Lundi 15 Juillet, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Contribution

Nous sommes les complices des prédateurs des biens publics

Single Post
Nous sommes les complices des prédateurs des biens publics

J’ai manqué de pouvoir me retenir après avoir lu l’article titré « Rapport provisoire de la Cour des comptes – Comment l’état a aidé Cheikh AMAR à se sucrer » (Quotidien la Tribune, n 1278 du vendredi 22 janvier 2016) tellement les faits qui y sont relatés sont graves et à cause de l’amertume que m’a causée le fait de soudain découvrir que nous sommes entrain de devenir mortellement dangereux pour notre pays et notre peuple à force de supporter que d’entre nous certains continuent de se comporter comme des fauves face à un troupeau d’herbivores, en passant le temps à piller les biens publics et particulièrement en s’attaquant à toutes les terres dont dépend la survie de toute la communauté nationale sénégalaise. En effet, ces faits sont graves à causes de leurs conséquences sur les conditions de vie des populations et à cause de leur nature criminelle et donc du fait qu’ils sont répréhensibles au regard de la loi. Mais ils le sont aussi à cause de la qualité de chacun de leurs auteurs et des complices de leurs auteurs.

Il est question dans cet article de quelques affaires foncières dans lesquelles sont impliqués des services de l’état et de l’attitude de fonctionnaires souvent très haut placés qui s’adonnent à des manipulations de la nature de celles qui ont perdu l’ancien directeur du cadastre, Monsieur Tahibou NDIAYE. Des affaires graves comme celles qui ont déclenché le conflit opposant les populations de Tivaouane Peulh à la société SIPRES et à l’ONG Mosdahir International et elles le sont suffisamment pour illustrer à quel point certains agissements risquent de conduire à des conséquences pouvant dépasser celles de l’affaire des terres de Fanaye. Et cela est d’autant plus probable que les causes de ce conflit de Tivaouane Peulh pourraient prochainement resurgir du désordre de la mise en route déjà annoncée des projets d’aménagement de zones urbaines au Lac rose, à Déni Biram Ndao, à Gorom et à Diamniadio. Tous ces projets n’étant qu’une manière détournée de récupérer ce qui reste de terres inhabitées dans la région de Dakar. Autrement dit, une prédation savamment orchestrée par des politiciens en quête d’argent facile, des fonctionnaires véreux, des hommes d’affaires sans scrupules et toutes les hordes de courtiers voraces qui hantent les couloirs des ministères. 

La loi est le principal instrument de cette prédation, celle qui s’applique au domaine du foncier étant inappropriée parce que ses initiateurs n’ont pas tenu compte des réalités qui ont précédé son avènement et parce qu’elle se prête à toutes les combines qui permettent d’exproprier les populations sans aucune autre forme de procès. Les choses sont ainsi depuis longtemps et il est certain que nous n’en serions pas là aujourd’hui si les politiques foncières qui ont donné naissance à la loi sur le domaine national avaient pris en compte la nécessité de protéger les populations en garantissant leur droit de disposer des terres sur lesquelles elles vivaient et en aménageant les meilleurs conditions de leur valorisation par ces derniers. Cette situation a toujours était plus ressentie dans la région de Dakar que partout ailleurs au Sénégal. Et à force d’être ballottées par des administrations insensibles à leurs préoccupations et réprimées par une justice limitée, les communautés lébous se sont retrouvées dans l’obligation de négocier des arrangements avec des fonctionnaires et des élus locaux pour sauver ce qui peut l’être de leurs biens fonciers. 

Autrement dit, en dépossédant les populations de leurs terres, la  loi sur le domaine national est devenue l’arme de toutes les bandes de trafiquants de parcelles à usage d’habitation et donc de sites à transformer en champs de béton avec des bâtisses de piètre qualité souvent. Ainsi, les faits en question sont dangereusement graves parce qu’ils permettent à des individus de s’enrichir à coup de milliards de francs d’un jour à un autre, comme par miracle. Et les affaires concernant les sieurs Papa Cheikh Amadou AMAR et Ndiégne FALL  relèvent de la catégorie de faits qui doivent être dénoncés et combattus à cause de leurs conséquences nuisibles. C’est pour démontrer le bien fondé de ce point de vue que nous passons par leur analyse rapide afin de mettre en évidence ces conséquences et les responsabilités des personnes concernées par chacune des affaires en question.

