Mercredi 18 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Economie

Lutte contre les inondations : L’Armp tance l’État

Single Post
Lutte contre les inondations : L’Armp tance l’État

En cassant les marchés conclus par entente directe par le coordonnateur du Projet de construction de logements sociaux et de lutte contre les inondations et les bidonvilles, l’Armp a, dans la foulée, administré aux pouvoirs publics une bonne leçon de gouvernance. «Depuis plus de 10 années, l’État du Sénégal fait face au phénomène des inondations. La Dcmp estime que les acquisitions, objet de la requête, sont récurrentes, connues à l’avance et par conséquent, programmables», tranche l’organe de l’Armp qui, dans la foulée, exige que les marchés en question fassent l’objet d’un appel d’offres ouvert en procédure d’urgence avec un délai de préparation des offres de dix jours au moins.

La requête en question est formulée par le coordonnateur du projet de construction de logements sociaux et de lutte contre les inondations et les bidonvilles, Idrissa Tall. Ce dernier a voulu conclure trois marchés par entente directe. Le premier est relatif à l’acquisition de motopompes et tuyaux d’évacuation au profit des communes, avec Touba Négoce international pour 150 millions de francs Cfa. Le deuxième marché, d’un montant de 200 millions, devait aller à Atrocos Suarl, pour des produits phytosanitaires. Le troisième porte sur des atomiseurs et d’autres équipements complets d’intervention pour 70 millions.

Pour justifier l’entente directe, Idrissa Tall a invoqué l’impossibilité de programmer les activités à mener, dans le cadre de la lutte contre les inondations, le retard dans la tenue du Conseil interministériel consacré à la question et «l’urgence impérieuse» de mettre en place le matériel avant l'hivernage. L’Armp a rejeté ces arguments dans une lettre adressée au requérant le 28 juillet dernier.

Article_similaires

1 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Août, 2017 (16:23 PM)
    Le phénomène est récurrent depuis 2005 années de premières inondations où il fallait se déplacer en pirogue dans certaines zones. Depuis rien n'a été fait pour endiguer ou même atténuer les souffrances des populations. Les zones sujettes aux inondations sont connues. A défaut de régler définitivement le problème, l'état devrait au moins anticiper la mise en place de motopompes dans ces zones pour dégager les eaux après chaque pluie.

    C'est vraiment de l'amateurisme pur , à moins que cela ne soit fait à dessein.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Top Banner

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR