Mercredi 12 Août, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Education

Iba Der Thiam : "Écrire sur l'histoire des confréries n'est pas facile"

Single Post
Iba Der Thiam
L'écriture de l'histoire des confréries musulmanes sénégalaises n'est pas facile à cause de la "concurrence" qui existe entre elles, a déclaré le professeur Iba Der Thiam, coordinateur général du projet d'écriture de "L'histoire générale du Sénégal". "Je savais certes qu'il ne serait pas facile d'écrire sur l'histoire des confréries, tant la concurrence entre elles, déjà décrite par maints arabisants et islamologues, est grande dans notre pays", a-t-il affirmé dans une interview publiée vendredi par le quotidien Le Soleil. La publication en juillet dernier des cinq premiers tomes de "L'histoire générale du Sénégal, des origines à nos jours" a engendré une vive polémique.

Certains responsables des confréries musulmanes ou leurs disciples ont démenti les faits rapportés par Iba Der Thiam et ses collaborateurs, concernant certaines figures religieuses. "Je ne m'attendais pas à ce que, sur un projet d'intérêt national (…), une personne profiterait de la publication des cinq premiers volumes pour tenter de remettre en cause le travail colossal réalisé par les historiens et des chercheurs éminents, en se fondant sur un passage concernant sa famille et oubliant complètement que les cinq volumes comptent 2.800 pages", a dit M. Thiam. De même a-t-il dénoncé les "interprétations personnelles inexactes et infondées", qui ont été faites par des chefs religieux ou leurs disciples pour "alimenter des querelles".

"J'ai toujours défendu l'image de l'islam et celle de ceux qui, au Sénégal, sont ses meilleurs serviteurs, à savoir les chefs religieux et leur famille. Nul ne comprendrait qu'un projet que j'ai inventé et que je coordonne nourrisse de mauvais sentiments à leur encontre et émette des jugements dévalorisants vis-à-vis d'eux", s'est défendu Iba Der Thiam, professeur agrégé d'histoire et ancien ministre. "On a faussement interprété ce que nous avons écrit sans parti pris, ni préjugé, en le faisant traduire par des gens qui ne semblent pas maîtriser parfaitement le français, des gens qui nous prêtent des intentions et des idées que nous n'avons eues, pour nous mettre en mal avec des autorités respectables et respectées", a argué l'historien et ancien député. Iba Der Thiam a ajouté : "Nous savions (…) qu'il y aurait polémique, mais nous pensions qu'elle concernerait surtout la partie [qui va] de 1945 à nous jours dont plusieurs acteurs sont encore vivants."

Le projet d'écriture de "L'histoire générale du Sénégal" a été lancé en 2013 à la suite d'une proposition de M. Thiam, sous le parrainage du président de la République. Les cinq premiers volumes imprimés ont été officiellement remis à Macky Sall en juillet par Iba Der Thiam et ses collaborateurs. En tout, 26 volumes de 500 à 800 pages chacun doivent être publiés dans le but de "doter le peuple sénégalais d'une mémoire collective, consensuelle lui permettant de mieux se connaître, de mieux s'enraciner, de mieux se comprendre, de cultiver l'unité, la solidarité, le respect mutuel, la tolérance, la justice pour tous, la paix…"


liiiiiiiaffaire_de_malade

31 Commentaires

  1. Auteur

    Votre Diciple

    En Octobre, 2019 (14:36 PM)
    Professeur,

    je pense que l'erreur que vois avez faite ici est d'être autocentrique. Il devait avoir des représentants de toutes les parties dans la commission. Tu ne peux pas écrire l'histoire d'autrui sans le consulter, sinon on pouvait juste se contenter de la version occidentale.

    Respect
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2019 (14:43 PM)
      pourquoi les autres doivent attendre une invitation pour s'impliquer ? il sagit de leur histoire non?..il faut cesser cette negation et cultiver la mentalite a encourager les gens plutot que de les reduire aux petites erreurs qu'ils peuvent commettre ca et la en essayant quelque chose ...c'est nous tous qui ont a y gagner !!
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2019 (15:04 PM)
      on ne peut pas ecrire une histoireen cherchant à plaire à tout le monde , ceux qui ne sont pas content du parcours de leurs ancetres n'ont qu'à s'en prendre à eux memes, trop de masla et d'hypocrisie dans ce pays. ce cinema folklorique qu'ils font autours des tarikhas est un phenomene nouveau qui si on ne prend pas garde installera le pays dans le chao car on mene droit à une guerre civile à cause de l'idiotie et de l'irresponsabilité des nouveaux types de talibés qui s'agitent sans aucune connaissance
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2019 (15:07 PM)
      tout cette polémique est due au fait que les tarikhas racontent beaucoup de légendes aux talibés. un travail scientifique sur ces tarikhas montrerait que 90% des récits sont faux. pardonnez moi pour cette vérité
    • Auteur

