Lundi 24 Juin, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

Politique fiscale : L'économiste Demba Moussa Dembélé prend le contrepied du Fmi

Single Post
Politique fiscale : L'économiste Demba Moussa Dembélé prend le contrepied du Fmi
Le Fonds monétaire international (Fmi) a recommandé lundi, lors de sa conférence de presse, à l'État d'élargir son assiette fiscale pour éponger ses dettes. Mais, l'économiste Demba Moussa Dembélé n'est pas du même avis. "L'augmentation des taxes risque de bloquer l'économie du pays. Car, il y aura moins d'investissements de la part des entre- prises. Si l'État suit ces recommandations, il peut avoir beaucoup plus de recettes. Mais, est-ce que cela va relancer l'économie ? Ça m'étonnerait parce que si l'État taxe davantage, il aura plus de recettes et ça risque de bloquer un certain nombre d'entreprises, parce qu'il y aura moins d'investissements", a déclaré l'économiste dans Le Témoin.

Selon Demba Moussa Dembélé, "toutes ces mesures recommandées par le Fmi sont liées à la situation des finances publiques. Or, y a eu une alerte dans la presse de la part de certains observateurs, comme quoi les finances publiques sont dans une situation un peu critique". Et de souligner : "Le Fmi vient de le confirmer parce que l'élargissement de l'assiette fiscale ça veut dire essayer d'avoir plus de recettes pour l'État. Donc, cela veut dire taxer des entreprises ou individus qui payaient moins d'impôts ou qui n'étaient pas assujettis à l'impôt, notamment le secteur informel qui gagne beaucoup d'argent mais malheureusement paie très peu d'impôts".

Concernant l'autre recommandation du Fonds monétaire international (Fmi), à savoir le rétablissement de la vérité des prix, l'économiste, qui s'entretenait avec nos confères de la radio Sud Fm, d'y aller de ses explications aux forts relents d'avertissements : "Cela veut dire que les subventions d'un certain nombre de produits ou services doivent soit diminuer ou cesser tout simplement. Les prix de certains produits alimentaires dits de première nécessité risquent tout simplement de grimper. Que ce soit le riz, le lait ou encore le prix de l'électricité ou de l'eau parce qu'il y a une forte subvention dans ces deux produits".



19 Commentaires

  1. Auteur

    En Septembre, 2019 (09:44 AM)
    je pense qu'il est risqué, avec ses recommandations du FMI, d'augmenter le cout de la vie des Sénégalais...Le Social, à mon avis doit être stabilisé et non éprouvé davantage...
    Top Banner
  2. Auteur

    En Septembre, 2019 (10:10 AM)
    Pendant ce temps chez eux en europe rt aux etats unis leur gouvernement baisse fortement les impôts suryout en France.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2019 (10:15 AM)
    CES IMPERIALISTES DU FMI NOUS POMPENT L'AIR AVEC LEURS MESURES QUI DESTABILISENT SOCIALEMENT LE PAYS ET IL FAUT RESISTER EN SE REBELLANT DANS TOUS LES SECTEURS SOCIAUX ECONOMIQUES.
    {comment_ads}
    Auteur

    Ibe

    En Septembre, 2019 (10:20 AM)
    Avant d'analyser les mesures proposées par le FMI, dites nous d'abord pourquoi le Sénégal s'est retrouvé dans cette situation ?

    Le mal est connu il fait attaquer ce problème a la source: un président lâche, corrompu, nul et tricheur!!!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Reply

    En Septembre, 2019 (10:22 AM)
    Tout ça c'est de leur faute, au lieu d'emprunter pour investir, creer des emplois et collecter plus de taxes et d'impots, on utilise cet argent pour faire campagne, c'etait previsible quand meme, c'est un regime et une generation de politiciens qui doivent partir.
    Top Banner
    Auteur

    Yobaléma

    En Septembre, 2019 (10:46 AM)
    Où sont les menteurs dans tout cela?

