plus appréhendé en termes de corruption ou de clientélisme. En foi de quoi doit-on trouver normal, par exemple, que l’argent du contribuable sénégalais puisse être dissipé dans les tournois sportifs internationaux où nos soi-disant « Lions » (voyageant gracieusement sur notre avion présidentiel spécialement affrété) parviennent rarement à décrocher ne serait-ce qu’une médaille en bois, sans que les mêmes moyens ne puissent être employés à financer des daaras et des champs ?

- Tiertio : le camp Dangote a jusqu’ici utilisé, avec certainement l’onction tacite d’ « en haut », la machine des médias relais, chargés de « fabriquer le consentement » de l’opinion publique régulièrement soumise au roulis de ses arguments médiatisés. Arguments d’une telle mauvaise foi et d’une légèreté si assommante que l’on éprouve un certain mal à comprendre comment ils ont pu prospérer jusqu’ici, si ce n’est qu’à travers la puissance financière du milliardaire nigérian et la corruptibilité avérée de certains mercenaires de la plume et de la voix.

Quels sont les arguments avancés pour justifier l’occupation illégale des terres du Saint homme ?

L’argument de la création d’emplois

Ceux qui utilisent cet argument se souviennent-ils seulement du nombre d’enfants de ce pays que Cheikh Saliou Mbacké et ses héritiers ont formés et éduqués dans les valeurs de l’Islam et ont préparés pour être les meilleurs citoyens de ce pays ? Pourquoi ne citent-ils pas, puisqu’on est à l’ère du chiffre et de la matière élevés de nos jours au dessus de l’âme et du cœur des hommes, les milliards que dépensaient Serigne Saliou pour entretenir, sans aucune contrepartie de leurs parents ou de la République, des centaines de milliers de fils de ce pays (selon les statistiques de 2007 : 28 daaras où résidaient près de 10 000 élèves, encadrés par 336 professeurs) ? En quoi les emplois créés par un investisseur étranger (dont une bonne partie des bénéfices seront, directement ou non, réinvestis dans son pays d’origine ou ailleurs) valent-ils mieux que les années de sacrifice de Serigne Cheikh Saliou et celles de son digne héritier, Serigne Cheikh, pour former des générations de citoyens dans la Voie de l’Islam ? Eux dont tous les « bénéfices » sont entièrement réinvestis dans le Sénégal et chez les sénégalais ? Economiquement parlant, la construction d’une cimenterie est-elle nécessairement plus judicieuse dans le long terme que des projets qui favorisent le secteur primaire (agriculture et élevage), surtout au vu de la vocation agricole de la zone de Pout ? Ecologiquement parlant, dispose-t-on, à propos de la future cimenterie, de toutes les garanties en l’absence desquelles des régions européennes s’opposent souvent à certains projets qui, tout en étant créateurs d’emplois sur le court terme, peuvent impacter négativement sur leur environnement de façon plus significative dans le long terme ?

Cette nouvelle doctrine de l’ « employisme » à laquelle beaucoup de sénégalais « modernes » (noyés dans la matérialité ambiante) semblent plus que jamais convertis (car, au-delà de ce cas spécifique, il suffit maintenant dans notre pays de prouver que telle activité peut générer tel nombre d’emplois pour la rendre aussi acceptable, même si celle-ci est ouvertement réprouvée par l’Islam, par la morale ou l’écologie) fait ainsi fi de tout notre patrimoine historico-religieux. Histoire qui démontre pourtant que l’essentiel des grands centres économiques de ce pays étaient à l’origine des champs et des daaras. Qui a valorisé le front pionnier du Sénégal des profondeurs pour en faire des lieux vivables et productifs ? Qui a osé exploiter les terres rurales et hostiles de l’hinterland sénégalais au moment où beaucoup préféraient la vie plus cossue des Quatre Communes, si ce ne sont des marabouts comme Serigne Saliou ?

En outre, la mauvaise foi des défenseurs « employistes » du promoteur Nigérian est d’autant plus évidente qu’ils négligent délibérément la constance des principes élémentaires de justice au profit d’un utilitarisme indécent. En effet, pourquoi nul d’entre ces souteneurs n’accepterait que sa propriété ou son lieu d’habitation soit illégalement occupée par une tierce personne sans son consentement, du simple fait que cette dernière va y créer des emplois ou je ne sais quoi ? Depuis quand l’aspiration au bien public (quand bien même cela serait le cas) l’emporterait-elle sur la légalité et la justice envers un quelconque citoyen lésé dans son droit le plus élémentaire ? Du moment où le milliardaire nigérian reconnait lui-même formellement par écrit sa faute, la morale la plus triviale permet-elle de se faire son défenseur, sans lui conseiller plutôt de chercher une solution à l’amiable ? Si l’argument économique du nombre d’emplois peut désormais tout faire accepter dans notre pays, pourquoi alors déguerpir les marchands « ambulants » de nos rues pour une simple « occupation illégale » de la voie publique, sachant que cette activité permet à des milliers de jeunes de nourrir leurs familles et que les lieux qu’on leur fait quitter leur permettaient de vendre dix fois plus et de mieux contribuer au PIB ? Pourquoi en 2011 les conditions litigieuses de cession des terres de Fanaye à des investisseurs italiens ont-elles fait l’objet de levée de boucliers de la part de la société civile jusqu’à son annulation ; ceci malgré les potentiels avantages de la société Senethanol qu’ils voulaient y créer (apport de près d’un milliard à la communauté rurale, construction de deux hôpitaux, 12 forages, des collèges, des lycées et d'autres infrastructures) ?

L’argument du détachement envers les biens terrestres

L’autre argument-piège utilisé par les partisans de Dangote, se fondant sur un prétendu attachement aux biens terrestres des propriétaires spoliés (contrairement à leur père soufi), ne suffira pas à lever ce point de principe important, aussi bien en Islam (la notion de droit ou haqh y étant fondamental) qu’en droit dit « positif ». Est-ce un signe d’amour du bas-monde que de ne pas accepter que n’importe quel riche businessman, parce qu’il jouit d’une puissance financière conséquente capable d’acheter les consciences, s’accapare de notre patrimoine, en usant de subterfuges et de dilatoire ? (Serigne Moustapha Saliou ayant excellemment et avec une rare dignité clarifié ce point, nous n’avons nullement besoin d’y revenir, ni de rappeler les précédents judiciaires dans l’histoire de l’Islam et celle du Mouridisme : affaire Tallerie entrepreneur français de la mosquée de Touba etc.).

