Vendredi 10 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Diplomatie

Banjul se félicite des "points de convergence" trouvés avec Dakar

Single Post
Banjul se félicite des "points de convergence" trouvés avec Dakar

Le ministre gambien des Affaires étrangères Neneh Macdouall Gaye s’est félicitée, dimanche soir, des "points de convergence" trouvés avec les autorités sénégalaises au sortir de la consultation bilatérale tenue le même jour à Dakar.

Prenant la parole après la lecture du procès-verbal, Neneh Macdouall Gaye a salué l’ambiance "cordiale" qui a régnait lors des discussions entre les deux parties.

"Beaucoup de problèmes ne devaient pas se poser aujourd’hui, si on n’avait pas rompu le fil du dialogue. Cette réunion nous a permis d’évaluer les relations entre les deux pays. Cela nous a permis de discuter des voies et moyens de sortie de crise", a-t-elle soutenu.

Neneh Macdouall Gaye qui a invité les autorités sénégalaise à se rendre à Banjul a plaidé pour que les accords soient mis en œuvre le plus tôt possible.

La patronne de la diplomatie gambienne a demandé la poursuite des discussions entre les deux pays pour trouver des réponses à leurs problèmes.

Les autorités sénégalaises et gambiennes ont déclaré dimanche tard dans la soirée avoir trouvé un "consensus" sur plusieurs points abordés lors de la consultation bilatérale.

Les délégations gambienne et sénégalaise conduites par les ministres des Affaires étrangères des deux pays ont discuté sur 11 points dont trois feront l’objet d’une future négociation. Il s’agit de la construction du pont sur le fleuve Gambie, de la pêche maritime et fluviale et de la gestion des frontières terrestres.

Dakar "s’est engagé à travailler avec les acteurs concernés (les transporteurs, Ndlr) pour la levée du blocus dans les plus brefs délais", informe le communiqué final de la réunion lue devant les journalistes par l’ambassadeur du Sénégal en Gambie, Saliou Ndiaye.

"La Gambie a rapporté la hausse des tarifs" de la traversée de son territoire par les automobilistes sénégalais, note le texte qui annonce la tenue, en juillet prochain, d’une réunion des experts des deux pays sur "des questions techniques" concernant la construction du point sur le fleuve Gambie.


liiiiiiiaffaire_de_malade

19 Commentaires

  1. Auteur

    Avis

    En Mai, 2016 (14:00 PM)
    Contruisez-nous cette voie de contournement. Dakar Tamba est en état. Il reste à mettre en excellent état la ligne route + chemin de fer tamba jusqu'a Ziguinchor. Avec ces accords, on est juste en surcis.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2016 (14:45 PM)
      c''est quoi "rapporter" une décision ? on dit "reporter" une decision . (et sur cette question, on aurait préféré que la gambie sursisse à se decision)
      qu'il y ait dans une dépêche de l'aps, notre agence officielle, des fautes de français aussi grotesques nuit gravement à l'image de notre pays. l'erreur viendrait-elle d'abord du ministere des affaires etrangères ? ca serait une catastrophe, car la qualité du verbe et de l'écrit est essentielle à la diplomatie.
      ou est-ce l'aps qui a mal transcrit ? mais qui commande alors ces journalistes, qui relit et valide ces dépêches ? du sommet à la base de l'aps, aurait-on des exemplaires de cette insupportable faune qui s'est invitée à la direction des affaires du pays. pays où moustapha cissé lô est vice -president de l'assemblée nationale et où farba senghor a été ministre de la republique !

      journalistes yi dégougnou wolof dégougnou francais, tout comme ces innombrables petits merdeux qui prétendent réfléchir et décider du destin du senegal. vivement un coup de balai, serait-il violent.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2016 (14:55 PM)
      si les problèmes qui fondent les divergences ne sont pas bien posés par les deux délégations, aucune solution viable ne sera opérante ou utile pour aujourd'hui et demain. « un problème non résolu est un problème mal posé »
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2016 (20:24 PM)
      joséphine jambo de sorano est devenue ministre en gambie ou bien c'est sa jumelle koumay leral liwaayy?
    • Auteur