      Tiédo Fall

      En Octobre, 2019 (15:22 PM)
      iba der thiam dit :" j'ai toujours défendu l'image de l'islam et de ses serviteurs...". c'est là où il s'est disqualifié pour écrire l'histoire (iba der sait -il ce que le mot histoire signifie?). car un historien doit se montrer scientifique, donc objectif. s'il a en tête de "défendre l'image de l'islam et de ses serviteurs", alors il est tout sauf objectif. il n'y a pas que des musulmans au sénégal. il y'a des chrétiens, des animistes et des athées. et tout ce beau monde est sénégalais. or, iba der a été payé avec l'argent de tous les sénégalais.
      ces ouvrages doivent être brûlés.
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2019 (15:27 PM)
      histoire confreries yi dou meuna simple parce suil ya trop de contre verites vehiculees
      c tt simplement ca
      iba der dey rafetal rek
    • Auteur

      Mbaye

      En Octobre, 2019 (16:00 PM)
      même avec la participation de toutes les parties, il y'aurait polémiques. iba der n'a aucun intérêt à falsifier l'histoire. et, il l'a bien résumé, il y'a trop de concurrences entre les confréries et tous ceux qui critiquent ne connaissent rien de l'histoire du sénégal.moi en tout cas j'attends pour acheter ce livre.
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2019 (17:17 PM)
      et pourtant ils ont consulté tout le monde et mm le sénégalais lambda pouvait donner son avis sur la partie de l histoire le concernant , toutes les familles religieuses ont été représentés cependant ne pas oublier que l histoire en afrique se fait de manière orale et chaque famille personne essaye de glorifier au maximum allant jusqu a changer les parties pas à son avantage .
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2019 (17:34 PM)
      l'erreur est devouloir resumer l'histoire du senegal aux tarikhas. ils fallait se limiter à parler des damels des burba des teignes et autres. c'est vrai que maintenant y'a un trés fort engouement des senegalais envers les tarikhas ce qui prouve que nous avons montré le dos à toutes les pistes de developpement.
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2019 (17:46 PM)
      donc l'histoire du sénégal c'est l'histoire des confréries. bien fait pour ton prosélytisme
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2019 (00:14 AM)
      l'historien n'est pas un griot qui cherche à plaire. l'histoire cherche la vérité des faits. ce n'est ni une légende ni un mythe. chacun veut qu'on ne montre que les bienfaits et avantages de sa famille et quon ignorer les faiblesses et à partir on est plus dans l'histoire car le caractère objectif de l'histoire devient inexistant.
  2. Auteur

    Kui

    En Octobre, 2019 (14:46 PM)
    Ce type devrait faire autre chose qu'historien. Il va semer la pagaille dans notre pays avant de mourir.
    Auteur

    En Octobre, 2019 (14:48 PM)
    Ce type devrait ecrire un livre sur le Senegalais est la salete .
    Auteur

    Khass

    En Octobre, 2019 (14:51 PM)
    Je suis désolé M. Thiam mais là vous essayez de noyer le poisson. Ce qui vous est surtout reproché c'est la légèreté avec laquelle vous et votre équipe avaient traité cette affaire. Des dates qui concordent pas, des noms incorrects ou qui ne correspondent pas aux bonnes personnes, des faits importants "omis", ce sont là des erreurs impardonnables pour des historiens qui se respectent. Faites votre mea culpa et allez revoir vos copies car ce travail bâclé a été rejeté par presque tous ceux l'ont vu.
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2019 (15:03 PM)
      premiérement, il a écrit selon la science qu'il a appris. cette science est celle du tubab. deuxièment, l'histoire de ces hommes de dieu n'est pas unique il peut exister plusieurs versions selon le locuteur en face. je suis pas fan de celui qui a mis en place le double flux dont je suis un des rares rescapés mais il faut reconnaitre qu'écrire sur des personnes quasiment déifiées est difficile.
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2019 (15:16 PM)
      vous n'avez pas bien lu mon post. je parle de légèreté et d'erreurs. donc la démarche scientifique n'a pas été respectée.
    Auteur

