Samedi 14 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

SENEGAL ENERGIE : Vers une stabilisation du secteur ?

Single Post
SENEGAL ENERGIE : Vers une stabilisation du secteur ?

S’il est vrai que le secteur de l’énergie constitue un lourd fardeau au Sénégal, force est de constater que des avancées sont en train d’être notées dans les relations allant dans le sens de combler le gap.

 

 

De nombreux accords ont été signés avec des structures internationales afin de lancer le plan national de restructuration du secteur afin de contribuer à augmenter considérablement la production d’électricité sur le moyen terme.

 

Déjà, la Banque mondiale a dégainé 68,5 millions d’euros visant à soutenir plusieurs éléments de la stratégie de réforme énergétique du Sénégal, le plan Takkal. L’investissement sera étalé sur 5 ans et aidera SENELEC, la compagnie d’électricité d’état, « à réduire les pertes techniques et commerciales et à améliorer la fiabilité de l’approvisionnement en électricité », selon un communiqué de la Banque mondiale.

 

Plus précisément, les fonds seront dédiés à la modernisation des infrastructures de distribution d’électricité et à l’amélioration du système de facturation afin de réduire les fraudes. La majeure partie des pertes commerciales de SENELEC sont dues aux fraudes dans la facturation. L’installation de compteurs modulaires avec prépaiement, et de compteurs intelligents électroniques, qui peuvent être relevés à distance, devrait contribuer à mettre les équipements en conformité avec les normes internationales de prévention des fraudes.

 

Les fonds prévus dans cet accord seront aussi utilisés pour produire et distribuer des ampoules à basse consommation et pour inciter les clients à réduire leur consommation en électricité, afin de diminuer le coût de l’énergie. Le secteur énergétique sénégalais est l’un des plus chers et des plus inefficaces du continent africain, après des années de gestion et d’investissement inadaptés. Le gouvernement sénégalais s’est engagé à y remédier très bientôt. Il devrait compléter l’investissement de la Banque mondiale à hauteur de 6,85 millions d’euros, pour un coût total de 75,36 millions d’euros.

 

Le manque de fiabilité et le coût élevé de l’approvisionnement en électricité ont constitué un frein pour la croissance économique du pays ces dernières années. En 2011, les pannes de courant successives ont duré jusqu’à 30 heures dans certaines régions du pays, ce qui a affecté la bonne marche des affaires et provoqué des manifestations généralisées. La capacité totale de SENELEC s’élevait à 640 MW en 2010, mais il lui manque régulièrement 30 à 50 MW. La croissance du PNB du Sénégal était de 2 % en 2011 ; elle est bridée par les insuffisances du secteur énergétique ainsi que par la baisse de la production agricole due à la sécheresse.

 

Le Sénégal a aussi conclu un accord avec la Korea Electric Power Corporation, pour la construction d’une centrale au charbon pouvant produire 250 MW, pour un coût total estimé à 457,35 millions d’euros. L’usine, une fois qu’elle sera entrée en service en 2015, permettra d’augmenter l’approvisionnement en électricité de manière significative.

 

Les efforts du gouvernement visant à mener une réforme globale du secteur énergétique et de SENELEC devraient contribuer à soutenir la croissance économique sur le moyen et long terme. Cependant, avec un niveau déjà élevé de dépenses publiques, la participation du secteur privé et l’appui de donateurs internationaux seront essentiels à la concrétisation de ces projets.


Article_similaires

10 Commentaires

  1. Auteur

    Le Camion

    En Août, 2012 (21:05 PM)
    OUI c'est vrai

    • Auteur

      Gadama

      En Août, 2012 (22:39 PM)
      comme disait xeme, c'est le gouvernement des "vers...." avec ses 100 journalistes.... vers ceci, vers cela.... vers... vers... rek.... rien de concret, le chômage est encore là, aucune solution n'est proposée. le coût de la vie reste très élevé... aucune solution là aussi. les inondations sont là... aucune solution originale et novatrice. etc.... mais bon avec 100 journalistes, on pourra toujours faire à celui qui a faim que ça va mieux bien qu'il n'a rien à mettre sous la dent.
    • Auteur

      Mois

      En Août, 2012 (23:04 PM)
      comme abdoulaye wade n,estais pas au pouvoir les politicient senegalaise peut faire ce quil veul,le pay vas resté la ou avais laisé abdoulaye wade,je ne vois pas le president maky sall qui peut faire quelque chose dans se pays
  2. Auteur

    Le Camion

    En Août, 2012 (21:08 PM)
    Euhh je m'excuse j'ai pas lu l'rticle mais bon c'est écrit c'est juré donc ce doit être vrai. On va s'en sortir on est les meilleurs !