    Quand j'ai lu que l'Etat un emprunt obligataire pour financer son budget de fonctionnement, j'ai compris que les carottes sont cuites pour nous

    On nous avait dit notre dette est maîtrisée. Alors expliquez-nous ce qui se passe

    {comment_ads}
    Auteur

    Papis

    En Septembre, 2019 (10:50 AM)
    M. Dembele, pour l elargissement de l assiette fiscale c est tout à fait normal de l appliquer s il agit de toucher ceux qui ne paient pas d'impôts directs (notamment certains du secteur informel) mais en évitant toute augmentation de la pression fiscale pour ceux qui sont déjà touchés, les entreprises comme vous dites.

    En revanche, pour les subventions parfaitement d accord qu il faudrait les maintenir pour éviter la hausse des prix, mais avec un meilleur ciblage des types de produits en favorisant la consommation des produits locaux (cf lait importés et production locales) et des tranches de consommation ( électricité, eau) pour plus d efficacité au plan économique et social.

    L Etat, avec ses départements concernés se doit de réagir et s exprimer haut et fort pour défendre sa politique de stabilité des prix au lieu de laisser les technocrates du FMI, hyper bien payés et peu sensibles aux conditions de vie des populations, nous pomper l air avec leurs declarations péremptoires.

    De toute façon ceux qui les suivent sans réfléchir en font toujours les frais. Le cas du Soudan est là pour nous le rappeler. Tout est parti de la hausse du prix du pain.... à bon entendeur...

    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2019 (10:54 AM)
    Appliquer la vérité des prix est faisable dans un État normal qui maîtrise ses dépenses de fonctionnement et s’assure d’une redistribution équitable des ressources publiques en investissant fortement dans le secteur primaire permettant de créer de la valeur ajoutée et subsidiairement dans l’industrie de transformation.



    Le FMI oublie que l’Etat a augmenté récemment les taxes. En effet en augmentant le prix du carburant et celui du ciment l’Etat du Sénégal a augmenté parallèlement les taxes à collecter.

    Le FMI doit dire la vérité au Chef de l’Etat qui s’est mis tout seul dans le pétrin en créant des projets tél que la DER le TER et les bourses sociales qui ont à eux seuls englouti énormément de ressources sans retour sur investissements
    {comment_ads}
    Auteur

    Barham221

    En Septembre, 2019 (11:15 AM)
    Je conseille aux états africains d’essayer de s’en sortir sans le fmi.



    Top Banner
    Auteur

    Sénégal

    En Septembre, 2019 (11:23 AM)
    Abdoulaye Wade avait chassé le Fmi par la fenêtre, il revient par la porte de Macky Sall.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2019 (11:46 AM)
    Cette dame du FMI j'ai l'impression qu'elle n'a pas lu les anciens rapports produits sur le Sénégal.

    Depuis Abdou Diouf on nous parle d'élargissement d'assiette fiscale et ça ne marche toujours pas.

    La CGU entre autres mesures a été mise en place pour rencontrer leur désir et recommandation et c'est un flop.

    Ces fonctionnaires du FMI sont des fainéants intellectuels et devraient plutôt étudier la sociologie de notre économie pour faire des recommandations pertinentes.

    Il n' y a pas que le levier fiscal pour relancer une économie.

    Et puis à vouloir régler des problèmes à court terme, on rend structurelles nos difficultés économiques.
    {comment_ads}
    Auteur

    Brama

    En Septembre, 2019 (11:48 AM)
    EN GROS LE FMI CHERCHE A FAIRE SOUFFRIR LE PEUPLE NOTEMMENT LES CONSOMMATEURS DEJA TRES DEMUNIENT MAIS COMME SI CELA NE SUFFISAIT PAS, IL NOUS DEMANDE DE DESTRUCTURER NOTRE ECONOMIE en TAXANT DAVANTAGE!! CREER UNE INSTABILITE SOCIALE ET DONC POLITIQUE, CREER LE CHAOSPOUSSER LES GENS DANS LA RUE.......NOUS N'EN VOULONS PAS!!!
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2019 (12:36 PM)
    @Senegal

    Si vous en êtes capable, bon sang, arrêtez de nous tympaniser avec Ablaye Wade que vous portez aux nues sans aucune raison objective, alors qu’il a été, réellement, une véritable calamité pour le Sénégal : le pire Président que nous ayons jamais eu!