      Serigne Bi

      En Mai, 2016 (02:05 AM)
      hey on a pas besoin de voie de contournement on a juste besoin de voie directe pour avoir cette nana.quelle beauté. aka raféte . yaya warna ko guéné sarah, té dioh mako guir frontiere bi oubi légui légui et tout de suite sans protocole
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2016 (07:48 AM)
      yayah est très malin il sait que nos ministres sénégalais dagno beug diguène mo ta mou envoyé fi une bauté qui est venue nous passer dessus en obtenant l'essentiel pour la gambie, la reprise du trafic. pauvres diplomates sénégalais.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2016 (15:12 PM)
      oui je pense qu'il faut construire un tgv entre ziguinchor, tamba et kaolack pour abréger les souffrances des populations du sud et de l'est face au calvaire "gambien"... en effet ce n'est pas plus mal car les transporteurs peuvent rester entre 2 à 3 jrs rien que pour traverser le bac gambien, ce qui ne plaide pas pour la mobilité des personnes et des biens dans des conditions difficiles... il faut se rendre à l'évidence, la gambie ne va pas construire le pont, ils veulent rester à l'état "primaire".... ils ont choisi, nous aussi prenons notre décision de manière définitive et on leur laisse leur territoire ... wa salam
  2. Auteur

    Anonymeggrfe

    En Mai, 2016 (14:07 PM)
    La gambie, Dr Yahia et la diplomatie de l'Ane: le baton et la carotte.

    Quel quartier banlieusarde de merde. C'est même pas un pays, que des cons.

    En tout cas Pr. Macky a trôp de patience avec ce gros imbe de Yahia.
    Auteur

    Fonds Communs

    En Mai, 2016 (14:16 PM)


    A l instar du Gabon, OUI…………………… …………..à la généralisation des Fonds Communs a l’ensemble des fonctionnaires et a la population







    Explications sur la nouvelle répartition et attribution des Fonds Communs!

    Vendredi, 14 mars, 2014 - 20:37

    PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE GABONAISE

    La Présidence de la République Gabonaise tient à rappeler les motivations à l’origine de cette réforme annoncée en janvier dernier, ainsi que les changements apportés par le nouveau système de gratification mis en place au bénéfice du plus grand nombre.

    Le montant des « Fonds Communs » qui s’élevait à 212 milliards de francs CFA au 31 décembre 2013, et qui concernait 9.389 agents de l’Etat, a été ramené à un plafond de 100 milliards de francs CFA et concerne désormais 30.000 agents du service public. Les 212 milliards de francs CFA n’étaient pas intégralement versés en numéraires aux agents bénéficiaires. Ce montant incluait également des dépenses d’investissement et de fonctionnement.L’économie de 112 milliards ainsi réalisée, va permettre de financer une partie des actions du Pacte Social présenté par le Président de la République, Chef de l’Etat, à toutes les forces vives de la Nation.

    Le nouveau système de gratification, désormais appelé Prime d’Incitation à la Performance, a été étendu à tous les agents du service public, y compris à la main d’œuvre non permanente. Cette extension ne s’applique pas aux agents des départements ministériels qui bénéficiaient déjà d’un statut particulier en la matière:

    • les personnels de Santé, de l’Enseignement, les Magistrats et les forces de défense et de sécurité.

    Il convient de rappeler que des traitements discriminatoires existaient entre les ministères d’une part, et à l’intérieur d’un même ministère d’autre part. Les écarts se chiffrant parfois à plusieurs dizaines de millions.

    A titre d’exemple, dans un même département ministériel un directeur général percevait une prime mensuelle de 10 millions de francs CFA alors qu’un autre directeur général ne percevait que 2,5 millions de francs CFA par trimestre.