Nous nous contenterons simplement (par souci pédagogique) de rappeler la vraie définition de l’amour du bas-monde donnée par Cheikh A. Bamba pour qui l’ascétisme et le détachement envers les biens terrestres (zuhd ou dëddu adduna en wolof), tant loués chez les véritables hommes de Dieu et les soufis, ne consiste pas nécessairement à vivre dans la misère et à renoncer à toute forme de richesse, mais plutôt à en détacher son cœur et à toujours privilégier, dans tous ses actes et propos, l’au-delà à la vie de ce bas-monde : « [Parmi les graves dangers dont tout homme doit se méfier] figure l’amour de ce vil bas-monde, dénué de toute valeur et méprisable auprès de Dieu. Détourne en donc ton cœur, en pratiquant l’ascétisme afin d’échapper à ses tentations. Le véritable ascétisme (Zuhd)consiste, selon les érudits,  à cesser de viser dans son cœur les intérêts purement matériels, pour la Face de Dieu. Ainsi je te recommande de ne jamais te réjouir outre mesure pour l’acquisition d’un bien terrestre, ni de t’attrister pour la simple perte d’un quelconque bien matériel. Car l’attachement à la vie de ce monde constitue assurément la mère de tous les vices, bien que cette réalité semble échapper à la plupart des gens… En effet, l’ensemble des maux provient de l’amour du bas-monde, la raison pour laquelle toute personne dotée de clairvoyance et de tempérance néglige les affaires purement terrestres. Quant à celles-ci, elles peuvent être divisées en trois catégories : (1) les choses illicites qui mènent vers l’éviction [du Voisinage Divin], vers le châtiment, le vide spirituel et le voilement, (2) les choses à la licité douteuse dont l’usage entraîne la Réprobation Divine, les ténèbres, le blâme et les litiges au Jour de la Résurrection, (3) les choses tout à fait licites, mais dont l’usage dans l’arrogance engendrera un dur règlement des comptes (hisâb), alors que leur utilisation pour la parade, les vaines rivalités, les simples plaisirs et les vains divertissements suscitera le châtiment et la détention le Jour du Jugement. Toutefois, [il est considéré comme tout à fait louable] de conserver des biens licites à titre préventif, par compassion pour ses semblables ou pour assurer sa propre subsistance. Ceci, afin de ne pas dépendre des autres et de sauvegarder sa foi et son honneur. Sache que le fait de disposer du strict nécessaire en ce monde vaut mieux qu’une extrême pauvreté et des biens opulents amassés pour l’avenir. Le riche qui fait preuve de reconnaissance envers Dieu est assurément supérieur au pauvre qui fait preuve de patience…» (Masalik, v. 695-709)

Conclusion

Pour nous résumer, nous pensons que si cette affaire est entrain de devenir aujourd’hui une véritable « affaire d’Etat » au sein de la communauté mouride, c’est parce que les différents régimes qui nous gouvernent, de même que la partie fautive, n’ont pas joué franc jeu et ont fait preuve d’une irresponsabilité notoire dans sa gestion. Cette situation étant aggravée et fortement viciée par le discours anticlérical (à la fois mouridophobe et marabophobe) habilement distillé par certaines franges laïcardes des élites et de l’opinion tapies dans l’ombre dont le discours tendancieux de haine et de rejet indéterminé des religieux contribua à épaissir le débat. Excès qui auront au moins réussi l’effet inverse de braquer d’autres franges significatives de la société sénégalaise qui imputeront désormais toute responsabilité d’un dénouement défavorable de cette affaire à l’actuel régime. Ce dernier étant appelé à en payer éventuellement tous les pots cassés. Alors que le bon sens le plus élémentaire commandait simplement de voir comment rendre justice aux propriétaires légitimes, tout en préservant un investissement qui, quoi que l’on en dise, serait de nature à profiter à des populations qui ne sont nul autre que nos parents, nos frères musulmans, nos condisciples mourides et nos enfants. En somme, à tout notre peuple qui bénéficierait ainsi de plus d’emplois, certes, mais aussi, cela n’étant pas moins important, de plus d’éducation et de principes éthiques seuls à même de préserver ses vertus cardinales…

affaire_de_malade

57 Commentaires

  1. Auteur

    Maure

    En Octobre, 2013 (00:16 AM)


    J'ai VRAIMENT PITIÉ DES MBACKES MBACKES ET CEUX QUI LES ADORENT COMME DES DIEU. LA VÉRITÉ SE DESSINE ICI MÊME SUR TERRE, DIEU EST UNIQUE ET TOUS CEUX QUI JOUENT LES SOIS DISANT DIEU SERONT HUMILIÉS ICI BAS. ON NA VU BETHIO ET D'AUTRE SUIVRONT. SEUL DIEU DÉTIENT LUI SEUL SON PARADIS . CEUX QUI TOMBENT EN TRANSE ET QUI PROMETTENT LE PARADIS AUX TALIBES REGRETERONS AMERMENT ICI SUR TERRE D'ABORD AVANT D'ALLER RÉPONDRE DE LEUR ACTES. JAMAIS N PROPHÈTE À PROMI LE PARADIS, JAMAIS UN SAHABA N'A PROMIS LE PARADIS ET JAMAIS LEURS PETIT FILS NE SONT RÉCLAMÉS DETRE DES DEMI DIEU.
    Top Banner
  2. Auteur

    Moor

    En Octobre, 2013 (00:28 AM)
    POURQOUOI LES MBACKES MBACKES ONT LE COMPLEXE ET PRETENDENT ÊTRE DES DESCENDANTS DES MAURES CHÉRIF , ALORS LEUR NOM D'ORIGINE EST BIEN SUR CONNU DE TOUS COMMME ÉTANT DES BA BA BA VENANT DE FOUTA. POURTANT BEAUCOUP DE MOURIDES ONT TENDANCE À DIRE DU MAL AU MAURES " LE CHANTEUR MOURIDE SALAM DIALLO NE DISAIT IL PAS AVANT QU'UN MBACKE NE MONTE SUR UN ÂNE IL VA PRÉFÉRER MONTER SUR UN MAURE " IL N'A JAMAIS ÉTÉ CORRIGE PAR UN MARABOUT MOURIDE , AU CONTRAIRE CETAIT UNE FIERTÉ POUR EUX.
    {comment_ads}
    Auteur

    Truth...

    En Octobre, 2013 (00:37 AM)
    mouridoulahi deh waneh yoneu bou dieum saa yalla leu.doulenen.

    nak SERIGNE TOUBA dafa nii kep kou beugeu mouthiou na ngeu meu def sa wasilah meu wan leu yoneu biley yobeu ba sii souniou borom.lenen lo len gnouy wakh wala diko wakh serigne app yakeu kham ak togneu molen ko yobeh.

    wasalam
    {comment_ads}
    Auteur

    Diop

    En Octobre, 2013 (00:45 AM)
    Serigne bi Votre article fait la fierté des personnes qui s'identifient à la justice. Vous avez abordé ce problème sous ses différents aspects en ne prenant en considération que les faits dans leur implacable vérité comme l'avait du reste bien expliqué Serigne Moustapha Saliou lors de sa conférence de presse du vendredi. Fasse Allah (SWT) rendre justice aux dignes héritiers de Cheikh Saliou (que Dieu éclaire sa lumière).
    {comment_ads}
    Auteur

    Kemtaane4

    En Octobre, 2013 (00:46 AM)
    Une excellente analyse de Mr Mbacké rien a ajouté tout a été bien dit et bien argumenté.juste pr rappeler le discours de nos autorités: on est tous des citoyens ordinaires ce k j refuse ensuite s ne sont pas les chapeler ki vont faire avancer le senegal vu toutes ces declarations il faut prendre garde et attendre tous mais il trouverons ici une communauté soudé discipliné.si le blanc n'a pas voulu s kil voulé avec des moyens extraordinaires je ne pense pas k de simple élite exclave des blancs pourront les avoir.wassalam
    Top Banner
    Auteur

    B A Ss

    En Octobre, 2013 (00:56 AM)
    bolen bagei am diame mourid yi mo gene gnom gnogui diape sen ndambour top sen sarigne li gnou am nak mouy sarigne touba nagnou wakhe dege kou sagnone amko kep koulen songo nak sarigne touba ga songe ta kou songe sarigne touba yalga baga barel ta yaen gnepe kou si jakhe touba gay deme





    {comment_ads}
    Auteur

    Harpagon

    En Octobre, 2013 (01:10 AM)
    Votre conclusion ne pouvait être meilleure:



    ''...Alors que le bon sens le plus élémentaire commandait simplement de voir comment rendre justice aux propriétaires légitimes, tout en préservant un investissement qui, quoi que l’on en dise, serait de nature à profiter à des populations qui ne sont nul autre que nos parents, nos frères musulmans, nos condisciples mourides et nos enfants. En somme, à tout notre peuple qui bénéficierait ainsi de plus d’emplois, certes, mais aussi, cela n’étant pas moins important, de plus d’éducation et de principes éthiques seuls à même de préserver ses vertus cardinales… "
    {comment_ads}
    Auteur

    Un Sénégalais

    En Octobre, 2013 (01:10 AM)
    Bravo Abdou Aziz Mbacké! Ton article est véritablement le reflet de ton niveau intellectuel très élevé et du sens de la responsabilité et de la mesure que tu incarnes. L'article est très bien argumenté. Tout scientifique qui le lirait serait justement d'accord sur le principe.