    En Octobre, 2019 (14:55 PM)
    MAIS MENTIR POUR PLAIRE AUX PETITS DE TIVAOUANE EST FACILE.....
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2019 (15:11 PM)
      de grâce faites vos commentaires sur le sujet et laissez tivaouane hors de tout ça, togne bakhoul,

      tivaouane n'est pas dans le jeu de la concurrence
    Auteur

    En Octobre, 2019 (14:57 PM)
    L'histoire du Sénégal ce n'est c elle des confrérie et ne doit pas l’être. Leur existence est très récente
    Auteur

    En Octobre, 2019 (14:58 PM)
    Non, non et non!!! Je suis le meilleur, le saint des saints, le parfait, donc il faut écrire et dire du bien sur moi. Sinon rek j'envoie mes disciples. Entendu????
    Auteur

    Elvis

    En Octobre, 2019 (15:01 PM)
    Tout le monde veut que son ancêtre soit un héro lol; Votre soit disant héro national Lat Dior a passé son temps à fuir le combat, vous voulez maintenant que les gens croient qu il a résisté aux colons

    Auteur

    Senegalais

    En Octobre, 2019 (15:07 PM)
    ON T A DEMANDE L HISTOIRE DU SENEGAL A PARTIR DE L AN 01 PAS A PARTIR DE 1850
    Auteur

    En Octobre, 2019 (15:07 PM)
    Ce n est pas facile parce que le pays a une tradition d'oralité. Ce qui fait que chacun voudra raconter l'histoire selon ce qu'on lui a raconté. Et comme disait Birago Diop, "quand la mémoire va ramasser du bois mort, elle rapporte le fagot qui lui plait"
    Auteur

    En Octobre, 2019 (15:08 PM)
    0. FAIRE UNE SECTION/TOME ESSENTIELLEMENT RESERVEE AUX CONFRERIES

    1. Demander à chaque entité confrérique (avec les différentes familles) D ECRIRE SES PROPRES RECITS.

    2. Procéder à une synthèse des documents écrits par d'autres auteurs (comme Paul Marty qui a beaucoup écrit là dessus) étrangers à ces confréries

    3. Procéder à des recoupements analytiques sur les éléments factuels les plus objectifs et acceptés par tout le monde

    4 Procéder à une déclinaison des évènements/faits classés comme ésotérique/spirituels qui en soit sont souvent très subjectifs et non discutables. LES CROYANCES NE SE DISCUTENT PAS ET NE SONT PAS DU DOMAINE RATIONNEL;Ces éléments seront mis en ENCADRE ou EN ANNEXE.



    ET SURTOUT PROCEDER A DES CONFERENCES/RENCONTRES DE VALIDATION A LA BASE AVANT TOUTE PUBLICATION ET REPROGRAPHIE

    • Auteur

      Babacar Sadikh

      En Octobre, 2019 (15:52 PM)
      des thèses de maîtrise et des mémoires de doctorat qui parlent de ces familles religieuses existent bel et bien au département d'histoire de l'ucad. et qu'il faut souligner que l'histoire de ces tarikhas qui agite autant les sénégalais est minime comparée à l'histoire générale du sénégal, fallait pas en écrire ou tout bonnement rétablir la vérité des faits.
      iba der a présenté ces excuses mais apparemment, il sous dit qu'il l'a fait juste pour décrisper la tension sociale mais en vérité il insinue que c'est notre mauvaise compréhension de la langue de molière qui justifie nos quolibets, quelle classe mr thiam.
      ecrire l'histoire des confréries ne peut se faire sans dégat mais ce qui intrigue est que l'unique dahira qui ne s'est pas plaint est celle du canal 4 car celui qui tient la plûme n'a jamais tort
    Auteur

    En Octobre, 2019 (15:34 PM)
    Je vous crois Professeur et je vous dis: Du courage ! Quand des Imames deviennent des Prophètes avec des histoires comme des légendes, en tant qu´historien véridique c est difficile d´écrire ces memes histoires qui frisent souvent le ridicule. Et les petits fils veulent qu´on les écrivent ainsi ! Moi à votre place j´écrirais simplement: Marabouts au Sénégal, suivis des noms de ces ancetres, dates et lieux. Avec une ligne en grosse écritures au dessous: " s´approcher de leur familles pour en savoir plus. Veuillez nous comprendre. Merci pour votre compréhension ! " Mou diekh tak !
    Auteur