    Par ailleurs, le principe d’allocation des « Fonds Communs » reposait au départ sur l’adéquation des ressources aux montants perçus. Or, en raison de l’escalade des montants alloués à certains, les paiements versés aux agents au titre des « Fonds Communs » étaient de ce fait piochés dans le budget de l’Etat, car les ressources étaient devenues inférieures aux paiements.

    Par cette mesure, le Président de la République, Chef de l’Etat a voulu mettre fin une fois pour toutes, aux dérives observées dans le paiement des « Fonds Communs », dans le cadre de sa politique de bonne gouvernance initiée depuis son accession à la Magistrature Suprême, et en phase avec sa volonté affirmée de réduire les inégalités et autres injustices sociales.

    Source : Présidence de la République Gabonaise



    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2016 (16:39 PM)
      tu recommences encore à polluer ce site avec tes mêmes imbécilités du gabon. va montrer ça aux gabonais. ca nous intéresse pas. tu nous fais chier avec ton texte-la. utilise ton cerveau pour communiquer au lieu de copier et coller bêtement des conneries.
    Auteur

    Lebaolbaol Tigui

    En Mai, 2016 (14:16 PM)
    we're happy too, Gambia diamono kono ! :frustre:  :frustre: 
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (14:17 PM)
    Le pont n'est pas une solution durable car yaya pourra toujours le fermer chaque fois qu'il le voudra. La solution définitive c'Est de contourner la Gambie avec la construction d'une bonne route.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2016 (15:26 PM)
      yaya n'est pas éternel. le peuple des 2 pays et dans une certaine mesure, le pont, sont éternels. on construit pour le futur.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2016 (15:26 PM)
      yaya n'est pas éternel. le peuple des 2 pays et dans une certaine mesure, le pont, sont éternels. on construit pour le futur.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2016 (20:38 PM)
      je suis entièrement d'accord avec vous. pas de pont mais une bonne route de contournement goudronnée et un chemin de fer jusqu'à ziguinchor. yaya est lunatique doublé d'un caractère très versatile faut pas lui faire confiance
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (14:17 PM)
    Tres belle la Nenette
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2016 (20:26 PM)
      c'est une femme d'expérience. née le 8 avril 1957, elle est fulani de par sa mère et des origines ghaneene de par son père. elle fut ministre des communications et des technologies de l'information avant d'ucciper le poste d'ambassadeur aux États-unis. she has beauty and brains.
    Auteur

    Le Patriote

    En Mai, 2016 (14:19 PM)
    Le Sénégal n'a pas a envoyer une délégation pour négocier à Banjul. Il faut que les autorités gambiennes et le peuple gambien frère sachent que autant le Sénégal a besoin de la Gambie, pour permettre au Sénégalais de rejoindre Casamance facilement quant il n'y a pas de tracasserie policière ou de panne des bacs, autant la Gambie a besoin du Sénégal pour son économie et ça les Gambiens doivent le comprendre. Par ailleurs, le Sénégal gagnerait à créer une voie de contournement pour ne pas être dépendant des humeurs des autorités gambien habituées à nous faire du chantage
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (14:29 PM)
    rafette nga, ame nga classe beuri nga ay degagement. rien a voir avec mimi toure
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (14:51 PM)
    Que la délégation sénégalaise aux négociations soit imaginative et innovante. Les mêmes solutions mèneront au mêmes blocages dans quelques temps.

    Albert Einstein: ''L'imagination est plus importante que la volonté et le savoir''.
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (15:09 PM)
    Il est vrai que Neneh MC Dougall Dafa toye .

    Mais Boy Walo Mankeur Double Whisky Gnokhal sa GUENE de !