    Bon courage!
    {comment_ads}
    Auteur

    Sow

    En Octobre, 2013 (01:13 AM)
    JE partage pas ton annalyse sur Wade car tu sais aussi bien que moi si wade etait la il sera le dernier a cautionner cela.le probleme est que MACKY avait donne le signal depuis longtemp en traitant nos marabouts de simples citoyens et nous n'avons pas decodé le message.toutefois ton analyse est tres pertinente sur beaucoup de point il nous reste a dire que le mouridisme est une doctrine sur laquelle peut s"appuyer le pays pour aller de l'avant et cela doit etre pris en compte et etre revendiqué.
    Top Banner
    Auteur

    Talibe Bamba

    En Octobre, 2013 (01:19 AM)
    Jai une seule question a Monsieur majlis la famille de Serigne Saliou le domaine national ne les appartient pas et nappartient pas a leur grand pere

    Ma question esk tu penses si Serigne Moustapha Saliou avait recu les 12 Millards ou 6 milliard ou meme un millard moi le pauvre talibe de serigne touba il ne pensera a moi

    Le temps des marabouts et de la maraboucratie est revolue

    Le prophete Mahomet est le meilleur être de tous les temps

    Et dans 20 ans a venir c histoire de marabouts vont decliner gravement
    {comment_ads}
    Auteur

    Pout

    En Octobre, 2013 (01:28 AM)
    en tout cas ce petit chauve de moustapha est trop hautain ,il a joue et a perdu et maintenant il n a qu a rester tranquille ou on le fout en prison .vive le  :sn: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Tektal

    En Octobre, 2013 (01:35 AM)
    vérité

    vraie
    {comment_ads}
    Auteur

    Saki

    En Octobre, 2013 (01:57 AM)
    En tout cas comme je l'ai dit tant tot, c'est le debut du commencement, a savoir la demystification de certains marabouts Mbacke Mbacke qui profitent de la naïveté de certains senegalais pour s'enrichir.
    Top Banner
    Auteur

    Rien Que Le Droit

    En Octobre, 2013 (03:08 AM)
    Monsieur Mbacke Le senegal n'appartient pas seulelemt aux Mourides. On vous a donne 45 000 hectares à khecom et tout le monde sais que ces terres appartenaient aux peuls du djollof. Vous dites que Touba a un titre foncier personne ne peux venir reclammer 1 metre carre, vous partez à pout pour prendre les terres de ces pauvre population et demain vous allez reclamez les terres du fouta, de la casamance et tout le senegal.

    Vous voulez monayer des terres recu gratuitement contre 12 millards , que avez vous de plus que les autres pour vouloir s' accaper de tout le senegal. Cést ce genre de bolomie qui amene des guerre civile dans les pays.

    Sachez que le senegal nous appartient tous, il faut voire l'interet superieur de la nation, l'usine de cimenterie qui va employer 4000 pere et mere de famille est mieu que des champs ou vous allez mettre vos esclaves Baye fall qui vont travailler gratuitement pour vos marabout qui penseront tous les temps à epouser 7 femmes et avoir une centaine d'enfants qui demain representeront des paraiste de la societe car se disant descendant de Bamba. Le peuple dit basta, enough c 'est trop.
    {comment_ads}
    Auteur

    Assane Sakho

    En Octobre, 2013 (03:19 AM)
    en vertu de la loi fonciere, la famille de serigne saliou mbacke devrait detenir un titre foncier qui stipule que cette ladite terre a ete achetee a une date precise et, qu'une tierce personne ou une entreprise ou l'etat leur a vendu ou meme cede pour x ou y raison.si cette preuve est faiteou est le probleme, si cette famille illustre et sans reproche a accepte la terre de tous les senegalais en cadeau il y a probleme, si dangote a achete la mauvaise terre , il y a probleme, aux tribunaux et aux tribunaux seuls de trancher, dans un pays sous developpe, les mentalitesont sous developpees, sans pretention ni rien sortons de ce carcan de colonises et aidons nous a developper notre chere patrie que nous predendons tant aimer.
    {comment_ads}
    Auteur

    @ Rien Que Le Droit

    En Octobre, 2013 (04:12 AM)
    Je partage vos propos , par rapport a ce sujet , donc cela m'evitera d'ecrire un long commentaire !  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/cool.gif" alt=":cool:">  

    La difference entre ce qui est purement ...HALAL...et...HARAM...ou aussi...MAKROUR.., est bien mince,

    et bien etroite !.........Qu 'un Etat , un gouvernement representant tous les citoyens d'un pays , decide

    deliberemment , d'octroyer des terres de cet Etat , dont il n'a que la garde , et sans l'approbation globale

    de tous les citoyens de ce meme pays , est plus proche du...HARAM...que du ...HALAL...!  :hun:   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/khelou.gif" alt=":khelou:">   :?: 

    Comme je me prepare pour aller dormir (..21.5...p.m../ sunday night..).., pour moi , je m'arrete la sur ce sujet , mais y reviendrais insha Allah , une autre fois avec des exemples detailles et precis , contenus dans les volumes

    de l ' imam BOUKHARI , regardant ce genre de dons , leur acceptation en islam, et leur validite, certes !

    WASSALAM.....de ...la part de........Elysee...!  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/cool.gif" alt=":cool:">  

    NB.....Les serignes-marabouts-tariqas du Senegal , ainsi que l'eglise chretienne aussi , devraient se contenter d 'acheter leurs propres terres , surement , car c'est plus proche de la droiture , et de la purete !  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/cool.gif" alt=":cool:">  
    {comment_ads}
    Auteur

    Hmmm

    En Octobre, 2013 (04:24 AM)
    Tres bonne analyse!!!
    Top Banner
    Auteur

    Anti Maure

    En Octobre, 2013 (05:12 AM)
    maure toi si tu ne connais pas le mouridisme ferme ta gueule dire k le profete muhammad ( psl ) n a jamais promis a ces sahaba le paradis ca prouve k tu ne connais rien fe l islam le profete a dit k seydina ousmane k dieu l agree amrnrra un grand nombre de personne ki devaient aller en enfer donc ferme ta gueule moi g pitie de toi de ton ignorance serigne touba est le defenseur irreversible de l islam entre temps tes grand parents s adonner a l idrolatie macky est tres faux et ca prouve don mank ethik un president doit a chak fois k il donn sa parole il doit fer tout pour le preserver
    {comment_ads}
    Auteur

    Kemtaane4

    En Octobre, 2013 (05:53 AM)
    sénégal kou gueuneu dof sa morom rék gané kila.donner moi kelkun ki a subit la domination blanc au senegal donner moi une autorité rék.NOTHING LORSK LES MARABOUTS SE BATTALLER C PAUVRES ELITES INTELLECT EXCLAVE DE BLANC Nété pas lales chiens aboient la caravane passe.ISLAM FOR EVER BAMBA EVERY DAY
    {comment_ads}
    Auteur