Dans le courant du mois d’octobre 2009, la caisse des dépôts et consignations a acheté auprès du nommé Papa Cheikh Amadou AMAR un ensemble immobilier d’une superficie de 56.850 m2 et situé aux Mamelles, à 9 milliards 96 millions de francs. Et elle a réglé une partie de la transaction égale à 5 milliards de francs, au moyen d’un emprunt bancaire nanti d’un dépôt à terme, alors que cette dépense n’avait pas été prévue par le budget qu’elle avait fait approuver le 24 mars 2009 par le Ministre de l’économie et des finances de l’époque, Monsieur Abdoulaye DIOP. Or, la Caisse des dépôts et consignations (CDC) fait partie des organismes étatiques régis  par le décret n* 2011-540 qui stipule à son article 6 que toutes les opérations financières  des organismes qu’il concerne doivent être prévues à leurs budgets ou comptes prévisionnels et qu’aucune opération financière ne peut être exécutée si elle n’a pas été prévue, élaborée et autorisée dans les conditions fixées par le dit décret. Voilà donc pourquoi il est permis d’affirmer sans aucun risque que l’ex Ministre de l’économie et des finances et la Caisse des dépôts et consignations ont ensemble enfreint le règlement pour faire passer cette opération. 

Le 10 octobre 2010, le fameux terrain des Mamelles fut revendu par la CDC  au même Cheikh Amadou AMAR qui l’a ensuite rétrocédé à la société d’études, de réalisations et de constructions (SERC) dont le capital est détenu à 60% par lui et à 40%, par la Caisse des dépôts et consignations. Et comme par hasard, cette société est née juste 13 jours avant la rétrocession du terrain par la CDC au sieur AMAR. Plus encore, il s’est trouvé que cette même société n’était qu’un leurre, c'est-à-dire une société fantôme dont l’administrateur général adjoint en l’occurrence, Monsieur Ibrahima THIAW n’aurait jamais rencontré l’administrateur général qui n’est autre que 

Monsieur Cheikh Amadou AMAR.

Pire encore, la société fantôme en question a bénéficié de la mise à disposition par la Caisse des dépôts et consignations d’un montant de 5 milliards de francs au titre de l’avance en compte courant actionnaire pour les besoins de trésorerie ou en fonds de roulement. Il a été noté par les contrôleurs de la cour des comptes que de ces fonds, 4 milliards 732 millions 432 mille 500 francs ont été décaissés à la demande du seul administrateur général, Monsieur Cheikh Amadou AMAR à qui ce coup a permis de gruger l’état d’environ 20 milliards de francs.

Comme dopé par le succès d’entreprises de cette nature, la Caisse des dépôts et consignations avait aussi porté sa combine  à Bambibor en se faisant accompagner par Iris-Eco, une société Malaisienne très introduite dans les coulisses des ministères du Sénégal. Là aussi, elle s’était lancée dans des opérations d’achat de terrains et la demande d’attribution qu’elle formula pour l’acquisition d’une assiette foncière de 100 ha fut rejetée par la direction générale des impôts et domaines dont le patron d’alors était l’actuel Ministre de l’économie et des finances, Monsieur Amadou BA.Ce fait a eu lieu le 18 mars 2010  et huit (8)jours après, plus précisément, le 26 du même mois, la direction générale des impôts et domaines céda un terrain de 175 ha à un certain Ndiégne FALL qui alla aussitôt en revendre une partie mesurant 100 ha à la Caisse des dépôts et consignations à raison de 6.000 francs le mètre carré que l’état lui avait vendu à 1.750 francs avec des facilités très larges. Cette opération lui permit ainsi de réaliser sans bouger une plus value de 4 milliards 250 millions de francs sur le dos de tous ses compatriotes. 