    Neneh guelou Yaya la de

    Te môme dafay Reyes

    Mais nak , elle est comme Mankeur , même pas le bac

    Seule qualification saf Badio

    Mais oui . On se bat avec les armes qu on a
    Auteur

    Moranonyme

    En Mai, 2016 (18:16 PM)
    Rapporter est un terme de droit qui signifie annuler. Au donneur de leçons plus haut.
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (19:31 PM)
    Un point important pour les populations des deux pays et de la sous-région est de s'accorder sur un chronogramme de la réalisation du pont de Farfénié.

    Il faut absolument que ce pont soit réalisé. Ensuite les deux pays peuvent aussi travailler sur des projet communs pour le plus grand bonheur des populations. Dans un très proche futur, pour quoi pas un pont pour rallier Banjul, etc les deux pays doivent aller vers un Programme Sénégambie Emergent.

    Un pont sur Banjul, Dakar Ziguinchor se fera en 4 heures de temps.
    • Auteur

      Macbookpro

      En Mai, 2016 (20:20 PM)
      on ne veut pas de pont !!! on veut une route de contournement qui profitera aux villes et villages se trouvant sur ce chemin. avec un pont, c'est la gambie qui en profite et non le sénégal. on en a rien à foutre de ces histoires de peuples frères. les gambiens nous détestent bien et on doit bien le leur rendre et arrêter de tendre la joue.
      aucune délégation sénégalaise ne doit se rendre en gambie pour des quelconques négociations. depuis que ce blocus est en cours, il n'y a pas eu mort d'hommes ou un impact négatif sur notre économie. ceci prouve tout simplement que la solution définitive reste celle du contournement.
      salam
    • Auteur

      Pont-bi

      En Mai, 2016 (21:52 PM)
      de grâce, nous voulons une bonne voie de contournement! nous n'avons même pas besoin de fouler le sol gambien. faites-le pour les populations du sud et de l'est, nghir yalla!
    • Auteur

      Man Maa Ko Wax!

      En Mai, 2016 (10:58 AM)
      ce pont encore une fois n'est pas la solution. c'est pas un "pont-frontière". il se trouvera intégralement en territoire gambien.
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (20:06 PM)
    Je suis tomber sous le charme de cette dame. Elle m'as envouter I'm in love.. :fbhear:  :fbhear: 
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2016 (00:01 AM)
      tete de con j'ai pas d'accent. cesse de faire le malin mon message est tres tres clair...i'm fall in love with this lady..y'a pas pareil dans notre gouvernement..
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2016 (02:26 AM)
      ce n'est pas seulemem l'accent. elle m'as envouter? neneh sokhlawoul samba soulabere bou melni yaw!
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (20:44 PM)
    Attention attention attention Yaya n est pas crédible il est de mvaise foi
    Auteur

    Mbedemi

    En Mai, 2016 (21:38 PM)
    à N°1! on dit bien "rapporter" une décision qui veut dire la rendre nulle !! cela n'a rien a voir avec reporter! evidemment fudrait etre instruit pour le savoir.....
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (21:51 PM)
    Oh la Gambie a gagné la partie. Les points essentiels que sont le pont, la pêche et la gestion des frontières sont renvoyés au calandre grec avec des résultats incertains.

    Le seul point qui intéresse la Gambie a été résolu , il s'agit la reprise du trafic routier . On s'avait bien que la Gambie avait déjà reculé sur l'augmentation de tarifs depuis longtemps, alors donc rien de nouveau avec cette réunion , sinon la Gambie repart avec l'ouverture prochaine du trafic routier.

    Encore une fois , le Sénégal rate l'occasion d'influer sur un changement de politique raisonnable et durable de notre voisin .