    Peuls,

    En Octobre, 2013 (06:31 AM)
    NOUS réaffirmons que Thierno Amadou Bâ, falsifié ba-m-ba, fondateur de Touba, est un Peul pure Souche de Golléré Boussobé, Fouta Toro. Que Thierno Malick SY de Tivaone, est un Peul pure Souche de Souïma, Fouta Toro. Ceci pour permettre aux étrangers-es de mieux comprendre les funestes existences des archi-faux religieux du funeste axe de tous les maux, où n'existe plus, la minime trace de Pulagu issue des Thierno Amadou Bâ - Malick SY. Pour ces derniers, Dieu, Son Prophète priment sur TOUT; les valeurs de dignité-bon sens-sens de l'honneur-bonne moralité n'ont pas de prix. Tout le contraire de ce qui se passe chez archi-faux religieux du funeste axe de tous les maux, qui n'ont HONTE de rien, passent leurs indignes existences à exploiter sordidement la Foi religieuse à des fins mercantilistes. Ce religieux qui appelle les murids-ethnie-clans, de les soutenir dans cette immorale question, est un flagrant viol de la Constitution de la République. Si cet appel était fait par un Peul pure Souche, leurs pourries élites, tribalistes-clanistes-ethnicistes-confréristes-régionalistes-racistes-ignorantes-incompétentes-corrompues-menteuses-traitres, se précipiteraient d'organiser des interminables débats pour refouler sur les Peuls pure Souche leurs merdes. Au fur-et-à-mesure que les temps passent, à vive allure, les odieux masques se fracassent, la VERITE, celle de L'UNIQUE, s'impose à tous.

    PEULS-
    {comment_ads}
    Auteur

    Svp

    En Octobre, 2013 (06:38 AM)
     :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up: 
    Top Banner
    Auteur

    Ndel Fonnde

    En Octobre, 2013 (06:45 AM)
    En tout cas depuis l'arrivée de Wade au pouvoir le mourir-disme est devenu du vrai cancer pour le pays.Si vous vous rappelez quand Wade était la tous jours si vous regaedez la television on voit tous les jours des manifestations à touba,tel quartier de touba eu des millions tel autres a eu des machines à moudre nous on ne nous a pas donné.ils font des menaces et des chantages.cette ville au milieu du senegal avec un grand minaret est un grand cancer.ils n'ont aucune vergogne pour se prosternerdevant les biens de ce monde.
    {comment_ads}
    Auteur

    Akassa

    En Octobre, 2013 (06:57 AM)
    merci

    s abdou aziz majalis deug rek moy moudiou

    laisse les avec serigne miustapha saliou il sait sait ca quil fait

    dieradieufe serigne touba
    {comment_ads}
    Auteur

    Peuls,

    En Octobre, 2013 (07:24 AM)
    Ce funeste appel de ce pseudo religieux, rédigé en Français, langue officielle de la République laique-démocratique-sociale du Sénégal éternellement archi-pluriel en TOUT, n'est destinée qu'aux dignes-nobles peuples sénégalais. Pour disposer de ces semblables ce faux religieux ne passe pas par un article en Français, écrit sans doute par un "négre". Dans cet appel des révélations de tailles sont faites: 1. "duplicité de langage et la tradition de double langage de nos gouvernants envers les autorités religieux". Qui sont ces gouvernants? Qui sont ces autorités religieuses? Pas Maodo Mamadou Dia, PM de la République, trahit avec l'aide de colons, pour que vous confisquiez le Sénégal. Dans vos "autorités religieuses" ne figurent pas ceux du Fouta Toro-Ferlo, du Sénégal oriental, de la Casamance, du Sine SERERE. Ayez le courage de dire: les autorités autoproclamées religieuses de Tivaone - Touba - Kaolack, qui ont toujours pactisé avec les colons, avec les divers régimes (sauf celui de Maodo Mamadou Dia!) pour saccager les deniers publics-brader les terres-piller les ressources-foutre impunément les merdes-disposer de strapontins fictifs-privilèges indus-passeports diplomatiques à vendre-revendre-s'imposer-imposer leurs HONTES! Ayez un peu HONTE de vos vos collines de HONTES!!!

    PEULS.
    {comment_ads}
    Auteur

    Balth

    En Octobre, 2013 (07:49 AM)
    Agences immobilières : Des réseaux d’arnaqueurs en complicité avec des huissiers malhonnêtes qui volent l’argent des locataires ?

    par XIBAARU le 18 Sep 2013 • 16:50 Pas de commentaire

    agences immoxibaaru.com – « Ils sont rusés, méchants, mauvais, mécréants et très habiles à soutirer injustement de l’argent de façon malhonnête et ce, avec la complicité d’huissiers véreux qui sont indignes de leur profession ». Ils, « ce sont les agents immobiliers de Dakar, qui dictent leur loi et font souffrir les locataires en leur faisant payer des loyers et autres assignations de façon malhonnête ; et aucune autorité ne bouge le petit doigt pour mettre fin à leur escroquerie », a lancé cet étudiant venu d’un pays voisin qui préfère garder l’anonymat et à qui une agence n’a pas daigné remettre sa caution après son départ. « Ils m’ont fait faire des vas-et-viens et finalement je me suis découragé et j’ai laissé tomber. Et je sais qu’ils le font exprès parce que nous sommes des étrangers », déplore-t-il.



    Nombreux sont ceux qui se font rouler par des réseaux de soi-disant agences immobilières et qui en réalité, ne le sont pas et malheureusement avec la complicité d’huissiers et d’avocats « bandits qui sont pires que les trafiquants de drogue dans la police », lance ce locataire du quartier du point E de Dakar. Et d’ajouter, « chez moi, nous avons des maisons, et si nous louons ici, c’est parce que nous venons pour travailler ici, mais avec la mauvaise pratique de ces agences qui te prennent presque tout ton salaire, il te faut des années pour espérer avoir une maison à Dakar. Avec tout ce qu’on leur donne de notre salaire, ils savent bien que nous pouvons acheter une maison. Ce n’est pas normal ! »



    Et pourtant des voix se sont levées pour dénoncer le problème de la cherté du loyer, en plus maintenant de «la pratique de ces agents immobiliers», explique madame Sarr. Et de poursuivre, « heureusement que la sanction divine est là et que ces gens vont mal finir leur vie. » « Il vaut mieux travailler et gagner sérieusement son argent que de se feutrer dans des bureaux climatisés pour attendre que de vaillants travailleurs viennent te verser le fruit de leur labeur et pire encore, il y a des agents qui ne mettent jamais les pieds dans les maisons pour voir s’il n’y a pas des travaux à faire », tonne A. Sonko. « Ces agents et leur courtiers et même leur huissiers iront tous pourrir en enfer. Je me demande jusqu’à quand va-t’on les laisser continuer leurs salles besognes sur le dos des Sénégalais. Il faut que les populations se mobilisent, puisque maintenant nous ne pouvons plus compter sur une loi, ou sur nos députés encore moins sur la justice. Tout est corrompu dans ces agences et dans certains cabinets d’huissiers », tonne D. M qui jure de leur régler leur compte dès que la moindre occasion se présentera.



    Par résignation et plus conciliant, F. G. préfère « les laisser dans ceux qu’ils sont et au jugement divin, parce que allalou jambour kèn dou ko lèk thi nèn. » « J’espère tout simplement que le gouvernement prendra à bras le corps ce problème de la cherté des loyers, des arnaqueurs tapis dans l’ombre d’agences immobilières, et des huissiers et autres avocats qui méritent l’enfer », lance ce locataire qui paye 65 000 F Cfa pour une chambre seulement à la Médina.



