Mardi 27 Septembre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

Résumé de l’actualité économique internationale du mardi 3 mars 2015

Single Post
Résumé de l’actualité économique internationale du mardi 3 mars 2015

-NEW YORK- Wall Street s'est repliée mardi après avoir atteint la veille des niveaux historiques, le marché profitant de chiffres décevants dans l'automobile pour reprendre son souffle: le Dow Jones a perdu 0,47% et le Nasdaq 0,56%.


Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a abandonné 85,26 points à 18.203,37 points, après avoir battu la veille un record de clôture à 18.288,63 points.
Le Nasdaq, à dominante technologique, a cédé 28,20 points à 4.979,90 points et est retombé sous la barre des 5.000 points au-dessus de laquelle il avait terminé lundi pour la première fois en quinze ans.
Très surveillé par les investisseurs, l'indice élargi S&P 500, qui avait lui aussi battu un record la veille à 2.117,39 points, a aussi reculé, de 0,45% ou 9,61 points, à 2.107,78 points.
Cet accès de faiblesse n'est guère plus qu'une pause de santé dans la hausse que l'on enregistre depuis environ un mois, a relativisé Michael James, de Wedbush Securities. Les gens récupèrent un peu d'argent. Depuis la fin janvier, le Dow Jones a gagné plus de 1.000 points, soit environ 6%, et le Nasdaq, dopé par l'essor du secteur technologique, s'est adjugé environ 7,5%.


-WASHINGTON-Apple a vendu plus de smartphones que Samsung au quatrième trimestre 2014, une première depuis quatre ans, selon une étude rendue publique mardi par le cabinet Gartner.

Le géant informatique américain a engrangé une part de marché de 20,4% lors du trimestre sous revue, grâce aux lancements de l'iPhone 6 et de l'iPhone 6 Plus. Apple a vendu quelque 74,8 millions d'unités sur ces trois mois (octobre, novembre et décembre), selon l'enquête.
A l'inverse, le sud-coréen Samsung, qui a trôné sur ce segment, a vu sa part de marché tomber à 19,9%, à 73 millions d'unités écoulées.
D'autres enquêtes mettent toutefois Apple et Samsung au coude-à-coude pour ce titre honorifique de plus gros vendeur de smartphones.
Sur l'ensemble de l'année, c'est le groupe sud-coréen qui a vendu le plus de téléphones intelligents en 2014, avec 307 millions d'unités soit une part de marché de 24,7%. Près d'un smartphone sur quatre vendu en 2014 - 1,24 milliard d'unités - était de marque Samsung, selon Gartner. Le géant asiatique a perdu néanmoins sa superbe, car sa part de marché en 2013 était de presque 31%.
Apple pointe en deuxième position du classement avec plus de 191 millions d'iPhone vendus en 2014, tous modèles confondus, pour une part de marché quasi stable sur un an, à 15,4%.
"Samsung a du mal à contenir le recul de sa part de marché dans les smartphones, qui était à son plus haut au troisième trimestre 2013", explique Gartner.


-PARIS- Les bourses européennes en baisse marquaient le pas mardi en raison notamment de prises de bénéfices et dans l'attente de la prochaine réunion de la BCE jeudi prochain.

"Le marché reprend son souffle", explique Renaud Murail, gérant chez Barclays Bourse, qui estime toutefois qu'il s'agit plus d'une temporisation que d'une consolidation.
Néanmoins "il reste en mode appétit au risque, porté à la fois par la bonne tenue des indices américains, notamment du Nasdaq, et par la perspective des rachats d'actifs publics et privés par la BCE à partir de mi-mars", fait remarquer Christopher Dembik, un économiste de Saxo Banque.

-ISTANBUL- La livre turque a une nouvelle fois dévissé vendredi pour atteindre un nouveau plus bas niveau historique face au dollar, victime de rumeurs persistantes sur l'éventuelle démission du gouverneur de la banque centrale qui concentre les critiques du gouvernement.

La devise nationale (LT) s'échangeait en début d'après-midi sous la barre des 2,52 LT pour un dollar, nouveau record de faiblesse.
Déjà affaiblie par la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) qui raffermit le dollar, la livre turque subit de plein fouet les effets des déclarations de plus en plus agressives du pouvoir islamo-conservateur turc contre la prudente politique des taux d'intérêt conduite par le patron de la Banque centrale de Turquie, Erdem Basci.
Depuis plusieurs mois, le président Recep Tayyip Erdogan exige de l'institution une forte baisse des taux pour protéger la croissance avant les législatives du 7 juin prochain. Mais M. Basci s'y refuse, tant que l'inflation n'est pas maîtrisée.