En reproduisant ainsi qu’il précède la substance des affaires rapportées par l’article du quotidien la Tribune du 22 janvier 2016, le but visé était de montrer que les objectifs recherchés par les auteurs des faits qu’il a relatés étaient de faire affluer d’importantes sommes d’argent à quelques endroits afin de s’en approprier en dehors de tout motif régulier, comme le font partout sur la terre les malfaiteurs que les polices pourchassent et que personne ne respecte. Et cela veut autrement dire qu’en règle générale, tous ceux qui, comme les sieurs Cheikh Amadou AMAR et Ndiégne FALL, usent de manœuvres frauduleuses quelconques pour endormir la vigilance d’autres personnes afin de mettre la main sur leurs biens, sont  logés dans la catégorie des délinquants et traités comme tel parce qu’ils ont enfreint la loi. Il se trouve malheureusement que la loi n’est pas entrain d’être s’appliquée de la même manière à tous les citoyens qui n’en  respectent pas les prescriptions et c’est ce qui explique que certaines personnes passent leur vie à commettre des faits répréhensibles sur le plan pénale sans jamais être inquiétées. Les informations relatées dans le rapport provisoire de la cour des comptes sont clairs et suffisantes, ne serait ce que pour justifier l’ouverture d’une enquête en vue de réunir des preuves pouvant permettre de motiver une décision de poursuites judiciaires. Et pour bien moins que ces informations, des enquêtes sont ouvertes contre d’autres citoyens et relativement à des faits moins graves qui risquent de les conduire en prison.

Il est temps que s’arrête cette injustice criarde qui nous interpelle tous. Ceux qui continuent de se retrouver dans les caniveaux de la société et enfermés dans les prisons pour un tour de magie à 500 francs n’ont pas moins d’importance devant la loi que ceux qui pillent impunément les biens du peuples. En effet, la plus part de ceux qui croupissent dans les prisons et qui souffrent de leur surpeuplement actuel sont des trafiquants des rues,  des voleurs à la sauvette ou des escrocs très ordinaires. Et très souvent, compte tenu du caractère modeste des préjudices que leurs comportements ont entrainés, il est juste d’affirmer  qu’ils sont moins dangereux pour la société que ces autres délinquants qui s’accaparent des biens publics, particulièrement ceux qui le font à l’occasion de l’exercice de leurs fonctions, mais aussi tous les complices de ces derniers qui sont souvent des hommes d’affaires comme Cheikh AMAR ou Ndiégne FALL, des intermédiaires ou des courtiers tirant profit des faiblesses de tous les autres.

Les sales affaires d’argent ont depuis longtemps discrédité la classe dirigeante du Sénégal parce que le commun des citoyens n’en peut plus de subir la misère d’une génération à une autre pendant que sous ses yeux s’étale quotidiennement l’opulence de gens qui n’ont de mérite que le fait d’être de l’entourage du pouvoir politique. Et parce qu’il a appris que les choses ne se passent pas de la même sorte dans tous les autres pays du Monde en voyant la justice française convoquer l’ancien président SARKOSY, un premier ministre d’Israël condamné à 18 mois de prison ferme, une princesse d’Espagne répondre à une convocation de la justice de son pays à cause de fautes qui sont reprochées à son époux et la présidente du Brésil se débattre pour échapper à des poursuites judiciaires. 

Ceux qui savent lire et comprendre les articles des journaux sont les principaux responsables de la perpétuation des comportements de toutes les personnes qui profitent de leurs fonctions pour s’enrichir honteusement. Parce qu’ils se sont toujours abstenus de réagir malgré les pillages des biens publics qui s’étalent sous leurs yeux et toutes les injustices dont ils sont témoins quotidiennement. Et ils le sont à cause de cette passivité coupable et de leur manque d’engagement citoyen et patriotique. 

Le Sénégal est notre bien commun le plus précieux et nous devons y refuser toutes les formes d’injustices. C’est pour cette raison que nous devons faire face parce qu’il est temps que les choses changent définitivement. Mobilisons nous pour défendre les causes justes et battons nous contre la malhonnêteté sous toutes ses formes, l’hypocrisie et l’égoïsme au  risque d’être en désaccord avec tous ceux qui craignent les changements. 

Cheikhna Cheikh Saadbou KEITA

Commissaire de Police à la retraite



16 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2016 (16:46 PM)
    Cheikh Amar a été crée de toute pièce par Wade avec la complicité du lobbie mouride. comment se fait-il que personne ne connaissait cheikh amar en 2000 et subitement il devient milliardaire en 7 ans. Bizarre non pour un pays aussi pauvre que le senegal.

    L'argent sale circule partout meme dans les mosquées de touba
  2. Auteur

    Fatou Mbacke

    En Janvier, 2016 (17:00 PM)
    JE SUIS OUTREE QUAND JE VOIS CE MONSIEUR QUE JE CONNAIS TROP BIEN. Cheikhna, à qui tu peux faire la morale?

    Ce que je recommande aux journalistes c'est de mener une enquête auprès des citoyens qui connaissent bien ce malfrat qui a servi au plateau, au point E, à Louga, Diourbel, Kolda et Fatick.

    lES CAMINS MALIENS LE CONNAISSENT TROP BIEN AINSI QUE LES DEFENSEURS DE LA FORET DE KOLDA. DANS CE PAYS TOUT LE MONDE PARLE. MEME LES PLUS CORROMPUS.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2016 (17:03 PM)
    Quand je serai Prési, ils iront tous croupir à "mile 2". On ira chercher les prédateurs, où qu'ils se trouvent. Sauf en enfer bien sûr! Je dis Prédateurs parceque je n'ai pas pu trouver un qualificatif suffisant pour exprimer le mépris que j'ai envers ceux qui sucent le sang du peuple.
    {comment_ads}
    Auteur

    Merci Commissaire,

    En Janvier, 2016 (17:38 PM)
    libre,c'est beau ,la liberté de dire ce que l'on pense.

    un des grands hommes qui dit ce que les autres n'osent pas.

    les institutions sont informés et à eux de se saisir sinon mieux disparaître.

    le pds a pillé ce pays ,il faut tous les mettre en prison sinon,un jour ce pays connaîtra une situation pire que ce que nous avons vu dans certains pays.

    un pays averti en ..................1000 :bindeu: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2016 (17:41 PM)
    MAIS pour le cas cheikh amar , et l'autre d'ailleurs , le bras droit de serigne bara a dakar, tout le monde sait qu'ils ont ete fabriques par ablaye wade pour le compte de ses marabouts BARA ET SALIOU. et voila , eux sont alles repondre a plus fort qu'eux. wade suivra , lui qui disait : nos soucis d'argent sont termines.
    Auteur

    Iso

    En Janvier, 2016 (18:08 PM)
    Avec cela et avec l'affaire Tahibou Ndiaye, il est bien étonnant que l'ancien ministre de Wade pendant 10 ans ou tant de prévarications se sont produites, Abdoulaye Diop, se la coule douce et que jamais il n'a cité dans quoique ce soit mi fait l'objet d'enquêtes .

    Peut être à t'il assure ses arrières ou qu'il soit lui aussi en possession de solides dossiers de tous ceux qui ont servi sous et qui ont aussi "bénéficie des faveurs du régime Wade".

    Mais, on peut s'étrangler de rage meme si on l'a connu lui meme dans l'exercice précédent d'autres fonctions, mais cela n'empêche qu'il a parfaitement raison : nous sommes complices de tous ces pillages de notre patrimoine commun par des gens que nous avons pourtant elu et qui par leur incompétence, leurs dérives , leurs abus, nous spolient.

    Seul un sursaut national, une claire conscience que nous sommes le peuple souverain, et que personne ne peut nous résister, peuvent mettre fin à ces outrageants enrichissements sur notre dos!

    Mais nous devons surtout comprendre qu'il n y aura jamais un Homme Providentiel, ni aujourd'hui ni demain qui mettra un terme à cela, qui nous résoudra le problème ou qui fera faire une reddition des comptes de tous ceux qui gèrent, ont géré ou gèreront nos biens publics: c'est notre volonté commune, notre action communes qui seules nous feront triompher!

    Dieu bénisse le Senegal !
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme Auteur

    En Janvier, 2016 (18:57 PM)
    tout a fait daccord avec toi sur le fond il y a de quoi elargir ttes ces poursuites syurtout a tt ce qui sont devenus millairdaires du temp de Wade que des escrots de grandes envergure de véritables criminels pilleurs de l economie nationale ,la question est que fera le president du dit rapport de la cour des comptes,tte la question est la faire travailler des structures de l etat pendant des mois ou années pr ensuite mettre au fond du placard tt le rapport qu il ont eu a elaborer pr rien du tout ou est letat de droit enfin
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2016 (21:52 PM)
    C'est clair.



    Il n y a pas de suite à ce rapport pourtant très explicite et , il n y en aura pas. Car il est fort possible que ceux qui sont là aujourd'hui soient fortement impliqués dans ces forfaiutres.



    D'ailleurs, ils sont les meilleurs amis du monde en ce moment, car les affairistes cités contribuent à leur épanouissement (leur complicité est achetée).



    Ce que l'on ne peut pas comprendre, c'est des engagements pris par ci par là, des créations de OFNAC, la lumière sur les biens mal acquis ( 1 ou 2 dossiers jusque là). Cet état de fait contenu dans ce rapport a été dénoncé depuis 3 ans, tout le monde était au courant, et, rien ne se passe. Et la communauté internationale continue à donner des motifs de satisfaction malgré tout ce qui se passe et qui est souvent relaté dans les journaux!



    Cette Caisse de Dépôts et de Consignations (CDC) est justement là pour la création de milliardaires loin d'être méritants. Ces gens là ont gagné des milliards (en fait une partie, parce que les rétro commissions entrent toujours en jeu). En réalité c'est des hommes du pouvoir qui montent ces opérations et qui font appel à ces gens soi disant crédibles.



    Que fait la Caisse de dépôts et des consignations avec ces terrains achetés à coups de milliards, enrichissant du coup des gens qui n'ont pas décaissé un centime? Pour les cas des terrains de Bambilor, dont le mètre carré est acheté à 1.650 f et revenvendu à 6.000 f, il faut rappeler que c'est monté tout à fait en haut (sphère de Abdoukaye wade), on a fait appel à un homme d'affaire pour ensuite donner des instructions à la CDC pour acheter le terrain en question. C'est seulement après le versement de l'argent par la CDC que le gars a payé, ce qui lui fait une plus value de plus de 4 milliards, sans bourse délier. Un simple jeu d'écriture. Et ils deviennent encore plus milliardaires, car c'est juste la nième opération du genre. C'est triste mais c'est comme ça.



    Il est temps que le pouvoir actuel, s'ils veulent gagner un peu plus de crédibilité, s’attelle à mettre la lumière sur ces affaires. Sinon, on pourrait penser qu'ils étaient complices (c'était encore le pouvoir en ce moment là), cause pour laquelle ils ne lèvent pas le plus petit doigt aujourd'hui.



    Le problème c'est que l'opposition visible (PDS) qui devait élever la voix aujourd'hui est l'auteur de ces prévarications, et que les gens au pouvoir présentement étaient de la partie. La société civile réagit toujours par à coups et n'est malheureusement pas persévérante dans ses dénonciations, à part quelques individus qui ne sont malheureusement pas soutenus.



    Il est grand temps que le Président fasse bouger r les choses, en dehors de tout soutien douteux. Il y va de sa crédibilité sachant qu'il est au courant de toutes ces malversations que l'on dénonce ici et là.

    Encore une fois, ce fait relaté a déjà été soulevé dans les médias. A. Coulibaly n'en a pas parlé?
    {comment_ads}
    Auteur

    Kandaw

    En Janvier, 2016 (22:36 PM)
    C'est long et j'ai pas envie de lire le texte de ce gars .je suis à Louga et j'ai vécu ses agissements;Quand on est commissaire de Police dans une zone et que l'on ferme tous les bars sauf le sien ....l'histoire ne Ments pas et ne s'oublie pas si vite .je ne parle pas des autres dérives avec l'utilisation du car de police pour le ravitaillement du bar etc....