    Avec la crise économique qui n’épargne personne, la plus part des agences immobilières tirent inévitablement le diable par la queue et s’adonnent à des pratiques malsaines pour spolier les locataires. Ils ne méritent aucune considération. « Les mendiants, au moins, mendient honnêtement, mais ces agents immobiliers et leurs complices d’huissiers véreux sont pires que le diable », estime Oury Diallo qui appelle les populations à mettre fin à la pratique de ces « filous » car, « trop c’est trop ! En plus de la cherté des denrées de première nécessité, de l’électricité, de l’eau qui manque depuis plus de cinq jours, les agences immobilières ne cessent pas de nous pomper le peu qui nous reste. »



    La traque de l’argent mal acquis, c’est aussi du coté des agences immobilières, n’est-ce pas, monsieur le procureur ?



    Balthazar xibaaru.com
    Top Banner
    Auteur

    Balth

    En Octobre, 2013 (07:51 AM)
    EXCLUSIVITÉS

    Les Dakarois dénoncent une complicité malsaine entre courtiers, Agences immobilières et huissiers

    par XIBAARU le 22 Sep 2013 • 08:35Pas de commentaire

    « Pour loger ici à Dakar, on te fait payer une caution de trois mois et ce, après tout ce qu’un courtier malhonnête te soutire en termes de frais de déplacement pour avoir soi-disant cherché à te trouver un logement. Pour un studio de 85 000 FCFA, tu le multiplies par trois cela fait en tout 255 000 FCFA avant d’espérer loger. Et la part d’un mois de loyer est donnée au courtier. Au nom de quoi, les choses devraient marcher ainsi », fulmine S. F. Bâ rencontré à Niary Tally.

    Comme elle, des populations de Dakar interrogées estiment qu’il faut éliminer les agences immobilières et leur système de complicité avec certains agents judiciaires. Leur intermédiation n’a aucune utilité entre les propriétaires et les locataires. « Elles n’ont aucune utilité, poursuit S.F. Bâ, sinon que de voler l’argent d’honnêtes citoyens qui travaillent à la sueur de leur front. Maintenant qu’on est dans une crise économique mondiale, leur rôle d’intermédiaire créé de toute pièce par je ne sais quelle loi, va subir les conséquences de cette crise. Et je prie Dieu pour que ces agences, leurs huissiers et les courtiers sans pitié disparaissent à jamais ».

    « Un soi-disant huissier s’est pointé chez moi, mais vraiment avec une promptitude extraordinaire sur ordre d’un responsable sans cœur d’une agence immobilière, certainement son complice, pour me présenter un ‘’commandement assignation en référé tendant à expulsion’’. Non seulement il n’a pas pris le temps de se présenter avec sa carte professionnelle, mais sur le papier qu’il m’a tendu, il n’y avait aucun numéro de téléphone. Comme un bon exécutant qui obéit à des ordres venant d’un mauvais type d’une agence immobilière, il m’a intimidé avec son approche pas du tout professionnelle et avec un ton qui en dit long sur le rôle d’arnaqueur et de voleur diabolique qu’il jouait. Et c’est pour se débarrasser vite de la proie que je suis après m’avoir donné l’assignation et disparaître en attendant le délai final jusqu’à ce que je parte payer et qu’ils se partagent après l’argent qu’au moins moi j’ai gagné honnêtement. Ils ne sont pas sérieux ces huissiers et leurs complices. Mais malheur à eux, car ils commencent à subir les affres de la crise économique », a déclaré G. Diatta habitant au Centenaire et visiblement très remonté contre cet huissier qui a ses yeux ne mérite qu’un châtiment exemplaire de malheur.

    Même son de cloche chez Henriette Diop rencontré à Médina : « Il faut qu’elles disparaissent, ces agences immobilières et que le ministère de la justice soit plus vigilants sur les pratiques mafieuses de certains huissiers et courtiers qu’il faut même traquer pour argent mal acquis. »

    La soixantaine bien sonné et dans sa sagesse, Pa Diop de Colobane déclare avec désolation : « Les choses ne marchent plus bien comme avant, parce que les gens se sont éloignés de Dieu pour entretenir des pratiques malsaines afin de gagner de l’argent malhonnêtement. Et quand c’est plusieurs personnes qui le font, cela fini par devenir une norme, mais une norme viciée. Et les autorités surtout les députés doivent parler sur le problème des loyers, en plus de la cherté des denrées de première nécessité. Aujourd’hui il y a trop de perte de valeurs. Et même certain garants de la loi civile sont corrompus et aiment l’argent facile. Mais à mon avais, agence immobilier yi, huissier yi ak courtier yi war nagnou sétat seni boop, ndax té lou way rindi thi sa loxo lay nath ! (Les agences immobilières, les huissiers et les courtiers doivent revoir leur manière de faire, car on finit toujours par payer le mal qu’on a fait à autrui). »

    Balthazar xibaaru.com

    {comment_ads}
    Auteur

    Jeuness

    En Octobre, 2013 (08:42 AM)
    Les populations de Pout, on en fait quoi? C'est triste qu'on prenne leurs terres, qu'on les donnes à d'autres qui refusent pourtant qu'on marche meme sur les leurs si on est pas leur talibé, ensuite ils veulent se faire indemniser des milliards sur les terres des Poutois!!! J'y comprends rien à ce pays.

    L'argent est le pire des dangers, et la cupidité est le vent qui attise le feu de tous les conflits. Il y a bien d'autres terres que l'Etat pourrait leur donner et qui sont cultivables. Comme ça on avance et tout le monde travaille.

    Je suis sur qu'on aurait pas tout ce brouhaha si le supposé empiétement était l'heure d'un badola. Le nigérian pèse lourd et on veut une part de son argent. Rien d'autre, et tout le monde le comprend.
    {comment_ads}
    Auteur

    Averti

    En Octobre, 2013 (08:44 AM)
    Vous n'êtes pas mieux nés que le sénégalais lamda. En quoi mériteriez vous un meilleur traitement que tout autre sénégalais ? En vertu de quoi les terres qui appartiennent à l'ensemble des 13 millions d'habitants doivent ils être offerts aussi arbitrairement à une seule famille ? Serigne Saliou aurait dû refuser cette offre parce qu'il sait que c'est anormal et c'est injuste. Ne nous prenez pas pour des demeurés, vous êtes des intellectuels avertis et vous savez de ce dont je parle. Ecoutez, arrêtez cette intrusion mesquine et matérialiste dans la gestion de la République. Ne poussez pas le bouchon trop loin, ce qui est arrivé à firawna peut arriver à quiconque si le peuple debout se soulève contre main mise des confrérie sur la marche de notre nation.
    {comment_ads}
    Auteur

    Diabirabi

    En Octobre, 2013 (09:26 AM)
    @Harpagon a tout dit dans sa réponse. les seuls vrais propriétaires de ces terres sont les SENEGALAIS (on semble l'oublier). La loi sur le domaine nationale édictée par le régime de Senghor avait parfaitement anticipé de genre de dérives sur l'accès à la terre. La famille du vénéré feu Serigne Saliou, ne mérite d'être impliqué dans ce genre de conflits. A mon humble avis, l'ainé actuel de cette famille devrait demander une compensation à l'Etat et apaiser la situation. Car cela sera périlleux pour notre pays de détruire ce que Dangote a légalement investi. Le vrai fautif dans tout celà, c'est ABLAYE WADE.
    Top Banner
    Auteur

