Lundi 15 Juillet, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

Mansour Diop, président du Conseil de régulation des marchés publics : L’Anoci sera auditée en décembre

Single Post
Mansour Diop, président du Conseil de régulation des marchés publics : L’Anoci sera auditée en décembre

La mise en œuvre d’un programme d’audit est une des missions de l’Agence de régulation des marchés publics (Armp) qui, en décembre prochain, va se pencher sur l’audit des sociétés qui tirent le maximum de leurs ressources du budget d’investissement. Il n’y aura pas de ciblage, assure le directeur de l’Agence, Youssouph Sakho.

«L’audit, pour nous, n’est pas une fonction a caractère policée, il est a caractère didactique. Ce programme va être financé par la Banque mondiale et qui va porter sur un échantillon aléatoire d’autorité contractante à auditer.» Ainsi s’exprimait le directeur général de l’Armp (Agence de régulation des marchés publics), hier, en marge du séminaire de formation et de mise à niveau des journalistes sur la passation des marchés publics. Il explique que «ces audits porteront sur les opérations de passation des marchés et, la sélection des autorités contractantes a été faite suivant une méthodologie qui a été validée par le conseil de régulation et qui repose sur deux principes fondamentaux. C’est-à-dire mettre l’accent sur les structures qui gèrent le plus de ressources et aussi faire en sorte qu’aucune structure ne soit délibérément ciblée ou délibérément ignorée par le processus.»
Les marchés publics constituent un enjeu économique, politique, social et financier d’une grande importance. Au Sénégal, la commande publique est estimée «entre 700 et 800 milliards de francs Cfa par an, ce qui fait de l’Etat le plus grand acheteur du pays.» C’est conscient de cela que l’Etat a entrepris une réforme de son système de passation des marchés et conformément aussi aux directives de l’Uemoa
«L’Agence nationale de l’organisation de la conférence islamique (Anoci) fait partie des agences qui seront audités en décembre», annonce Mansour Diop, président du Conseil de régulation  des marchés publics. Mais, le directeur de l’Armp qui refuse de personnaliser le débat, soutient : «Notre principe, c’est de ne pas cibler délibérément ou de ne pas ignorer délibérément. Nous avons un programme d’audit, qui repose sur un certain nombre de principes. Et le principe est que les autorités contractantes qui gèrent plus de 10 milliards de francs Cfa vont être audités chaque année.» 50 % des autorités contractantes, qui gèrent entre 5 et 10 milliards vont être audités. 25 % des autorités contractantes qui gèrent entre 1 et 5 milliards vont être audités. Selon M. Sakho, «c’est la seule démarche réaliste, puisque l’ensemble des autorités contractantes font plus de 500 et nous en avons collecté à peu près une centaine pour pouvoir conduire ce programme d’audit. Et l’objectif, c’est de mettre l’accent sur un échantillon d’autorités contractantes qui mobilisent le maximum le budget d’investissement.»
L’Armp va conduire ce programme d’audit suivant les normes internationales et les rapports d’audits vont être transmis aux autorités, comme l’impose les textes qui régissent l’agence. Et les enseignements vont être pris en termes de conseils, d’amélioration et ceux qui sont chargés de prendre des sanctions prendront des sanctions.
La nouvelle réforme du Code des marchés publics a permis la création de l’Agence de régulation des marchés publics (Armp) rattachée à la Primature, mais jouissant d’une autorité administrative indépendante avec une autonomie financière et de gestion.
Par ailleurs, il y a la Direction centrale des marchés publics (Dcmp) qui est une structure logée au sein du ministère de l’Economie et des finances avec pour objectif principal d’assurer le contrôle a priori des opérations de passation de marchés publics. La Direc-tion centrale des marchés publics, «c’est un peu la structure jumelle qui s’occupe du contrôle a priori des opérations de passation des marchés. Ces deux structures, qui ont des missions complémentaires, travaillent ensemble en toute harmonie pour pouvoir optimiser notre rendement», explique M. Sakho.
 



0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email