Vendredi 06 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Energie

De nouvelles priorités pour une réduction substantielle du coût de l'énergie

Single Post
De nouvelles priorités pour une réduction substantielle du coût de l'énergie

L’Etat du Sénégal a opté pour une définition de nouvelles priorités afin d’assurer sa sécurité énergétique, qui consiste à parfaire une disponibilité de l’énergie au moindre coût possible et à garantir un accès universel aux services énergétiques modernes dans le respect des principes d’acceptabilité sociaux et environnementaux, a déclaré jeudi le chef de la division énergie éolienne à la direction de l’énergie, Gora Niang.

 

"Le résultat est d’avoir une réduction substantielle du coût de l’électricité avec un objectif d’avoir, dès 2007, un coût maximum de production entre 60 et 80 francs CFA par kilowatt-heure (KWh), contre 170 et 190 francs CFA actuellement, conformément au plan de production 2013-2017’’, a précisé M. Niang.

 

Il présentait, jeudi, à Dakar, une communication sur la nouvelle politique énergétique du Sénégal, au cours d’une conférence sur le contexte énergétique. 

 

Devant les participants, il a révélé que "des priorités ont été dégagées en présence de tous les acteurs du secteur de l’énergie pour régler le problème’’ auquel le pays est confronté dans ce domaine.

 

"Nous allons nous adapter au nouveau contexte mondial avec de nouvelles priorités et en donnant la primeur au mix énergétique, qui consiste à associer le charbon, le gaz, les énergies renouvelables’’, a indiqué l’expert.

 

A travers la Lettre de politique de développement du secteur de l’énergie, a-t-il relevé, il y a des orientations fondamentales avec la promotion des énergies renouvelables et l’efficacité énergétique.

 

"La vision consiste à avoir un secteur énergétique performant, et assurer une parfaite disponibilité de l’énergie à moindre coût’’, a t- il encore dit.

 

Pour tendre vers des solutions durables, efficaces et adéquates, a-t-il déclaré, le monde opte pour la mise en place des grands ensembles.

 

Pour ce faire, il faut encourager la production indépendante, mais aussi la réforme institutionnelle du secteur. 

 

"Nous devons améliorer la compétitivité du secteur afin de rendre l’énergie accessible au meilleur prix dans un contexte de rentabilité des fournisseurs de services énergétiques et aboutir au dépérissement progressif du soutien financier de l’Etat’’, a suggéré Gora Niang.

 

Il a souligné en ce sens que l’Etat veut réduire considérablement son appui et l’orienter vers d’autres secteurs d’activités et ouvrir le sous-secteur de l’électricité aux privés qui seront en mesure de fournir du courant en quantité et en qualité.


Article_similaires

2 Commentaires

  1. Auteur

    Aperista

    En Juin, 2013 (19:36 PM)
    Dakaractu , armé par une source tapis dans l'ombre , passe maintenant tout son temps à jeter le discrédit sur le ministre de l'energie Aly Ngouille Ndiaye.



    Tout le monde sait que cet article diffamatoire publié par ce Site n'est pas du niveau intellectuel de l'administrateur par interim dudit site , en l'occurrence Serigne Diagne.



    Mieux encore , ce Monsieur bloque et censure tout commentaire defavorable au site dakaractu et laisse passer toute sorte d'injures proferees à l'encontre de Aly Ngouille Ndiaye, qui , aujourd'hui fait face à de puissant lobbies qui cherchent à controler le secteur énergétique ce qu'il refuse catégoriquement en tant que Djoloff-Djoloff et homme véridique.



    Il faut cesser la presse-prostitution , refuser d'etre le bras armé de qui que ce soit et informer juste et vrai.



    Reposez vous , ce Monsieur beneficie de l'entiere confiance de Monsieur le President Macky Sall.



    Vive la Republique.







     :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn: 
  2. Auteur

    De Zig

    En Juin, 2013 (22:00 PM)
    Un peu de cynisme face à une telle situation consternante.

    La difficulté ô combien insurmontable pour notre pays et nos dirigeants

    est de fournir suffisamment d'énergie, électricité ici en l'occurrence à seulement

    13 millions de personnes.

    On ne va pas y arriver malheureusement car nos experts ne choisissent pas les

    meilleures solutions mais uniquement celles qui donne en vogue notamment les éoliennes.

    C'est pas avec cette source d'énergie intermittente que l'on développera nos industries.

    Je revendique notre droit à polluer en construisant et en exploitant des centrales à charbon

    comme la Chine ou l'Allemagne. Nous disposons de cette source d'énergie à foison. Alors profitons en.

    Nous avons besoin d'une industrie forte pour assure notre émergence et cela passe par un secteur

    énergétique fort.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

12 Latest News 01
Dtn : Mayacine Mar Viré
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email