    Takou

    En Octobre, 2019 (15:39 PM)
    L'objectif de "doter le peuple sénégalais d'une mémoire collective, consensuelle lui permettant de mieux se connaître, de mieux s'enraciner, de mieux se comprendre, de cultiver l'unité, la solidarité, le respect mutuel, la tolérance, la justice pour tous, la paix…" n'a pas été atteint. C'est le contraire qui risque de se produire. Il y a eu des erreurs flgrantes montrant de l'amateurisme. Par exemple, quand en parlant de Seydina Limamou tu le considere comme le cadet de 7-8 ans de Cheikh Ahmadou Bamba, il y a un problem car Limamou est né 10 ans avant le Cheikh. Et ceci est facile d'etre vérifié. Meme Google fait l'affaire.
    Auteur

    En Octobre, 2019 (15:54 PM)
    On nous emmerdé avec les tarikhas ,souvent ou presque c'étaient des collaborateurs avec les colons, on parle pas le vrai déclencheur de l'islam au Sénégal qui est WAR DIABY au début du 10ème siècle ,tout le reste concernant les tarikhas c'est la mafia complices avec le pouvoir en place ,les vrais défendeurs de l'islam ont été tués par les colons comme mamadou lamine Daramé, la plupart des maisons de tarikhas ou certains marabouts c'étaient des collabos avec les colons. Maintenant leur propagande et tellement forte on nous empêche de connaître les vrais d'origines de l'islam au Sénégal.



    Auteur

    En Octobre, 2019 (16:02 PM)
    Professeur,

    Il n'est pas facile d'écrire l'histoire des familles religieuses avec leurs gloires et légendes. Je voudrais vous suggérer de vous limiter à leur date et lieu de naissance. Ecrire par exemple : que le Tout Puissant nous gratifié d'un homme à la dimension exceptionnelle qu'est .............née à ...........
    Auteur

    En Octobre, 2019 (16:05 PM)
    La quasi totalité de ceux qui contestent ce travail collégial n’ont pas lu les ouvrages pour évaluer intellectuellement l’immensite des efforts fournis. Les rares passages qu’ils ont lus se limitent aux paragraphes concernant leurs aïeux qu’ils veulent voir peints comme dans les versions mythifiées qu’ils servent à l’opinIon. Aucune production historique dans l’evolution d’un peuple, aussi scientifique et fouillée qu’elle puisse être , n’echappe à la critique. Ceux qui ont des choses à contester n’ont qu’à écrire leur histoire et la soumettre à un jury d’experts et de traditionalistes. Et là,ils verront.
    Auteur

    En Octobre, 2019 (16:14 PM)
    Il ne fallait même pas écrire sur ces confréries Il fallait les occulter car elles n'apportent rien au sénégal sauf l'abrutissement de la population.

    Auteur

    Paiiiiixxxxxxxxx

    En Octobre, 2019 (16:25 PM)
    Iba Der écrit l’histoire tel que les wolofs l’ont raconté !

    Dit de chacun que son arrière grand père est le meilleur de toute l’histoire de l’Islam !

    Diam ni gnoye !

    On aura tous la paix !
    Auteur

    Peulh

    En Octobre, 2019 (16:28 PM)
    ce que les colons ont ecrit c'est juste :elhadji omar est ne ahalwar pres de podor c juste
    Auteur

    En Octobre, 2019 (16:37 PM)
    Dète yangi dioum nak Aladji Iba fi concurrence amou fi.

    Kène réka démone bamou nieuwè nieupa dièbalou kou nè mou bayila ak laga yor nonou la démè.

    Waw goor Aladji Iba
    Auteur

    En Octobre, 2019 (16:37 PM)
    Et si on laissait chaque famille religieuse écrire sa propre histoire ? On soulignerait que cette histoire na pas été visée par le comité de pilotage c'est tout, ainsi ces familles seraient peut-être contentes. Notre histoire ne se limite pas à ces familles maraboutiques, elle est plus importante !!!
    Auteur

    Moussa

    En Octobre, 2019 (16:41 PM)
    iba der est un grand historien. Que Dieu lui donne longue vie pour que nous puissions continuer à nous abreuvoir de son savoir encyclopédique.
    Auteur