    Auteur

    B

    En Août, 2012 (21:13 PM)
    Rien de nouveau.il a ecrit pour ecrire seuelemnt. il ne nous apprend rien
    Auteur

    Csd

    En Août, 2012 (22:45 PM)
    C´est que nous avons une crise d´énergie.es solution douvent être trouvées.Mais de grace pas de central á charbon.C´est un vecteur de maladie cancérigineuses et respiratoires.Que le Sénégal ne répéte pas la même erreur que la Côte d´ivoire,qui vient de fermer une centrale á charbon toute neuve; agés de deux ans.Et ils sont plus riches que nous.De grace tout sauf le charbon.ces asiatiques n´ont aucune éthique sur les conditions de vie de l´être humain.A bon entendeur salut
    • Auteur

      Snu Energie Propre

      En Août, 2012 (23:21 PM)
      c'est sur qu'il nous faut produire de l'energie tout en veillant au respect de notre environnement, dans le souci de preserver notre santé. mais ne nous empressons pas de rejeter les centrales au charbon au motif qu'elles emettent beaucoup de dioxyde de carbone, sont cancerigenes et tendent a être banies un peu partout dans les pays ou elles ont existé depuis longtemps. ce qu'il faut savoir c'est que les centrales au charbon intègrent maintenant des dispositifs limitant leurs rejets polluants. les poussières (suies) contenues dans les fumées sont captées dans des électro-filtres (ou dans certains pays, par des filtres à manches), les oxydes de soufre (so2, so3) sont piégés dans des unités de désulfuration (fgd en anglais : « flue gas desulfurization ») et plus récemment sont apparus les équipements éliminant les oxydes d'azote (nox) (scr en anglais : « selective catalytic reduction »).

      une nouvelle technologie de chaudière a été développée depuis 1980 : les chaudières à lit fluidisé circulant. ces chaudières ont une température de foyer beaucoup plus basse (850 °c) permettant de diminuer la formation de nox et peuvent contenir dans leur lit du calcaire réagissant avec les oxydes de soufre. elles permettent donc une production de vapeur à faible pollution et on rencontre le terme de « charbon propre » pour les caractériser. cependant leur taille actuelle (300-400 mw) ne leur permet pas de concurrencer les chaudières conventionnelles dans les plus fortes puissances.

      les développements en cours concernent la capture du co2 dans les centrales thermiques. c'est en effet la production d'électricité à partir de charbon qui est le principal émetteur de gaz à effet de serre au monde. plusieurs technologies sont étudiées en parallèle : la pré-combustion (essentiellement aux États-unis, fervents défenseurs de l'igcc, c'est-à-dire en utilisant la gazéification du charbon), l'oxycombustion (combustion à l'oxygène pur, et non à l'air) et la post-combustion (captage du co2 dans les fumées, par réaction avec des amines ou de l'ammoniaque). ce sont ces dernières techniques qui sont les plus avancées, bien qu'encore à l'état de prototype. toutes ces techniques ont le désavantage de consommer beaucoup d'énergie et donc de faire chuter le rendement net d'une dizaine de points.

      source: wikipedia
    Auteur

    Citoyen Raisonnable

    En Août, 2012 (00:43 AM)
    Tous ces projets avaient ficelles par Karim wade, On notera également qu'aucune mesure d'envergure n'est annoncée sur la maitrise de la demande, qui constitue pourtant la solution la moins onéreuse. Toutes les études serieuses montrent qu'il est plus efficace de resoudre une crise energetique en rationalisant la demande d'énergie que de chercher a en a accroitre la production, c est aussi de loin la moins chère. Il faut mettre l'accent sur les ampoules a basse consommation (LED), utiliser les équipements energetiquement efficients, interdire l'utilisation des équipements qui consomment trop d'énergie, etc..On connait donc la voie de sortie de crIse. Pourquoi ne pas s'y lancer, sinon on va droit au mur, c'est a dire a une crise énergétique majeure d'ici mi-2013.
    • Auteur