Après une nouvelle baisse modérée des taux annoncée mardi, M. Erdogan a étrillé M. Basci, suggérant qu'il prenait ses ordres à l'étranger. Ne prenez pas de décisions contre nous en faisant valoir votre indépendance, a-t-il lancé mercredi, si vous le faisiez, on pourrait se demander si vous n'êtes pas sous une quelconque influence.


-PARIS- La France a emprunté au total 8,076 milliards d'euros à court terme lundi sur les marchés, à des taux en baisse, a précisé mardi l'Agence France Trésor (AFT).

Lors de cette émission, la France entendait emprunter entre 6,3 et 7,5 milliards d'euros.
L'AFT, chargée de placer la dette française sur les marchés, a enregistré 390 millions d'euros d'offres non compétitives sur des obligations à échéance 3 mois (13 semaines), 179 millions d'euros à échéance 6 mois (22 semaines) et 99 millions d'euros à échéance un an (48 semaines).
Lors d'une émission obligataire, les investisseurs choisissent de prêter un montant à un certain taux. Ils peuvent proposer une somme supplémentaire sans mentionner de taux, un montant qu'ils prêteront après l'adjudication au taux moyen pondéré de celle-ci, dans le cadre d'une offre dite non compétitive (ONC).
Dans le détail, le pays a levé 3,989 milliards d'euros à échéance 3 mois (13 semaines), au taux de -0,121% contre -0,102% lors de la dernière opération comparable le 23 février.
Le Trésor a également emprunté 2,094 milliards d'euros à 6 mois (22 semaines) au taux de -0,121% contre -0,109% et 1,993 milliard d'euros à un an (48 semaines), au taux de -0,133% contre -0,119%.
La France s'endette depuis fin août 2014 à des taux négatifs sur des échéances de court terme, ce qui signifie que les investisseurs, qui cherchent à tout prix des placements sûrs, perdent de l'argent en prêtant à la France, pour qui emprunter sur ces échéances devient rémunérateur.


-OTTAWA- La croissance de l'économie canadienne a été de 2,4% au dernier trimestre 2014 en rythme annuel grâce à la consommation des ménages tandis que l'investissement a ralenti, a annoncé mardi l'institut de la statistique.

Pour le dernier trimestre, la croissance a été de 0,6%, par rapport au troisième trimestre, un taux un peu plus faible que la hausse de 0,8% du troisième trimestre, selon Statistique Canada. Les analystes s'attendaient à 2% en rythme annuel.
La consommation des ménages a augmenté de 0,5%, "ce qui a contribué à la croissance économique au quatrième trimestre", tandis que les dépenses en capital ont baissé de 0,1%, selon le communiqué de l'institut.
Sur l'ensemble de l'année 2014, le PIB réel a augmenté de 2,5%, un rythme plus soutenu qu'en 2013 où la croissance avait été de 2%.
Cette croissance a été soutenue par la demande, particulièrement avec les dépenses de consommation des ménages (+2,8%) et le dynamisme des exportations, en hausse de 5,4% (2% en 2013).
Les investissements ont augmenté de 0,9% en 2014, soit un rythme pratiquement inchangé sur un an, mais reflétant un net coup d'arrêt en comparaison à "la hausse annuelle moyenne (...) de 8,9%" lors des trois années précédentes.




affaire_de_malade

1 Commentaires

  1. Auteur

    Bacade

    En Mars, 2015 (05:23 AM)
    ECONOMIE A Saly : le centre est in-circulable, sale et immonde car occupé par les cantines, grillades, marchants, antiquaires, taxis clandos tampons etc... il faut savoir monsieur le Maire si vous voulez des touristes, des résidents ou de l'informel avec vols, agressions, etc... Saly est dégueulasse, sale honteux pour les élus c'est un ramassis de mendiants . Honte aux édiles de cette ville infecte de saletés, dite "touristique" ???? il n'y a plus un touriste et il n'y en aura plus , c'est fini. Vous en êtes responsables par laxisme et désintérêt.
    Top Banner

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email