    Lhistoire

    En Octobre, 2019 (16:53 PM)
    lhistoire est trés mal raconté par le prof iba der thiam c simple persoone ne demande qui qui a mais juste dire quand ils sont né leur parcours leur talibé pourquoi il est parti non pas les autres non pourquoi les autres on fait la guerre dautres rien la vérité est que ce qui sont tué ou ce qui sont parti on vraiment defendu lislam la prierres il ya ce qui vont a la mosqué est d'autres qui prie a la maison qui a plus de baraka hummmm forcement ce qui on aller a la mosqué lhistoire est dite voila
    Auteur

    Deug

    En Octobre, 2019 (17:05 PM)
    Vous qui commente et qui n’ont même pas lis les ouvrages c’est pas une probleme de concurrence Iba Nder n’est pas sérieux en plus il est têtu le faîte de te tromper sur plusieurs choses devrait te suffire pour savoir que c’est de l’amateurisme ton torchon (cheikh anta mbacke plus âgé que mame thierno =faux

    Mame Mor Diarra aîné de mame Mor anta saly=faux

    Le cheikh était en Mauritanie pour apprendre l’arabe=faux car le cheikh avait déjà écris beaucoup de Khassida qu’on peut noter le fameux massalikul djinan en arabe avant de se rendre en Mauritanie

    Mame Ablaye Niass est sortis de l’école de maodo=faux

    Serigne touba plus âgé que mame limamou=faux

    Le reste ne nous importe pas car chacun va lire ce qui lui intéresse dans ce torchons qui est de 80%de l’amateurisme au lieu de dire que tu es un professeur d’histoire qui métrise pas l’histoire tu viens nous dire que y’a des concurrence dans les tarikha grand politicien menteur que tu es .de toute façon ça ne surprend pas tes mensonges venant d’un politichien on as l’habitude
    Auteur

    Benewaye5

    En Octobre, 2019 (17:13 PM)
    Voila C bien fini, Der la Science a finit par avouer qu'il a ecrit l'histoire maraboutique du Senegal et non l'histoire Generale du Senegal.

    Voila l'escroquerie n'a pas finalement passe, il a ete pris la main dans le Sac,...GRAND ESCROC!



    Der a lamentablement echoue chez nous...tenez vous bien, avec ces tarikhas, de Tivavoune, a Touba, Leona Niassene ..a Ndiassane..au Foulado, etc...aucun des khalifat n'a pas encore son 5 eme ou 6 eme Khalifat...

    Pendant ce temps, chez nous a la mort de notre dernier Damel, on avait deja plus de 33 damels ki se sont succedes! Si je me trompe pas memes les terres de Tivaoune et de Touba ont ete cedees par le Damel or le Burba....donc basta, faut pas reduire notre histoire a celles des tarikhas......
    Auteur

    En Octobre, 2019 (18:37 PM)
    L ecriture et la lecture de l histoire requiert une grande élévation de l ame et dépasse le cadre de l apologie

    On ne peut pas écrire l histoire du senegal dans un seul contexte.le senegal a été créé par les européens.avant il y avait que des zones géographiques tribales, ethniques et culturels

    Le culte a été même renforcé par la colonisation européenne

    Auteur

    En Octobre, 2019 (18:54 PM)
    Mr iba der , il n'est pas dit que par force tu dois le faire .ou tu le faisse bien et correcte ou tu laisses la place a un autre .
    Auteur

    En Octobre, 2019 (19:46 PM)
    L'histoire du sénégal ce sont pas les confréries pauvre pays, ou y'a des lobbys de confréries religieux qui font que ce pays n'avance pas
    Auteur

    Citoyen Lucide

    En Octobre, 2019 (20:59 PM)
    Il ne fallait pas réécrire c'est tout.
    Auteur

    Verité

    En Octobre, 2019 (21:14 PM)
    Professeur, fallait pas écrire cette histoire. Parce-que y'a trop de fausses informations inventées par certains disciples et malheureusement les gens les croient.....
    Auteur

    En Octobre, 2019 (08:36 AM)
    Je constate que 90% des intervenants se fient uniquement à ce qui se dit et non à ce qui est écrit. Il faut lire les livres avant de critiquer quoi que ce soi. En outre, toute vérité historique contente les uns et mécontente les autres car depuis toujours la société a été une société de lutte des classes, de luttes religieuses, de luttes confrériques...Ainsi, celui qui se sent lésé est toujours celui dont l'histoire est moins valeureuse.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email