Lundi 26 Septembre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

La société civile déplore sa non implication dans l'élaboration du Plan Sénégal émergent

Single Post
La société civile déplore sa non implication dans l'élaboration du Plan Sénégal émergent

Les organisations de la société civile (OSC) du Sénégal ont déploré, jeudi à Dakar, leur non implication dans l’élaboration du Plan Sénégal émergent (PSE) qui sera présenté lors de la tenue du groupe consultatif de Paris prévue les 24 et 25 février prochains.

 

''On a l'impression qu'on a inversé le processus car d'habitude, les OSC participaient activement à l'élaboration des stratégies de développement du pays. Ce qui n'est pas le cas avec le PSE'', a affirmé Fassory Diawara, secrétaire exécutif du Collectif nationale de la société civile pour la lutte contre la pauvreté au Sénégal. 

 

Il participait à une rencontre entre les responsables du ministère de l'Economie et des Finances et les OSC et médias sur le PSE. ‘'Il serait souhaitable que les OSC puissent recevoir le document sur le PSE pour pouvoir le consulter à fond et jouer leur rôle de plaidoyer'', a-t-il affirmé, avant de souligner sur un autre registre que la croissance n'est pas suffisamment forte pour pouvoir porter le développement du Sénégal. Selon lui, il faut une croissance à deux chiffres pour y arriver.

 

Pour sa part, le président du Conseil des organisations non gouvernementales d'appui au développement (CONGAD), Amacodou Diouf, estime que le PSE, dans ses aspects purs, n'est pas différent de la stratégie nationale de développement économique et sociale (SNDES). 

 

''Il faut travailler à ce que la croissance soit distributive pour l'ensemble des populations'', plaide M. Diouf.

 

Le président de la croix rouge sénégalaise, Abdou Aziz Diallo, a insisté sur le volet social du PSE, notamment les catastrophes nationales, le déficit pluviométrique dont les conséquences pourraient impacter sur les prévisions. Il s'est demandé si le PSE prévoit ces aspects.

 

En présidant l'ouverture de la rencontre, le ministre délégué chargé du budget, Mouhamadou Makhtar Cissé, a lancé à l'endroit des OSC : ‘'vos premières réactions à chaud nous intéressent à plus d'un titre car les discussions vont permettre d'enrichir le document qui sera présenté lors de la tenue du prochain groupe consultatif sur le Sénégal qui se tiendra à Paris les 24 et 25 février''. 

 

Le ministre a soutenu que le PSE est le référentiel unique du Sénégal en matière de politique économique et sociale.


affaire_de_malade

1 Commentaires

  1. Auteur

    Jac

    En Janvier, 2014 (02:49 AM)
    La société civile est-elle devenue un parti politique? IL est temps que ceux qui se réclament de cette sentinelle de la démocratie sache ce qu'on attend d'eux. Le gouvernement a depuis plusieurs moi annoncé son désir de se doter d'un plan dit Sénégal émergent. La société civile dans ma conception de son rôle doit s'organiser et mettre en place un comité qui produira sa vision d'un Sénégal émergent. Ce rapport sera transmis au ministre de l'économie et aux différents ministères pour ce qui les concerne. Ce qu'on fera de leur travail est de la responsabilité des gouvernants mais la société civile aura apporté sa contribution. Mais rester à l'écart et demander à chaque fois d'être impliquer comme un parti politique irresponsable n'est pas du bénéfice de notre Sénégal. C'est mon idée, peut être que je me trompe.
    Top Banner

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email