    Ablaye Wade aurait chassé le FMI par la fenêtre ? Vous êtes sûrement un de ses adulateurs qu’Ablaye Wade mystifiait mais qui connaissent strictement rien à l’économie nationale !

    De tous nos chefs d’Etat , Ablaye Wade est le seul à bénéficier de ce que les pays du G7 ont décidé en notre faveurs lors du sommet de Gleeneagle au Canada en 2004: l’effacément total de notre dette extérieure auprès des Institutions de Breton Woods, soit le FMI et la BM, mais aussi de la Bad, banque africaine de développement.

    Cette mesure a été effective des 2006, et il y en avait pour le Sénégal pour 2600 millards de cfa.

    Mais des 2008 Ablaye Wade a recommencé à endetter le pays de façon irrationnelle, stupide au point que de lui même , la veille des élections présidentielles, il a déclaré publiquement que s’il partait, les salaires des fonctionnaires risquaient de n’etre pas payes!

    Alors, c’est ce Monsieur, qu’encore certains Sénégalais chantent?

    Pour le salut du pays, soyons de vrais patriotes, plaçons le Sénégal par dessus tous nos sentiments partisans pour tous ceux nous gouvernent, hier, comme aujourd’hui et tous ceux qui rêvent de diriger le pays.

    Soyons jaloux du Sénégal, ne le livrons plus à des incompétents de la trempe d’un Ablaye Wade et soyons plus qu’exigeants vis à vis d’un Macky Sall et enfin très regardants et critiques de tous énergumènes qui ne rêvent que de pouvoir.

    Dieu bénisse le Sénégal !
    Top Banner
    Auteur

    En Septembre, 2019 (14:47 PM)
    Mais on fait quoi pour financer notre développement sachant que peu de gens paient l'impôt, notamment sur le revenu. Combien d'entre nous avons utilise les services d'un maçon, carreleur, etc, a qui nous avons payé des millions sans que ceux-ci ne contribuent à l'effort national, ne serai ce que payer entre 1 et 2% de leurs revenus. Nos dépenses de fonctionnement absorbent l'essentiel de nos recettes fiscales. L'endettement n'est pas une solution durable, mais pour un gouvernement qui a besoin de résultats, que faire?

    {comment_ads}
    Auteur

    Lamine

    En Septembre, 2019 (14:59 PM)
    Le Fmi Est dans son rôle il veut qu' on paye notre dettes

    donc il faut taper sur le porte money

    La question est?Qu' à t on fait de l argent emprunté?

    Sans doute 50 milliards voitures, fonctionnement des

    institutions le reste niamou brute bourse familiale
    {comment_ads}
    Auteur

    Lamine

    En Septembre, 2019 (15:00 PM)
    Le Fmi Est dans son rôle il veut qu' on paye notre dettes

    donc il faut taper sur le porte money

    La question est?Qu' à t on fait de l argent emprunté?

    Sans doute 50 milliards voitures, fonctionnement des

    institutions le reste niamou brute bourse familiale
    {comment_ads}
    Auteur

    Picsou

    En Septembre, 2019 (15:02 PM)
    Atè bor faye
    Top Banner
    Auteur

    Doomi Rewmi

    En Septembre, 2019 (00:26 AM)
    Monsieur dembelé vous êtes tout sauf un économiste, élargir l'assiette fiscale ne signifie pas augmenter les taux d' imposition mais taxer des niches additionnelles pour augmenter les recettes.
    {comment_ads}
    Auteur

    Doomi Rewmi

    En Septembre, 2019 (00:26 AM)
    Monsieur dembelé vous êtes tout sauf un économiste, élargir l'assiette fiscale ne signifie pas augmenter les taux d' imposition mais taxer des niches additionnelles pour augmenter les recettes.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email