      New [email protected] Raisonnabl

      En Août, 2012 (03:46 AM)
      ton raisonnement est bon mais il faut que sois superieure a des idees de devotion d un fils de president introduit dans le gouvernement parceque fils de....en afrique on essaye de s eloigner a cette attitude de republique bananiere.
    Auteur

    Alphaone

    En Août, 2012 (03:41 AM)
    Il faut que la courbe de production énergétique suive, la courbe d’expansion démographique, sinon c'est la catastrophe.

    L'écart augmente depuis l'indépendance, ça c'est un fait.

    Pour l'eau potable, c'est le même problème.
    Auteur

    Ndogou Li

    En Août, 2012 (03:42 AM)
    AH LOLOU MOM C'EST BIEN
    • Auteur

      Kilowatt

      En Août, 2012 (06:04 AM)
      le gouvernement de l'ontario est en train de fermer ses centrales au,charbon une par une pourl es remplaçer par des sources d'énergie renouvelables. une fois encore, un pays du tiers-monde devient,la poubelle des pays développés pour recycler leurs rejets. et puis, le charbon, non seulement il est polluant malgré les filtres "performants", mais aussi il n'est pas produit au sénégal. une grève de miners dans un pays charbonnier verra encore la facture grimper. et le consommateur grimper aux rideaux.
      alors,que nous avons,d'autre sources d'énergie que,nous produisons à gogo et qui,résisteraient aux fluctuations du marché. levez vos yeux vers le ciel, fermez les yeux, ouvrez vos,bras.... la solution,est toute trouvée ......
    • Auteur

      Deep Concern

      En Août, 2012 (07:17 AM)
      la seule bonne question qu'il fallait se poser....et vous l'avez fait

      on cherche a sortir d'un carcan, celui du fuel lourd cher, pour rentrer dans un autre, le charbon dont on ne produit pas donc que l'on va forcement aller acquerrir a l'exterieur.

      tout cela parce que l'on a une peur bleu de politicien qui n'ose pas se mettre devant ses electeurs et leur dire la verite: la refonte de ce sous-secteur de l'energie se fera dans le long-terme pour le bien des generations a venir et non pour le bien de celle qui doit encore subir le manque de vision depuis l'independance.

      tout doit commencer par cela, ensuite faire le lien entre notre situation national et les multiples initiatives globales, mondiales, multilaterales, et bilaterales qui font de l'access a l'energie pour les populations demunies, leur premier centre d'intervention pour beneficier de fonds gratuits qui seront le levier qui attirerar les investissement prives qui sont les seuls a etre capable de mettre en oeuvre les technologies nouvelles pour une energie propre et durable.

      en lieu et place, on continue a se referer a cette vorace banque mondiale qui ne voudrais pas voir la senelec sortir du secteur parce qu'elle lui doit beaucoup d'argent deja.
    Auteur

    Dalloe

    En Août, 2012 (08:48 AM)
    Article douteux! Le crédo de ce journal être avec le pouvoir !! Combien avez vous reçu!!!
    Auteur

    La Releve

    En Août, 2012 (08:58 AM)
    Le système de relevé à distance est sophistiqué. Des solutions simples existent. Nous ne devons pas toujours aller ailleurs pour résoudre nos problèmes les plus simples. Nous créons ainsi des emplois dans les pays développés alors que chez nous le chômage augmente de façon exponentielle. Pourquoi n'avons nous pas jusqu'à présent la possibilité de construire un vélo entièrement made in sénégal. Les prof d'université vont chaque été en vacance d'étude en europe pour rien!!

    Un audit doit être fait pour évaluer la pertinence ou non des voyages de vacance!:! Il faut changer de mentalité! Nous avons des solutions et nous proposerons sous peu!! y a na marre!!
    Auteur

    Robert222

    En Août, 2012 (12:06 PM)
    et on nous expliquera que c est la faute de la distribution de la pluie des marabouts des colons etc etc et bla bla bla



    tous des charlots

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email