Mercredi 21 Octobre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Economie

Saisie des devises guinéennes à Dakar : Pourquoi la douane sénégalaise n’a-t-elle pas été informée ?

Single Post
Saisie des devises guinéennes à Dakar : Pourquoi la douane sénégalaise n’a-t-elle pas été informée ?

Un article paru sur le site www.seneweb.com et intitulé La Douane met la main sur les devises du Président guinéen : 4 milliards de Condé interceptés à Dakar, suscite la polémique en Guinée. A peine informées, les autorités ont immédiatement réagi.

 

Le journal en ligne indique que « les autorités sénégalaises ont intercepté à l’aéroport de Dakar, une cargaison de devises étrangères, équivalent à 4 milliards de francs Cfa. Les douaniers qui ont voulu confisquer l’argent ont été obligés de faire marche arrière quand de Conakry, on a expliqué que les montants étaient envoyés à Dubaï par ordre de Alpha Condé lui-même ». ce transfert de fonds jugé « assez litigieux » parce que Dakar ne serait informée met le feu aux poudres en Guinée.

 

Cette affaire a ravi  la vedette à l’épidémie à virus Ebola et fait la une, pour une fois depuis l'apparition de cette épidémie, dans les kiosques et autres lieux de discussion ou de débats. Notre confrère sénégalais indique que les devises saisies à l’aéroport Léopold Sédar Sénghor « étaient prévues pour prendre place à bord de l’avion de ligne régulière de la compagnie dubaïote Emirates, qui relie la capitale sénégalaise à la ville-mirage du Moyen orient. L’ennui est que ces devises n’étaient pas déclarées à l’entrée, et forcément, pas non plus à la sortie du territoire », martèle le quotidien. Or, poursuit-il, « leur transport ne répondait pas aux normes internationales en matière de transfert des devises. C’est ainsi que les gabelous sénégalais ont décidé de confisquer et les montants et l’aéronef qui a servi à leur transport ».

 

Avisées, les autorités de Conakry ont reconnu être au courant  du transport de cette bagatelle. C’est ainsi, « la mort dans l’âme », la douane sénégalaise a  assisté « à l’embarquement des 4 milliards de francs Cfa en devises, pour Dubaï. Et ce, sans préjudice aucun pour les transporteurs ».

 

Après avoir appris l’information, les autorités guinéennes ont démenti le journal sénégalais. Dans un communiqué dont votre quotidien en ligne détient une copie, elles déclarent : « La Banque Centrale de la République de Guinée, en démentant avec la dernière énergie une telle affirmation, apporte dans ces lignes les précisions qui s’imposent. Les fonds qui ont fait l’objet d’investigations, il y a deux semaines de la part des douanes Sénégalaises, sont et demeurent la propriété de la Banque Centrale de la République de Guinée. Comme toutes les Banques Centrales, la BCRG procède de temps en temps, en fonction des demandes des banques primaires, à des expéditions de valeurs auprès de ses correspondants étrangers.

 

Actuellement un contrat lie dans ce cadre la BCRG à la Société MSS LLC, une filiale de la société de transport international de valeurs,  Brink’s en l’occurrence. Les fonds sont transportés, faut-il le rappeler, par la Compagnie Emirates. En raison de la deuxième suspension de vols d’Emirates sur la Guinée due à la recrudescence de la fièvre hémorragique à virus Ebola en Sierra Léone et au Libéria, la Société MSS LLC a affrété, le 8 août 2014, un vol spécial pour récupérer les fonds à Conakry en vue d’un transbordement sur Emirates à Dakar, et ce, après toutes les formalités douanières sur place. Il convient de rappeler qu’avant l’expédition, la Société MSS a pris l’attache de la subdivision des douanes de l’Aéroport de Dakar pour information ».

 

Dans le même communiqué, il est précisé que : « cette opération ne concerne ni le Président de la République, ni aucune autre Autorité politique ou administrative du pays. C’est une opération propre à la Banque Centrale destinée à l’approvisionnement des comptes de correspondants pour couvrir les opérations de transfert des banques primaires qui constituent des dépôts physiques auprès d’elle à cet effet ».

 

« La Banque Centrale se propose de demander à son partenaire MSS de requérir du journal un droit de réponse en première page, avec à l’appui des excuses au Président de la République de Guinée. Faute de quoi MSS serait en droit d’engager des poursuites judiciaires contre l’organe de presse en question », conclut le communiqué.

 

Aujourd’hui, ce transfert fait polémique et il faudra du temps pour convaincre les Guinéens dont la majeure partie tirent le diable par la queue.

 

Amadou Kendessa Diallo


liiiiiiiaffaire_de_malade

5 Commentaires

  1. Auteur

    Lebaolbaol

    En Août, 2014 (16:36 PM)
    Toute somme importante d'argent venant de la Guinèe doit elle appartenir systematiquement à Alpha Condè ? C'est vraiment idiot de bacler ainsi les chose ...Est ce que reellement ceux sont les AUTORITES senegalaises qui ont mis la main sur cet argent ? Les agents de la douane senegalaise peut etre.......

    L'ARTICLE DU QUOTIDIEN EST D'UNE QUALITE HUMILIANTE INDIGNE DE NOTRE PAYS ,TOUTE L'AFRIQUE S'EN ETONNE !.........Une bande d'enfants maleformès !
    • Auteur

      Kontegate

      En Août, 2014 (17:21 PM)
      pov con pourquoi la douane n est averti avant cette transaction illégale c est comme karim wade qui s est fait pognera a rcd avec des mâle très d argent tous des voleurs ces dirigents africains.kontegate
  2. Auteur

    Allo

    En Août, 2014 (17:10 PM)
    Voila ou méne un soit disant "liberté de presse" encore que dans les journeaux en ligne comme seneweb, on n'ecrit que des choses basées sur des rumeurs!!!

    Une presse non controllée et ou travaillent des gens qui n'ont aucune formation professionnelle en journalisme.

    On veut toujours faire sensation avec de gros titres qui sont en réalité de la fausse information.

    A seneweb on a l'habitude d'insulter le Président Gambien Yaya Jammeh , un etat souverain, sans que nos autorités ne réagissent.

    Mais ce n'est pas surprenant car Macky Sall lui-meme y est traité de tous les noms!

    Comment peut-on attribuer des milliards a Alpha Conde, Président d'un état souverain de transfert de fonds sans aucune preuve!!!

    La presse sénégalais est tout sauf professionnelle et si cela continue on ira d'incidents diplomatiques a incidents diplomatiques.

    Est ce qu'il y a des rédacteurs en chef dans les organes de presse pour faire un controle sur l'information avant publication?

    Mais ce n'est pas surprenant car nos chers journalistes - ecrivains sont payés a l'article!!!
    Auteur

    Guinéen

    En Août, 2014 (21:18 PM)
    MR Amadou Kendessa Diallo.C'est faux ce que vous dites.Il n'y'a que les opposants au régime d'Alpha Condé en Guinée qui font semblant de ne pas comprendre.C'est uneopération légale, donc pas de polémique.
    Auteur

    Botta Fuggu

    En Août, 2014 (01:17 AM)
    Juste une question en passant, qu'est ce qu'il y a à la place du cerveau de nos chers journalistes? la réponse c'est: de la bouillie.
    Auteur

    Boubés

    En Août, 2014 (08:54 AM)
    c'est simple la banque emiratie a-t-elle apporté un démenti.....aussi il fallait s'en ouvrir aux autorités sénégalaise .il y'a an-gui sous roche....une manière pour protéger le président cette banque est complice

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email