    Ablaye1

    En Octobre, 2013 (09:41 AM)
    Même pas honte de s'accrocher à ces terres qui appartiennent à tous les sénégalais en général et aux populations de Pout en particulier.SENEWEB arrêtez d’être le porte parole des gens qui propagent la xénophobie et dénigrent Dangote.Vous croyez qu'il n'y a pas de sénégalais au Nigeria.
    {comment_ads}
    Auteur

    Demba Diop

    En Octobre, 2013 (10:11 AM)
    L'auteur de ce texte est certes brillant, mais sa position est indéfendable sur plusieurs points:

    1. Pourquoi demander aux talibés mourides de "manifester une solidarité sans faille" aux héritiers de Serigne Saliou alors qu'il s'agit d'un litige foncier non encore définitivement réglé par la justice,

    2. Les surfaces affectées aux associations sportives, économiques et autres pour des stades, des terrains de football et hôtels bénéficient au moins d'une présomption d'utilité publique, alors que les terres affectées aux marabouts peuvent ne pas l'être,

    3. Je n'ai pas encore vu, parmi les milliers de talibés qui travaillent dans les champs des marabouts (de toutes confréries) quelqu'un gagner un salaire à la fin du mois ou hériter des biens de ces marabouts,

    4.Les daraas installés dans ces terres et dans lesquels ne sont investis qu'une partie minime des revenus de leurs champs, ne servent-ils pas à justifier cette "exploitation de l'homme par l'homme"

    5.Ce qui est le plus gênant, c'est que le marabout ait déclaré avoir réclamé 12 milliards dans ce litige alors qu'il nous parle de désintéressement pour les biens terrestres,

    Au final, les sénégalais doivent se réveiller et savoir que ces nouveaux marabouts ne sont pas comme leurs aïeux Oumar Foutiyou, Ahmadou Bamba, El h Malick car ce ne sont que les biens terrestres qui les intéressent.

    {comment_ads}
    Auteur

    Maxmaguette

    En Octobre, 2013 (10:18 AM)
    Salam

    Je pense que la rigueur intellectuelle aurait voulu que vous exposassiez des faits qui illustrent le double jeu que vous évoquez ; quitte à nous renvoyer à des documents ou propos accusateurs afin que nous puissions, à notre tour, dénoncer impartialement cette éventuelle injustice.

    Qoique vous assumiez votre parti pris, votre comparaison des moyens injectés au sport à ceux alloués aux daaras me semble insidieusement trop subjective.

    Quelque soit le comportement du régime, je ne crois pas que ce litige, du point de vue de son caractère privé et plus économique que religieux, soit le meilleur argument pour déplorer la déconsidération (effectivement notoire) des instences religieuses du Sénégal par les politiques de notre pays.

    {comment_ads}
    Auteur

    Merci99

    En Octobre, 2013 (10:18 AM)
    Merci ABDOU AZIZ MBACKE

    merci pour votre éclairage



    Top Banner
    Auteur

    Ccitoyen

    En Octobre, 2013 (10:20 AM)
    La famille de Serigne Saliou RA a deja Xelcom. Une foret entière. Ce qui devrait leur suffire quand même!

    Respectueusement! :sn: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Sow

    En Octobre, 2013 (10:24 AM)
     :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down: :  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/khelou.gif" alt=":khelou:">   les Faux Marabouts de merde

    {comment_ads}
    Auteur

    Peuls,

    En Octobre, 2013 (10:27 AM)
    NOUS, Peuls pure Souche, du Nord-Est, Musulmans authentiques depuis le XI siècle, exigeons que certains-es s'abstiennent de citer nos RELIGIEUX qui ont d'autres priorités prioritaires que d'exploiter sordidement la Foi religieuse à des fins purement mercantilistes; surtout que cette indigne question içi en question est intégralement celle des archi-faux relgieux du funeste axe de tous les maux qui n'ont aucune HONTE d'exister que via les saccages des deniers publics-bradages des terres-pillages des ressources-privilèges indus-strapontins fictifs-licences de foutre impunément les bordels-discriminer-exclure-assassiner-tuer-combiner-comploter-pactiser diabliquer-hair-mentir-falsifier-truquer-déguiser-charcuter-greffer-ajouter-rajouter-surajouter-esquiver-escamoter-trahir pour leurs macabres desseins. Il est temps que ces fléaux comprennent que nous sommes au XXIème siècle, et que les Sénégalais-es dignes-nobles-patriotes purs n'acceptent plus jamais le colonialisme sous toutes ses hideuses formes. Au moins, les Colons français ne s'abritaient pas derrière des vitres pour justifier leurs haines-viols-violences-saccages-bradages-pillages. Ces archi-faux religieux du funeste axe de tous les maux osent justifier leurs bradages-saccages-pillages par leurs apports imaginaires au développement de ce pays... alors que le Sénégal croule sous tous les poids de toutes les misères....HONTES! QUELLE HONTE!

    PEULS.
    {comment_ads}
    Auteur

    Proud Murid

    En Octobre, 2013 (10:28 AM)
    A ses débuts le mouridisme était qualifié de "feu de paille" par un certain dignitaire "musulman". Les mourides ont tout vu, tout vécu et tout entendu dans ce pays, mais l'histoire leur à donné raison, n'en déplaisent leurs détracteurs. Partout dans le monde terres sont données à ceux qui les travaillent. De tout le temps, les chefs religieux ont été les plus grands agriculteurs de ce pays et c'est une justice économique de leur donner ces terres. Combien de fois le foin produit à Xelcom a nourri les chevaux de la gendarmerie, par exemple. Les chiens aboient et la caravane passe !
    Top Banner
    Auteur

    Bouki Sine

    En Octobre, 2013 (10:34 AM)
    Serigne Moustapha Saliou, aurait-il un problème personnel avec Macky sall ?



    CE QUI EST ÉTONNANT dans cette histoire, c'est de savoir que Serigne Moustapha Saliou,

    sait très bien et mieux que personne, que cette histoire date de Wade,

    sait très bien et mieux que personne, que c'est Wade qui a attribué ces terres à Serigne Saliou,

    sait très bien et mieux que personne, que c'est Wade qui a ensuite vendu ces même terres à Dangote,

    sait très bien et mieux que personne, que c'est Wade l'instigateur et le responsable de tout ce méli-mélo,



    Force est donc de savoir POURQUOI...



    POURQUOI, Serigne Moustapha Saliou, s'en prend ouvertement au président de la république actuel (qui rappelons-le n'était pas encore au pouvoir au moment des faits,) le désignant lui, Macky Sall, comme le seul responsable des maux du mouridisme, pour une histoire qui ne concerne en réalité que la famille de Serigne Saliou !



    POURQUOI, Serigne Moustapha Saliou, pas une seule fois, dans toutes ses déclarations n'a prononcé le nom de Abdoulaye Wade, qui pourtant aux yeux et au su de tout le monde, est le seul et unique responsable de tout cet embroglio ?



    À VOUS DE JUGER...

    {comment_ads}
    Auteur

    Thiessois

    En Octobre, 2013 (10:40 AM)
    Je ne savais pas non plus que le Préfet a agi ap`res que la Justice s´est prononcée, ce qui donne encore du poids à sa décision. Encore une fois, que les Mourides se calment et ne versent pas dans les exès. La Religion a toujours souffert de l´ intéret que le clergé a porté aux biens de ce monde. Qu´on ne nous dise pas que l´argent gagné dans toutes ces entreprises est distribué aux Talibés ou a servi à construire des centres sociaux ou des mosquées, car pour cela les Talibés mettent extra la main à la poche. Oui, nous avons eu des Imames très bons et Sérigne Saliou en faisaient partie, ainsi Mame Abdou ces dernières décennies. C´étaient des personnes qui n´aimaient meme pas l´argent. Il faut réfléchir là dessus, sur le POURQUOI ? Un illustre Imame du Fouta, du Nom de Bal aurait dit entre autre: Si un de vos Imames commencent à s´interesser aux biens de ce monde, chassez le ! Mame Malick, Sérigne Touba, Mame Abdou et Sérigne Saliou ont suivi ce chemin ou étaient dans cette voie. Les Prophètes ne laissaient pas d´héritage, si ce n´est pour la communauté, pas pour leurs enfants. Alors Frères Mourides, cette terre revient à qui de droit, si on parle Islam ? Je ne parle ici meme pas du Droit ou de le pouvoir d´un Président qui peut faire faire par Décret et faire démettre par Décret, sans que cela soit du wakh wakheet, car seulement parcequ´ ayant pesé le pour et le contre de l´intéret du peuple.
    {comment_ads}
    Auteur

    Kemtaane4

    En Octobre, 2013 (11:18 AM)
    thiéssois va apprendre les livres ki parle d'heritage avant de parler.sinon affaire yi nak j vois k les gas vous navez pas d'argument k d'insulte ce qui prouve k c de l’égoïsme de la méchanceté.mais vs etes dernieres ns c pourkoi vs critiké notre démarche mais bu wait to see.
    {comment_ads}
    Auteur

    Diata

    En Octobre, 2013 (12:24 PM)
    vive dangote dieux tu portege avec ce tocarla in sivismo
    Top Banner
    Auteur

    Serieux

    En Octobre, 2013 (12:28 PM)
    Je n'aurai pas tout e temps de lire les interptrations ,mais je note d'abord que l'auteur de ce texte est une elite meme s'il faut dire que je ne serais pas totalement d'avis avec lui,mais aussi et surtout ce qu'il faut dire ici et maintenant c'est que depuis l'arrivee de Mr Macky Sall au pouvoir ,franchement on note une certaine negligence et un affaiblissement des ces societes religieuses surtout mourides ,ceci de la volonte deliberee ,des nouvels responsables de ce pays,des lors il est important de rappeler le role que ces formations religieuses ont joue dans le theatre de la decolonisation ,de la resistance ,et de ce Senegal d'aujourdhui.Nous avons beaucoup entendu les mots en wolofs NIEPEU YEM tout le monde egal " alors que c'est archi faux ,tout le monde n'est pas egal parce que Dieu tt puissant ne l'a pas ainsi fait ,meme dans une famille ,tout le monde n'est pas egal,au niveau des responsabilites,

    C'est dire tout simplement que toutes les formations religieuses au aSenegal ( layenne mourides,tidiane,khadre ,chrteiens ,j'en passe ) il faut qu'elles soient respecter .je m'arrete la
    {comment_ads}
    Auteur

    Thiessois

    En Octobre, 2013 (12:31 PM)
    @Kemtane4: Votre pseudo livre sur les Héritages C´est quoi ? Je me réfère au Hadith, où le Prophète SAWSalam dit: Nous les Prophète nous ne laissons pas d´héritage, nous laissons des sadahkha. Et Aboubacar Saddikh rahinmaho Lah, s´est lui meme reféré sur cet Hadith pour ne pas remettre le jardin du Prophète à Fatima comme Héritage de son père. Alors c´est quoi ce livre ?
    {comment_ads}
    Auteur

    Vraie Analse

    En Octobre, 2013 (12:35 PM)
    Excellente Analyse merci beaucoup

    C'est vraiment claire, nette, succincte...

    Toute personne qui ne veut que la vérité et rien que la vérité et pourvue de bonne foie acceptera ces paroles et saura que c'est çà l'unique et la pure vérité.
    {comment_ads}
    Auteur

    Babacar Ndiay A Darou Mosty

    En Octobre, 2013 (12:36 PM)
    senegal de dafam niokhamni serigne bi nékhlén liam amna baparé yalla nopina lépou dina lér té serigne salou limou liguieye si senegal kepou koye wakh deugue ta yalla réc takh kham gako ta dou yague lépou lér

    Top Banner
    Auteur

    Lune

    En Octobre, 2013 (13:49 PM)
    C'est bien de prendre sa plume pour se defendre quant on croit qu'on a ete spolie de ses terres

    Mais combien de marabouts au Senegal surtout ceux de Touba ont spolie de pauvres paysans de leurs terres pour en faire des Daras qui sont en realite des fermes d'exploitation agricoles ou des milliers de gamins sont surexploites et l'argent tire de cette exploitation va directement dans la poche du marabout qui roule dans des Mercedes et des limousines et vit dans un chateau a Touba avec plus 4 femmes

    Vous parlez d'education et vous semblez renier l'education occidentale votre argumentaire est contradictoire avec vos comportements de tous les jours vous les marabouts de Touba vous aimez le luxe et la belle vie plus que n'importe qui dans ce pays il suffit de vous regarder comment vous vivez vous etes en permanence dans des hotels de luxe en Europe et vous osez nous parlez de ascetisme quelle hypocrisie !!!

    Vous pronez un islam que vous ne croyez pas vous les marabouts de Touba vous aimez plus que n'importe qui dans ce pays des belles choses de la vie vous n'avez rien a voir avec le fondateur du mouridisme CHIEKH AHMAOU BAMBA qui selon les temoignages et les ecrits avait exclu de sa vie toute chose materielle lui procurant du bonheur autre que le coran

    je vous ai observes en Italie et en France vous les marabouts vous ne croyez qu'a l'argent et la belle vie
    {comment_ads}
    Auteur

    Bira

    En Octobre, 2013 (14:03 PM)
    Pourquoi en 2011 les conditions litigieuses de cession des terres de Fanaye à des investisseurs italiens ont-elles fait l’objet de levée de boucliers de la part de la société civile jusqu’à son annulation ; ceci malgré les potentiels avantages de la société Senethanol qu’ils voulaient y créer (apport de près d’un milliard à la communauté rurale, construction de deux hôpitaux, 12 forages, des collèges, des lycées et d'autres infrastructures) ? VOILA LA QUESTION !!!!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Ange Djibril

    En Octobre, 2013 (14:06 PM)
    Merci Cheikh Bi !



    Vous venez de dire tout haut ce que nous tous pensons tout bas.



    Votre éclaircissement dépasse carrément le cadre juridiquo-politique que constitue cette affaire.



    Vous venez de montrer à quel point le temporel est déterminer à combattre le spirituel au Sénégal particulièrement et dans le monde de manière générale.



    Nous sommes tous d'accord sur la position ferme et déterminée de toute la Famille de Serigne Saliou sur cette affaire.



    L'injustice ne passera pas !
    {comment_ads}
    Auteur

    Memoire

    En Octobre, 2013 (14:31 PM)
    vers les annees 50-60 les maras etaient tres respectes.Je voyais les nos peres qui habitaient Baye Gainde,Nimzatt,Angle Mousse,colobane,Baye Laye Wakhinane,Darou Khann,Texas,Kipp coc,Alminco,Tivaouane etc etc couraient et se prosterner pour donner des Adiyas aux mars Mbacke Mbacke,comme les choses ont changer.Je me demande pourquoi ce Changement?quelqu`peut expliquer pourquoi ce subite changement.Merci
    Top Banner
    Auteur

    Quelqu'un

    En Octobre, 2013 (14:36 PM)
    En tout cas moi je ne doute pas de la probité de S. Moustapha saliou. Saurais été un autre marabout, je prendrai cette affaire avec des pinces.