    Pauvre de nos transporteurs et pauvre de notre population casamançaise
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2016 (00:23 AM)
      rapporter une mesure, l annuler, la ranger, la supprimer, revenir etc.. c'est du bon francias; il n'y a pas d'erreur; c'est vous qui confondez avec reporter qui veut dire renvoyer, remettre, reprogrammer, retarder etc... merci et a bientot
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2016 (00:23 AM)
      rapporter une mesure, l annuler, la ranger, la supprimer, revenir etc.. c'est du bon francias; il n'y a pas d'erreur; c'est vous qui confondez avec reporter qui veut dire renvoyer, remettre, reprogrammer, retarder etc... merci et a bientot
    Auteur

    Leuz

    En Mai, 2016 (10:57 AM)
    ne croyez pas les gambien ils sont comencer a s etouffer cest pouquoie donc il fau continuer le blocus yaya ne change jamai dafa sonou rek il nous prend come des tapette ne les ecouter pas
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (12:00 PM)
    La Gambie est un pays indépendant et souverain. Le changement en Gambie sera l' affaire des gambiens. Et disons nous bien que cela est en marche. Dorénavant les peuples africains ne se laisseront plus piétinés par leurs dirigeants. Les peuples gambiens et sénégalais sont intimement liés par l'histoire, la géographie, par les questions de sécurités à vivre en paix, en harmonie. Et la grandeur d'un pays comme le Sénégal passe par une coopération étroite de développement avec nos voisins immédiats que sont la Gambie, les deux Guinées; le Mali, et la Mauritanie. Le Sénégal doit tout faire pour avoir les ponts sur Farafénié et sur Banjul pour assurer de très continuité territoriale.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2016 (12:14 PM)
      nous autres sénégalais , nous nous rendons compte que nos autorités ne parlent pas de l'essentiel .comment peuvent ils accepter de se prononcer en déclarant qu'il ya accord sur l'ouverture de la frontière sans avoir la garantie sur le pont , le traitement incorrect infligé au sénégalais par les forces du désordre gambiennes , les rackettes , les tampons avec paiement à chaque poste de police 1000 fr sur par les véhicules particuliers , après s’être acquitté de leur droit de traversée , etc... alors mankeur est alors d'accord sur quoi d'essentiel ? de grâce ayez du respect pour les sénégalais .de toute façon les camionneurs eux qui ont l'habitude de faire des semaines au bac et qui savent aujourd'hui ce que ça leur revient en terme de temps , paix et tranquillité , ne passeront par le bac parce que , les gouvernants peuvent signer des accords mais personne ne peut obliger les sénégalais à passer forcement par la gambie , en plus nos villes de ziguinchor à dakar en passant par tamba , toues les localités sont entrain de se développer ; le commerce marche , les restaurants , les petits vendeurs tout ce petit monde titre son épingle du jeux et vous voulez qu'on l’arrête juste pour secourir ce criminel de yaya diamé qui souffrent et qui est presque fini alors , alors , alors ce n'est pas le moment de lâcher du leste sans gagner quelques chose ...
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (12:19 PM)
    nous autres sénégalais , nous nous rendons compte que nos autorités ne parlent pas de l'essentiel .comment peuvent ils accepter de se prononcer en déclarant qu'il ya accord sur l'ouverture de la frontière sans avoir la garantie sur le pont , le traitement incorrect infligé au sénégalais par les forces du désordre gambiennes , les rackettes , les tampons avec paiement à chaque poste de police 1000 fr sur par les véhicules particuliers , après s’être acquitté de leur droit de traversée , etc... alors mankeur est alors d'accord sur quoi d'essentiel ? de grâce ayez du respect pour les sénégalais .de toute façon les camionneurs eux qui ont l'habitude de faire des semaines au bac et qui savent aujourd'hui ce que ça leur revient en terme de temps , paix et tranquillité , ne passeront par le bac parce que , les gouvernants peuvent signer des accords mais personne ne peut obliger les sénégalais à passer forcement par la Gambie , en plus nos villes de ziguinchor à Dakar en passant par tamba , toues les localités sont entrain de se développer ; le commerce marche , les restaurants , les petits vendeurs tout ce petit monde tire son épingle du jeux et vous voulez qu'on l’arrête juste pour secourir ce criminel de yaya diamé qui souffre et qui est presque fini alors , alors , alors ce n'est pas le moment de lâcher du leste sans gagner quelques chose ...

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email