Dimanche 25 Août, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Faits-Divers

Rixe au quartier Grand-Yoff: un père et sa fillette passent un sale quart d’heure

Single Post
Rixe au quartier Grand-Yoff: un père et sa fillette passent un sale quart d’heure

Barry a déposé une plainte contre M. L. Keïta pour coups et blessures volontaires sur lui et sa fillette de trois ans. Partis au domicile d’une dame récupérer des marchandises qu’il lui avait confiées, ils seront pris à parti par une foule qui comptait le fiancé de la dame.Le sieur A. Barry et sa fillette de trois (3) ans ont passés un sale quart d’heure au quartier Grand-Yoff. A en croire Barry, se plaignant au poste de police de ladite localité, il avait confié des chaînettes en plaqué or et des tissus à une dame et que, dans le besoin, il avait envoyé son épouse les récupérer. 

Mais, la bonne dame a fignolé, se permettant d’accuser sa femme d’avoir subtilisé son argent estimé à 400.000 F CFA. «C’est ainsi que je suis allé moi-même chez la dame pour réclamer mes affaires. Mais, son fiancé et ses amis se sont rués sur moi et ma fillette de trois (3) ans. Sentant le danger venir, j’ai dû prendre la fuite», a-t-il déclaré devant les limiers. Mais, c’était sans compter avec la méchante détermination de la foule qui les a poursuivis. «Quand je me suis agrippé à mon enfant, ils me l’ont arraché pour la jeter par terre, au moment où un taxi passait. Ainsi, sa tête a cogné sur le véhicule lui occasionnant de graves blessures», a-t-il précisé. N’eut-été l’intervention des passants, a soutenu Barry, le pire serait arrivé. 

En effet, les riverains du quartier de Grand Yoff ont conduit le sieur Kéita au poste de police, au moment où les autres avaient déjà pris la tangente. Entendu sur les faits qui lui sont reprochés, le mis en cause de déclaré : «La femme du plaignant était venue chez moi pour voir ma copine et, elle en a profité pour voler mon argent. Quand je suis allé porter plainte, son Mari (Barry : ndlr) est venu me menacer ainsi que ma copine. Je l’ai chassé de chez moi mais, mes amis, présents sur les lieux, l’ont frappé.» A l’en croire, Barry a utilisé son enfant comme bouclier au moment où les coups pleuvaient sur lui. Poursuivant, il renseignera que c’est lorsqu’il a basculé sur sa fillette qu’elle s’est blessée. La police poursuit l’enquête afin de situer les responsabilités.

Article_similaires

8 Commentaires

  1. Auteur

    Farid

    En Décembre, 2013 (11:27 AM)
    Vous les karlouches êtes vraiment des sauvages.
  2. Auteur

    Wah

    En Décembre, 2013 (11:28 AM)
    Kan moh bindeu editorial bi? Vrai tohu bohu!!! Du n'importe quoi vraiment: amoul tank boul bopp? Mon vieux!! Seneweb yennn yennn BILAy yenneu gadou akh!!
    Auteur

    Izo

    En Décembre, 2013 (12:15 PM)
    Loll c trist mai ki sokhor na déé hein ????? :sn:  :down:  :up:  :tala-sylla: 
    Auteur

    Xman

    En Décembre, 2013 (12:47 PM)
    Après avoir lu ce texte, je me suis dit que le journalisme est un vrai métier et n'importe qui ne peut pas faire ce métier. Ce texte est lourd, indigeste. Et le conseil que je peux donner à ce Monsieur : si on ne maîtrise pas la langue de molière, on essaie d'être le plus simple possible sujet, verbe, complément et pas trop de tournures.
    • Auteur

      Leup

      En Décembre, 2013 (13:17 PM)
      j'avais un instituteur mr sy en classe de cm2 a hersent thies, il nous tuait avec des dictees, analyse logique et grammaticale a ne pas finir.
      c'est après que je me suis rendu compte du caractere methodique et efficace des études.
      pour les journalistes il faut qu'ils revoient les cours de francais de la ci a la terminale. et surtout tata tape tony, leuk le lievre, le texte comme joli plongeon du gardien dommage il a manqué le ballon, etc...
    Auteur

    Zman

    En Décembre, 2013 (12:51 PM)
    Franchement

    Auteur

    Ndaw Degg

    En Décembre, 2013 (16:37 PM)
    moi je n'arrive mm pas a comprendre :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry: 
    Auteur

    Taup

    En Décembre, 2013 (17:44 PM)
    QEEN BIZ THIAGUA DE LUXE NENA SEYE KHEWINA KI MOYE DOM RAM.
    Auteur

    Walo Walo

    En Décembre, 2013 (04:39 AM)
    Alertre Alerte, sénégalais de Paris, méfiez vous de Pape Samb qui traîne à Strasbourg Saint Denis et Mansour Goudoulouss soit disant producteur lui aussi traîne dans le 18e, ce sont 2 vrais macros qui brisent les ménagent des gens en présentant les femmes d'autrui à des autorités en Mission à Paris en quête de bonne compagnie durant leur séjour. Un ami vient d'en payer les frais et sa femme l'a quitté il y'a un Mois. PAPE SAMB qui fréquente les salons des sénégalises de Starsbourg St Denis et Mansour Goudoulouss.

    Repondre

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR