Jeudi 25 Juillet, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Contribution

Oui, Il S’agit Bien D’une Bombe Réponse (Mesurée) Au Pr Abou KANE (Par Arona Oumar KANE)

Single Post
Oui, Il S’agit Bien D’une Bombe Réponse (Mesurée) Au Pr Abou KANE (Par Arona Oumar KANE)
Le Pr Abou KANE de l’Université Cheikh Anta Diop a été le seul économiste, voire même le seul Sénégalais, à publier une contribution contredisant la thèse exposée dans l’article intitulé  "La Bombe Salariale : Le Legs Empoisonné De Macky A Diomaye”.
 
Pour rappel, cet article, publié le 5 avril 2024 sur senenews.com et repris par la quasi totalité des sites en ligne sénégalais, certains quotidiens et quelques publications étrangères, alertait sur les risques qui pèsent sur nos comptes publics en raison de hausses massives spontanées des salaires de la fonction publique à des moments spécifiques : à l’approche d’élections nationales. Le texte avait été rédigé avec beaucoup de minutie, après un travail sérieux d'analyse, de vérification et de recoupement qui a duré plusieurs mois, avec des sources vérifiables et une approche utilisant des outils avancés d'analyse et de calcul mis au point spécialement pour cette étude. 

Un travail que l’enseignant de la FASEG qui, par ailleurs, mérite tout le respect que lui confère sa qualité d’agrégé d’économie et son érudition incontestable en la matière, a étonnamment tenté de discréditer. Et il l’a fait dans un papier produit à la va-vite, truffé de formules à l'emporte-pièce et “d’affirmations faciles”  , teinté d'ironie et comportant une contradiction flagrante, le tout sans citer la moindre source ou référence. Tout le contraire de l'article qu'il s’est employé à démolir. 

Le professeur avait notamment ironisé sur le passage suivant de notre texte, que nous maintenons : "Dans une économie qui peine à produire de la richesse sur une base endogène, et une mobilisation des ressources internes poussive et très insuffisante, le seul moyen de couvrir ces dépenses de personnel supplémentaires est de recourir à la dette. À moins que les nouvelles autorités ne trouvent une solution miracle ou décident de dire la vérité au peuple sénégalais sur cette véritable bombe qui ne demande qu’à exploser, nous sommes partis pour poursuivre cet endettement exponentiel - autre “legs aux générations futures” du Président Macky Sall - et ce, jusqu’à une éventuelle cessation de paiement, avec tous les risques de déstabilisation sociale et sécuritaire que cela comporte pour notre pays. Les ressources internes, dons budgétaires et autres “aides” au développement qu’on arrive à mobiliser, sous la gouvernance et les orientations de politique économique que nous observons jusque-là, ne suffiront pas à maintenir cette masse salariale dans la durée." 

Sur le fond, le Pr Kane affirme que le seul véritable problème c’est la dette, en précisant que ”Le service de la dette (principal+intérêts) va augmenter de 44% sur les deux ans à venir pour atteindre 2600 milliards en 2026. En l’état actuel des choses, je ne pense pas que la masse salariale puisse constituer un fardeau pour le nouveau régime. Je pense même qu’il faut l’augmenter en recrutant plus de jeunes qualifiés dans la fonction publique et en motivant davantage les agents déjà en poste…”

L’endettement effréné de notre pays, tout le monde en convient, est évidemment un très grand problème, d’ailleurs soulevé dans l’article attaqué. Mais l’existence d’un problème particulier, quelle que soit son ampleur, n’efface pas tous les autres. Nous avons une multitude de problèmes, la masse salariale en est un. Un problème causé par l'irresponsabilité et l’escroquerie politique du défunt régime et, dans une moindre mesure, de ceux qui l’ont précédé. Il faut l’adresser avec responsabilité et lucidité et ne pas le balayer d’un revers de la main en affirmant qu’il faut au contraire gonfler cette masse salariale davantage. Un gouvernement qui gonfle la masse salariale de manière artificielle, sans fondement économique valable mais guidé par des calculs électoralistes, c’est suffisamment grave ; un économiste renommé et très médiatique, enseignant de surcroît, qui justifie et encourage une telle politique, c’est encore pire.

Nous avions rédigé un droit de réponse exposant l’absence de rigueur intellectuelle notée dans l'article intitulé “Vous Avez Dit Bombe Salariale ?”, pointant la faiblesse de l’analyse, les erreurs factuelles et affirmations non fondées que les faits sont en train de battre en brèche. Notre contradicteur hâtif déclarait lui-même, quelques semaines plus tard au 13h de la RTS, rapportant le service de la dette aux exportations et aux recettes budgétaires, que “le Sénégal est dans une zone rouge [ce qui en fait] un pays qui peut ne plus pouvoir honorer ses engagements.” 

Un proche nous avait convaincu de ne pas publier ce droit de réponse, écrit en première intention et beaucoup moins retenu et mesuré que le texte que vous avez sous les yeux. En grand frère bienveillant, nous avions donc décidé d'écouter ce proche, non moins bienveillant ! Mais, il serait toutefois intéressant de demander à cet économiste et à ceux qui l'ont applaudi dans la section commentaires de ses réseaux sociaux, notamment ceux d'entre eux qui, comme lui, ont un conflit d’intérêt manifeste sur le sujet, de nous expliquer comment et où va-t-on trouver de quoi payer les salaires de la fonction publique sans puiser dans les ressources de trésorerie, autrement dit les eurobonds et autres emprunts qui nous coûtent un bras.
(En Milliards de FCFA. Source : RTEB T1 2024 Direction Générale du Budget)

Le nouveau gouvernement qui, selon Bloomberg, vient de réaliser une émission de 450 milliards FCFA d'Eurobonds, n'a manifestement pas encore trouvé la solution à ce problème, si l'on en croit ce tableau récapitulatif, extrait du Rapport Trimestriel d'Exécution Budgétaire du 1er trimestre 2024 (lire LFI et non LFR). 

Ce rapport indique un taux de recouvrement des recettes (internes et externes réunies) à 17.11% et un taux d'exécution des dépenses à 24.30%. Ce qui signifie que nous dépensons beaucoup plus vite que nous faisons rentrer des sous dans les caisses. Il est d’ailleurs à noter que, comme à l’accoutumée sous le régime Sall qui a exécuté cette première tranche du budget, les dépenses de fonctionnement (27.80% de taux d’exécution, au delà du prévisionnel trimestriel) qui comprennent la masse salariale, ont encore grignoté sur les dépenses d’investissement (17.47%, largement sous le prévisionnel), ce qui explique beaucoup de nos soucis.

On le voit bien dans ce rapport d'exécution budgétaire, le danger sur lequel nous alertions dans La Bombe Salariale se précise. Cette bombe est toujours là, non encore désamorcée et prête à exploser à tout moment, si le changement radical de politique budgétaire, indispensable pour remettre de l'ordre dans nos comptes publics, n'est pas enclenché. Et cela commence par le vote d’une loi de finances rectificative de toute urgence.


Arona Oumar KANE
Ingénieur Logiciel  
Bangath Systems - Dakar
WhatsApp: +221 77 588 64 26
X: @mbangath


Sources:
- Vous avez dit Bombe Salariale ? par Pr Abou KANE, FASEG/UCAD 
- La Bombe Salariale : Le Legs Empoisonné De Macky A Diomaye par A.O. KANE
- Rapport Trimestriel d’Exécution Budgétaire du 1er Trimestre 2024 par la DGB - Direction Générale du Budget


7 Commentaires

  1. Auteur

    En Juin, 2024 (17:42 PM)
    Un needeko bandoum peut en cacher un autre needeko bandoum
    Top Banner {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (00:06 AM)
      AbouKane cherche une place. Le grade du cames n'est qu'une présomption de connaissance
    {comment_ads}
    • Auteur

      Quantbusiness

      En Juin, 2024 (02:44 AM)
      Si la masse salariale etait "une bombe" comme il suggere les experts du FMI seraient les premiers a alerter. Le FMI ne va jamais signer des accords de cooperation avec le le Senegal avec des evaluations semi annuelles de la situation economique du pays. Il faut arreter de rever.
    {comment_ads}
  2. Auteur

    En Juin, 2024 (17:48 PM)
    Le pays est au bord de faillite. Tous les membres des gouvernements de 2000 a 2024 doivent être arrêté.

    Les sénégalais ne doivent penser au pétrole c'est du poudre aux yeux. Car le gisement découvert est trop petit pour combler ce vide.

    Bientôt nous seront là Grèce de l'afrique, le Syrie Lanka de l'afrique.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Quantbusiness

      En Juin, 2024 (03:12 AM)
      Ahhhhhh bon et le Senegal peut aisement lever des capitaux sur le marche intenational avec l'aide de JP Morgan.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (17:55 PM)
    La bataille des torodos
    {comment_ads}
    Auteur

    Matar

    En Juin, 2024 (19:04 PM)
    ceux qui nont rien compris comme moi . passez vous navez rein a dire
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (19:12 PM)
    si un "ingénieur logiciel" se permet de fourrer le nez dans des domaines qu'ils ne maitrisent pas, à quoi vont servir les économistes???
    Top Banner
    Auteur

    Quantbusiness

    En Juin, 2024 (20:20 PM)
    Seriously cele me rapelle un peu quand on predisait que la Chine allait devenir la premiere economie en terme de PIB devant les USA post 2024. Quelle est la realite? C'est l'inverse qui s'est produite car nous avons un ecart plus eleve entre les deux puissances economiques. La morale de cette anecdote est les economistes se plantent tout le temps quand il font des previsions. Maintenant revenons au cas du Senegal avec cette "fameuse explosion de la masse salariale". Elle s'eleve a cfa 1273 milliards sur une budget de cfa 7000 milliards soit 18%. L'inflation dans la zone ne depasse pas en moyenne 4%. je ne connais pas pour l'instant la prgogrammation budgetaire pour les annees avenir. Par contre la projection de la croissance est un peu plus de 7%. Si le rythme de croissance de la masse salariale est indexe sur l'inflation il ne devrait pas y avoir de probleme. Une hausse exponentielle exceptionnelle de cette masse salariale en une annee ne veut pas dire que cette tendance va continuer.Cette masse salariale va evoluer comme une suite arithmetique et non geometrique.

    Concernant la dette je ne dispose pas de tous les elements pour une bonne appreciation. C'est a dire les prets a differents moments et taux appliques. Par contre on peut noter le paiement de cfa 1248 milliards pour le service de la dette soit 17,2% du budget.

    Ce que ce monsieur ignore royalement est que l'economie du Senegal est sur le point d'atteindre une vitesse de croisiere avec une projection de 7% et une reduction de 3,9% a 3% du deficit budgetaire pour l'exercice fiscale 2024.

    {comment_ads}
    • Auteur

      Quantbusiness

      En Juin, 2024 (20:36 PM)
      Il y a beaucoup de parametres que ses previsions ne prennent pas en compte. Ce nouveau gouvernement a 6 mois a gerer pour cet exercice fiscale qui n'est pas termine. Est-ce qu'il compte reduire le train de vie de l'Etat (suppression de certaine institutions...ect) pour economiser. Quel sera l'impact de ces mesures sur le budget deja vote? L'autre scenarion que ce modele n'integre pas est le Senegal va devenir un exportateur de petrole et de gaz. Pour la premiere fois de son histoire il existe une possibilite d'une balance commerciale excedentaire. Cela peut tout changer concernant l'economie du Senegal. Cela peut avoir un effet de domino sur la majorite des agregats economiques. J'ai hate d'ecouter le ministre du budget et des fiances qui sera devant les deputes concernant la programmation budgetaire pour 2025 et 2026.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Samba Samba

      En Juin, 2024 (00:10 AM)
      Balance commerciale excedentaire ? Vraiment? Par quelle miracle? Meme si la valeur totale des exportations energetiques et minieres permettait cela , ll ne faut pas oublier que le Senegal ne recoit qu'un pourcentage qui est entre 10 et 20%
    {comment_ads}
    • Auteur

      Quantbusiness

      En Juin, 2024 (02:24 AM)
      Permettez de citer monsieur Mboup l'ancien directeur de la SAR qui a mentionne cette possibilite. Ensuite mes mes recherche m'ont permi de decouvrir que le Senegal importe des huile brute de petrole pour cfa 504 milliards et d'autres produits petroliers pour cfa 1431 milliards. Ce montant couvre au moins 1935 milliards soit 48,5 % du deficit de 2023. EEn citant monsieur Mboup qui dit qu'avec la cette production de petrole le Senegal peut proudire des produits derives comme l'uree pour toute la sous region.J'imagine que ce projet petrolier a ete a l'origine d'importation de pas mal de biens d'equipements. Et maintenant que le Senegal est au stade de l'exploitation il y aura une pause a ce niveau.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Quantbusiness

      En Juin, 2024 (06:09 AM)
      Vous n'avez aucune idee sur le fait de ne plus importer du petrole et l'effet domino que cela peut produire sur l'economie du Senegal. Imaginez un peu une baisse des couts de l'energie au niveau des entreprises et menages. Ce monsieur dans so papier parle de developpement endogene. In ne peut ignorer coment la baisse des couts de l'energie peut ameliorer la marge beneficiaire des entreprises et par effet d'entrainement les taxes qui sont dues a l'Etat.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2024 (07:00 AM)
    Pour désamorcer cette bombe il y a deux solutions :

    1 . Annuler sans distinction tous les recrutements directs effectués par Macky Sall après les élections

    2. Financer un programme de départ volontaire

    3. Organiser un nouveau recrutement sur la base de concours pour retenir les plus méritants
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email