    Yalla nalène yalla até bala yague.
    {comment_ads}
    Auteur

    Tariqas

    En Octobre, 2013 (15:37 PM)
    Ces tariqas ne respectent pas la sunnah , car c'est de l'innovation, donc a bannir !...POINT FINAL..! :hun: 

    Ces querelles materielles en ont un exemple indeniable ! :sad: 

    Abandonnez le mouridisme , la tijania , la hkhadria, les limamoulayes, et autres sectes

    qui ne sont nullement mentionnes dans le Saint Coran , et ni dans les hadiths qudsi ! :dedet: 

    O.. MUSULMANS SENEGALAIS, CRAIGNEZ ALLAH soubhanahou wa ta'la , et cramponnez vous,

    a la sunnah de Mohamed ( sawsm ) , et evitez les innovations , ...si ...vous saviez..! :dedet: 

    WASSALAM.......a vous tous , et eloignons nous des...BIDAS..!
    {comment_ads}
    Auteur

    @rien Que Le Droit

    En Octobre, 2013 (15:58 PM)
    Monsieur Mbacke Le senegal n'appartient pas seulelemt aux Mourides. On vous a donne 45 000 hectares à khecom et tout le monde sais que ces terres appartenaient aux peuls du djollof. Vous dites que Touba a un titre foncier personne ne peux venir reclammer 1 metre carre, vous partez à pout pour prendre les terres de ces pauvre population et demain vous allez reclamez les terres du fouta, de la casamance et tout le senegal.

    Vous voulez monayer des terres recu gratuitement contre 12 millards , que avez vous de plus que les autres pour vouloir s' accaper de tout le senegal. Cést ce genre de bolomie qui amene des guerre civile dans les pays.

    Sachez que le senegal nous appartient tous, il faut voire l'interet superieur de la nation, l'usine de cimenterie qui va employer 4000 pere et mere de famille est mieu que des champs ou vous allez mettre vos esclaves Baye fall qui vont travailler gratuitement pour vos marabout qui penseront tous les temps à epouser 7 femmes et avoir une centaine d'enfants qui demain representeront des paraiste de la societe car se disant descendant de Bamba. Le peuple dit basta, enough c 'est trop.

    Repondre | +0 -0 | Permalink Signaler
    {comment_ads}
    Auteur

    Boy Serere

    En Octobre, 2013 (16:26 PM)
    Pff. les mourides, vous croyez que yéneu gnou mome. au nom de quoi on va donner des terres à des gens qui n'ont jamais travaillé de leurs vies et qui veulent bénéficier de privilèges sous le seul fait qu'ils descendent d'illustres marabouts? s'ils veulent des terres, ils n'ont qu'à l'acheter comme tout le monde. pourquoi moi pauvre sénégalais je vais me casser le cuuul à travailler comme un chien pendant des années pour acheter un petil lopin de de terre de 120 m, à payer des impôts et que des gugus, tranquilles dans leur salons climatisés, avec des noirs fumés, mangeant du poulet et de la viande chaque jour, viennent par un simple claquement de doigt exiger qu'on leur donne des milliers d'hectares de terres.

    c'est quoi cette façon de pratiquer la religion. tout ce que vous faites est aux antipodes de l'islam et de l'égalité entre les hommes.

    mais la duperie a cessé et nous ne ferons pas entuber par des mar-a-bouts qui ne sont mêmes pas sûrs de leur paradis.



    Donc tes analyses à 2 balles tu les gardes pour les chimpanzés et les moutons de khelcom car si ils acceptent leur sort d'esclaves c'est leur affaire mais le domaine national mome cela appartient à tous les sénégalais. si vous voulez faites votre mafia à touba mais nefeu gnème
    Top Banner
    Auteur

    Boy Serere

    En Octobre, 2013 (16:38 PM)
    au nom de quoi, nous allons renoncer à une cimenterie qui contribuera à créer des milliers d'emplois et casser le monopole de la sococim, ce qui fera baisser le prix du ciment ? pour les beaux yeux d'une famille religieuse ? si ils étaient vraiment patriotes et si ils étaient guidés par l'intérêt national, ils proposeraient même les terres de khelcom pour en faire une cimenterie.

    Au sénégal nous avons affaire à des rapaces qui sont omnibulés par les biens matériels de ce bas monde et qui utilisent la religion à des fins mercantiles et qui jouent sur l'ignorance et le manque d'éducation d'une bonne partie de la population.

    Nous regrettons nos sages et nos guides qu'étaient Mame adboula aziz sy dabakh et serigne saliou qui se désinteressaient des biens matériels et craignaient notre seigneur. mais tous les autres qui ont suivi ce sont des mafieux et nous les combattrons car le sénégal ne les appartient pas.
    {comment_ads}
    Auteur

    Dave

    En Octobre, 2013 (19:58 PM)
    Vraiment serigne saliou nous manque jai eu a le rencontre 3 fois tete a tete ' mais kan jentend Moustapha saliou , j my reconait pas . Les nouveaux marabout animes ke par largent , auto bou rafet , khale bou rafet , keur bou rafet. Mes Amis nguir yalla reveille vous . Et arretons cette farce.
    {comment_ads}
    Auteur

    Xyz

    En Octobre, 2013 (20:45 PM)
    Au lieu de parler de l'article, des gens en profitent pou déverser leur venin sur toute une confrérie. Mbele mbele rek ngene meune. Quoi que vous vous disiez ou fassiez le mouridisme continuera à se hisser vers le haut. Le seul tarikha du Senegal qui y trouve son origine, son fondateur. Imaginez d'ou viennent les disciples. Normale que dans un pays avec un seul khalif général et des khalifs locaux il y'aura toujours jaloux
    {comment_ads}
    Auteur

    Deug

    En Octobre, 2013 (09:35 AM)
    JE VEUS DIRE A TS CES MECREANTS QUI PENSENT QUE LE MOURIDISME C UNE RELATION APART NN NN VOUS VOUS TROMPEZ SERIGNE EST JUSTE ET IL A OEUVRER POUR DIEU A TRAVERS LES HOMMES.IL A LE DRAPEAU DE L'ISLAM. LORSQUE L'ISLAM ETAIT HUMILIEE POUR NE PAS DIRE REDICULISEE PARMI VOS GRANDS PERE QUI S'ETAIENT POUR L'ISLAM. ILS ETAIENT LA A PRENDRE DES FEMMES DE GAUCHE A DROITE A BOIRE DE L'ALCOOL.TANDISQUE SERIGNE TOUBA ABANDONNAIT SES FEMMES SES ENFANTS SES BIENS POUR LE BIEN ETRE DE L'ISLAM. CERTE SERIGNE TOUBA DERANGE PASK SKE DIEU LUI A DONNE IL NE L'A JAMAIS DONNE ET IL NE LE DONNERA A PERSONNE BILAHI .

    SI VOUS NE CONNAISSEZ PAS LA CULTURE MOURIDE FERMEZ VOS GRANDES GEULES .

    NOUS MOURITES NOUS SOMMES FIERS DETRE DES DISCIPLES DE SERIGNE TOUBA ET ON RECONNAIS QUE DIEU EST UNIQUE ET MOUHAMED EST SON MESSAGER MAIS SERIGNE TOUBA EST L'HERITIER DE SEYDINA MOUHAMED. SANT SERIGNE TOUBA REKK BA FAW

    SKE VOUS DITES NE NOUS EBRANLE PAS ET NOUS RESTERONT TJRS DISCIPLES DE SERIGNE TOUBA DE BON TALIBE WASAM

    BALNALA AKH BALMA AKH
    Top Banner

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

7 Latest News 01
Damiba Jette Les Gants
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email