    Maintenant Monsieur veut jouer au Vertueux ,y'a ka se regarder dans une glace et vous verrez l'un des personnages les plus faux de ce pays .

    Conseil Monsieur faut s'effacer et passer son temps à faire des astafouroulah car jusqu'à présent on parle du bar du commissaire qui se trouve derrière l'ISM de Louga .Salam



















    pour ou
    Auteur

    Deug

    En Janvier, 2016 (00:06 AM)
    MBOCK , c'est long mais je t'assure que le texte merite d'etre lu et avec PRECISIONNNNN.
    {comment_ads}
    Auteur

    @guillotine

    En Janvier, 2016 (05:19 AM)
    Qu'on monte la guillotine a la Place de l'Independance. Je suis contre la peine de mort. Mais pour ces cas precites, je suis pour l'execution publique de ces criminels; Cheikh Amar, Ndiegne Fall, Amadou Ba, Abdoulaye Diop doivent etre executes en public SANS aucune forme de proces!!! Au lieu de s'occuper des voleurs qui detruisent notre pays, voila on perd notre temps a discuter des gordjiguenes fictifs, de sac a main... un peuple desoriente.
    {comment_ads}
    Auteur

    Deug

    En Janvier, 2016 (09:10 AM)
    Merci Mr le commissaire.Tout cela est l'œuvre de Mr Wade .Personne ne connaissait ce personnage Il est la création de Wade avec la complicité des féodaux mourides.Ils sont très nombreux dans le pays à venir de nulle part et qui sont devenus milliardaires sous Wade.Ils agissent en toute impunité parce que protégés au plus haut sommet de l'ETAT .En 2012,il n'ya pas eu de changement.C'est le même système qui continue.Macky est un pur produit de Wade.Il veut certes changer les choses mais n'en a pas le courage.Ce pays restera parmi les plus pauvres du monde tant qu'il n'y aura pas une révolution qui nous débarrassera de tous ces féodaux qui pillent sans vergogne les pauvres gorgorlous.Il y a des sénégalais très compétents très honnêtes loin de ces marabouts féodaux qui sont loin de la religion musulmane, loin de ces politiques sans scrupules et loin de ces hommes d'affaires sans foi ni loi.Pauvres sénégalais ouvrez vos yeux.







    {comment_ads}
    Auteur

    Modou

    En Janvier, 2016 (10:09 AM)
    et pourtant a chaque magal cheikh amar est le premier talibe a etre recu par le khalif general des mourides en plus c ce meme cheikh amar qui reffectionne la mosquee de touba avec l²argent sal bien sur
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2016 (11:46 AM)
    A quand la livraison de la cite Touba Almadie construite par Cheikh Amar? Pourquoi ce guy est il encore en train de gagner des marches publiques? Cheikh Amar n est pas le seul arnaqueur dans ce projet, le notaire est complice et s enrichit aussi. Pouah!!! Bande de corrompus
    {comment_ads}
    Auteur

    Iceberg

    En Janvier, 2016 (13:14 PM)
    Vous savez lorsqu'un pauvre fonctionnaire perçois un trop perçu sur sa solde sans même son aval,il sera immédiatement prélevé à la source lorsque les services du CP verront l'erreur commis par eux même.Alors pourquoi favoriser de pareils pratiques quand on prône une gestion vertueuse des deniers publiques.C'est tout simplement le visage hideux de la corruption , car c'est une chaine dans l'administration qui oeuvre dans ce système mafieux :enrichissement illicite de CHEICKH AMAR , AIDA DIONG pour ne citer que ces deux là.Lorsqu'ils veulent gagner un marché ou retirer leurs chèque sans contrôle, c'est tout simple: on retire à la banque quelques millions pour "arroser" ou bien "graisser" la pattes des fonctionnaires véreux et le tour est joué,on est sûr d'être satisfait;les autres n'ont qu'a allé voir ailleurs:çà s'appelle du gré à gré. :emoshoot: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2016 (14:34 PM)
    Cheikhna keita n'a jamais était un corrompu les brebis galeuses de la police on les connais rendons a césar ce qui lui appartient merci :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email